StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Cham Syndulla
Biographie
 

1. Présentation

Durant la Guerre des Clones, Cham Syndulla était le leader de la rébellion contre l’occupation de Ryloth par les forces séparatistes. Avant cela, Syndulla était le rival politique d’Orn Free Taa, sénateur de Ryloth à la même période. Il était même très apprécié parmi le peuple, jouissant d’une bonne réputation, ce qui ajouta à la tension entre lui et le sénateur. Mais cette rivalité était en fait le fruit d’un énorme malentendu. Avec une galaxie les séparant, Syndulla pensait que Free Taa n’était qu’un notable confortablement installé au Sénat, indifférent au sort de son peuple. De son coté le sénateur prenait Syndulla pour un radical incontrôlable avide de pouvoirs, dont l’objectif était de repousser l’influence démocratique du sénat, représenté par Taa lui-même. Ils avaient tort tous les deux.

2. Le Blocus de Ryloth

L’occupation séparatiste arriva très vite après le début de la guerre. Visiblement, cela faisait déjà quelque temps qu’ils avaient la planète en ligne de mire. Cham Syndulla se lança alors dans la bataille avec ses rebelles aux cotés de la trop maigre garnison de la République menée par le maître Jedi Di. Mais les droïdes ennemis étaient trop nombreux et les alliés durent reculer à plusieurs reprises, arrivant très vite à cours de nourritures et de munitions. 


Cham, entouré par son peuple qui souffrait, ne comprenait pas pourquoi la République ne réagissait pas. Malgré les tentatives de maître Di pour le calmer, le ressentiment de Cham envers cette situation invivable monta de plus en plus. Finalement, les forces de la République sur Ryloth se sacrifièrent pour permettre à Syndulla et les siens de mettre leur peuple à l’abri. Maître Di y perdit la vie après une résistance mémorable et des vaisseaux anti blocus républicains purent forcer les défenses séparatistes pour lâcher vivres et eau pour la population. Cham fut soulagé bien sûr mais garda sa méfiance envers la République.

3. La Rébellion Twi'lek

Peu après, Syndulla fut le témoin avec son allié Voyla d’une scène inquiétante se passant à Lessu, la capitale de Ryloth. En surveillant le trafiquant Artruk, ils le virent entrer en contact pour une affaire louche avec une personnalité visiblement importante et surtout escorté par des droïdes de combat de la Fédération du Commerce. Il s’agissait en fait de Passel Argente, le magistrat de l’Alliance Intercorporation, une puissante organisation alliée secrète des Séparatistes. Ce dernier venait en fait cacher sur Ryloth des prises de guerres de mondes envahis par la Confédération pour éviter que l’on ne fasse le lien entre son organisation et les Séparatistes. 

Syndulla, sans réellement savoir ce qui se passait, en conclut par la seule présence des droïdes de combat que la guerre se rapprochait de sa planète. Il prit immédiatement la décision courageuse avec Voyla de commencer à s’organiser, ne faisant absolument pas confiance ni à Coruscant ni à leur sénateur, Orn Free Taa, pour les défendre en cas de conflit. Hélas la suite lui donna raison. Wat Tambor, leader séparatiste du Techno Syndicat fut lui aussi le témoin de la rencontre entre Artruk et Argente, espionnant sans doute ce dernier. Il prit alors seul la décision d’envahir la planète pour mettre la main sur ses richesses mais aussi sur celles cachés par Argente ! 

titre img

Malgré ses réticences à prendre la tête du mouvement, se considérant un Twi’lek comme les autres, les qualités de tacticiens et une vraie aura de meneur parlèrent pour lui et Cham Syndulla prit malgré lui la direction de la rébellion. A la bataille des plaines de Cazne, Syndulla et son armée, dépassés, subirent une cuisante défaite, accusant de lourdes pertes. Sans soutien, ils durent se retrancher dans des caches secrètes. Mais même diminués, Cham et ses hommes continuèrent la lutte. Ils adoptèrent alors une tactique de guérilla, utilisant le terrain pour harceler l’ennemi. Malgré leur courage et leur détermination, n’hésitant pas à attaquer plus puissant et plus nombreux qu’eux, leurs actions restaient hélas sans grand effet sur la machine de guerre séparatiste. Néanmoins, les histoires sur son combat avec ses « guerriers de la liberté » se répandirent vite sur la planète et il devint peu à peu le symbole de la résistance Twi’lek contre l’envahisseur. Son ami Gobi Clie, ménestrel de son état, se fendit même d’une ode à la gloire de Cham, nommée « La Ballade de Cham Syndulla ». Même si l’initiative fut humblement accueillit avec réserve par l’intéressé, refusant le statut de héros, Gobi pensait que non seulement Cham le méritait mais de plus, ce symbole fort était un atout dans leur lutte contre les séparatistes, donnant de la force au peuple de Ryloth.

4. Des renforts bienvenus

La République finit par envoyer son armée au secours des Twi’leks. Une fois le blocus percé, l’avancée des soldats clones se fit rapidement, si bien que bientôt seule la capitale Lessu restait aux mains des séparatistes. Néanmoins, la ville était une vraie forteresse, quasi imprenable et la République avait épuisé ses ressources. C’était dans ce contexte que Cham fit la rencontre sur le champ de bataille du général Jedi Mace Windu. Cham le mena à leur base cachée par la carcasse d’une barge de débarquement de la Fédération du Commerce. Néanmoins la rencontre fut tendue. Syndulla accueillit Windu avec l’hospitalité Twi’lek traditionnelle, chaleureusement, partageant le peu qu’ils avaient. Cela dit, il déclara ouvertement ne pas faire confiance à la République et refusa toute alliance. Cham l’accusait d’avoir trop tardé à intervenir, ce qui causa la mort de nombreux Twi’lek. De plus, il se méfiait des plans du sénateur Free Taa après la libération, craignant que celui ci n’en profite pour asseoir encore plus son pouvoir en imposant la présence de l’armée républicaine. Syndulla alla même jusqu’à prévenir Windu, si l’occupation séparatiste cède sa place à une occupation par la République, il devrait être amené à s’affronter. Cette déclaration troubla le maître Jedi et montra à quel point Syndulla désirait une Ryloth libre, pour les Twi’leks. 

Hélas, entre temps, les séparatistes sentant leur défaite lancèrent une attaque particulièrement ignoble, réduisant en cendres des villages entiers peuplés de civils. Apprenant la tragédie, Syndulla réalisa que Windu avait raison, continuer la guerre chacun de leur coté ne serait pas suffisant, et les pertes augmenteraient. Il accepta ainsi, au nom de Ryloth et de la liberté, et pour que cessent les massacres le plus vite possible, de parler avec Free Ta d’une alliance. 

La rencontre tourna vite en confrontation, Syndulla reprochant à Free Ta de n’avoir rien fait, installé confortablement à Coruscant pendant que son peuple se faisait massacrer. Free Taa en retour accusa le leader rebelle de profiter de la situation pour prendre le pouvoir. Mais les deux rivaux se rendirent vite à l’évidence devant la destruction systématique de leurs villes et villages par les séparatistes que le temps n’était pas à la discorde. Poussé par Mace Windu, ils celèrent leur alliance par des promesses mutuelles, engageant leur honneur. Syndulla répondit à la promesse de Free Ta de faire partir l’armée républicaine des la fin des combats, par un engagement à ne pas prendre le pouvoir. Cela n’avait d’ailleurs jamais été dans les projets de Cham qui se battait uniquement pour libérer son peuple. 

titre img

Leurs forces ralliées, cette nouvelle alliance attaqua Lessu. Pendant que Windu parvenait à s’infiltrer pour prendre possession du seul pont ralliant la ville, Syndulla commanda la charge et mena les soldats dans la cité occupée. Les forces séparatistes furent vite débordés par la vivacité et la hargne des soldats clones et des combattants de la liberté et leur victoire fut écrasante. Syndulla captura avec Mace Windu le leader séparatiste Wat Tambor, le forçant à une reddition inconditionnelle. 

Il remercia Windu et la République, malgré ses griefs passés et participa enfin au défilée des forces qui libérèrent la planète de l’occupation ennemi, aux cotés de Free Taa et devant leur peuple en liesse.

5. Confrontation avec les Sith

14 ans avant la bataille de Yavin, Cham Syndulla, alors leader du Front de libération de Ryloth, eu vent de la visite de l’Empereur et de Dark Vador sur sa planète. Y voyant là une occasion à ne pas manquer, Cham décida d’élaborer un plan en engageant s’il le fallait l’entièreté des ressources du Front. Quand le vaisseau de ses cibles arriva en orbite, il envoya des chasseurs droïdes et des équipes infiltrées pour le détruire. Malgré cette réussite, l’Empereur et Vador s’échappèrent et se réfugièrent dans la forêt équatoriale de Ryloth. Cham dû alors improviser. Il fit détruire le relais de communication impérial de la planète et partit à la chasse de l’Empereur et de Vador. Cette partie du plan fut malheureusement un échec. Les Sith furent secourus et le Front de libération, bien que toujours vivant, avait dépensé toutes les ressources accumulée depuis des années en plus d’avoir perdu une quantité énorme de partisans. Cham devait alors reprendre tout depuis le début.

6. Retrouvailles avec sa fille

Cham se retrouva avec sa fille aux environ de l'an -3 lorsqu'un transporteur impérial de classe Quasar était en orbite de Ryloth. Les rebelles avaient besoin de ce type de transporteur afin que leur flotte soit plus puissante. Cham, accompagné par deux autre twi'leks, Numa et Gobi Glie, accepta d'aider les rebelles mais en réalité, il avait autre chose en tête : détruire le transporteur afin de montrer la puissance de la popuation de Ryloth. Lui s'intéressait d'avantage à sa rébellion personnelle, celle de Ryloth, plutôt que la rébellion dans laquelle s'était engagée sa fille, touchant la galaxie entière.


Une fois que le transporteur fut investi par les rebelles, cachés dans un bombardier TIE volé, Cham mit ses plans à exécution. Les trois Twi'leks neutralisèrent les rebelles du Ghost grâce à des tirs paralysants, tandis qu'Hera fut menottée. Mais rapidement, ils se réveillèrent et sa fille Hera réussit à l'empêcher de détruire le vaisseau impérial. Une longue discussion entre père et fille eut lieu et Cham fut convaincu qu'il se trompait de combat. Il décida de ne pas détruire le vaisseau et aida les rebelles à contrer les impériaux, dont les renforts ne tardèrent pas. Il se rapprocha définitivement de sa fille et respecta la rébellion pour laquelle elle se battait.

7. A la recherche du Kalikori

Cham retrouva sa fille plusieurs semaines plus tard sur Ryloth. Lui et ses amis, Numa et Gobi Glie, étaient poursuivis par des impériaux ayant investi la planète. Hera et ses amis arrivèrent au bon moment et purent les récupérer à bord du Ghost. Mais une fois à bord, Cham expliqua la complexité de la situation : les impériaux avaient installé leur quartier général dans sa propre maison et le kalikori familial s'y trouvait. Ce totem, très important dans la culture twi'lek, représentait tout pour Hera, et c'est alors qu'elle décida de s'infiltrer pour le récupérer. Le groupe se divisa en deux : Hera, Ezra et Chopper s'occupaient de récupérer le Kalikori, tandis que Cham, Gobi, Numa et le reste de l'équipage du Ghost s'occupaient de faire diversion en provoquant les troupes impériales. La diversion fonctionna mais les impériaux furent plus coriaces que prévus. Après avoir détruit un transport de troupes impérial et un AT-DP, les rebelles furent poursuivis par un deuxième AT-DP.


Le combat s'arrêta net lorsqu'une transmission hologramme de l'officier impérial Slavin fut diffusée. Celui-ci annonça au groupe rebelle que Hera avait été capturée et que si Cham voulait qu'elle survive, il devait se rendre.  Il n'hésite pas une seconde et se rendit au quartier général impérial. Là, Hera lui présenta ses excuses pour les dégâts qu'allaient subir sa maison. Quelques secondes plus tard, les explosions provoquées par les explosifs placés par Chopper permirent aux rebelles de prendre la fuite à bord du Ghost. Malgré la destruction de leur maison et le kalikori tombé dans les mains de Thrawn, Hera était saine et sauve, et c'est ce qui comptait le plus pour son père.
Dossiers associés
 
Rebels : tout sur la série   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 13/02/2017
Rédacteur(s) : TheSandman
Mise en page : Ares, Lax
Mise(s) à jour : Lax, Aymerix

Sources

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Cham Syndulla. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité