StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
K'Kruhk
Présentation
 
K’Kruhk était un illustre Maître Jedi au temps de l’Ancienne République et de l’Alliance Galactique. Ayant vécu pendant plus de cent ans, K’Kruhk participa à de nombreux conflits majeurs de l’histoire galactique, y compris la Guerre des Clones (22 – 19 av B.Y.) et la Seconde Guerre Civile Impériale (130 – 138 ap B.Y.) Figurant parmi les rares Jedi à avoir échappé à la Grande Purge des Jedi, il continua à suivre la Force et finit par intégrer le nouvel Ordre Jedi fondé par les Skywalker. Après le Massacre d’Ossus (130 ap B.Y.), il fut l’un des rares membres du Haut Conseil à réussir à se réfugier au Temple Caché.
Un Jedi sur tous les fronts
 

1. Le Soulèvement Yinchorri

Au temps de la République, K'Kruhk était un remarquable Chevalier d'origine Whiphid, un Jedi que d'aucuns qualifiaient d'invincible, autrefois Padawan de Lilit Twoseas.

Quand les Yinchorris multiplièrent leurs attaques contre la République, un an avant la Bataille de Naboo, K'Kruhk fut choisi pour faire partie de l'équipe de Jedi envoyée pour negocier avec les agresseurs. Les membres de l'Ordre partagés en trois groupes, K'Kruhk, toujours apprenti, travailla ainsi avec Lilit et les Maîtres Micah Giiett et Plo Koon, mais en sortant de l'hyperespace pour rejoindre la planète Yibbikoror, l'équipe du Whiphid fut immediatement attaquée par un croiseur Yinchorri. Même s'ils arrivèrent à semer leurs adversaires, les Jedi se retrouvèrent pourtant à nouveau assailli lorsqu'ils débarquèrent sur Yibbikoror, et, comme ses camarades, K'Kruhk se battit alors vaillamment, sauvant la vie de son Maître, avant de reprendre espoir à la réception d'un message d'Adi Gallia. Les deux équipes réunies, ils rejoignirent ainsi le groupe de Mace Windu, en difficulté sur Yinchorr, mais là encore, ils furent attaqués par les soldats Yinchorri et K'Kruhk vit cette fois Lilit se faire tuer en lui sauvant la vie. Deux des leurs ayant rejoint la Force, les Jedi ne tardèrent pas à quitter la planète pour se rendre sur l'obscure Uhanayih, où se trouvait en réalité le centre de commadement ennemi, qu'ils envahirent afin d'obtenir la reddition des Yinchorri.

De retour sur Coruscant, profondément attristé, K'Kruhk rapporta le corps de son defunt Maître qui fut brulé selon la tradition Jedi, et fut par la suite nommé Chevalier. Cependant, bien que le Whiphid n'ait désormais plus besoin de formation, la mort de Lilit Twoseas laissa un grand vide en lui, une certaine réserve quant au rapport des Jedi à la mort expliqué dans le quatrième précepte du Code, ainsi qu'une légère incompréhension face aux décisions de plus en plus militaristes du Conseil.

2. L'éclatement de la Guerre des Clones

Près de onze ans plus tard, assumant désormais le rang de Général dans l'armée Républicaine, K'Kruhk mena un bataillon de clones pendant la Bataille de Teyr, alors que la Guerre des Clones en était à son troisième mois. Quand ses troupes et lui se retrouvèrent en mauvaise posture, le Whiphid ne put que donner l'ordre de se retirer, pour être toutefois averti par un des soldats qu'ils pouvaient gagner même si plusieurs d'entre-eux devaient être tués, une perspective inacceptable pour K'Kruhk mais qu'il suivit quand même, même s'il eut le malheur de ressentir la mort des clones à travers la Force. Au terme de cette bataille, lorsqu'on ne retrouva pas son corps, le natif de Toola fut alors présumé mort, mais il avait en réalité quitté l'Ordre et rejoint le groupe de dissidents basé sur Ruul, mené par le Maître Sora Bulq.

3. La Tragédie de Ruul: la Menace Grandissante du Côté Obscur

Quand Mace Windu arriva pour tenter de négocier avec les dissidents, K'Kruhk n'hésita pas à lui raconter ce qui s'était passé sur Teyr. Survint alors la Jedi Noire Asajj Ventress qui attaqua les Jedi et se déclara au service de Windu. Après le départ de Ventress, tous accusèrent évidemment Mace mais K'Kruhk fut pourtant le seul à prendre sa défense, assurant aux autres que si le Maître Jedi voulait les tuer, il n'aurait pas eu besoin de complice. Quand le Chevalier Rhad Tarn fut confronté à Asajj et bascula dans le Coté Obscur, K'Kruhk affonta alors la Jedi Noire mais ne fut pas de taille à la vaincre, et il lui fallut ainsi l'intervention de Windu pour ne pas se faire tuer. Une fois le Whiphid sauvé, Mace lui expliqua, à lui et à une autre dissidente nommée Jeisel, que Sora Bulq était de mèche avec Ventress et le Comte Dooku, et ces faits furent suffisants pour convaincre K'Kruhk de revenir au Temple et servir à nouveau l'Ordre.

4. Le Massacre d'Hypori : la Révélation

Quelques semaines plus tard, K'Kruhk, comme plusieurs autres Jedi, fut envoyé à l'aide du Maître Daakman Barrek sur Hypori. Le but de la mission était de détruire une usine de droïdes, mais cela devint rapidement un désastre. Encerclés par les droïdes, le Whiphid et ses confrères furent ainsi confrontés au Général Grievous, et dans le combat K'Kruhk fut alors gravement blessé, ce qui le forca à se plonger dans une transe comateuse propre à son espèce pour survivre, une transe qui le fit passer pour mort. Cette technique marcha d'ailleurs tellement bien que, quand il revint finalement à lui, le Chevalier s'aperçut que Séparatistes et Jedi avaient disparu. Cependant, même s'il se retrouvait sans son sabre-laser, volé par Grievous, K'Kruhk réussit tout de même à rentrer au Temple.   

Près d'un an plus tard, K'Kruhk fut assigné à la protection du Sénateur Viento, mais ne put empècher son assassina de la main de son confrère Quinlan Vos, ce qui amena les deux Jedi à s'affronter. Là encore, le Whiphid fut blessé, mais Vos ne le tua pourtant pas, et c'est après un séjour dans une cuve bacta que le Chevalier put reprendre du service, en ayant échappé à la mort pour la énième fois.

5. Le Siège de Saleucami


Plus de trente et un mois après la Bataille de Géonosis, sous les ordres du Maître Oppo Rancisis, K'Kruhk participa avec nombre d'autres Jedi au siège de la planète Saleucami, où il fut mobilisé pendant près de cinq mois. Dans la multitude d'affrontements qui l'opposa à l'armée de guerriers Morgukai clonés par les Séparatistes, le Whiphid fit notamment équipe avec Quinlan Vos, revenu parmi les siens, et pour lequel il n'éprouvait aucune rancœur vis à vis de ce qu'il s'était passé sur Coruscant bien des mois auparavant, contrairement à son amie Jeisel qui doutait toujours des intentions du Kiffar. Lorsque, après une nouvelle bataille contre les Morgukai qui n'avait en fait été qu'une diversion, Oppo Rancisis fut trouvé mort assassiné dans ses quartiers, c'est pourtant à Vos que tous les Jedi présents sur Saleucami durent se fier pour obtenir la victoire, car lui seul eut connaissance des derniers plans du défunt Maître en utilisant ses facultés psychométriques sur son corps sans vie, chose que K'Kruhk vit comme une profanation. C'est donc ainsi que, une fois le bouclier protégeant la base Séparatiste abaissé par Aayla Secura et Quinlan, K'Kruhk et Jeisel menèrent l'assaut au sol contre les ennemis de la République, tandis que les Chevaliers A'Sharad Hett et Xiaan Amersu bataillaient dans les cieux, un dernier combat dont la République sortit victorieuse et dont le Whiphid fut l'un des Jedi survivants.

6. Ordre 66 sur Bogden 3

Lorsque le Siège de Saleucami prit fin, K’Kruhk rejoignit la zone de regroupement des troupes avec ses compagnons Jedi. Avant de monter à bord d’un des transports, K’Kruhk informa son ami Quinlan Vos que lui et le Chevalier Jedi Jeisel se rendaient sur Mygeeto afin de prêter main forte aux troupes du général Ki-Adi-Mundi. En partant, K’Kruhk promit au Maître Vos qu’ils se reverraient une fois la guerre finie. La navette de K’kruhk et Jeisel parvint à décoller et à rejoindre l’orbite, escorté par plusieurs chasseurs ARC-170. Cependant, tandis qu’ils s’apprêtaient à passer en hyperespace, une frégate stellaire Munificient surgit d’une des lunes du système et déploya des dizaines de tri-chasseurs droïdes. Réagissant avec sang-froid, K’Kruhk se dépêcha au poste de pilotage de la navette et ordonna aux chasseurs restants d’attaquer directement la frégate ennemie en ouvrant le feu sur le pont du vaisseau. La manœuvre fut un succès, et la navette du Maître K’Kruhk parvint à sauter en hyperespace avec les trois derniers chasseurs ARC-170 qui l’escortaient. Alors que l’équipage de la navette pensait s’en être sorti, d’autres problèmes survinrent. L’une des alarmes du vaisseau retentit pour signaler que l’aileron dorsal de la navette était sévèrement endommagé, rendant impossible leur voyage jusqu’à Mygeeto. Heureusement pour eux, le système Bogden, où se trouvait un centre d’entraînement pour Jedi, était situé non loin de là. K’Kruhk ordonna aussitôt au pilote de mettre le cap sur le système Bogden.

À leur arrivée au centre d’entraînement de Bogden 3, K’Kruhk fit la rencontre du Maître Du Mahn, la maîtresse du clan Faucon Elancé. Inévitablement, lorsque les soldats clones émergèrent de la navette, les jeunes élèves de Maître Rahn furent prit d’admiration et assaillirent les soldats de questions en tous genres. Heureusement pour les clones, le Maître Mahn rappela ses élèves à l’ordre et leur ordonna de rentrer au centre d’entraînement pour aider le Maître Piru. Désormais tranquilles, les soldats clones commencèrent les réparations sur la navette.

Une fois les réparations terminées, les soldats se joignirent aux Jedi pour partager un repas bien plus raffiné que les rations militaires qu’ils avaient mangés durant le Siège de Saleucami. Lorsque le repas prit fin, les soldats exprimèrent leur désir de repartir à bord de la navette. La fin de la guerre semblait proche, et aucun d’eux ne voulait manquer le spectacle. En réponse, le Maître K’Kruhk répliqua qu’il avait vu assez de combat et que rien au monde ne lui ferait plus plaisir que de ranger son sabre-laser définitivement. Pour le Whiphid, la vraie vie consistait à apprendre aux générations futures les vraies valeurs morales, pas l’art de la guerre. Ne souhaitant pas poursuivre la conversation, le capitaine clone remit son casque et prit congé. À ce moment, K’Kruhk observa le reste des clones amuser les jeunes élèves du Maître Rahn. Voyant les soldats s’interrompre brutalement et remettre leurs équipements, K’Kruhk comprit qu’il allait arriver quelque chose d’horrible. Lorsque l’un des soldats répondit si les jeunes élèves étaient concernés par l’ordre qu’il venait de recevoir, K’Kruhk brandit son sabre-laser et bondit sur le soldat, tranchant son torse en deux. Une bataille éclata brusquement dans le séjour du centre d’entraînement, et les Jedi ripostèrent sans comprendre pourquoi leurs soldats tentaient de les tuer. Protégeant ses élèves, le Maître Mahn repoussa quatre soldats clones grâce à la Force avant d’être abattue par l’un d’eux. En plein combat, K’Kruhk sentit la mort de Du Mahn et se retourna pour tenter d’empêcher un soldat d’abattre les enfants. Il fut malheureusement impuissant à les sauver et embrocha le soldat meurtrier avec la lame de son sabre-laser. Bouleversé, K’Kruhk élimina deux autres soldats et ordonna aux derniers élèves de s’enfuir. Une fois à la porte, Jeisel dit à K’Kruhk de s’en aller avec le Maître Piru, tandis qu’elle resterait pour leur faire gagner du temps. K’Kruhk protesta mais Jeisel insista en lui rappelant qu’il était meilleur pilote qu’elle. Sachant pertinemment que Jeisel ne s’en sortirait pas vivante, K’Kruhk pressa les enfants de monter à bord de la navette. Pendant leur course frénétique, il y eut une soudaine explosion, et la présence de Jeisel dans la Force disparue. La Jedi s’était sacrifié en actionnant le détonateur thermique d’un des soldats clones. Une fois les enfants et Maître Piru à bord, K’Kruhk démarra la navette et quitta la surface de Bogden 3 à toute vitesse, tourmenté par une question : pourquoi les soldats clones assassinaient-ils les Jedi ?     

Ce que K’Kruhk ignorait encore à ce moment, c’était que le Chancelier Suprême Palpatine était en réalité le Seigneur Noir des Sith Dark Sidious, et qu’après s’être auto-proclamé dirigeant du nouvel Empire Galactique, il avait transmis l’Ordre 66 à tous ses généraux. Aux quatre coins de la galaxie, des centaines Jedi tombaient sous les tirs de leurs soldats. De sombres jours étaient à venir.
Une survie difficile au sein de l'Empire
 

1. Survie après l'Ordre 66

Après leur évasion de Bogden 3, K’Kruhk et son équipage Jedi se posèrent en catastrophe sur une planète sauvage et loin de la guerre. Là-bas, à l’orée d’une forêt, k’Kruhk construisit un camp de fortune et commença à exploiter les ressources naturelles que la planète offrait pour subvenir aux besoins des élèves et du padawan Chase Piru. Avec le temps, K’Kruhk commença à se faire à sa situation, abandonnant ses anciennes rancunes et son envie de lutter contre l’ennemi. Un jour, pendant qu’il chassait, K’Kruhk fut interpelé par un objet enflammé qui tombait du ciel. N’ayant pas oublié la tragédie de Bogden 3, K’Kruhk contacta immédiatement Chase Piru pour la prévenir de rester à l’abri au campement. Sur ses gardes, K’Kruhk se rapprocha de la zone d’atterrissage du vaisseau, et se dissimula dans un arbre pour observer les nouveaux arrivants. À travers ses jumelles, K’Kruhk vit un véhicule à répulsion rempli de pirates se dirigeant vers le campement. Affolé, K’Kruhk retourna sur ses pas et se dépêcha de rentrer au camp pour éviter le pire. En chemin, K’Kruhk entendit un coup de feu. En arrivant au campement, K’Kruhk tomba sur le corps ensanglanté de Chase Piru. Grâce au pouvoir de la Force, le jedi Whiphid guérit la jeune Piru et cette dernière l’informa que les pirates avaient emmené les jeunes élèves pour collecter les primes offertes par l’Empire pour la capture de fugitifs Jedi. Réalisant que ses pires soupçons venaient de se révéler, K’Kruhk demanda à Piru si elle était prêt à l’aider. Piru répondit qu’elle l’aiderait jusqu’au bout. Et pour cela, le Whiphid demanda à la jeune Jedi de voyager sur une rivière à l’aide d’un tronc d’arbre flottant.

Lorsque K’Kruhk sentit que Piru était parvenue à prendre le campement ennemi à revers, il décida de mettre son plan en action. Profitant de l’effet de surprise, K’Kruhk resta caché et poussa un cri menaçant à l’intention des pirates. Une fois leur attention captée, le Maître Jedi se montra, armé de son sabre-laser et d’un arc, et somma les pirates de relâcher les enfants Jedi. En réponse, les pirates ouvrirent le feu sur sa position. Après de copieuses salves de tirs, les pirates cessèrent le feu. Sachant pertinemment qu’ils le croyaient morts, K’Kruhk resta hors de vue pendant quelques secondes puis décocha une flèche sur l’un des pirates. Tandis que les pirates éteignaient leur feu de camp pour aveugler les Jedi, K’kruhk commença à décocher des flèches dans le ciel. C’est à ce moment que Piru entra en jeu, en guidant les flèches grâce à la Force sur les hommes armés. À mesure que les flèches tombaient sur le camp, les effectifs des pirates diminuaient. Profitant de la confusion de l’ennemi, Chase Piru s’approcha des enfants et tenta de les libérer. Malheureusement, l’un des pirates survivants arriva au même moment et la captura. Quelques secondes plus tard, le leader des pirates somma à K’Kruhk de se montrer, ou alors il exécuterait Piru. N’ayant pas d’autre choix, K’Kruhk sortit de sa cachette et se rapprocha des pirates. Tandis qu’il avançait, les pirates tentèrent de l’abattre, mais le Whiphid brandit son sabre-laser et dévia les tirs. Passant par-dessus le barrage de tirs, K’Kruhk atterrit derrière le leader des pirates et le trancha en deux. Les pirates avaient perdu, et les enfants étaient sauvés.

Après leur mésaventure, K’Kruhk fit un feu pour les enfants et demanda à Piru de l’aider à regrouper les cadavres. Profitant du calme, il expliqua à Piru que ce qu’il avait fait à ces pirates n’était pas vraiment digne d’un Jedi, mais que depuis la guerre, il avait changé. Une fois les cadavres empilés, le Maître Jedi dit à Piru que lorsque le vaisseau des pirates sera réparé, il les déposerai dans un endroit sûr et les laisserait vivre normalement. Quant à lui, il s’en irait.

2. Retrouvailles sur Arkinnea

Quelques temps plus tard, K’Kruhk et les jeunes padawan durent atterir de force sur Arkinnea suite à une mauvaise rencontre avec des pirates. Là, ils furent mis de force dans un camp de réfugiés en attendant qu'on les emmène quelques part. Mais K'Kruhk eut la bonne surprise de retrouver Zao dans ce camp, un Jedi ayant lui aussi survécu à l'Ordre 66. Ce dernier poussa K'Kruhk à quitter le refuge très rapidement avec les enfants afin de ne pas être tué. En effet, la milice locale, bien qu'elle promettait d'emmener les réfugiés sur des terres inhabitées afin de construire une nouvelle vie, se débarassait en fait progressivement d'eux. Leur but était de se débarasser des civils arrivants sur leur planète, bien que les forces impériales étaient contre, appuyant le fait que ces réfugiés étaient des civils impériaux comme les autres. Mais cette milice locale, dirigée par le capitaine Relik, remarqua vite la fuite du groupe et se lança à sa poursuite, d'autant plus que les padawans et les deux maîtres Jedi avaient été directement témoins des tueries de masses de réfugiés.

K'Kruhk fut séparé des jeunes padawan et de Zao et réussit à se débarasser un à un des soldats de Relik. C'est même lui qui, grâce à l'utilisation de la Force, fit s'écraser un des vaisseaux lancés à sa poursuite. Relik fut par la suite arrêté par les impériaux pour meurtres de civils impériaux et K'Kruhk rencontra seul le commandant Teron, un officier dirigeant les forces impériales sur Arkinnea. Ce dernier se souvenait très bien du Jedi, ayant servi sous ses ordres sur Saleucami alors que la Guerre des Clones était sur le point de se terminer. L'impérial confia au Whiphid qu'il ne croyait pas que les Jedi avaient comploté pour renverser la République et que les clones avaient agi sans recevoir aucun ordre d'un quelconque officier impérial. Il invita les Jedi et les padawans à rester sur la planète, lui promettant de venir une fois par an lui donner de quoi survivre et de quoi s'installer confortablement. K'Kruhk accepta avec plaisir cette invitation et le groupe réussit à trouver une bâtisse qui était autrefois un temple Jedi. Ce 'Temple caché' devint le nouveau refuge des jeunes padawans, de Piru et de K'Kruhk. Le commandant Teron tint sa promesse pendant plusieurs années mais vint un jour où les Jedi ne le virent plus. Entre temps, Sidirri avait quitté le groupe et Zao était parti à sa recherche, mais le groupe avait établi un lieu sûr et où la paix régnait au milieu du chaos.
Ère du Nouvel Ordre Jedi
 

1. Une nouvelle menace, un nouveau Skywalker

Après les Temps Obscurs, la galaxie connut le règne tyrannique de l’Empereur Dark Sidious, puis l’avènement d’une Nouvelle République, et enfin l’instauration d’une Alliance Galactique. Le Maître K’Kruhk vécut également ses différentes époques, mais il attendit l’avènement de l’Alliance Galactique pour enfin sortir de son exil et se révéler au Nouvel Ordre Jedi. Une fois entièrement réintégré à l’Ordre qu’il avait vu s’effondrer un siècle auparavant, K’Kruhk reprit son rôle de maître. Parmi ses élèves, il rencontra un jeune garçon prometteur du nom de Cade Skywalker. Ce garçon était le fils de Kol Skywalker, un illustre Maître Jedi du Haut Conseil Jedi. Pendant un moment, le vieux Whiphid entraîna le jeune enfant aux voies de la Force, mais il fut obligé de laisser l’enfant emprunter son propre chemin en devenant l’apprenti du Maître Wolf Sazen, un ami proche de Kol Skywalker. Malheureusement, le bonheur d’avoir repris sa voie ne fut que de courte durée pour le survivant Whiphid. En effet, en 127 ap B.Y., une nouvelle guerre éclata entre l’Alliance Galactique et l’Empire Galactique. Après l’échec désastreux du Projet Ossus – un projet Jedi destiné à restaurer les planètes ravagées par l’invasion des Yuuzhan Vong -, l’Empire Fel avait décidé de revenir en force et bénéficia donc du nouveau soutien de nombreux mondes. Durant trois ans, l’Alliance Galactique tenta de repousser les assauts de l’Empire, mais la fuite des mondes et l’alliance secrète formée entre l’Empire Galactique et le Sith Unique empêchèrent tout espoir d’en sortir vainqueur. En 130 ap B.Y., l’Alliance Galactique fut officiellement vaincue, et la flotte de l’AG dû fuir aux quatre coins de la galaxie. Peu après l’arrêt des combats, le Seigneur Noir des Sith Dark Krayt prit la place de l’empereur Roan Fel et ordonna la destruction de l’Ordre Jedi. Ainsi, en pleine nuit, l’Académie Jedi d’Ossus fut encerclée et envahie par une armée Sith-Impériale. La quasi-totalité des occupants de l’académie fut massacrée, y compris le Maître Kol Skywalker. De son côté, K’Kruhk survécu à nouveau à la catastrophe et quitta Ossus pour s’exiler sur son monde d’origine : Toola. Durant sept longues années, K’Kruhk resta sur Toola, attendant un signe de la Force. Et ce signe arriva en 137 ap B.Y., lorsque le Maître Jedi entendit un appel à travers la Force émanant des ruines d’Ossus. Confiant en la volonté de la Force, le Maître K’Kruhk quitta son exil et retourna sur Ossus.

De retour sur le lieu du Massacre d’Ossus, le vieux K’Kruhk suivit l’origine de l’appel à travers la Force. Bravant la tempête de neige, il trouva un jeune homme étalé au sol. C’est là qu’il reconnut une présence familière. L’homme qui gisait au sol était Cade Skywalker, le jeune enfant qu’il avait entraîné quelques années plus tôt. Sentant la détresse de son ancien élève, K’Kruhk se pencha sur Cade et avoua que parmi ses élèves, il avait été celui avec le plus grand potentiel. Mais son entêtement était son plus grand défaut. Inquiet quant à l’état du jeune Skywalker, K’Kruhk se servit de la Force pour guérir ses blessures physiques et mentales. Le processus permit de remettre Cade Skywalker sur pieds, et de prouver que K’Kruhk n’était pas une illusion. Cade étant guéri, K’Kruhk fit signe à ses compagnons Wolf Sazen et Shado Vao de les rejoindre. En voyant les deux Jedi arriver, Cade décida qu’il était temps de terminer sa formation. Durant les séances d’entraînement de Cade, K’Kruhk fit part à son camarade Sazen de ses inquiétudes quant à l’héritage du jeune Cade. Mais Sazen lui répondit qu’en tant que Skywalker, Cade était le seul à même de rassembler les Jedi en une même force. De plus, si les Jedi ne le formaient pas, alors les Sith s’en chargeraient probablement. Lors d’une séance d’entraînement, Cade Skywalker et Shado Vao tombèrent malencontreusement dans un réseau de grottes souterraines où ils découvrirent des trésors perdus : des artefacts collectés par les Jedi qui avaient échappé aux pillages. Rejoignant Vao et Skywalker, K’Kruhk rencontra la modeleuse Yuuzhan Vong nommée Nei Rin, une ancienne amie de Kol Skywalker. En reconnaissait le fils de feu-Kol Skywalker, Nei Rin décida que les trésors qu’elle avait préservé depuis sept ans devaient revenir à Cade. Cependant, K’Kruhk répondit que ces trésors n’appartenaient pas aux Jedi. De plus, en voyant la réaction négative du pirate qui voulait redevenir Jedi, K’Kruhk dit à Cade que ces trésors étaient la clé vers la sagesse et la connaissance des anciens Jedi, et qu’en tant que tels, ils avaient une valeur inestimable. À la tombée de la nuit, lorsque Cade se fut calmé, Wolf Sazen décida de le faire méditer à travers la Force. Confiant en les talents de son ami, K’Kruhk resta à l’écart avec Shado Vao. Ce que Skywalker vit dans sa vision le fit changer du tout au tout : il voulait porter secours au Maître Jedi Hosk Trey’lis, prisonnier dans le Temple des Sith. Avant que le jeune Skywalker quitte Ossus, K’Kruhk lui présenta un petit droïde astromécano dénommé R2-D2 qui servait la famille Skywalker depuis très longtemps. Après le départ de Cade, K’Kruhk demanda à Shado Vao pourquoi il les aidait à terminer la formation du fils de Kol Skywalker. Vao répondit qu’au-delà de ses propres convictions, il faisait confiance au Maître Sazen, et que si Cade sombrait définitivement du côté obscur, il le tuerait lui-même. Peu après, tandis que Skywalker fonçait droit dans le piège des Sith, K’Kruhk se réunit avec Wolf Sazen et Shado Vao pour méditer au cœur des ruines de l’Académie Jedi d’Ossus. Unissant leurs esprits, les trois Jedi virent Cade Skywalker sombrer du côté obscur de la Force.

2. Le Temple Caché : le Dernier Refuge



Plus tard, K’Kruhk dû mener ses compagnons dans le sous-sol d’Ossus en compagnie des Yuuzhan Vong car l’Empire Galactique de Dark Krayt renforça les patrouilles de recherches dans les ruines de l’académie à la recherche de tout survivant. Le vieux Whiphid attendait simplement que les impériaux repartent une bonne fois pour toutes pour qu’ils puissent en faire de même. Malheureusement pour eux, les recherches étaient supervisées par Dark Stryfe, un des meilleurs éléments de Dark Krayt, et ce dernier sentait un murmure dans la Force émanant des ruines. Quelques heures plus tard, une patrouille impériale tomba sur leur repaire souterrain et s’engouffra à l’intérieur. Bénéficiant de la technologie Yuuzhan Vong pour surveiller les alentours, K’Kruhk demanda à Shado Vao de faire partir les intrus sans être détecté. Pour cela, Vao enfila sa bure et s’approcha des soldats impériaux. Grâce à la Force, il manipula leurs esprits et les encouragea à repartir bredouille. Une fois Vao de retour, l’un des Yuuzhan Vong protesta en disant qu’ils auraient dû les tuer. K’Kruhk lui répondit que leurs morts auraient trahis leur présence, et qu’ils ne seraient jamais reparti en vie. Malheureusement pour K’kruhk et ses amis, les Sith n’abandonnèrent pas. Au lieu de cela, ils rasèrent la zone de l’académie à coups de turbolasers. Tandis que tout s’effondrait au-dessus d’eux, K’Kruhk mena ses compagnons dans les niveaux inférieurs de l’académie Jedi, étant contraint de servir de la Force pour dégager un passage. Cependant, durant leur exploration des niveaux inférieurs, K’Kruhk fut pris dans un éboulement et gravement blessé. Heureusement pour lui, ses efforts ne furent pas vains. Ses compagnons Jedi purent le sortir des décombres et retourner à la surface. Là, il leur révéla les coordonnées du Temple Caché de Taivas. Ainsi, K’Kruhk fut donc conduit au Temple Caché où il reçut des soins au bacta et pu réintégrer le Haut Conseil Jedi qui ne comptait plus que deux autres Jedi : T’ra Saa, une autre survivante de la Guerre des Clones, et Tili Qua.

Quelques temps après son arrivée au Temple Caché, K’Kruhk fut informé que le Mynock, le vaisseau personnel de Cade Skywalker, s’était posé sur les quais du temple, suivi de près par un vaisseau diplomatique envoyé par l’empereur Roan Fel. Voyant là l’occasion d’en apprendre plus sur les dernières actions des Sith et sur l’état d’esprit de l’empereur, le Haut Conseil Jedi décida de recevoir les deux délégations dans la même réunion. Au cours de cette réunion, la princesse Marasiah Fel affirma que l’empereur désirait former une alliance avec l’Ordre Jedi afin de détruire les Sith une bonne fois pour toutes. De plus, la princesse clarifia les choses concernant l’implication de son père dans les événements ayant conduit à la Guerre Sith-Impériale. Elle affirma que son père, l’empereur Roan Fel, avait fait tout son possible pour éviter la guerre et pour épargner les Jedi, mais qu’avec la corruption du Conseil des Moffs et l’implication des Sith, il n’avait rien pu faire pour éviter la catastrophe ayant mené à la mort de centaines de Jedi. Après la princesse Fel, ce fut le tour de Cade Skywalker. Ce dernier révéla deux choses cruciales au Haut Conseil. Premièrement, Dark Krayt était en fait un ancien Chevalier Jedi du nom de A’Sharad Hett ; deuxièmement, il était à l’agonie. Bien que le Maître T’ra Saa n’arrivait pas à concevoir qu’un ancien ami soit devenu le Seigneur Noir des Sith Dark Krayt, K’Kruhk n’était pas si surpris, car il avait toujours senti une part d’ombre importante chez le fils du légendaire Sharad Hett. Ceci étant, Skywalker proposa d’assembler une équipe de Jedi à même d’assassiner Dark Krayt, car c’était selon lui la seule solution pour détruire le Sith Unique.

La nuit qui suivit la réunion extraordinaire, K’Kruhk et les deux autres membres du Haut Conseil eurent une conversation avec leur ancien confrère et ex-Maître Jedi Nat Skywalker, désormais appelé Bantha Rawk. Bien qu’habituellement disposé à agit avec prudence, Rawk exprima son accord avec l’idée de son neveu. En réponse, K’Kruhk s’inscrivit en faux, rappelant que la dernière guerre à laquelle l’Ordre Jedi en entier avait pris part – la Guerre des Clones - les avait presque totalement détruit. De plus, il ne restait que très peu de Jedi, et beaucoup étaient encore éparpillés aux quatre coins de la galaxie. Les Jedi ne disposaient pas de la force nécessaire pour affronter les Sith. Après leur conversation, le Haut Conseil Jedi convoqua Cade Skywalker et Marasiah Fel. Dans une discussion retransmise par hologramme aux camarades des deux délégations, le Haut Conseil accepta la proposition de l’empereur Roan Fel. En revanche, il refusa catégoriquement de prendre part à l’entreprise meurtrière de Cade Skywalker, l’assassinat étant une chose totalement contraire aux principes Jedi. Au lieu de cela, K’Kruhk et les membres du Haut Conseil suggérèrent de laisser les Sith s’entredéchirer dans une lutte habituelle pour le pouvoir. Après avoir coupé la transmission holographique, Cade s’énerva et demanda quand les Jedi se décideraient enfin à agir. K’Kruhk lui répondit qu’il avait sondé son esprit, et qu’il avait compris qu’il agissait ainsi pour venger la mort de son père, pas pour sauver des mondes. Sur ce, le jeune Skywalker quitta la chambre du conseil et se prépara à partir pour mettre son plan en action. Peu après, le Haut Conseil Jedi recevra des nouvelles du Chevalier Jedi Shado Vao. Ce dernier venait annoncer aux Jedi que Cade Skywalker avait réussi dans sa mission : Dark Krayt était mort sur Had Abbadon.

3. Réunion Secrète sur Agamar : une Alliance avec l’Empire Fel


Quelques semaines plus tard, le Haut Conseil Jedi décida d’un rendez-vous avec l’Empereur Roan Fel sur la planète Agamar, un monde agricole de la Bordure Extérieure. Accompagné par les Maîtres Jedi Rasi Tuum et Hira, ainsi que par le Chevalier Jedi Shado Vao, K’Kruhk se rendit sur Agamar et établit un camp pour passer la nuit en attendant la rencontre avec les impériaux. Au cours de la nuit, le vieux Maître Jedi Whiphid dit à ses frères Jedi qu’ils étaient là non pas pour devenir « amis » avec l’empereur, mais pour devenir son « allié ». À l’aube, les Jedi quittèrent leur camp et se rendirent au cœur d’un marais où plusieurs cultivateurs étaient en pleine récolte. Sous le voile de la brume, K’Kruhk mena les négociations avec Roan Fel, se mettant finalement d’accord pour agir en totale coopération et pour faire de Bastion un refuge pour les Jedi ainsi que pour les forces de l’amiral Gar Stazi. Cependant, à la fin de la réunion, les Jedi et les Chevaliers Impériaux sentirent un danger en approche. Sans perdre de temps, les Chevaliers Impériaux neutralisèrent la monture de l’intrus. C’est là que Roan Fel reconnut Nyna Calixte, la célèbre Moff Impériale. Cette dernière venait pour les prévenir que les Sith étaient en route pour capturer ou tuer l’empereur. Tandis que le croiseur de l’empereur Roan Fel retenait la flotte envoyée par Dark Krayt en orbite, des hordes de guerriers Sith surgirent des marais. À ce moment, le Chevalier Impérial Antares Draco révéla l’atout qu’il avait gardé dans sa manche. Sur son ordre, tous les cultivateurs présents aux alentours retirèrent leurs déguisements pour se transformer en Chevaliers Impériaux. Une grande bataille éclata dans les marais d’Agamar, et les Jedi et les Chevaliers Impériaux travaillèrent ensemble pour protéger l’empereur Fel. Malgré leur faible nombre, les Jedi et les Chevaliers Impériaux parvinrent à rejoindre la navette Défenseur Un

4. La Défense du Temple Caché de Taivas

Le retour du maître Jedi sur Taivas coïncida avec l’annonce d’une attaque prochaine des Sith de Dark Krayt. En effet, ayant obtenu les coordonnées de la planète lors de l’interrogatoire du Chevalier Impérial Antares Draco, le Seigneur des Sith lança sa flotte à l’attaque. Lors de la réunion qui précéda la bataille, K’Kruhk écouta les arguments de Gar Stazi et Roan Fel, présents par hologramme, mais aussi de Cade Skywalker, Wolf Sazen ou Nat Skywalker. Finalement, c’est lui qui au nom de ses pairs annonça la décision du Conseil Jedi. Dans l’espoir d’engager les Sith dans une bataille décisive, et de rétablir la puissance des Jedi après Ossus, les Jedi restèrent sur place pour combattre, en attendant l’arrivée des flottes de Gar Stazi et Roan Fel. Pendant les combats, Tili Qua et K’Kruhk prirent place à bord des vaisseaux d’évacuations avec les padawans, attendant le signal de T’ra Saa pour quitter la planète. Cette dernière, ayant quasiment pris racine dans le sol de Taivas ne pouvait pas quitter la planète, et resta donc sur place. Elle entra en transe pour déterminer le meilleur moment pour que les vaisseaux d’évacuations forcent le blocus des Sith. Son sacrifice, ainsi que ceux de Nat Skywalker, Drok, Te Corso et Sayar Dun’La pour retenir les Sith permirent aux Jedi de s’enfuir vers Bastion.

5. Une nouvelle ère

La défaite de Taivas convainquit les alliés de tenter un coup de force sur la capitale de la galaxie. Les Jedi, dirigés par K’Kruhk entrèrent en transe pour coordonner les efforts de la flotte combinées des Vestiges de l’Alliance Galactiq e et des loyalistes de Fel. Malgré cela, les nouveaux vaisseaux de classe Dragon et les intercepteurs Annihilateurs firent pencher la bataille spatiale en faveur des Sith. Malgré la désactivation des défenses automatiques de la planète par un commando constitué de Cade, Morrigan Corde, des Jedi Rasi Tuum, Wolf Sazen et Shado Vao, et des Chevaliers Impériaux Azlyn Rae, Ganner Krieg et Sigel Dare, leurs adversaires étaient simplement trop nombreux. En désespoir de cause, l’empereur Roan Fel tenta d’empoisonner Coruscant, espérant ainsi détruire les Sith. Il en fut empêché de justesse par son fidèle garde du corps, Antares Draco qui fut forcé de le tuer. Après la victoire obtenue lorsque Cade tua Dark Krayt en duel, K’Kruk assista aux funérailles officielles de l’empereur, en présence de nombreux Jedi et Chevalier Impériaux. Durant la cérémonie, Hogrum Chalk annonça que Marasiah Fel succédait à son père sur le trône, et intégrait le triumvirat de la nouvelle Fédération Galactique. Conscient qu’il fallait équilibrer les pouvoirs pour éviter qu’une prise de pouvoir comme celle des Sith ne se reproduise, Gar Stazi et K’Kruhk intégrèrent eux aussi ce triumvirat, pour leur rôle dans la victoire finale.
Dossiers associés
 
Le Dossier Clone Wars    Le Dossier Force - Les Archives Jedi    Legacy : le futur est en marche !   

Republic : La série à succès !   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 30/08/2016
Rédacteur(s) : Darth Vile/Jedimax01
Mise en page : Jedimax01
Mise(s) à jour : Jedimax01, ordo181, 7esk

Sources

Dark Times
Legacy

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche K'Kruhk. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité