StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Jan Duursema
 
  • Présentation
  • Un parcours atypique :

    Née le premier janvier 1954, Jan Duursema n'a pas eu un parcours facile pour une dessinatrice de comics. Elle a commencé par étudier l'art graphique et le comics dans une des seules écoles au monde où on peut le faire : la Joe Kubert School (fondée par Joe Kubert, légende du comics qui signa son premier comics à 11 ans à la fin des années 30 et est aujourd'hui toujours en activité). En plus d'un apprentissage du métier avec les meilleurs professionnels du comics, Jan sait tirer profit de l'école de façon très personnelle puisqu'elle y a rencontré son futur mari Tom Mandrake. Elle travaille ensuite sur de nombreuses séries (la majorité chez Marvel) comme Arion et Demon de 1983 à 1986, Hawkworld, Hawkman, Spiderman, Wolverine ou X-Factor de 93 à 96. Elle pense ensuite arrêter sa carrière dans le comics, mais finalement, la sortie en 1999 de La Menace Fantôme l'en dissuade : son aventure continuera avec Star Wars.


  • Son aventure Star Wars :

    Jan Duursema fait sa première apparition – anecdotique certes – comme dessinatrice dans un comics Star Wars en 1985 dans le Marvel #92 : Le Rêve, dans lequel on retrouvait ... Tom Mandrake à l'encrage, et Mary Jo Duffy au scénario. Cette dernière a signé une quarantaine de comics Marvel Star Wars dans lesquels elle a fait réapparaître (dans le numéro 88 Figurehead) Shira Brie sous les traits de Lumiya, personnage qu'on retrouvera dans la série de romans ... Legacy of the Force !

    Quinze ans plus tard, Jan Duursema revient dans l'univers de Star Wars avec de petites apparitions dans des comics comme Chewbacca, Émissaires à Malastare ou encore dans le Handbook de Dark Empire. Puis arrive son premier story-arc : Mémoire Obscure :première collaboration Star Wars avec John Ostrander, première apparition pour Quinlan, Villie, Aayla Secura et les autres ! La machine est lancée : Jan travaille également sur le comic consacré à Dark Maul avant d'enchaîner avec les arcs Ténèbres et La Guerre de Stark. Son travail étant reconnu et apprécié, elle se retrouve aux commandes de l'adaptation comics de l'Attaque des Clones dans laquelle elle se dessine pendant la bataille de Géonosis, sous les traits de la Jedi Ur-Sema Du.

    La Jedi Ur-Sema Du qui a un petit air de Duursema


    Grâce à son succès, la série Republic continue après le début de la Guerre des Clones avec le duo magique Ostrander/Duursema comme leader. Au fil des arcs, le style de Duursema s'affine, les arrières plans regorgent de détails tandis que les scènes d'actions paraissent toujours plus impressionnantes. Dans le même temps, Duursema signe de magnifiques couvertures (Republic #65, 66, 69, 81, Jedi Dooku, Aayla Secura, Shaak Ti,... entre autre) qui viennent ravir davantage les fans des deux séries. Grâce à ces nombreux succès, Duursema devient alors la référence Star Wars en terme de comics. A peine le dernier story-arc Republic terminé (Trahison), elle se tourne alors vers le nouveau projet mis en place avec John Ostrander : Legacy.


    Jan Duursema raconte d’ailleurs à quel point l’aventure Legacy ne fut pas simple à entreprendre :

    « Souvenez-vous d’Indiana Jones et la Dernière Croisade ! Il y a ce pont invisible qui traverse le ravin, et vous devez avoir confiance pour le traverser. Embarquer dans l’aventure Legacy suit le même principe. Au début, je ne voyais que le ravin, et je peux vous dire qu’il était profond ! Je voulais continuer la série Republic et ne jamais l’arrêter. Mais lorsque Randy, John et moi avons pu débuter nos discussions sur Legacy, j’ai commencé à réaliser le potentiel incroyable qu’il y avait là, j’ai commencé à avoir confiance : il y avait là quelque chose de vraiment solide et réel à propos des personnages et de l’histoire que nous créions.»


  • Plus qu’une dessinatrice :

    Les lecteurs les plus attentifs auront noté que dans les numéros de Legacy auxquels elle participe, Jan Duursema a rejoint John Ostrander à l'écriture. Ce dernier explique que Jan Duursema « est une collaboratrice à part entière : elle ne fait pas que dessiner. Nous avons tous les deux une vue d'ensemble sur l'histoire et les personnages. Nous écrivons les intrigues ensemble car après tout, c'est elle qui doit dessiner le résultat final. Il est facile pour moi d'écrire que dix mille vaisseaux recouvrent le ciel, mais ça ne l'est pas pour elle de le dessiner. A ce titre, Legacy est autant sa création que la mienne, et ce à tous les niveaux.». Notons d'ailleurs que même si elle n'était pas créditée officiellement dans les comics Clone Wars, Duursema était déjà à l'époque co-scénariste avec John Ostrander comme elle l'a expliqué lors de nombreuses interviews : « John et moi avons travaillé sur Hawkworld et Hawkman avant d'arriver chez Dark Horse. Nous œuvrions alors différemment car je n'étais pas impliquée dans le processus de création comme je le suis maintenant. ». Cette collaboration est si forte qu'ils ne se rappellent parfois plus exactement qui a eu une idée précise pour un personnage ou une intrigue : « Nous commençons par choisir ensemble quelle genre d'histoire nous aimerions raconter : une guerre, une enquête, etc. Ou alors nous choisissons de commencer avec un personnage comme ce fut le cas avec la série Jedi et nous racontions l'histoire du point de vue du personnage. L'intrigue sur Aayla Secura fut particulièrement intéressante : plus nous explorions les personnages d'Aayla et Aurra Sing, plus nous réalisions à quel point elles avaient beaucoup de choses en commun, si bien que c'est devenu le thème central de l'histoire. Parfois, comme ce fut le cas pour Quinlan Vos et Aayla Secura, une histoire peut commencer avec de nouveaux personnages et évoluer à partir de là. Dans Twilight nous avions prévu de créer une histoire avec un nouveau Jedi et sa Padawan le temps d'un story-arc. Nous ne pensions pas réutiliser ces personnages – nous avions même prévu une fin à Aayla Secura ! Mais heureusement ma fille nous a supplié John et moi de ne pas tuer Ayala ... et elle a ainsi fini dans l'Attaque des Clones avant d'apparaître dans le Time Magazine.
 
En tant que dessinateur
L'actualité de Jan Duursema
 
Publicité