StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de Dawn of the Jedi - Force War
 
[Critique] La série s'achève, tu partiras... à cent mille lieues de moi
22/03/2014

Bonjour à tous

Mercredi s'est achevé aux USA le troisième et dernier arc de la série Dawn of the Jedi (La Genèse des Jedi en VF), intitulé Force War. Voici donc la critique sans spoiler de cet arc, écrite forcément la larme à l'oeil...

Mais d'abord, petit rappel du synopsis de l'arc.




Le synopsis :
Les dangereux Rakata ont envahi le système de Tython, et la guerre fait rage sur chaque planète. Sabres de Force en main, les Je'daii se sont trouvés des généraux improbables : Daegen Lok, le Je'daii fou, et l'étranger, le Limier de Force Xesh - l'un dont ils connaissent la folie, l'autre dont ils ne savent rien !



La critique de Link




Voici donc le troisième, et dernier, arc de la série Dawn of the Jedi, scénarisée par John Ostrander et illustrée par Jan Duursema. La conclusion de la série est-elle à la hauteur des attentes ? Décryptons.

Scénario :

C’est la guerre dans le système de Tython ! Rappelez-vous la dernière planche du second arc : la flotte Rakata était en route vers le système de Tython, afin de le conquérir. Nous voici propulsés un an après : les Rakatas ont envahi le système, et les armées Je’daii, menés par Daegen Lok (l’ex-prisonnier de Bogan) et Xesh, le Limier de Force des Rakatas converti aux voies des Je’daii, essaient tant bien que mal de résister à l’envahisseur sur les différentes planètes du système.

Qui dit guerre dit baston. Et je vous rassure, vous en aurez pour votre compte ! Une très grosse moitié, voire les trois quarts de l’arc nous narrent les affrontements entre Je’daii et Rakatas. A tel point que c’en est parfois trop, même si je reviendrais sur les raisons de cet afflux de bourrinage plus tard. Sinon, les rebondissements sont bien présents (même si le lecteur n’éprouve pas de surprise, connaissant l’identité d’un espion dès le second arc), et l’histoire se révèle très prenante.

Il y a clairement deux points positifs dans cet arc. Le premier, c’est le conflit des Je’daii face à la dualité de la Force. On sait que les Je’daii de Tython vivent en équilibre dans la Force, et qu’ils profitent autant du côté obscur que du côté lumineux. L’arrivée des Rakatas sur Tython a changé les choses : certains Je’daii préférant utiliser à volonté le côté obscur de la Force, tandis que d’autres restent en équilibre. On sent venir le schisme qui interviendra plus tard au sein des Jedi.

L’autre point positif est le développement des Rakatas, leur culture, leurs vaisseaux, leurs armes, leurs coutumes… Les joueurs de The Old Republic seront ravis de voir que les Déchiqueteurs (ou Flesh Raiders en VO) tiennent une place importante dans l’arc. Autre allusion : les Portes de l’Infini des Kwa, mais je ne vous en dirais pas plus afin de ne pas gâcher votre lecture.

Cet arc serait tout bonnement excellent si un détail extrêmement fâcheux ne venait pas perturber le tout : la rapidité. On sait depuis quelques semaines que ce troisième arc de la série allait être le dernier, la faute à une perte de la licence par Dark Horse au profit (même si on jugera plus tard si ça sera réellement profitable à Star Wars) de Marvel pour 2015. Et à la lecture de ce troisième arc, on sent bien que Jon Ostrander a été pressé par le temps pour achever proprement la série. Alors certes, il y a une conclusion. Et une belle. Mais plusieurs événements se déroulent très (trop) rapidement, et auraient nécessité bien plus de numéros pour être bien développés. On peut penser ici à l’intrigue « mafieuse » sur Shikaakwa ou à la relation entre Xesh et Shae Koda qui, si elles se terminent, le font de façon abrupte et précipitée.

Alors il ne faut pas blâmer les auteurs pour cette rapidité, cette surdose d’action dans l’arc (parce que bon, je te connais, toi petit lecteur qui passe ton temps à cracher sur Ostrander et Duursema en disant qu’ils font de mauvaises BD), mais plutôt Marvel (et donc Disney derrière Marvel), qui nous prive clairement de l’une des meilleures séries de ces dernières années.


Dessins :

Même si Jan Duursema reste toujours fidèle à elle-même, les nombreuses batailles ne sont pas faites pour la servir. On retrouve trop souvent les mêmes schémas, les mêmes positions au fil des pages. Mais là encore, est-elle à blâmer ? Bon allez, un tout petit peu, mais pas totalement. A part ça, nous voyageons là encore de planète en planète et avons droit à de beaux paysages et de jolis effets de lumière bien agréables.

Conclusion :

Sortons les paquets de mouchoir, Dawn of the Jedi, c’est fini, et on ne sait pas si ce que nous proposera Marvel sera d’aussi bonne qualité. La série aura globalement su tenir toutes ses promesses, même si la fin trop rapide laissera forcément un goût amer dans la bouche des fans.


Note : 80 %



Pour rappel, cet arc paraîtra en France sous le titre La Guerre de la Force en Août 2014.

On parle de tout ça sur les forums.

Parution : 22/03/2014
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 22/03/2014 - 14:11
  • 22/03/2014 - 14:56
    J'ai hâte de le lire en version française :love:
  • 22/03/2014 - 16:14
    Tomas Gillespee a écrit:J'ai hâte de le lire en version française :love:


    Pareil. Rendez vous en Aout, alors 8)
  • 22/03/2014 - 16:49
    Chouette! Le rendez-vous est pris! :)
  • 24/03/2014 - 21:36
    Ca y est j'ai également fini le numéro #3 de la série.

    La critique de link est complète : C'est trop rapiiiiiiiiiiiiiiiiiiide :( Pourtant les 2 premiers numéros de la série amènent bien l'histoire et on se dit qu'on va assister à un beau finish. Mais quelle rapidité, tout se finit pil poil comme il faut, comme si l'histoire devait être racontée en "tant" de pages. Y aurait eu tellement plus poussé à faire. J'arrive pas à être déçu car tous les aspects son bien, c'est recherché, bien trouvé, c'est pas de la "baston" pure et simple (contrairement à Dark Vador and the Ninth Assassin par exemple :transpire: ), y a un vrai fond. Mais je suis un peu déçu de la forme. Mais le côté "Recherche de l'équilibre" est vraiment très très intéressant. Le point fort de la série pour moi !

    Enfin dans l'ensemble on aura eu le droit à une très très bonne série, surtout que venant de quelqu'un qui n'est pas du tout fan de la période Old Republic, ça veut dire quelque chose. Bon, ça égalera pas Dark Times quand même :whistle:
  • 24/03/2014 - 22:01
    Surpris aussi par ce numéro 3 et d'une manière générale par cet arc qui remonte bien le niveau du comics. Là où les deux premiers tombaient vite dans un espèce de faux rythme où il se passait pas grand chose, ou on découvrait ce monde au compte goutte (la faute peut être aux auteurs qui nous ont trop fait salivé avec un #0 énooooorme!), sur celui ci ça bastonne bien sans oublier les personnages, leur évolution et le plot général, c'est beau en plus. Du bon SW en comics!
  • 24/03/2014 - 22:24
    Justement c'est là qu'on voit la différence entre la précision dans les détails des 2 premiers arcs, et le 3 ou tout se passe hyper rapidement et sans vraiment rentrer dans les détails. C'est un peu dommage mais ça ne gâche pas la série pour autant :neutre:
  • 31/05/2014 - 18:41
    La Genèse des Jedi, tome 2 : Le prisonnier de Bogan, par John Ostrander et Jan Duursema

    Après un premier tome qui remplissait sans surprise et finalement sans panache son rôle d'introduction, Ostrander et Duursema nous ramènent plus de 25 000 ans avant les films pour suivre le devenir des Je'daii.

    On retrouve donc Xesh, le Limier de Force amnésique des Rakata, exilé sur Bogan, l'une des deux lunes de Tython, qui va très vite faire la rencontre du fameux Daegen Lok, introduit de façon assez peu subtile dans l’Éveil de la Force. Lok reconnaît en Xesh la vision qu'il a eu bien des années plus tôt d'une armée alien envahissant Tython et armé de sabre-forces, et va donc faire ce qu'il juge nécessaire pour convaincre les Maîtres de Tython du bien-fondé de sa vision.

    Autant le dire tout de suite : on est largement au-dessus du premier volet, qui se résumait très vite finalement à une grosse baston entre 4 personnages. Xesh continue à être un personnage plein de promesses : si son amnésie est une ficelle un peu classique, elle est bien exploitée et permet d'avoir un personnage dont chaque décision peut-être imprévisible.
    Si on ajoute à ça une évolution de son design des plus réussies (après ça, je milite désormais pour que l'acteur Cillian Murphy incarne un Forceux dans les prochains films! :love: ), on a là l'un des meilleurs personnages de l'UE. Oui, carrément. :oui:

    Daegen Lok est lui aussi la star de cet arc. Ostrander et Duursema insistent sur lui, sur ses nombreux talents, sur son passé... mais tout ça fait forcé. Tout ça manque de naturel. Lok a toutes les réponses, tous les talents, connaît tout le monde, est meilleur que les autres Je'daii, ça va, on a compris. On peut passer à autre chose ? D'autant plus que son personnage ressemble étrangement à un certain Quinlan Vos, avec un physique à la Cade Skywalker brun. Bref, un peu de nouveautés n'auraient pas fait de mal. Heureusement, la fin concernant le personnage laisse supposer qu'il jouera un rôle prépondérant dans la suite.

    Le trio de Je'daii du premier arc passe en retrait ici. Tasha Ryo devient une figurante, mais Shae Koda et Sek'nos Rath traquent Xesh et Lok en compagnie de plusieurs Rangers Je'daii. Là encore, l'affrontement laborieux du tome 1 laisse place à une course-poursuite rythmée entre les différentes planètes du système de Tython. Ce qui implique des environnements bien plus variés, qui permettent à Jan Duursema de laisser éclater son talent en alternant les ambiances ; même sur Tython, on passe d'un Temple à l'autre, d'un décor à l'autre, d'un Maître à l'autre sans problèmes. Excellent point. Tython et les planètes avoisinantes s'animent, se peuplent, et ça fait du bien.

    Et les Rakatas dans tout ça ? Ils sont sur les dents et veulent absolument trouver ce monde « riche en Force ». Leur passé (ou du moins une partie) est révélé, dans des flash-back absolument captivants. Et les dernières pages laissent imaginer un troisième tome d'anthologie !

    Ostrander et Duursema rattrapent donc le niveau du premier volet. Ouf ! On pourra reprocher aux auteurs une certaine lenteur finalement, et le risque d'un troisième (et dernier) tome expédié. En attendant, ne boudons pas notre plaisir : Le Prisonnier de Bogan est une réussite !

    Note : 85 %

    Par contre, l'ami Ostrander nous ressort le coup du « je disparais dans la Force, et mes amis (et toi aussi lecteur naïf) me croient mort ». Si on pouvait l'éviter dans le tome 3, merci !

    Et franchement, la découverte finale du blocage mental de Xesh est à mon avis une belle idiotie. L'amnésie ne suffit pas ? Et quel intérêt de glisser ça en fin de tome, si ce n'est pour faire un cliff, l'air de rien ? :neutre:
  • 08/06/2014 - 15:55
    Lu Force War,

    Commençons par les dessins. C'est du Duursema, donc c'est forcément très bon. Le point négatif pour moi (et c'est vrai pour toute la série), c'est qu'on n'a pas l'impression que cette série se déroule 25 000 ans avant ANH ! Comparez une page de Legacy (+137) et de DotJ, on n'a absolument pas le sentiment que la Galaxie a connu des milliers d'années d'évolution. Au contraire, je trouve que les TotJ et leurs dessins Old School rendaient bien cette impression.

    Côté scénario maintenant. Pour rappel, les auteurs ont dû conclure leur série en un tome (si bien que DotJ ne forme qu'une trilogie alors que cette série était bien partie pour se rapprocher des 10 tomes ...).
    Clôturer une série aussi prometteuse en un seul tome, ce n'était pas évident. Et je trouve que le duo Ostrander/Duursema s'en est plutôt bien sorti. Alors certes, cette BD contient énormément d'action (voire peut-être même trop), mais au moins la guerre contre les Rakata a droit à sa conclusion. De plus, certains éléments auraient mérité d'être plus développé, mais en un tome ce n'était pas faisable. En fait, j'ai eu l'impression que les auteurs ont essayé de condenser les éléments majeurs de leur série en un tome.
    En conclusion, bien que ce tome soit très bon, on reste un peu sur notre fin tant on aurait voulu en savoir plus sur cette période et cette guerre. Un petit tome épilogue pour faire le lien avec la fondation de l'Ordre Jedi "moderne" aurait même été fangasmique, mais je divague là ^^
    Juste un point négatif : le recyclage de personnages types par les auteurs. Je m'explique : Xesh présente des caractéristiques similaires à celles de Quinlan Vos ou de Cade Skywalker (tantôt gentil, tantôt méchant, tantôt entre les deux, possède sa petite bande, etc ...) et ça peut sembler répétitif.
  • 25/08/2014 - 10:57
    C'est moi ou la sortie du troisième tome chez a été décalée d'une vingtaine de jour ? Moi qui l'attendais cette semaine :?
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité