StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Wilhuff Tarkin
Les jeunes années
 

1. Enfance sur Eriadu

La planète Eriadu, située dans la Bordure Extérieure, se mit à prospérer dès la fin de l'âge sombre de la Galaxie et l'émergence de la République, dirigée par la maison Valorum. La planète devint en effet indispensable au nouveau gouvernement de par sa richesse en lommite, matériau utile à la fabrication de transparacier. Dans ce contexte, la famille Tarkin fut chargée d'assurer la sécurité sur la planète, dans un premier temps contre les prédateurs, puis contre les pirates et autres pillards. La milice locale devint alors une véritable armée, permettant aux habitants d'Eriadu de vivre en paix.

De nombreuses générations plus tard, environ 64 ans avant la Bataille de Yavin, Wilhuff Tarkin naquit donc dans une famille habituée à la célébrité et à l'opulence sur Eriadu, mais ses parents ne manquèrent pas de lui rappeler que rien de ceci ne leur avait été donné, et que leurs ancêtres avaient dû travailler pour en arriver là. Ils informèrent donc Wilhuff qu'il devrait accomplir une épreuve afin de découvrir ce qu'il en était de la survie par soi-même.

C'est ainsi que peu avant son onzième anniversaire, Jova, le grand-oncle de Wilhuff, vint le chercher. Avec deux de ses cousins et deux amis Rodiens, Jova amena Tarkin en pleine nature, sur le plateau de Carrion sur Eriadu, et lui apprit à chasser, à tuer et à survivre par lui-même. Cet épreuve dura longtemps, très longtemps et fut très dangereuse. Tarkin manqua d'y mourir à plusieurs reprise. il y apprit les lois de la jungle qui le guidèrent dans sa carière militaire : 'Tuer ou être tuer', 'Parfois il faut se salir les mains pour survivre'. Tout ceci marqua longtemps le jeune garçon, et durant les cinq étés qui suivirent, il renouvela l'expérience, toujours accompagné par son oncle Jova. Lors du dernier été, il dut passer une épreuve finale : monter au sommet du Carrion Spike, un pic rocheux entouré de prédateurs, y passer une journée, et redescendre. Malgré les créatures qui peuplaient le lieu, Tarkin survécut et acheva ainsi sa formation auprès de Jova.

2. L'affaire des Maraudeurs de Q'anah

Six mois après son dernier été sur le plateau de Carrion, Tarkin débuta son apprentissage dans l'espace sous l'égide de la République, en compagnie d'autres jeunes comme lui. Leur première mission les mena sur l'une des colonies d'Eriadu, qui avait été attaquée par des pirates, et Tarkin, même s'il avait déjà été confronté à la vue du sang sur le plateau de Carrion, fut ébranlé par autant de sang humain.

Un peu plus tard, alors qu'il faisait partie des Forces de Sécurité de la Région d'Outland sur Eriadu, Tarkin fit face à l'attaque de plusieurs convois de lommite par un groupe de pirates nommés les Maraudeurs de Q'anah, dirigés par une femme du même nom. Q'anah avait déjà réussi à échapper plusieurs fois aux autorités, notamment en s'échappant de prison par deux fois. Cette affaire troublait les autorités d'Eriadu car les convois attaqués semblaient l'être au hasard.  Mais Tarkin réussit à découvrir la façon dont Q'anah les choisissait, permettant du même coup son arrestation. La femme déclara alors qu'il n'y avait de toute façon aucune prison de laquelle elle ne pourrait sortir, mais Wilhuff avait d'autres plans pour elle : il l'enferma dans un vaisseau qu'il dirigea vers le soleil du système. Les autres membres de ce groupes de pirates furent effrayés et les convois de lommite ne furent plus attaqués.

La résolution de cette affaire mit en lumière l'intelligence de Tarkin, et il en entendit souvent parler après son entrée à l'académie des Judiciaires sur Coruscant.

Quelques temps plus tard, il rencontra Palpatine, alors sénateur, qui s'intéressait de près à ses talents de pilote mais aussi à son intelligence. Il lui assura une place à l'Académie des Judiciaires deux ans plus tard, mais lui proposa également de le rejoindre pour entrer en politique.

3. Mission sur Halcyon

Son entrée à l'Académie des Judiciaires eut lieu comme prévu, mais elle ne se déroula pas forcément de la façon dont Tarkin l'aurait souhaité. En effet, il se fit remarquer par les autres cadets de l'Académie, surpris par son allure trop aristrocrate. Il devint alors la risée des autres élèves, et ne dut son maintien à l'Académie qu'au fait que Palpatine l'ait fait entrer.

Tarkin attendit cependant patiemment de faire ses preuves, et une mission sur la planète Halcyon lui fournit cette opportunité. Il fit partie d'un groupe de Jedi et de Judicieux envoyés sur cette planète située dans les Colonies pour mater un groupe d'usurpateurs contre le pouvoir en place. Tarkin fut tout de suite fasciné par les Jedi et leur maîtrise de la Force. Mais à leur arrivée sur la planète, les usurpateurs brouillèrent les communications et le groupe de Tarkin, sans Jedi, se retrouva seul, en pleine forêt. Grâce au talent de Wilhuff (et à ce qu'il avait appris sur Eriadu), ils réussirent à survivre tout le temps que dura leur périple pour retrouver les Jedi.

Tarkin remonta ainsi dans l'estime de certains Judicieux, mais d'autres continuèrent de le trouver bizarre.
Changement de voie
 

1. Débuts en politique

Trente-quatre ans avant la Bataille de Yavin, Tarkin quitta l'Académie des Judiciaires, alors qu'il gravissait les échelons un à un. Il avait, durant ses années à l'Académie, rencontré plusieurs fois Palpatine et développé une relation amicale avec le Sénateur de Naboo de l'époque.

Au moment où il quittait l'Académie, l'imposante Fédération du Commerce étendait son emprise sur les planètes de la Bordure Extérieure et son influence au Sénat augmentait. De nombreux Sénateurs s'opposaient déjà au Chancelier Finis Valorum, récemment réélu pour un second mandat, et certains murmuraient déjà le nom de Palpatine comme son remplaçant éventuel. Dans ce contexte, Tarkin se vit pressé par le Sénateur de Naboo de s'engager pour de bon en politique.

Tarkin accepta, et devint alors gouverneur d'Eriadu, son monde natal. Il fit partie de ceux qui soutinrent Palpatine lors de son élection au poste de Chancelier Suprême deux ans plus tard.

2. Pression des Séparatistes

Palpatine Chancelier Suprême, beaucoup imaginaient déjà un regain de forme de la République. Mais de nombreux Sénateurs se rendirent compte que Palpatine avait été élu trop tard, et de nombreux systèmes quittèrent alors la République pour s'allier à la Confédération des Systèmes Indépendants, dirigée par le Comte Dooku, un ancien Jedi.

Mais Tarkin, et le système d'Eriadu, restèrent fidèles à Palpatine et à la République, et ceci malgré les nombreuses visites de Dooku pour espérer le faire changer d'avis. La dernière rencontre entre les deux hommes eut lieu quelques semaines avant la Bataille de Géonosis, et le Comte de Serenno menaça ouvertement Tarkin s'il ne rejoignait pas la CSI, car il était persuadé de se trouver dans le camp des vainqueurs. Mais Tarkin ne céda pas, prouvant de nouveau sa loyauté à son ami Palpatine.
La Guerre des Clones
 

1. Opération Shadowfeed

Neuf mois après la Bataille de Géonosis, les scientifiques travaillant pour Dooku réussirent à pirater l'Holonet et ainsi envoyer des messages de propagande (désinformation concernant la République, victoires Séparatistes...), intitulés Shadowfeeds. Tarkin fut envoyé sur la planète Murkhana avec un contingent de clones afin de mettre fin à cette opération. La mission fut un succès, après que les clones aient torturé les scientifiques Séparatistes pour leur soutirer les informations concernant leur système de piratage.

Ce fut la première des nombreuses missions que Tarkin mena pour Palpatine, et l'une d'elles allait le mener en prison sur Lola Sayu.

2. L'épreuve de la Citadelle

Sous le commandement du Général Jedi Even Piell, le Capitaine Tarkin partit en mission afin de trouver une route hyperspatiale permettant d’apporter un avantage considérable à celui qui en connaîtrait les codes.

Durant la mission, ils tombèrent dans un guet-apens mené par la Confédération des Systèmes Indépendants et furent emprisonnés. Afin que les informations nécessaires à l’utilisation de la route ne tombent pas dans les mains ennemies, le Jedi et le Capitaine apprirent chacun une partie des coordonnées de la route puis les effacèrent des ordinateurs de leur vaisseau.

Ils furent ensuite enfermés, avec une partie de leur équipage dans une prison sur Lola Sayu. Cette prison séparatiste, appelée la Citadelle, était réputée pour être imprenable et surtout il était impossible de s’en échapper, même pour un Jedi.

Une mission fut mise sur pieds afin de les libérer. Cette équipe de sauvetage comprenait notamment Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker, le Commandant Cody, le Capitaine Rex et Ahsoka Tano qui s’invita d’elle-même contre l’avis de son Maître.

L’équipe d’intervention réussit, non sans mal, à atteindre les captifs. Pour sortir de la Citadelle, ils décidèrent de se scinder en deux groupes. C’est ainsi que Piell fit équipe avec le groupe mené par Kenobi et Tarkin avec celui de Skywalker. Ils se donnèrent rendez-vous plus loin afin de s’échapper avec la navette qu’ils avaient utilisé pour atteindre Lola Sayu.

titre img

Malheureusement ils furent interceptés en cours de route et la navette fut détruite. Ils prirent alors la fuite mais les Séparatistes, dirigés sur la planète par Osi Sobeck, n’avaient pas encore dit leur dernier mot. Durant la bataille qui suivit, le Jedi Even Piell perdit la vie et Tarkin ne cacha pas sa frustration en apprenant que le Jedi, avant de mourir, avait confié les coordonnées de la route hyperspatiale à la jeune Ahsoka. Quelques instants plus tard, Tarkin se trouva en difficulté devant Osi Sobeck et ce ne fut que grâce à l’intervention de Tano que celui-ci échappa de justesse à la mort.

Une seconde équipe de sauvetage atteignit enfin la planète et put extraire le groupe pour les ramener sur Coruscant. Arrivés au Temple, Yoda demanda un débrief et les informations au sujet de la route, à Tarkin et Tano. Le capitaine répondit qu’il n’avait de compte à rendre qu’au Chancelier Suprême, de qui il était proche et qui était le seul à avoir autorité sur lui. En réponse Ahsoka lui dit que Maître Piell lui avait fait jurer de ne donner sa partie des coordonnées qu’au seul Conseil Jedi.

Tarkin quitta le groupe en serrant la main de Skywalker, le gratifiant de compliments au sujet de sa bravoure durant la mission.

3. L'explosion au Temple Jedi

Après l'explosion ayant fait de nombreuses victimes au Temple Jedi, l'Amiral Tarkin fut l'un de ceux qui s'occupa le plus de l'enquête. En effet, il supervisa le transfert de la principale suspecte, Letta Turmond, vers un centre de détention militaire, la soustrayant à la garde des Jedi.

Un peu plus tard, la suspecte demanda à voir Ahsoka Tano. Tarkin accepta, mais Turmond fut tuée durant la rencontre. On procéda alors à l'arrestation de la Padawan d'Anakin, et l'Amiral lui montra l'enregistrement de l'assassinat, sur lequel on voyait Ahsoka être en train d'utiliser la Force pour étrangler Letta. Ahsoka clama son innocence. Tarkin ordonna ensuite qu'elle soit interdite de visite.

Cependant, la jeune Togruta réussit à s'échapper, mais fut rapidement recapturée. Tarkin rendit alors visite au Conseil Jedi afin que ceux-ci la radient de l'Ordre, et qu'Ahsoka puisse avoir un procès devant une cour militaire. Le Conseil obéit, et le procès débuta, Tarkin ayant le rôle de procureur et Padmé assurant la défense de Tano.


Après de nombreuses discussions, le jury s'apprêtait à donner son verdict. Mais à ce moment-là, Anakin Skywalker, qui croyait sa Padawan et avait poursuivi l'enquête de son côté, pénétra dans la salle où se tenait le procès, en compagnie de Barriss Offee. La Jedi reconnut alors être l'auteur du meurtre, sous les yeux ébahis de Tarkin. Les charges retenues contre Ahsoka furent abandonnées, mais cela ne l'empêcha pas de quitter les Jedi.


Sous l'Empire
 

1. Démonstration de Force sur Mon Calamari

Quelques mois après la naissance de l’Empire, en l’an -18, Wilhuff Tarkin se vit confier la tâche de faire plier la planète Mon Calamari sous la volonté de l’Empereur. En effet, le souverain Lee-Char, sous l’influence d’un Jedi nommé Ferren Barr avait défié l’autorité impériale. Il fallait faire un exemple et envoyer un message à travers la galaxie : l’Empire était fort et ne tolèrerait pas de tels signes de rébellion ! Après que les négociations entre le roi Mon Cal et l’ambassadeur impérial Telvar, qui se soldèrent par la mort mystérieuse de l’émissaire, Tarkin ordonna le déploiement des troupes à la surface de la planète aquatique.

Sous son commandement se trouvaient le Major Rantu, le colonel Bergon et le commandant Jordo. Ce dernier était en charge des analyses concernant l’analyse de l’armement Mon Cal. Dark Vador fut aussi envoyé par l’Empereur mais avait une mission particulière : tuer le Jedi qui servait de conseiller au roi Lee-Char. Très vite, contre toute attente, les Mon Cal se montrèrent être de redoutables adversaires, utilisant notamment à leur avantage leur habilité à se battre sous l’eau et leur connaissance des lieux. Le conflit gagna en intensité lorsque plusieurs contre-attaques ennemies dirigées par Gial Ackbar ou Raddus détruisirent plusieurs avant-postes établis par l’Empire sur la planète. Tarkin contacta alors Vador et lui demanda de laisser ses Inquisiteurs le soin de traquer le Jedi. Il fallait à tout prix capturer le roi ! Si le Sith réussissait cette mission, Tarkin lui confia qu’il aurait une dette envers lui.  

Bien évidemment, Dark Vador retrouva rapidement la trace du roi et lorsqu’il le captura enfin, Tarkin prit plaisir à bombarder la planète depuis l’orbite, faisant contempler au monarque déchu les conséquences de sa trahison. Lee-Char se rendit, ordonnant aux siens de cesser la lutte et fut emmené en prison… Ainsi, Tarkin avait mené à bien sa mission. La bataille de Mon Calamari avait été une véritable victoire pour l’Empire.

2. La traque de Vador

Peu de temps après la bataille de Mon Calamari, Dark Vador vint chercher Tarkin afin que ce dernier paye la dette qu’il lui devait… Quelle ne fut pas la surprise du gouverneur lorsqu’il apprit qu’il devrait traquer le Seigneur Sith ! En effet, ce dernier désirait continuer à s’entraîner et, si les Jedi se faisaient de plus en plus rare dans la galaxie, il était fort possible que Vador avait besoin d’être défié pour continuer à avoir une raison de vivre.

Ainsi, la traque eut lieu sur la planète Chandar’s Folly. Tarkin rassembla un groupe composé de chasseurs et traqueurs professionnels afin de traquer le Sith à travers les étendues désertes de ce monde isolé. Bien évidemment, Vador se révéla être un adversaire redoutable et, un à un, il tua les mercenaires engagés par Tarkin. Toutefois, le petit commando monté par le gouverneur parvint à remporter une légère victoire sur le Sith puisqu’ils parvinrent à dérober son sabre laser. Vador n’en restait pas moins dangereux, utilisant la Force et le Côté Obscur… C’est au cours du neuvième jour de chasse que Tarkin et ses quelques guerriers encore en vie tombèrent dans un piège orchestré par leur proie. La traque était finie, Vador avait décidé qu’il était temps d’arrêter de jouer ! Comprenant que sa fin était proche, Tarkin prit la fuite. Il fut rattrapé par le Sith à présent le chasseur. Par chance, la foudre frappa le squelette métallique du Seigneur Noir et Tarkin put embarquer à bord de son vaisseau, le Pic de la Charogne. Il réalisa alors qu’il avait failli payer sa dette envers Dark Vador au prix de sa propre vie…

3. Le projet Etoile Noire

Lorsque Palpatine prit le pouvoir, en l'an -19, Tarkin, son ami de longue date, devint l'un de ses fidèles lieutenants. Il fut promu au rang de Moff, et nommé responsable du projet Etoile Noire.

L'Empire avait lancé la construction de la station spatiale capable de détruire des planètes entières grâce à son superlaser. La construction eut lieu en orbite autour de la planète Géonosis, sous le nom de code 'Sentinel Base' (et peu de gens, au sein même de l'Empire, étaient au courant de la véritable nature du projet), et Tarkin y passa la majeure partie de son temps.

D'ailleurs, peu de temps après la proclamation de l'Empire Galactique et la chute des Jedi, Tarkin s'entretenait avec Palpatine dans son bureau au sujet de l'avancement du projet lorsque Dark Vador, l'apprenti Sith de l'Empereur fit irruption. Ce dernier massacra les gardes présents dans la pièce sous le regard ahuri de Tarkin. Satisfait devant la démonstration de rage de son élève, Palpatine demanda au Moff de les laisser seuls.

4. Dans l'Ombre de l'Étoile de la Mort

Tarkin était très intéressé par le projet de construction de l'Étoile Noire, d'autant qu'il avait lui-même pensé très tôt à la construction d'une station de combat mobile. Il s'était déjà renseigné, quand il était adjudant-général de la République, sur le scientifique dont les travaux devaient mener à la construction de la super-arme de la future Étoile Noire, Galen Erso, le protégé d'Orson Krennic, et l'avait aidé à se sortit des accusations d'espionnage qui avait pesé sur lui après son emprisonnement sur Vallt par les Séparatistes.

Krennic, qui supervisait le chantier de l'Étoile Noire au-dessus de Géonosis, sentait dans l'intérêt de Tarkin pour son projet une menace pour sa propre place. Ses craintes furent bien sûr renforcées par une visite de Tarkin sur le chantier, peu après l’avènement de l'Empire, malgré le scepticisme du nouveau Moff.

Ces doutes furent néanmoins balayés par les opérations de nettoyage que mena Tarkin dans les Confins Occidentaux. Il fut désormais convaincu de la nécessité pour l'Empire de s'équiper d'une super-arme, seul moyen de créer une terreur suffisante dans la Galaxie pour y conserver l'ordre. Krennic envoyait secrètement des contrebandiers livrer des armes interdites sur les planètes qu'il convoitait, et prenait ensuite prétexte de ces livraisons pour prendre le contrôle des planètes. C'est ce qui arriva, par exemple à Samovar. Tarkin était prêt à accepter tous les sacrifices nécessaires à la création de l'Étoile de la Mort. C'est dans cette optique qu'il répondit à l’une de ses vieilles connaissances, Arsha Lome, avocate du conglomérat minier de Samovar, qui reprochait à l'Empire de contrôler injustement les infrastructures de la planète et de détruire son écosystème. Il était bien conscient que l’ampleur du projet rendait difficile de le garder secret, mais il s'efforçait de réduire au maximum les informations qui pouvaient fuiter.

Tarkin était conscient que l'Empereur souhaitait le voir prendre le commandement de la station, mais il préférait d'abord laisser l'impétueux Krennic endosser la responsabilité des revers que le projet ne manquerait pas de connaître.

5. La campagne de Salient

Tarkin partit lui-même confronter les représentants de Zerpen, ans le système Salient, au sujet de leurs prétendus trafics illicites et prendre le contrôle de leurs installations. Il ignorait cependant que Krennic lui avait tendu un piège, en poussant un contrebandier, Obitt, à fomenter une rébellion contre l'Empire sur Salient. Au lieu de quitter les lieux après avoir été repéré par l'Empire, Obitt se dirigea vers Salient II. Tarkin refusa de laisser les autorités de Salient, en fait alliées aux contrebandiers, gérer la situation et ceux que Tarkin traitait désormais en insurgés, et appela en renfort de l'Executrix deux destroyers de l'amirale Utu sur Telos. Il attendit de voir si des renforts arrivaient des systèmes voisins pour soutenir Salient.

Commença alors l'un des combats les plus rudes qu'il ait eu à mener depuis la Guerre des Clones. Tarkin finit par s'emparer des infrastructures de Zerpen sur la lune Epiphany, ainsi que de Salient II, mais il savait que sécuriser la zone prendrait encore de nombreux mois standards, et des insurgés s'employaient encore à détruire toutes les infrastructures qui auraient pu être utiles à l'Empire. Le Grand Vizir, favorablement impressionnés par les avancées de Krennic pour l'arme de l'Étoile Noire, était peu enclin à envoyer les renforts dont Tarkin avait besoin. Celui-ci réussir cependant à le convaincre que le système Salient était désormais moins important pour les infrastructures qui y restaient que pour le symbole qu'il représentait pour tous les systèmes de la région : l'Empire ne pouvait se permettre de s'y montrer faible ou hésitant. D'un point de vue plus personnel, Tarkin voulait soumettre Salient I au plus tôt, pour éviter de laissez à Krennic trop de marge de manœuvre avec l'Étoile Noire.

Tarkin identifia vite le meneur des insurgés de Salient : Has Obitt, un contrebandier qui avait souvent travaillé avec Krennic. Il parvint à le capturer en détruisant la base qu'il avait établi dans une vallée de Salient I. En l'interrogeant, Tarkin comprit que Krennic devait ses galons aux recherches de Galen Erso. Après avoir définitivement vaincu les insurgés sur Salient, Tarkin entreprit de prendre le contrôle de la construction de l’Étoile Noire. Il utilisa Obitt contre Krennic, faisant croire à ce dernier que le contrebandier revenait sur Coruscant pour faire échapper les Erso. Krennic partit donc à la recherche d'Obitt, laissant l'opportunité aux Erso de s'échapper avec un ami de Obitt : Saw Gerrera. Obitt réussit à convaincre Krennic qu'il 'avait pas trahi l'Empire et parvint à l'espionner pour le compte de Tarkin.

Tarkin fut alors nommé commandant de la Base Sentinelle, avec comme tâche officieuse de surveiller Krennic : il avait pris l'ascendant sur son rival pour le commandement de l'Étoile de la Mort.

6. Sabotage sur Geonosis

Alors que Tarkin continuait de suivre de très près la construction de l'Etoile Noire en orbite de Geonosis, il reçut la visite de Dark Vador sur Scarif environ un an après la prise de pouvoir de Palpatine. Le Seigneur Sith ne supportait pas d'être tenu à l'écart et ne rien savoir du projet, et menaça Tarkin. Un appel de Palpatine sauva Tarkin, l'Empereur ordonnant à Vador d'écouter le Grand Moff.

Palpatine informa également son apprenti que plusieurs sabotages avaient eu lieu durant l'année écoulée sur le site de la construction de l'Etoile Noire, et l'envoya enquêter. Vador revint quelques temps plus tard voir Tarkin pour l'informer qu'il avait tué les saboteurs, des Géonosiens rénégats, et qu'il avait également découvert les cristaux Kyber, et ainsi le vrai objectif de l'Etoile Noire...

7. Le vol du Pic de la Charogne

Cependant, quatorze ans avant la Bataille de Yavin, une station Impériale située à proximité de Géonosis fut attaquée par des pirates. Ces derniers avaient également découvert un moyen de hacker l'Holonet, et diffusaient ainsi des vidéos de leurs exploits. Devant l'urgence de la situation, Tarkin fut convoqué sur Coruscant par Palpatine, qui l'envoya, en compagnie du Seigneur Sith Dark Vador, enquêter. Les deux hommes se rendirent dans un premier temps sur Murkhana à bord du Pic de la Charogne, le vaisseau personnel de Tarkin, car des soldats Impériaux y avaient découvert un relais servant à émettre sur l'Holonet.

Arrivés sur place, ils constatèrent que c'était un piège, leurs communications ayant été piratées, et le temps de revenir au vaisseau, celui-ci avait disparu. Tarkin et Vador se rendirent alors chez un trafiquant d'armes local qui s'avéra avoir des liens avec l'affaire, lui empruntèrent un vaisseau, puis se lancèrent à la poursuite des voleurs.

Dans un premier temps, ils suivirent le Pic de la Charogne grâce à la Force et à Vador, qui ressentait la présence de sa chambre de méditation à l'intérieur. Ceci donna lieu à plusieurs escarmouches avec les pirates, mais ces derniers, bien aidés par le dispositif de camouflage du vaiseau de Tarkin, réussirent à s'échapper à chaque fois. Les pirates se débarrassèrent alors de la chambre de Vador et s'imaginèrent être tranquilles.

Mais c'était sans compter sur l'intelligence de Tarkin, combinée à l'enquête qu'avait menée Palpatine de son côté, qui avait découvert que le vice-amiral Rancit faisait partie du complot. Les Impériaux retrouvèrent les pirates en orbite autour de la planète Pii. Lors de l'affrontement qui suivit, le Pic de la Charogne fut mis hors d'état de nuire, et l'équipage rebelle presque entièrement capturé (car l'un des leurs avait réussi à fuir).

A la suite de cette affaire, Tarkin fut promu au rang de Grand Moff, et reçut en cadeau un nouveau vaisseau, l'Executrix, car le Pic de la Charogne était jugé irréparable. Il se rendit enfin sur Eriadu, car il s'était aperçu que Teller, le pirate qui avait réussi à fuir, le suivait en secret. Il l'attira dans l'un des pièges que lui et son grand-oncle Jova avait bâtis des années plus tôt, et l'abandonna à son sort.

8. Discours de propagande

Huit ans après la fin de la Guerre des Clones, Tarkin partit faire un discours sur la planète Jelucan, nouvellement annexée par l’Empire. C’est à cette occasion qu’il fit la rencontre des très jeunes Thane Kyrell et Ciena Ree dans le hangar de sa navette Lambda. Après avoir interrogé leurs connaissances techniques sur la navette, il les fit monter dans le cockpit. Alors qu’ils rêvaient déjà de partir dans l’espace, cet épisode marqua d’autant plus les enfants qui, quelques années plus tard, rentrèrent à l’académie impériale de Coruscant.

9. Mission sur Lothal

Cinq ans avant la Bataille de Yavin, le Grand Moff se rendit sur la planète Lothal, afin d’accélérer les événements concernant un groupe de rebelles en activité. Après s’être posé à l’Académie Impériale, il réprimanda sévèrement la Ministre Maketh Tua et l’Inquisiteur, rejetant notamment le fait que l’un des rebelles, au moins, serait un Jedi. Quelques temps plus tard, il convoqua dans son bureau les officiers Impériaux Myles Grint et Cumberlayne Aresko et, mécontents de leur incapacité chronique à capturer les rebelles menés par Kanan Jarrus, ordonna à l’Inquisiteur de les exécuter, faisant ainsi passer le message que tout échec serait désormais puni.

Quelques temps plus tard, Maketh Tua apporta à Tarkin un enregistrement d’un droide sonde, dans lequel on voyait Kanan, Sabine et Ezra près de la grande tour de communication de Lothal. Subodorant leur plan, le Moff suggéra de les laisser y pénétrer, afin de mieux les encercler. Ce fut un succès, puis qu’à son arrivée sur place, Tarkin constata que l’Inquisiteur avait réussi à capturer Kanan, bien que ses amis aient eu le temps de s’enfuir. Il prit le sabre laser du Jedi et ils montèrent dans un véhicule.

C’est alors qu’un message se propagea sur toutes les ondes de la ville. Ce message, émis par Ezra Bridger et les autres Rebelles, qui avaient réussi à pirater un transmetteur, informait la population qu’ils continueraient à lutter contre l’Empire. Tarkin ordonna alors à ses troupes de détruire la tour de communication, mettant ainsi fin à la diffusion, tout en glissant à Kanan qu’il était prêt à faire des sacrifices pour atteindre ses objectifs.

10. L'interrogatoire du Jedi

Tarkin amena Kanan Jarrus à bord de son destroyer, le Sovereign. Il l'attacha à un siège et commença son interrogatoire, en compagnie de l'Inquisiteur et de Kallus, afin de récupérer des informations sur les autres rebelles. L'Inquisiteur lui fit alors remarquer que si Kanan était bel et bien un Jedi, il résisterait. Le Pau'an mit alors en route un dispositif lançant des éclairs dans le corps de Kanan, mais ce dernier persista à ne rien dire.

Finalement, Tarkin mit le cap sur Mustafar, le Jedi toujours prisonnier à bord de son vaisseau.

11. La fin du Souverain

Arrivé en orbite autour de Mustafar, Tarkin laissa l'Inquisiteur poursuivre l'interrogatoire de Kanan, sans que le Pau'an n'obtienne d'informations supplémentaires. Mais peu de temps après, son vaisseau, le Souverain, fut secoué par une impulsion électro-magnétique, qui eut pour effet de stopper tous les systèmes électroniques. Il s'agissait des Rebelles qui venaient libérer le Jedi emprisonné.

Tarkin resta confiant quant à la capacité de ses hommes à les arrêter, mais le Souverain fut de nouveau secoué par une puissante explosion peu après. L'un des hommes de Tarkin lui recommanda d'abandonner le navire, ce dernier allant être détruit. Tarkin accepta, et ne put qu'observer son destroyer sombrer vers la surface de Mustafar, tandis que les rebelles avaient réussi leur mission et que l'Inquisiteur était mort.

De retour sur Lothal, il retrouva l'agent Kallus qui lui fit part de nombreuses protestations à la surface de la planète. Tarkin le rassura, en lui disant que l'Empereur leur avait envoyé une solution de secours, en la personne de Dark Vador.

12. Un oeil sur Lothal

Durant un de ses séjours sur Coruscant, Tarkin rencontra Arihnda Pryce, une jeune femme qui travaillait pour un groupe de défense citoyenne appelé « Stratosphère » mais venue pour parler de ses projets à elle. Elle lui confia des informations sensibles au sujet du Moff Ghadi, un des rivaux de Tarkin, et sur de nombreux politiciens. Elle lui demanda également de lui donner la gouvernance de Lothal et après une longue négociation, il accepta.

Quelques temps plus tard, Arhinda avait des problèmes d’insurrection sur Lothal et suggéra à Tarkin d'appeler à l'aide un nouvel allié pour se débarrasser des Rebelles de Lothal : le Grand Amiral Thrawn. Tarkin accpeta, espérant que cela permettrait à l'Empire de trouver une solution...

En -2, Thrawn informa le Gouverneur Takin de l’attaque qui se préparait sur Lothal par les rebelles. Sur le coup, Takin n’y croyait pas mais il dut se résoudre à faire confiance à Thrawn, qui, lui, allait attaquer la base rebelle sur Atollon. Il ordonna à Thrawn de capturer les commandants rebelles vivants afin de faire un exemple.

L'année d'après, Tarkin contacta le Grand Amiral Thrawn, alors en poste sur Lothal, pour lui demander un état des lieux de son projet concernant les Tie Defender. Tarkin était en effet soucieux de ce projet, tout comme il l'était de celui d'Orson Krennic, Stardust. Le grand Moff informa également Thrawn que l'Empereur en personne souhaitait le rencontrer, et le Chiss prit immédiatement la direction de Coruscant.

13. Finalisation de l'Etoile Noire

Lorsque le projet de l'Étoile Noire arriva quasiment à son terme, sous la responsabilité du Directeur Orson Krennic, Tarkin et de nombreux autres officiers assistèrent, depuis le pont d'un destroyer, à la mise en place du superlaser, puis au premier tir d'essai de la station. Ce premier tir, malgré sa puissance relativement faible, ravagea la surface de la planète Jedha, anihilant totalement la ville de Jedha-City. Ceci impressiona fortement Tarkin mais, au lieu de féliciter Krennic de son travail, il le démit de ses fonctions et s'octroya le commandement de la station, utilisant les nombreux retards et les failles de sécurité comme prétextes pour écarter son ambitieux rival.

Peu de temps après, Tarkin appris qu'un commando rebelle, soutenu par une puissante flotte, avait pris d'assaut le Complex Impérial de Scarif, qui renfermait entre autres les plans complets de la nouvelle station. Comprenant rapidement leurs intention, il fit ramener l'Étoile Noire en orbite de la planète et ordonna un tir de destruction du complexe, pensant empêcher ainsi tout possibilité de fuites. En vain, les plans avaient déjà été transmis à la flotte en orbite, et le Tantive IV avait pu s'extirper de la bataille avec les précieux documents à son bord.

Par la suite, Tarkin emmena l'Etoile Noire en orbite de la planète Rango Tan. Ce monde reculé n'abritait qu'un peuple primitif et était l'endroit idéal pour tester non pas l'efficacité du super laser mais celle... Des artilleurs ! Si ses soldats n'avaient pas hésité à détruire une ville sur Jedha ou une base sur Scarif, qu'en serait-il d'une planète entière ? Bien évidemment, le test fut un échec et le Grand Moff alla en personne recontrer Endo Frant, le chef artilleur. Il lui fit comprendre que c'était bien la première et dernière fois qu'il désobéissait de la sorte à un ordre direct.

14. Destruction d'Alderaan et Bataille de Yavin

Après la capture du Tantive IV, vaisseau diplomatique à bord duquel se trouvait la Princesse Leia Organa, Dark Vador et Tarkin souhaitaient apprendre où se trouvait la base Rebelle, et interrogèrent pour cela la Princesse à bord de l'Etoile Noire. Voyant que cette dernière résistait au droïde d'interrogation Impérial, elle fut menée devant Tarkin. L'Etoile Noire étant en orbite autour d'Alderaan, la planète natale de Leia, le Moff décida de tester le superlaser de la station sur celle-ci. Leia avoua alors que les rebelles se trouvaient sur Dantooine. Tarkin ordonna cependant la destruction d'Alderaan, sous les yeux médusés de Leia.

Le Grand Moff retourna ensuite voir Endo Frant, l'artilleur qui avait échoué peu avant à détruire Rango Tan. Ayant installé une biotechnologie dans le casque des tireurs, Tarkin savait que ces derniers avaient hésité à déclencher le super laser qui avait anéanti Alderaan. Comprenant qu'il ne pourrait jamais se fier à Endo Frant, Tarkin l'envoya, lui et d'autres artilleurs, dans le vide sidéral.

Un peu plus tard, l'Empire apprit finalement la localisation de la base Rebelle : la quatrième lune de Yavin. L'Etoile Noire se dirigea alors vers le système de Yavin, et se prépara à les détruire une bonne fois pour toutes. Cependant, les Rebelles avaient préparé une contre-offensive, et décelé une faille sur la station spatiale Impériale : en lançant une torpille à protons dans l'un des conduits de l'Etoile Noire, cela la ferait exploser.

Alors que l'Etoile Noire se rapprochait de sa zone de tir sur la base Rebelle, un escadron de X-Wings fut lancé par les Rebelles. Certains Impériaux estimèrent que le risque de destruction était grand, mais Tarkin refusa de fuir, ayant toute confiance en sa station. Cependant, le jeune Luke Skywalker, aidé par la Force (mais également par Han Solo, qui le débarrassa du chasseur TIE de Vador lancé à sa poursuite), réussit à lancer une torpille à protons dans le conduit. L'Etoile Noire se désintégra, et Tarkin mourut dans l'explosion.

Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie    L'Encyclopédie de la Trilogie    L'Encyclopédie Rogue One   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 18/04/2019
Rédacteur(s) : Lax
Mise en page : Lax, 7esk, Aymerix
Mise(s) à jour : Link, Aymerix, Yocana, Ashlack, XRW64, Dark Stratis 23, Rine Œil-de-panda

Sources

The Clone Wars
Star Wars Rebels
Tarkin
Etoiles Perdues
Thrawn
Catalyseur

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Wilhuff Tarkin. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité