StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Gilad Pellaeon
Ses débuts sous la République
 
Si on ne sait rien de l'enfance de l'amiral sur Corellia, Pellaeon a commencé sa carrière à l'académie Raithal, réputée sous l'Ancienne République. Même si il a mentit sur son âge pour entrer dans cet établissement, il en ressortira brillamment diplômé. De promotions en promotions, Gilad obtient le grade d'Enseigne.

Ses différentes affectations le conduiront sur un vaisseau d'escorte faisant route vers Garvyn. Alors que des pirates attaqueront le convoi qu'il convoyait, Pellaeon aura l'idée d'utiliser le pouvoir magnétique des pôles de la planète pour désorganiser ses ennemis et obtenir la victoire. Ce brillant succès lui vaudra un nombre conséquent de promotions dans un très court laps de temps, jusqu'à qu'il devienne capitaine au début de la Guerre des Clones et ait le commandement d'un croiseur de classe Aclamator, le Leveler.

Gilad entrenait une relation avec l'espionne Hallena Devis, avec qui il aura plus tard un fils, Mynar Devis. Pellaeon se démarqua des autres officiers dans le sens où il considérait les clones comme des êtres humains normaux et était ami avec plusieurs d'entre eux, notement Rex, de la 501ème. C'est ainsi qu'il fit la connaissance d'Anakin Skywalker et de sa padawan Ahsoka Tano lors d'une mission visant justement à sauver Hallena Devis, au cour de laquelle il fut assisté par le Maître Jedi Djinn Altis et son ordre dissident.

Il continua à servir la République durant la guerre, passant sous le commandement de plusieurs généraux Jedi, dont Ronhar Kim et Mas Missur. Puis la guerre prit fin avec la disparition de l'Ordre Jedi et de la République, mais Pellaeon continua de servir dans l'armée.

Au sein de l'Empire
 
Sous le règne de l'Empereur, Pellaeon intègre le personnel du destroyer stellaire Chimaera. Il va gravir les échelons jusqu'à être le commandant en second du navire lors de la bataille d'Endor. Alors que la déroute se profile pour l'Empire, le capitaine du vaisseau meurt, laissant Pellaeon aux commandes. Se rendant bien compte que la défaite était la seule issue de la bataille, Gilad ordonne à tous les destroyers encore entiers de se retirer sur Annaj.

Alors que tout les Grand Amiraux sont morts sur l'Etoile Noire et que l'Amiral Piett a été tué lors de la destruction de lExecutor, Pellaeon devient par son âge et son rang l'officier le plus gradé de la flotte réunie à Annaj. De nombreux officiers ne reconnaissent pas son autorité et se retirent, créant des royaumes de Seigneurs de la Guerre.

Mais le capitaine Pellaeon veut continuer à servir l'Empire. Il décide de rejoindre Coruscant et se joint à la flotte d'Ysanne Isard qui a mis la main sur le pouvoir. Malgré sa popularité, Cœur de Glace ne le tient pas en haute estime. Elle lui refuse la promotion au grade d'amiral sans qu'il s'en offusque. A la mort de la directrice de l'Ubiqtorate, Gilad fait tout son possible pour empêcher les restes de la flotte impérial de s'éparpiller parmi les Seigneurs de la Guerre.

C'est à ce moment qu'arrive le Grand Amiral Thrawn, revenu des Régions Inconnues. Le Chiss, qui semble tenir en haute estime Pellaeon, fait du Chimaera son vaisseau-amiral et le capitaine son second et confident. Ensemble, avec l'appui du Jedi fou Joruus C'Boath et de la Flotte Katana, ils vont rendre son lustre à l'Empire à la dérive. Malheureusement, le pire se produit : au cours de l'assaut républicain sur Bilbringi, Thrawn est tué. A nouveau, Pellaeon se retrouve à la tête d'une flotte qu'il doit faire battre en retraite. L'histoire se répète.

Le retour de l'Empereur ressuscité le choque, mais il sert Palpatine. Au cours de l'opération Main Noire, il est obligé d'abandonner le Chimaera et la majorité de son personnel expérimenté meurt, alors que le vaisseau est capturé par la République. A la mort du clone de l'Empereur sur Onderon, Gilad n'a pas d'autre choix que de rejoindre l'Amiral Teradoc, qui le promulgue vice-amiral et lui offre le commandement d'une flotte de destroyers de classe Victory.

Le retour de l'Amirale Daala met fin aux divisions de l'Empire. Elle fait exécuter les principaux Seigneurs de la Guerre et unifie la flotte, prenant Pellaeon en tant que second. Mais les décisions tactiques malheureuses de l'Amirale entraînent la flotte vers la déroute lors de l'attaque de l'Académie Jedi de Yavin IV. Alors que Daala se retire, Pellaeon devient le seul maître de la flotte et accède au grade d'amiral.
Le chef des Vestiges Impériaux
 
Restructurant les forces impériales et étendant sa domination sur les bordures des Régions Inconnues, l'Amiral Pellaeon fait du super-destroyer Reaper son nouveau vaisseau-amiral. Il dirige depuis le pont de son navire la victoire impériale d'Orinda et fait bombardé Adumar lorsque celle-ci prendra les armes contre l'Empire. Gilad perdra finalement son super-destroyer en repoussant une offensive de la Nouvelle République dans le secteur Antemeridien.

Les années passent, et l'Empire s'effondre de plus en plus. Pourtant, Pellaeon refuse d'abandonner. Lors de la bataille de Gravlex Med, il arrache le destroyer Chimaera à l'Amiral Ackbar. Treize ans après Endor, en l'an 17, Pellaeon réunit sa flotte et part à l'assaut de la Nouvelle République. Il échoue. Les troisième et cinquième flottes républicaines, menées par le super-destroyer Guardian, annihilent la flotte de l'Empire. Pellaeon fait partie des rares survivants.

A l'aube de l'an 19, la domination impériale se limite à une dizaine de monde aux limites des Régions Inconnues. Et Gilad a compris qu'il en était fini des espoirs de l'Empire de reprendre un jour le pouvoir. Dans un ultime sursaut d'orgueil, il se décide à tenter de traiter avec la Nouvelle République pour obtenir la paix. Ses efforts sont menacés par les efforts du Moff Disra, qui sort de sa manche un faux Thrawn menaçant à nouveau la Nouvelle République. Pellaeon démasque l'imposture, et signe la paix avec le président Ponc Gavrisom, mettant fin à près de deux décénies de guerre.



Pendant six ans, la paix va s'installer. Gilad va mettre ce temps à profit pour restructurer l'Empire, passant outre la prétendue domination des Moffs. Plus de racisme, de lois tyranniques, mais une volonté de vivre normalement. Cependant, les Vestiges de l'Empire continuent à vivre de la même façon que l'Ordre Nouveau l'avait instauré.
Invasion Yuuzhan Vong
 
C'est l'invasion Yuuzhan Vong qui va briser cette belle tranquillité. Le couloir d'invasion passe à proximité de l'espace impérial, et Pellaeon sait que les Vongs ne vont pas tarder à attaquer les Vestiges. Il accepte, contre l'avis des Moffs, la demande d'aide de Leia Organa Solo. Associé à la flotte de l'Amiral républicain Treast Kre'Frey, l'amiral impérial va défendre avec brio Ithor. Pourtant, il ne pourra pas empêcher sa destruction.

La population des Vestiges, terrifiée par Ithor, rappelle son protecteur auprès d'elle. Gilad Pellaeon va devoir se battre pour préserver les Vestiges de l'Empire de la destruction. Malgré les réticences de son gouvernement, il négociera avec les restes de la Nouvelles République pour les aider dans leur combat.

L'attaque de Bastion, ville capitale secrète des Vestiges, par les Yuuzhan Vongs laisse le vieil Amiral touché et affaibli. Toutefois, avec l'aide des Jedi, il vaincra le cruel commandant Yuuzhan Vong B'shith Vorrik, puis convainquit les Moffs de rejoindre l'Alliance Galactique. Il perdit son fils, Mynar Devis, lors d'une bataille, mais ça ne fit que renforcer sa détermination de bouter les envahisseurs extragalactique. Il participa, avec bon nombres d'amiraux, à la bataille finale sur Coruscant. A la fin de la guerre, il offrit aux époux Solo la peinture du Crépuscule des Killik, que Leia avait tant recherché en souvenir de sa planète Alderaan.
La Seconde Guerre Civile Galactique
 
Après la mort de l'amiral Sien Sovv lors de la crise des Killik, Pellaeon devint le nouveau commandant suprême des forces de l'Alliance Galactique. Au début de la crise diplomatique opposant le gouvernement fédéral et Corellia, Pellaeon représenta l'Alliance Galactique dans les négociations de la station Toryaz, en +40. Il échappa de peu à la mort quand les sbires de Lumiya intervinrent pour empécher ces négociations. La guerre devint alors inévitable, mais Pellaeon ne resta pas pour la voir. Quand Cal Omas nomma Jacen Solo chef d'une police secrète, la Garde de l'Alliance Galactique, sans même le consulter, Pellaeon démissionna, et ce fut une de ses amiraux de son état major, Cha Niathal, qui prit sa place.

Le vieil amiral se retira sur Bastion, loin de la guerre, mais l'observant à distance. Plus tard, Jacen Solo, devenu alors Chef d'Etat de l'Alliance Galactique, tenta une alliance avec Pellaeon. Il refusa longtemps, en raison de son mépris pour cet homme dont les méthodes du pouvoir ressemblaient tant à celles utilisées autrefois par Palpatine et Dark Vador. Mais il accepta finalement, avec une précaution toutefois : il contacta secrètement une de ses anciennes amies et collègue, l'amirale Daala, disparue depuis longtemps, pour qu'elle couvre ses arrières au cas où Solo serait tenté de le trahir.

Pellaeon intervint avec sa flotte lors de la Bataille de Fondor. Mais alors que la planète fut vaincu et que son président se rendit, Solo continua l'attaque en dépit des ordres de Niathal. L'Alliance Galactique fut alors divisé en deux, et ce fut la guerre civile. Pellaeon profita de l'occasion pour se ranger aux cotés de son ancienne subordonnée Niathal contre Solo, mais pour cela, il fut tué dans son bureau par Tahiri Veila, l'officier de liaison de Jacen Solo, en réalité son apprentie Sith. Pellaeon mourrut avec dignité et honneur, appellant dans son dernier message à combattre Jacen Solo pour l'honneur de l'Empire. Et dans son dernier souffle, il parvint même à communiquer à Daala le nom des moffs traîtres qui se rangèrent malgré ses ordres du coté de Solo.

Le nom de ce grand chef de l'Empire ne fut pas oublié au fil des ans. Bien plus tard, lors de l'Empire Fel, une classe de vaisseau porta son nom.
Dossiers associés
 
Le Dossier Clone Wars    Le Guide du Nouvel Ordre Jedi    Tout sur L'Héritage de la Force   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 01/04/2012
Rédacteur(s) : Kamuiweb
Mise en page : Jey
Mise(s) à jour : Onimi

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Gilad Pellaeon. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité