StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Dans le creuset
  • Titre original Into the Fire - Darth Vader (2020) #6-11
  • Genre Comic-Book
  • Série Dark Vador (2020) (Vol. 2)
  • Univers Officiel
  • Année et période +3 (Empire)
  • Scénariste(s) Greg Pak
  • Dessins Raffaele Ienco
  • Synopsis :

    La punition !
    - Dark Vador a échoué à faire basculer son fils, Luke Skywalker, du Côté Obscur de la Force.
    - Non... Luke a été trop faible pour joindre son père dans sa volonté de renverser l'Empereur Palpatine.
    - Vador a chercher à se venger de tous ceux qui lui ont caché Luke pendant toutes ses années... et ce faisant, il a presque trahi son maître.
    - Cela a été remarqué par Palpatine... c'est l'heure d'une nouvelle leçon pour Vador.

  • Note du staff SWU
     (42 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (15 % - 2 commentaires)
     (34 %)

    À la suite des événements de l’Episode IV et de la nouvelle quête de Dark Vador sur les origines de son fils, l’Empereur est mécontent. En effet, son disciple ne cesse de lui cacher des choses, il est donc l’heure de le mettre à l’épreuve.

     

    Scénario : ça vous dit un cimetière ?

    Je vous explique, dans l’université rivale de la mienne, ils avaient une tradition débile quand ils rencontraient un gars de mon école (moi) : un gars prenait le plus grand verre qu’il puisse trouver, ils y mélangeaient tous les alcools à sa portée dans le bar, ce qui formait un mélange immonde, puis il donnait le verre au bizut et comme j’étais jeune et con (et que je voulais défendre mon école) je l’ai bu cul sec. Ça s’appelait un cimetière. [Faites pas comme moi, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé]. C’est exactement l’effet que m’a fait cette BD.

    Le scénariste a pris tout ce qu’il y avait dans l’Episode IX (ou dans sa novélisation) d’encore un peu « mystérieux » : l’orienteur sith, l’oracle, Exegol, les cuves de Palpatine, les adeptes du culte, la flotte immense de Star Destroyers, leurs supers canons, Ochi de Bestoon… et il a tout mis dans cet arc, sans donner réellement d’explications supplémentaires à part « c’était déjà là ».

    Le pire dans tout ça ? Créer autant d’incohérences. Le roman Riposte laissait supposer que l’Empereur découvrait tout ça la veille de sa mort. Comment la flotte de Destroyers peut être prête alors que le roman disait bien qu’il a fallu trente ans pour la construire ? Même si seulement quelques Destroyers sont prêts, ils sont aussi puissants que la seconde Étoile de la Mort donc on s’en fiche de la construire, non ? Comment Palpatine a découvert Exegol ? D’où viennent les membres du culte ? Comment a-t-il mis au point les cuves ? La dague d’Ochi, où est elle ? Où est l’orienteur de Palpatine ? Pourquoi Ochi en avait le plan ?

    Bref, rien ne va. Pourtant le test de Vador sur Mustafar commençait très bien, ça prenait son temps, introduisant lentement Ochi, et puis tout s’enchaîne et on noie nos questions dans des combats tellement bourrins contre les bestioles les plus grosses qui existent que ça ne sert à rien plus à rien si ce n’est perdre du temps pour nous donner aucune réponse.

    À part nous montrer ce qu’on a déjà vu dans l’Episode IX, il n'y avait aucun intérêt.

    Si je dois trouver un point positif : Vador qui découvre toutes ces menaces acquiert davantage de motivation pour trahir son maître dans quelques mois.

    9/50

     

    Dessins : constant

    Je crois avoir mentionné précédemment des problèmes de perspectives et d’échelle. Tant que le comics reste sur Mustafar tout va bien, mais par la suite les combats spatiaux sont physiquement et dimensionnellement peu crédibles. Ensuite, mettre Vador face à des grosses bestioles n’aide pas pour les perspectives et les échelles.

    Pour le reste, on est toujours sur des personnages travaillés et des décors assez grandioses.

    25/50



    + Les plus

    - constance des dessins, si ça ne change pas, on ne peut pas être plus déçu

    - Les moins

    - tout le scénario qui n’aura servi qu’à rendre l’histoire incohérente
    - arrêtez de parler de l’Episode IX dans la litté svp

  • 18/10/2021
     (50 %)  •  Langue : VF
    L’Empereur Palpatine est troublé : son apprenti se serait-il ramolli ? Il n’a pas réussi à lui ramener Luke Skywalker. Il a épargné les anciennes doublures de Padmé Amidala. Et il a l’audace de s’opposer à lui ! Mais le Maître Sith entend bien réveiller Vador et va le briser pour qu’il se reconstruise davantage : il va donc sévèrement l’endommager avant de l’abandonner sur Mustafar, là où tout a commencé plus de vingt ans plus tôt. Et afin de le motiver davantage, il va lancer à ses trousses Ochi de Bestoon, l’assassin des Sith…

    Bon ! Voilà donc le premier comic à dresser un véritable lien avec L’Ascension de Skywalker ! Mais on n’en est pas encore là.

    L’arc démarre donc avec un Vador qui, une nouvelle fois, va se faire mettre à l’amende par son Maître. Bon. Pourquoi pas, même si ça commence à devenir vu et archi-vu, en fait, tant dans l’Univers Légendes que l’Officiel. Vador se fait tester par Palpatine ? Ça marche après La Revanche des Sith, ça peut marcher après Un nouvel espoir mais là, ça me semble artificiel, comme si chaque auteur qui se lance sur le personnage voulait aborder cette thématique. Pourquoi pas, comme je disais. Mais le problème, c’est que là, il n’y a aucune conclusion.

    Intéressons-nous donc au cœur de cet arc : les liens avec le dernier long-métrage de la saga. Et on commence avec Ochi de Bestoon, personnage mentionné dans le film et dont on découvre les restes et le vaisseau, d’ailleurs. Ça, c’est un excellent point, peut-être le meilleur point : mettre en avant le personnage, et l’arc le fait. Le problème, c’est qu’Ochi est compétent tant qu’il est seul… avant de devenir presque un élément comique dès lors que le scénariste lui fait quitter le rang de menace pour Vador ! Et malheureusement, on n’en apprend rien de plus sur lui : aucun passé, aucun background, rien du tout… Comment le personnage a-t-il été recruté par Palpatine, au point de devenir l’assassin des Sith ? Circulez, il n’y a rien à voir. :non:

    Je passe sous silence l’Oeil de Webbish Bog, qu’on ne voit pas dans le film et heureusement d’ailleurs, sinon je vais devenir grossier. :perplexe: Combien d’épreuves psychiques Vador va-t-il devoir subir, au moins deux dans cet arc…

    Et il y a Exegol.

    Sur le principe, c’est génial. Vador qui va sur Exegol, et qui y confronte Palpatine sur ce qu’il s’y trame ! Car bien sûr que Palpatine connaît Exegol avant Le Retour du Jedi, c’est évident… mais là, tout est accéléré, sous-développé, en moins d’une vingtaine de pages. Pourquoi ? A cause du War of the Bounty Hunters à venir ! On a pu dire que dans les séries Bounty Hunters et Star Wars, il y avait un numéro de « transition », servant clairement à caler les séries. Et bien là, c’est l’inverse en fait : il manque clairement un ou deux numéros permettant de réellement développer ce qu’il se passe sur cette planète. Ou alors, le scénariste aurait dû mieux découper son arc et peut-être, pourquoi pas, nous éviter le demi-numéro qui sert à montrer Vador faire face à une horde de chasseurs TIE, tiens ? :siffle:

    Et donc, après un début d’intrigue fort honorable, tout s’effondre et part en cacahuètes. Vador est sur Exegol, nous fait découvrir plusieurs des créations de Palpatine dans la postlogie mais en une seule case, avec un Palpatine tout ce qu’il y a de plus agaçant, à ricaner, à s’enfuir, à attirer son Apprenti toujours plus loin dans les profondeurs de la structure Sith, avec un Ochi réduit au rang de spectateur. Quel dommage… :pfff:

    Aux dessins, j’ai trouvé Raffaele Ienco un peu moins performant que sur le premier arc. Effectivement, tant que l’action se situe sur Mustafar, tout n’est pas si mal, et le dessinateur maîtrise toujours autant cet effet de vision/flash-back. Mais dès que l’on passe dans l’espace, c’est un peu moins dynamique, un peu moins détaillé... et lorsque l’intrigue implique le summa-verminoth face à Vador, l’astuce trouvée manque singulièrement d’allure. :non:

    Et la fin de l’arc est donc extrêmement rapide, alors qu’il manque clairement un numéro pour correctement développer tout ce que le numéro dévoile. Et c’est agaçant. J’en viens presque à regretter que le crossover arrive, en fait, parce que j’aurais aimé en voir davantage. Pas sur cependant que Greg Pak aurait su profiter de davantage d’espace… :neutre:

    Note : 50 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

53 membres le possèdent (qui ?)
53 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !