StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les Griffes du Dragon
  • Titre original Claws of the Dragon - Legacy #14 à 19
  • Genre Comic-Book
  • Série Legacy (Vol. 7)
  • Univers Legends
  • Année et période +137 (Héritage)
  • Scénariste(s) John Ostrander & Jan Duursema
  • Dessins Jan Duursema
  • Encrage Dan Parsons
  • Couleurs Brad Anderson
  • Couverture Travis Charest
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis :

    Cade Skywalker a fait de bien mauvaises choses dans sa vie, mais probablement rien de pire que de livrer un Jedi capturé – Maître Hosk – aux Sith. Maintenant, il est de retour sur Coruscant pour faire face à ses pêchés, et avec un peu de chance, délivrer Hosk. Mais ce dernier n'est pas le seul que Cade a croisé, et une rencontre hasardeuse avec un couple de vieux amis pourrait l'envoyer dans une nouvelle direction.

  • Note du staff SWU
     (90 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (93 % - 3 commentaires)
     (90 %)

    Scénario

    Krayt



    Seconde grande aventure de la série Legacy, Claws était très attendu. Après une série de courtes aventures mettant en scène personnages principaux ou secondaires, la série est parvenue à installer son univers et ses différentes composantes. On a vu les différentes factions à l’oeuvre, leurs tentatives d’alliance ou de trahison, et les figures de proue de chaque camp. On a vu aussi un personnage clé apparaître de manière totalement inattendue : Morrigan Corde, la mère de Cade Skywalker.

    On tire et parle après



    Claws débute avec un Cade Skywalker décidé à réparer ses fautes et à tenter de venir en aide au Jedi qui a été capturé par sa faute lors d’Anéanti. S’en suit une histoire très classique durant laquelle Cade se retrouve aux mains de Dark Krayt qui tente de le convertir au Côté Obscur et de mettre à profit ses pouvoirs très spéciaux (basiquement, celui de ressusciter les morts). Mais au-delà de ce cadre, comme depuis le début de la série, Ostrander s’attache à mixer habillement les traditions starwarsiennes avec une écriture volontairement incisive et moderne. Les dialogues sont percutants, les personnages (au premier rang desquels on trouve Cade) sont sans concessions, les rebondissements sont permanents et le scénariste ose mettre en danger des personnages importants et laisse même planer un gros doute quant à leur sort à la fin de l’histoire. Pour la partie classique, on a le droit à tout le background de Krayt, sa véritable identité, le rôle de Ben Kenobi et des Vongs dans sa progression vers le Côté Obscur, sans oublier les liens enfin révélés entre les romans Legacy of the Force et notre série de comics. Sans en dire trop, précisons simplement qu’Ostrander a l’intelligence de ne pas axer son histoire sur ces points de continuité (sujets à discussion) mais d’en faire une toile de fond qui s’étend de la Guerre de Clones jusqu’à Legacy en traversant toutes les périodes de l’univers Star Wars et en mettant à profit leur richesse. Alors bien entendu, il y a toujours une large place offerte à l’interprétation et certains fans se braqueront contre la réécriture (la même que dans LOTF) d’un personnage important, l’utilisation de Kenobi et l’évolution de celui qui est devenu Krayt. En l’état, il faut reconnaître que certains passages répondent à des choix un peu faciles, cependant ils ne conditionnent pas le déroulement de l’histoire dans le présent. L’aventure principale et l’évolution de Cade demeurent très self-contained avec la conclusion la plus convenue à ce stade de la série, ce qui n’empêche pas Ostrander d’orchestrer tous les éléments pour que la fin demeure ouverte jusqu’au bout. La conclusion justement est assez renversante. Rien qu’à elle seule, elle peut justifier une relecture de la série.

    Dessins

    Corde



    Aux dessins, c’est l’équipe traditionnelle de Legacy avec un niveau de qualité qui ne déçoit pas. Au contraire, j’ai eu l’impression que les dessins (surtout au niveau des personnages) de Duursema sont de plus en plus aboutis, les personnages s’éloignent des stéréotypes du genre, ils sont reconnaissables, pas forcément très beaux, mais ont toujours du style. Et c’est globalement le cas de l’ambiance de la série, toujours très soignée via les décors, les jeux des ombres puisqu’on est souvent dans les bas-fonds de Coruscant, et une colorisation de qualité. D’ailleurs, au-delà de la performance de Duursema qui régale toujours autant, c’est un réel travail d’équipe avec l’encreur et le coloriste qui permettent de créer des variations dans le rendu des dessins d’un panel à l’autre selon l’ambiance que l’on veut donner. Enfin, impossible de passer sous silence les magnifiques couvertures de Travis Charest. Depuis ses prestations sur KOTOR, je trouvais ses illustrations assez timorées, des pin-ups classiques pour lui, montrant des scènes assez froides qui n’embarquent pas toujours le lecteur. Ici, on garde la qualité et en plus on a le droit à beaucoup d’inspiration. Dès la couverture, le lecteur a envie de foncer lire l’intérieur du numéro. Profitez bien de la galerie d’images ;)

    Conclusion

    Ben



    En conclusion, ne faisons pas de fausses promesses, les changements sont très limités à l’issue de cette aventure. L’attente suscitée chez les lecteurs est forte depuis les premiers numéros de cette série, et si on ne juge la qualité de l’histoire que sur cet étalon de mesure, alors le succès est relatif. J’aurais tendance à vouloir juger le travail d’Ostrander et Duursema sur la valeur intrinsèque de leurs épisodes et pas sur des « ils auraient pu ». Dans cette optique, force est de constater que c’est une histoire parfaitement maîtrisée et, entre Anéanti et Claws, n’importe quel fan de Star Wars devrait être comblé. De plus, dans le même temps, il y a un vrai souci de sortir des standards, de moderniser le contenu comme le ton. Si les évènements peuvent se résumer en une ou deux phrases, l’approfondissement psychologique des personnages et les interactions développées entre eux sont extrêmement riches. Et dire qu’une partie des personnages de la série n’a pas été impliquée. Vivement la suite !

  • 08/06/2008
     (100 %)
    Second arc majeur de Legacy et ... waouh !!!

    6 comics de folie, à commencer par de superbes couvertures, toutes signées Travis Charest !

    Le contenu même n'est quant à lui par en reste ! Le scénario est complètement fou avec dans l'ordre : Cade à l'assaut du Temple Sith, une mission de sauvetage, un final explosif où la surprise ne vient pas d'où on l'attendait. Des moments de répits viennent également agrémenter le récit à travers des flashback lourds en secret et en informations !

    Aux crayons, Duursema signe une vraie merveille avec des planches que l'on peut déjà classer comme ses plus belles. Coup de chapeau également à Parsons et Anderson à qui ne sont pas étranger à la richesse visuelle et au rendu final de ces planches !

    On frole la perfection :)
  • 11/07/2008
     (80 %)
    Et voilà du gros dossier. Tout, vous saurez tout sur l'ami Krayt. C'est plaisant et jouissif, on va de révélation en révélation. Seul petit Hic, on voit trop peu l'empereur Fel sur cette partie de l'histoire. Mais je ne doute pas que ce soit partie remise. ;)
  • 01/02/2019
     (90 %)  •  Langue : VF
    Déterminé à ce que plus personne ne meure jamais pour lui, Cade Skywalker se rend sur Coruscant et pénètre au cœur du Temple Sith dans l'espoir de libérer le Jedi Hosk Trey'Lis, qu'il a jadis livré à l'ennemi. Mais le dernier des Skywalker va bien vite être fait prisonnier et conduit à l'Empereur, Dark Krayt en personne. Commence alors un jeu de dupes entre le pirate et le Sith, chacun tentant de voir clair dans les paroles et les décisions de l'autre. Cade va-t-il succomber pour de bon au Côté Obscur ou saura-t-il enfin prendre la voie des Jedi ?

    Au moment de sa publication, Les griffes du dragon est le point d'orgue de la nouvelle série Legacy. On retrouve l'équipe créative d'Anéanti et des Fantômes du passé pour une histoire qui fera date, tant par sa qualité que par les révélations voire même les polémiques qu'elles pourraient entraîner. Car il y a deux niveaux de lecture dans cette série, selon que vous soyez attaché à la continuité de l'Univers Légendes ou non.

    Dans un premier temps, Les griffes du dragon offre tout ce que l'on pourrait demander à un comics de ce type : on introduit de nouveaux personnages, et surtout on brasse large dans le casting, le lecteur étant désormais familier des personnages, lieux et concepts de l'intrigue. :love: On retrouve même les deux personnages survivants du one-shot le Bleu à quelques moments ! Seuls absents au tableau, Fel et son Empire, mais nul doute qu'ils reviendront tôt ou tard. Les relations entre les protagonistes évoluent, certains se rapprochent, d'autres se méfient les uns des autres et on en apprend notamment plus sur la mère de Cade. Mais celui sur lequel les projecteurs sont braqués, c'est bien évidemment Cade lui-même, avec ce doute qui ne va faire que progresser à mesure que l'arc avance : basculera-t-il pour de bon du Côté Obscur, lui qui en est finalement déjà assez familier ? La conclusion de l'arc répond sans détour à cette question, et le lien avec la figure paternelle de Kol est résolu. Cade qui se plaignait de l'absence du fantôme de Force de son père va voir son tourment prendre fin. Mais pour quelle conclusion ? Il faudra lire ! :sournois:

    En tout cas, la fin de l'arc est ébouriffante, et il se passe une chose différente à chaque page. Une fois la lecture achevée, on hésite entre reprendre son souffle… et attaquer directement la suite ! :oui:

    Aux dessins, on retrouve la traditionnelle Jan Duursema aux commandes, pour ce qui est sans doute l'un de ses travaux les plus aboutis, toutes séries confondues (je ne vois que le one-shot Jedi : Dooku, à l'époque de la Guerre des Clones, pour rivaliser). C'est coloré, dynamique, on passe d'une ambiance à l'autre, d'un flash-back à l'autre (et au sein même des flash-backs, d'une ambiance à l'autre, c'est fort!), d'un combat à l'autre, d'une discussion à une bataille rangée… on en prend plein la figure et on a carrément l'impression que cela se joue là, devant nos yeux qui n'en loupent pas une miette. Du grand art. :love:

    Alors, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ? Oui… et non.

    Non, car si cet arc nous permet d'en apprendre l'identité réelle de Dark Krayt ainsi que ses divers agissements depuis la dernière fois où nous l'avons vu, il y a un léger sentiment de gavage. Oui, l'identité réelle de Dark Krayt est surprenante (encore que pas mal d'indices étaient là, finalement) mais elle l'est tellement que c'est trop « gros » en fait. Déjà, la révélation ne fait aucun effet à Cade, Krayt n'ayant finalement aucun lien direct ou indirect avec lui, et si le lecteur appréciera les références aux différentes époques de l'UE (Guerre des Clones, Dark Times, NOJ…), on se retrouve face à un Dark Krayt finalement humain mais qui a dans les 180 ans facile. :perplexe: La stase a bon dos… C'est cela qui est dommage, on a presque une impression qu'Ostrander et Duursema se sont dits « on veut que ce soit lui, on l'aime bien, on veut s'en servir encore, pas grave, on n'a qu'à broder autour pour justifier sa présence »… Et c'est l'occasion d'un flash-back pour le moins choquant, où Kenobi utilise la Force pour arracher le bras du futur Dark Krayt !!! :shock:

    Passé ce défaut, Les griffes du dragon s'avère une lecture extrêmement dense et prenante. La série a définitivement du potentiel et vient de franchir haut la main ce premier pallier. La qualité est pour l'instant au rendez-vous depuis le début de Legacy.

    Vivement la suite ! :oui:

    Note : 90 %

    (Et pour finir, une bien belle citation de Krayt à destination de Cade : Tu n'es ni un Jedi, ni un Sith... rien qu'un mioche vagissant qui se complaît dans l'auto-apitoiement. Comme il a raison !)
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

158 membres le possèdent (qui ?)
123 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité