StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Cody
Présentation
 

L’unité 2224 faisait partie du programme d’entraînement avancée dirigé par le soldat ARC identifié sous le nom d’Alpha. Il provenait des générations clones formées sur Kamino dans le but de servir la Grande Armée de la République sous le grade de commandant. Comme pour les autres commandants, sa mission principale était de seconder l’un des généraux Jedi pour déstabiliser et détruire l’opposition séparatiste. A l’image de ce modèle, 2224 avait un système de pensée qui lui était propre, et il développa principalement un humour sarcastique qu’il aimait particulièrement employer avec Maître Obi-Wan Kenobi. 2224 fut désigné par Alpha sous l’appellation de Cody. Jusqu’à la fin, il mit en évidence son sens du devoir et sa loyauté envers la République et le Chancelier Suprême.

Début de la guerre des clones
 

1. Baptême du feu sur Christophsis

Cody fut régulièrement affecté au général Kenobi durant la Guerre des Clones. Sa première grande bataille fut sans doute celle de Christophsis. Les Séparatistes ayant été prévenus de leur plan, Cody et ses hommes furent attaqués par surprise et durent défendre chèrement leurs peaux dans les tours surplombant le champ de bataille. L’évacuation arriva juste à temps pour sauver les quelques clones survivants menés par Kenobi et Skywalker.

Il fallut alors se rendre à l’évidence, les Séparatistes étaient renseignés de l’intérieur, ils avaient un espion dans les rangs de la République. Pendant que Kenobi et Skywalker enquêtaient derrière les lignes ennemies, Cody, accompagné du capitaine Rex, fut chargé de trouver cet espion. L’enquête s’avéra à la fois difficile et délicate, car Cody et Rex découvrirent vite qu’il ne pouvait s’agir que de l’un d’entre eux, un de leurs frères, un clone. Ils finirent par remonter la piste jusqu’aux hommes de Slick, et le choc fut plus grand encore lorsque Cody confronta Slick lui-même, qui s’était trahi. Une bagarre fratricide s’ensuivit et Cody et Rex finirent par avoir le dessus, mais Slick eut le temps de faire exploser l’armurerie, affaiblissant encore plus les forces de la République sur Christophsis. L’explication de Slick au sujet de son geste, à savoir la recherche de la liberté, ne toucha pas Cody, qui n’y vit qu’un acte de trahison qui avait coûté la vie à tant de ses frères.

Il n’eut que peu de temps pour se remettre de cette sombre affaire, les droïdes ennemis avaient envahi les rues de la cité et marchaient sur eux ! Toujours aux côtés du général Kenobi, il repoussa courageusement deux vagues d’ennemis, poussant ses hommes pourtant en infériorité numérique à ne pas céder un pouce de terrain. Pourtant acculées et au bord de la rupture, la victoire revint finalement aux forces républicaines grâce à Anakin Skywalker et sa nouvelle Padawan Ahsoka Tano.

Là aussi, le repos fut de courte durée, et la guerre se déplaça sur Teth, à la poursuite du fils de Jabba le Hutt. Cody y arriva à la tête du 212ème bataillon d'attaque au secours de Skywalker et de la 501ème. Coordonnant tout d’abord le déploiement des canonnières depuis le Venator « L’esprit de la République », il finit, suivant toujours Kenobi, par mettre pied sur la planète, et ses forces renversèrent vite la situation en la faveur de la République.

Par la suite, les missions et les assignations se multiplièrent pour le courageux commandant clone, toujours à deux pas derrière son général. Parmi ses missions, il y eut l’escorte de la duchesse Satine de Mandalore sur Coruscant et sa défense contre des droïdes assassins.

2. Bataille de Ryloth

La guerre continua de s’intensifier, et quelques temps plus tard, Cody participa à la campagne pour libérer Ryloth des griffes de Wat Tambor. En route vers la ville de Nabat, il briefa ses soldats, la compagnie fantôme, sur le combat à venir, leur ordonnant de privilégier les armes précises et non destructrices pour éviter trop de dégâts sur la planète. Leur mission était de prendre Nabat et d’y détruire l’artillerie ennemie qui empêchait les Venator d’atterrir. Le combat pour s’y approcher fut farouche, et il fallut se battre pour gagner chaque centimètre. 

Arrivé enfin en vue de la ville, Cody participa avec les soldats Wooley, Boil et Waxer à une reconnaissance du terrain pour préparer l’attaque. La ville déserte était particulièrement inquiétante, mais Cody finit par découvrir où était placée l’artillerie ennemie, et surtout qu’elle était entourée de civils, utilisés comme boucliers humains. Kenobi, visiblement avec un plan, lança alors l’attaque. Cody et ses hommes durent tout d’abord repousser un groupe de Gutkurrs affamés lancés par l’ennemi, et il lança enfin l’assaut contre la place forte séparatiste, à la tête d’à peine une dizaine de clones face à des ennemis bien plus puissants. Il se battit encore une fois avec un courage exemplaire, ce qui permit à Obi-Wan Kenobi de prendre les forces séparatistes à revers et de détruire quasiment à lui tout seul les canons qui empêchaient la flotte républicaines d’atterrir. Par la suite, la capitale Lessu fut prise par le général Mace Windu, et les forces rebelles Twi’lek de Cham Syndulla et la planète fut enfin libérée.

3. Inspection de la Station de Rishi

Alors que les combats s’intensifiaient et que la galaxie s’embourbait dans la guerre, Cody fut envoyé avec le capitaine Rex pour inspecter différentes stations de communication et de repérage républicaines. Avec l’évidence d’un long conflit qui se dessinait à l’horizon, de telles inspections semblaient obligatoires pour préparer au mieux la suite de la guerre.  

Après la station de Pastil, Cody et Rex se dirigèrent vers celle de Rishi, qui surveillait le quadrant de Kamino. Dés leur approche de Rishi, Cody et Rex remarquèrent quelques anomalies : la surprise du soldat à qui ils communiquèrent leur arrivée, l’absence de sentinelles, le comportement curieux du clone venu les accueillir et enfin une fusée de détresse. Rex abattit alors le soldat, à la grande surprise de Cody, qui comprit la situation lorsqu’il découvrit qu’il s’agissait en fait d’un de ces nouveaux Droïdes Commandos BX ayant remis une armure clone. L’enfer se déchaîna alors autour d’eux. Canardés de toutes part, Cody et Rex furent forcés à une retraite éclair.  

Loin du poste, ils purent établir le contact avec les soldats clones survivants. Cody se permit, malgré la situation, de se moquer un peu de ces soldats tout juste sortis de Kamino, et qui n’avaient pas encore connu le combat. La guerre demandait beaucoup de soldats et la République devait les envoyer au front sans qu’ils ne finissent leur entraînement. Néanmoins, Cody fut agréablement surpris par leur volonté de se battre et, ensemble, ils attaquèrent de front la station, soupçonnant que la présence de droïdes ici signifiait qu’un danger plus grand les menaçait. Le combat fut rapide et violent mais les clones, bien organisés autour de Rex, purent reprendre le poste de contrôle. Ce fut alors que Cody repéra la flotte séparatiste en orbite, comprenant pourquoi les Séparatistes avaient ciblé cette base : pour préparer l’invasion de Kamino !  

Avec Rex, il organisa la défense de la base face aux renforts ennemis, et ils purent faire sauter l’installation au prix de la vie d’un des « bleus » nommé Hevy. Ceci permit d’alerter la République, et la flotte des généraux Jedi Skywalker et Kenobi arriva donc dans le système. Ils mirent les forces ennemies en fuite. Les deux « bleus » survivants furent décorés et Cody les félicita personnellement.

4. Bataille de Kamino

Ceci n’était que les prémices d’une attaque de grande envergure sur Kamino. Celle-ci avait été pressentie par la République, qui avait immédiatement dispatché sur la planète les forces des généraux Kenobi et Skywalker. Cody, bien sûr, en faisait partie. L’attaque commença peu après, et une ruse permit aux Séparatistes d’envahir Tipoca City. Tout d’abords surpris, Cody sut vite se ressaisir et organisa une défense acharnée aux côtés de ses frères d’armes Rex, Echo et Fives, ainsi qu’une escouade de cadets et 99. Hélas, il ne put empêcher la mort de 99 mais fut de ceux qui organisèrent la contre-attaque qui repoussa les Séparatistes. Cette bataille fut particulière pour Cody, comme pour tous les clones, car il avait fallu défendre sa planète, ses frères, un sentiment d’appartenance que les clones, crées artificiellement pour combattre, cherchaient. Le danger écarté, il félicita personnellement les soldats Echo et Fives et leur donna avec fierté leur grade de soldat ARC, une reconnaissance pour leurs qualités de combattants.

Deuxième année de guerre
 

1. Vol de l'Holocron

Peu après, Cody escorta le prisonnier Cad Bane, chasseur de prime de son état, menant les Jedi à l’Holocron qu’il leur avait dérobé plus tôt. Ce dernier les guida de force, à bord d’un vaisseau, jusqu’à à sa station personnelle de Black Stall ,avec Mace Windu et Obi-Wan Kenobi. Cody, toujours aussi concentré et professionnel, laissa « tourner » l’appareil pendant que Windu et Kenobi exploraient la base. Ceci leur sauva sans doute la vie, car les deux Jedi activèrent le système de défense et n’eurent que quelques secondes pour s’enfuir.

2. Deuxième Bataille de Géonosis

Peu de temps après, Cody mena à la tête de ses hommes un débarquement massif sur Géonosis. La guerre s’installait pour durer et la République choisit ce moment pour frapper un grand coup. L’invasion de Géonosis, la destruction définitive des usines de droïdes et la capture de Poggle le Bref devinrent ainsi des priorités, et pas moins de 4 généraux Jedi et l’intégralité de leurs forces se rejoignirent en orbite. Cody participa au briefing préparant le combat avec Skywalker, Kenobi, Tano, Ki-Adi-Mundi et Rex. Leur plan était simple : attaquer de trois fronts différents puis se regrouper avant de lancer l’assaut final sur le générateur de bouclier qui protégeait l’usine. 

Cody prépara comme à son habitude au mieux ses troupes et les lança avec Kenobi à l’assaut de Géonosis à bord de canonnières. Très vite, les forces de la République furent sous le feu ennemi, qui était bien mieux préparé que prévu. Beaucoup de transports furent détruits à peine sortis des Venator, et l’armée républicaine sombra vite dans le chaos. Cody reçut finalement l’ordre de Mundi de faire atterrir en catastrophe les RT-TT, mais le commandant clone eut extrêmement de mal à former une tête de pont. Il vit même la canonnière transportant Kenobi passer au-dessus de lui et s’écraser non loin des lignes ennemies. Il envoya alors ses meilleurs éléments, Boil et Waxer, pour s’assurer de la présence de survivants. Ils trouvèrent Kenobi vivant et Cody, sans montrer la moindre émotion, ordonna que l’on couvre sa retraite vers lui.

Blessé, Kenobi eut du mal à organiser la défense, mais heureusement, Cody le seconda parfaitement, appliquant ses ordres avec efficacité. Lui et ses hommes offrirent ainsi une résistance farouche contre les assauts d’ennemis supérieurs en nombre et en puissance. Regroupés à l’intérieur d’un cercle formé par les RT-TT, cernés de toute part, les soldats de Cody livrèrent une bataille exemplaire, poussés par leur commandant. Néanmoins, leur grande infériorité les condamnait à la défaite. Les soldats de Cody tombèrent les uns après les autres et le cercle se rétrécit autour du général Kenobi blessé. Pourtant, même dans cette situation, Cody ne se laissa pas aller au désespoir, se battant sur chaque tir de blaster. Sa ténacité fut enfin récompensée lorsqu’une escadre de bombardiers envoyée par l’amiral Yularen, ainsi que les forces restantes de Skywalker et Mundi, vinrent à leur secours. 

Les boucliers protecteurs des usines tombèrent peu après, et les contingents des généraux Skywalker et Unduli purent les détruire. Mais le repos fut de courte durée et Cody partit peu après accompagner Kenobi et Skywalker à la tête d’une douzaine d’hommes. Leur mission était de retrouver le général Jedi Luminara Unduli, disparue sur la piste de Poggle le Bref. Ils arrivèrent à l’entrée d’un temple comportant des statues effrayantes et au centre duquel se trouvait un passage vers les catacombes, sombres et grouillantes d’ennemis. En telle situation, la peur aurait prit le dessus sur n’importe quel soldat, mais pas sur le commandant Cody. En bon meneur d’hommes, il entra le premier dans les catacombes, suivant les Jedi. Leur progression fut difficile dans ce labyrinthe et ils durent repousser des assauts de drones morts vivants. Ici aussi, malgré cela, malgré Kenobi qui parlait d’un esprit si puissant qu’il pouvait faire revivre les morts, Cody continua à montrer le courage et la détermination qui le caractérisaient. Le groupe finit par s’infiltrer dans une grande salle où se tenait l’effroyable Karina la Grande, la reine géonosienne qui détenait Unduli prisonnière. Sans comprendre la raison de cette tactique, Cody obéit à Kenobi et à son plan, typique de l’excentrique du général, de vouloir aller lui parler, pendant que le commandant clone disposait ses hommes autour de la caverne. Mais le soldat vétéran faisait suffisamment confiance au général Jedi pour s’exécuter sans discuter. 

Cody fut ainsi prêt lorsque Kenobi lui donna l’ordre d’attaquer. Presque comme un seul homme, ses soldats surgirent de partout et canardèrent les Géonosiens et la reine. Les Jedi purent libérer Unduli, capturer Poggle, et le groupe se replia vers la sortie alors que tout l’édifice s’écroulait derrière eux. Encore une fois, malgré quelques pertes, le commandant avait accompli sa mission.

3. Tentative de neutralisation de Grievous

Malgré cela, la République perdait du terrain dans la Bordure Extérieure. Cody accompagna donc une nouvelle fois Obi-Wan Kenobi dans une mission pour mettre enfin hors d’état de nuire le général séparatiste Grievous. La flotte de Kenobi le retrouva dans le système de Saleucami et, à bord d’une simple navette d’escorte, Cody et Kenobi devinrent des cibles parfaites pour le général ennemi. Ceci faisait parti d’un plan : attirer Grievous, le capturer pendant qu’un commando mené par Skywalker tentait de libérer le maître Jedi Eeth Koth, prisonnier des Séparatistes.  

En pleine bataille stellaire, Cody se prépara donc avec ses hommes à recevoir le plus terrible adversaire qu’ils aient connu. Le commandant clone dut ainsi affronter les sbires de Grievous pendant que Kenobi s’occupait de Grievous lui-même. Les droïdes commandos firent beaucoup de pertes, mais, au final, les fidèles clones purent en venir à bout. Cody manqua même de capturer Grievous lui-même, mais le général finit par lui glisser entre les doigts. Il fut enfin rejoint par les généraux Kenobi et Gallia et ils purent s’échapper de la bataille, mais sans Grievous.  

Mais une autre chance s’offrait à eux : le général droïde avait dû évacuer son croiseur en catastrophe vers Saleucami. Cody accompagna donc Kenobi et Rex sur la planète à la recherche de Grievous. Ils purent remonter sa piste jusqu’à une nacelle de survie et ils engagèrent le combat. Hélas, Grievous leur échappa une nouvelle fois à bord d’une navette de secours envoyée par sa flotte.

4. La défense de la Duchesse de Mandalore

Après avoir échappé à la menace du DeathWatch sur Mandalore, la Duchesse Satine Kryze dut se rendre sur Coruscant. Afin de la protéger durant le voyage à bord du Coronet, Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker, le Commandant Cody, le Capitaine Rex et toute une escorte de troopers furent assignés à sa protection. Cette mission ne fut pas inutile, puisque le vaisseau ne tarda pas à se faire attaquer de l’intérieur par des droïdes. Certains soldats y laissèrent la vie mais les responsables de l’attaque n’en restèrent pas là, mettant en danger la vie de la Duchesse et de ses invités. L’intervention des Jedi et le soutien des clones permirent de neutraliser le commanditaire, et Kryze put rejoindre Coruscant saine et sauve.   

titre img

5. Mission sur Lola Sayu

Quelque temps après, Cody se rendit sur la planète Lola Sayu, sur laquelle était érigée la Citadelle, une prison pour Jedi, réputé inviolable. Le Maître Jedi Even Piell y fut enfermé, ce qui donna lieu à une mission de sauvetage. Cody, Rex, Skywalker, Kenobi, Tano et un contingent de clones s’y rendirent afin de le délivrer, lui et son équipage. La mission de secours dut, pour infiltrer les lieux sans déclencher les scanners de l’installation pénitentiaire, s’auto-congeler dans de la carbonite et ainsi passer le contrôle. Sur place, ils affrontèrent les droïdes d’Obi Beck et de nombreux dangers. De nombreux clones tombèrent au combat, et Piell lui-même y laissa la vie malgré son expérience. Les renforts de la République finirent par arriver et le groupe put être extrait. Les pertes ne laissèrent pas Cody insensible.

6. Bataille d'Umbara

Lorsqu'Umbara tomba aux mains des Séparatistes, Obi-Wan, Anakin, Saesee Tiin et Pong Krell furent envoyés sur la planète afin de régler le conflit. Cody et Rex accompagnèrent chacun leur général respectif. Le 212ème Bataillon livra une bataille rude contre les assauts incessants des miliciens d'Umbara. De plus, la trahison de Krell ne facilita pas les choses, et Cody perdit de nombreux camarades comme Waxer. Finalement, la perspicacité des clones leur permit de prendre la capitale et de faire tomber Krell.

7. Attaque surprise de Grievous

Quelques temps plus tard, Cody se trouvait à bord du Negotiator, le Destroyer Stellaire Venator servant sous les ordres d’Obi-Wan Kenobi, lorsqu’il reçut un appel de détresse des apprentis Jedi Petro, Katooni, Byph, Gungi, Zatt et Ganodi. Ces derniers demandaient l’aide du 212ème bataillon afin de sauver Ahsoka Tano des griffes du pirate Hondo Ohnaka. Le croiseur républicain se mit donc en route pour Florrum. C’est ce moment que choisirent les Séparatistes pour lancer une attaque de tous les côtés du Negotiator. Sortis de l’hyperespace, ils parvinrent à prendre par surprise le vaisseau commandé par Kenobi. Durant la bataille, Cody et Obi-Wan se rendirent dans le hangar, et découvrirent la navette du Général Grievous qui s’y posait. Le général cyborg, à la tête de ses droïdes, tenta d’exécuter un par un les soldats clones. Kenobi voulut arrêter le cyborg assoiffé de sang, mais, lui, Cody et les survivants du bataillon durent battre en retraite, puis s’enfuirent à bord de capsules de sauvetage, après avoir programmé l’autodestruction du Negotiator. Le général Grievous prit alors la fuite. Cody ne parvint peut-être pas à protéger le croiseur, mais empêcha les robots de le prendre d’assaut…

Leur croiseur perdu, Obi-Wan et Cody ne purent pas venir en aide aux apprentis, qui finalement parvinrent à sauver Ahsoka et à sortir vivants eux aussi d’une attaque de Grievous sur Florrum. C’est au grand soulagement du commandant clone que les Padawans revinrent sains et saufs à bord du nouveau croiseur dans lequel il était désormais affecté …

8. Tentative de capture sur Cato Neimoidia

Cody, Anakin et Obi-Wan se rendirent sur la planète principale de la Fédération du Commerce, Cato Neimoidia, dans le but de capturer le Vice-roi Nute Gunray. Alors que le combat tournait en faveur de la République, Gunray réussit encore une fois à s’échapper, bien qu’il fût obligé d’abandonner la chaise mécanique lui permettant de se déplacer sans effort. Cette machine contenait de nombreuses informations qui aidèrent grandement la République dans ses actions anti-séparatistes. Ils découvrirent notamment l’attaque prochaine de la planète Belderone.

9. Le destroyer piégé

Quelques temps après, Cody assista à la Conférence stratégique de la République avec Obi-Wan Kenobi. Cependant, le rassemblement fut interrompu par l’arrivée d’un croiseur républicain mené par des droïdes séparatistes. Heureusement, le vaisseau explosa sans avoir atteint sa cible.

10. Bataille d'Anaxes

Avant la fin de la guerre, Cody se trouvait sur Anaxes en compagnie des forces républicaines pour essayer de reprendre la planète des mains des Séparatistes. Il accompagna dans un premier temps Kix, Jesse, Rex et l'escouade Bad Batch dans un complexe séparatiste afin de dérober un algorithme qui fournissait des informations républicaines aux ennemis. Malgré la présence de nombreux droïdes, la mission fut un succès.

Plus tard, Cody accompagna la majorité des troupes de la République, dirigées par Mace Windu et Obi-Wan Kenobi, pour reprendre un centre important sur la planète, et ainsi récupérer Anaxes des mains des Séparatistes.

11. Enquête sur Ord Mantell

Cody fit plus tard partie des forces qui partirent sur Ord Mantell pour enquêter après la bataille ayant opposé les forces de Maul aux droïdes  Séparatistes. Il partit avec Obi-Wan Kenobi et Tiplee vers un avant-poste Mandalorien dans le secteur. Ils arrivèrent sur place et, après avoir essuyé les frappes de vaisseaux ennemis, ils réussirent à se poser à l’intérieur de la base.

12. La double affaire Vos

Peu après, Cody fit partie d'une mission visant à prendre d'assaut un astéroïde qui abritait une base de ravitaillement Séparatiste. Cody effectuait cette mission en compagnie d'Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Quinlan Vos pour les Jedi, mais également de Rex et d'autres clones. La prise de l'astéroïde ne posa aucun problème, et les clones aidèrent au chargement des caisses de ravitaillement. Cependant, Quinlan Vos, qui était parti explorer les lieux, les prévint que l'astéroïde était piégé par des bombes prêtes à exploser. Cody et les autres clones évacuèrent donc rapidement les lieux, et virent l'explosion depuis l'espace.

Cody fit ensuite partie de la force républicaine qui prit d'assaut un poste d'écoute Séparatiste sur Vanqor, toujours en compagnie des trois Jedi. Ils s'aperçurent que l'endroit avait été déserté, mais peu de temps auparavant, d'après les dons de psychométrie de Vos.

Quelques temps plus tard, il s'avéra que Vos avait trahi les Jedi et il révéla son plan : vouloir devenir le nouvel apprenti de Dark Sidious. Dooku et Vos avaient alors été arrêtés par Obi-Wan et Anakin, et Cody accueillit les deux Jedi et leurs deux prisonniers à bord du Vigilance. Vos et Dooku furent alors confiés aux deux Jedi Akar-Deshu et Kav Bayons, afin qu'ils les mènent vers un vaisseau pour Coruscant, Cody et les clones se chargeant de l'escorte. Mais lors du transfert, le Kiffar réussit à voler un sabre laser et à libérer Dooku. Les deux hommes tuèrent beaucoup de clones et assomèrent Cody. Lorsqu'il reprit connaissance, le clone s'aperçut que les deux Jedi Akar-Deshu et Kav Bayons étaient morts, et il prévint alors Anakin et Obi-Wan, ajoutant que Vos et Dooku avaient pris la fuite.

Fin de la guerre des clones
 

Cody participa aux batailles de Rendili, Koorivar, Cato Neimoidia, Maramere et Boz Pity. Redoutable guerrier, il avait donc pris part aux batailles les plus sanglantes, qui avaient fait sa réputation auprès de ses troupes pour sa ténacité et sa combativité. Sur le champ de bataille, il fut à savoir que Cody utilisait régulièrement les jet-packs pour les manœuvres aériennes, pour commander ses unités d’élite et pour faciliter ses déplacements. Ce fut avec ces nombreux combats aux côtés d'Obi-Wan Kenobi que Cody put former son humour si particulier et créer une vraie relation amicale. Cette relation était l’une des plus complexes que l’on connaissait entre un maître Jedi et son commandant clone. « Cela nous incite à nous souvenir que, quelle que soit la façon dont ils ont été créés et pourquoi, les clones sont des êtres doués de perceptions et de sentiments ». Tels furent les propos tenus à juste titre par le général Kenobi.

Cody fut naturellement affecté de nouveau à Kenobi pour le seconder sur la bataille d’Utapau, dont l’objectif était la capture du leader de l’armée séparatiste, le général Grievous. Alors qu’Obi-Wan débarquait seul sur la planète, les habitants lui confirmèrent les renseignements des services d’espionnage de la République. Il envoya donc un signal immédiat à Cody, lui indiquant de lancer ses troupes sur la planète. Ce fut pendant un combat acharné et surréaliste entre Grievous et Kenobi que les troupes d’élite passèrent à l’attaque, mettant en fuite le général séparatiste. Durant sa poursuite, le général Jedi fit tomber son sabre laser, que Cody récupéra. Après avoir mené sa mission à bien, Kenobi, sur le dos de son Varactyl, retrouva Cody pour lui donner les nouvelles directives, et dans un geste amical, le commandant lui rendit son sabre. Ce fut la dernière fois que les deux amis se parlèrent : en effet, il fut demandé d’exécuter l’Ordre 66, exigeant de détruire tous les Jedi, ennemis de la République. Là, la nature de Cody remonta à la surface, rappellant ses origines ainsi que son formatage génétique. Il donna directement l’ordre à un canonnier de tirer sur le maître Jedi menant l’assaut. Le tir déstabilisa le Jedi, qui effectua une chute vertigineuse dans un des puits d’Utapau. Cody fit l’erreur de considérer Kenobi comme mort sans avoir vu son corps, sous prétexte que personne ne pouvait survivre à une telle chute. Par la suite, Cody continua de servir sous l’Empire pour la gloire de Palpatine.

Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 10/07/2015
Rédacteur(s) : Ares
Mise en page : Ares
Mise(s) à jour : TheSandman, Stratis, Link

Sources

La Revanche des Sith
The Clone Wars
Dark Disciple, de Christie Golden

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Cody. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité