StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Thrawn
Biographie
 

1. Rencontre avec les impériaux

Thrawn, de son vrai nom Mitth'raw'nuruodo, était un Chiss originaire des régions inconnues qui avait gravi les échelons de l’Ascendance Chiss. En tant que grand stratège, il eut pour mission de déterminer si la République Galactique et, après elle, l’Empire, pouvait être des alliés pour les Chiss qui se préparaient à affronter un jour une menace mystérieuse. A un certain moment de la Guerre des Clones, Thrawn rencontra le général Anakin Skywalker au côté duquel il combattit puis une fois l’évènement terminé, ils se séparèrent. Ayant été très impressionné, Anakin en parla au chancelier Palpatine. De son côté, Thrawn jugea que la République était un régime impropre à une alliance avec les Chiss. Il rencontra ensuite une colonie de Neïmoidiens qui lui proposèrent une alliance mais il refusa.

Le temps de retourner auprès de l’Ascendance Chiss, l’Empire étendait son hégémonie. De plus en plus inquiet de cette menace mystérieuse, les Chiss jugèrent qu’il était temps de voir si l’Empire pouvait faire un bon allié. Thrawn reçu la mission d’infiltrer l’Empire et pour cela, il choisit de passer pour un exilé et d’être récupéré par des impériaux qu’il pourrait impressionner pour être conduit devant l’Empereur. Il alla donc sur une planète dans une région de l’espace sauvage où l’empire naviguait et pourrait le trouver. Ainsi, quand le Vifassaut passa à proximité de sa planète, il dépêcha une équipe pour examiner un campement qui avait été découvert. Thrawn causa la panique chez les impériaux qui décidèrent de remonter sur le destroyer. Dans l’effervescence générale, Thrawn en profita pour monter dans la navette impériale.

Dans le destroyer, il se rendit aux officiers impériaux qui n’avaient jamais vu un individu de son espèce. Pour communiquer avec lui et pour lui apprendre les rudiments du basic, on lui affecta le jeune cadet Eli Vanto. Ce dernier était issu de l’espace sauvage et avait entendu des histoires sur les Chiss. De plus, il parlait une langue que Thrawn comprenait. Le but était de rendre Thrawn présentable pour qu’il soit amené devant l’Empereur. Jusque-là, son plan se déroulait comme prévu.

L’Empereur connaissait beaucoup de choses mais les régions inconnues étaient un espace toujours mystérieux. Ainsi, lorsque douze ans avant la bataille de Yavin, lui fut présenté un Chiss du nom de Thrawn, l’Empereur y vit une opportunité d’en apprendre plus, notamment sur les menaces qui se cachaient dans l’ombre. Thrawn lui-même était venu chercher un potentiel allié. Il fit donc un pacte avec l’Empereur. Il servirait l’Empire et lui fournirai des informations sur les régions inconnues en échange de quoi l’Empereur devrait considérer une alliance avec les Chiss si ces derniers se voyaient grandement menacés. De plus, l’Empereur était intrigué car il comprit que c’était de lui que Skywalker lui avait parlé à l’époque de la Guerre des Clones. C’est ainsi que le Chiss et Eli Vanto, toujours affecté à ses côtés, se retrouvèrent à l’académie royale de Coruscant pour que Vanto finisse ses études et que Thrawn se familiarise avec les protocoles de la marine impériale à laquelle il fut intégré au rang de lieutenant.

2. Au service de l’Empire

Le passage de Thrawn à l’académie avec Eli Vanto ne se fit pas sans heurts. Tous deux étaient méprisés. Le premier pour être un alien à qui l’on avait offert des passes droits, et le second pour être un « bouseux » issu de l’espace sauvage. De fait, leurs camarades tentèrent de les bizuter et de leur porter préjudice. Vers la fin de leurs études, ils furent par exemple agressés par plusieurs cadets masqués après s’être sortis d’un piège tendu par d’autres cadets et un instructeur qui cherchaient à les mettre en faute. Avant cela, intimidations et railleries étaient leur lot quotidien. Mais ils s’en sortirent et furent intégrés ensemble dans la marine impériale.

Affecté au vaisseau le Corbeau de sang sous les ordres du capitaine Rik Virgilio, Thrawn participa à la chasse aux pirates et contrebandiers tout en étudiants de vieux droïdes de guerre datant de la Guerre des Clones. Lorsque Virgilio fut remplacé sans sommations par Filia Rossi, les choses se compliquèrent pour Thrawn car Rossi ne l’aimait pas, mais il put conserver sa collection de droïdes. Ces mêmes droïdes qui lui furent utile lorsqu’il fut envoyé en mission de reconnaissance sur un cargo en détresse, le Dromedar. Sur le vaisseau, ils rencontrairent un certain Nevil Cygni qui leur expliqua qu’ils avaient été attaqués par des pirates qui cherchaient à voler la cargaison composée de gaz tibanna, mais que ces derniers n’avaient pas réussi à l’atteindre puisque la pièce de conservation était verrouillée. Thrawn proposa une solution à base de découpes murales grâce à des droïdes buzz. Il fut autorisé à rester sur le vaisseau avec une petite équipe pendant que le Corbeau de sang se dirigerait vers sa prochaine mission. Le problème était que Cygni travaillait avec les pirates qui s’étaient cachés dans le vaisseau, et lorsque la porte vers la cargaison fut ouverte, Cygni partit avec le Dromedar pendant que Thrawn, et sa petite équipe furent faits prisonniers. Grace à un plan ingénieux et aidé de ses droïdes buzz, Thrawn pu neutraliser les pirates et prendre le contrôle de la situation. De retour sur le Corbeau de sang, Rossi, qui ne l’aimait pas, chercha à l’incriminer pour la situation qu’il avait créé puisqu’il avoua s’être fait délibérément prisonnier dans le but d’obtenir des informations, de neutraliser les pirates et libérer l’équipage du Dromedar.

Néanmoins les actions de Thrawn permirent l’arrestation du reste des pirates connus sous le nom des « Sankanas ». Cygni, quant à lui était toujours libre. Ennuyé par la hiérarchie qui cherchait à faire tomber cet alien qui avait les faveurs de l’Empereur, Thrawn fut aidé par le colonel du BSI Yularen qui lui apporta son soutien et qui mit en avant ses succès malgré des méthodes particulières.

Pendant plusieurs années, Thrawn œuvra au succès de ses missions, ce qui lui valut une fulgurante ascension dans la hiérarchie impériale. Dans le même temps, il s’ingéniait à arrêter un individu mystère répondant au nom de Nightswan qui cherchait à mettre à mal les possessions minières impériales. Il trouva beaucoup d’opérations portant la marque de Nightswan, mais ce fin stratège avait bien souvent plusieurs tours d’avance sur Thrawn. Au fil de ses missions, il finit par savoir que Nightswan n’était autre que Cygni et que ce personnage ourdissait une insurrection interplanétaire contre l’Empire. Une fois promut amiral, Thrawn, dont les stratégies dépassaient l’entendement des simples mortels, fut chargé de détruire le point névralgique de l’insurrection de Cygni qui se trouvait sur la planète Batonn. Avant de faire quoi que ce soit, il rencontra en secret Cygni pour arriver à s’entendre et trouver une issue qui ferait le moins de mort possible. Il proposa même à Cygni de l’exfiltrer et de l’envoyer rejoindre les Chiss pour que son intelligence aille aider son peuple. Cygni refusa car il ne voulait pas se soustraire à sa responsabilité de leader et abandonner ses troupes. Chacun repartit de son côté. Dans le même temps, la base des insurgés était protégée par un bouclier et un agent du BSI fut envoyé avec Arihnda Pryce pour piéger les installations. Le but était de faire exploser le générateur du bouclier pour forcer les rebelles à se rendre et éviter un bombardement spatial. Une autre bombe fut également placée dans le complexe minier qui servait de base aux rebelles dans le cas où il serait nécessaire de les déloger autrement. Mais avant que quoi que ce soit ne fut ordonné, Thrawn et son équipage virent avec surprise la bombe de la mine exploser alors même que le bouclier était toujours actif. Ceci causa la concentration de l’explosion qui incinéra aussi bien rebelles que civils sur une large zone. Thrawn envoya alors les force impériales secourir les blessés. Lorsqu’Arihnda Pryce revint de la planète avec ses parents, elle accusa l’agent du BSI d’avoir déclenché la bombe en prétextant qu’il avait dû être fait prisonnier. Mais Thrawn n’était pas dupe, il se doutait que quelque chose c’était passé et que la gouverneur de Lothal avait fait exploser cette bombe pour faire diversion et exfiltrer ses parents.

Ainsi promu Grand Amiral pour sa « réussite » face aux insurgé de Batonn, Trawn fut ensuite recontacté par Arihnda Pryce pour venir l’aider à régler le problème de rebelles sur sa propre planète, Lothal.

3. Contre la Rébellion

Ainsi, 2 ans avant la bataille de Yavin, Thrawn assista à une séance d’informations entre Pryce, le Grand Moff Tarkin, l’Amiral Konstantine et l’Agent Kallus. Un groupe de rebelles venaient de libérer un prisonnier d’une prison hautement sécurisée de l’Empire. Rapidement, Thrawn en déduisit que la prochaine cible des insurgés était la Station Reklam ; en effet Hondo Ohnaka, le contrebandier qui venait d’être sauvé du pénitencier était en possession des coordonnées de cette usine de démantèlement située sur la planète Yarma. Le Grand Amiral promit alors qu’il anéantirait les rebelles avant qu’ils ne deviennent une véritable menace. Bien évidemment, comme Thrawn l’avait prévu, les rebelles tentèrent bien de dérober quelques vieux vaisseaux dans la Station Reklam. Suivant les instructions du Grand Amiral, Pryce s’était rendue sur les lieux pour empêcher les rebelles de fuir. Des renforts vinrent alors au secours des insurgés et contre toute attente, Thrawn ordonna de les laisser filer. Malgré la surprise générale, le Grand Amiral répliqua que ces insurgés, libres,  pourraient les conduire à d’autres cellules rebelles. Et Thrawn feraient preuve de patience ; de cette manière il annihilerait la Rébellion d’un seul et même coup !

4. Un stratège sur Ryloth

Peu après, Thrawn mena l’assaut contre le mouvement pour la libération de Ryloth dirigé par Cham Syndulla. Les troupes impériales déjà en poste sur la planète, dirigée par Slavin étaient dépassées ! Thrawn usa alors de son intelligence et démontra une fois de plus qu’il était un stratège brillant ; Rapidement il parvint à porter un coup dur pour les rebelles twi’leks et s’emparant de la province Tann. Ce lieu était en effet la demeure de Cham Syndulla. Fort des trésors récupérés dans la demeure de son ennemi, le Grand Amiral put ainsi étudier  la philosophie et l’art des twi’leks afin de mieux les comprendre.

Mais Thrawn savait que Syndulla reviendrait pour récupérer le Kalikori familial. Ce totem était un objet très important dans la culture des natifs de Ryloth. Aussi, lorsqu’une twi’lek se faisant passer pour une serviteuse fut surprise à fouiller dans la collection du Grand Amiral et fut capturée, Thrawn comprit de suite qu’il s’agissait de Hera Syndulla. Il avait longuement étudiée la famille de Cham Syndulla et reconnut de suite Hera, représentée sur un tableau avec ses parents. Thrawn comprit également que Hera n’était pas venue seule et assomma un Scout trooper qui l’accompagnait. Sous le casque du soldat se cachait en effet le rebelle Ezra Bridger.

Décidant de profiter de l’avantage que lui conféraient ses otages, Thrawn obtint la réédition de Cham Syndulla en échange de la vie des prisonniers. Mais les rebelles parvinrent, contre toute attente à s’échapper sains et saufs, sous le regard de Thrawn. Une fois de plus, les résistants venaient d’échapper au Grand Amiral. Mais il fallait être patient. D’autres occasions se présenteraient !

5. L'échec de Konstantine

Par la suite, Thrawn continua à traquer les rebelles. Ainsi, il finit par repérer une petite cellule rebelle qui attaquait les convois impériaux dans le système de Mykapo : L’escadron Iron. Plus important encore, le Ghost, le véhicule piloté par Hera Syndulla avait été aperçu dans le système, lui aussi. Thrawn en déduisit rapidement que les rebelles venaient évacuer les habitants afin d’échapper au blocus impérial instauré autour de la planète. Afin de régler cette affaire, il envoya l’Amiral Konstantine pour annihiler les traîtres à l’Empire. En outre, Thrawn insista pour que Konstantine ne parte qu’avec un simple croiseur léger. Il savait pertinemment  qu’un seul vaisseau ne serait pas suffisant pour détruire les résistants. Mais lorsque Konstantine lui fit la remarque, le Grand Amiral le provoqua et insinua qu’il n’était pas à la hauteur pour combattre quelques malheureux insurgés. Konstantine releva le défit et partit direction Mykapo.

Bien évidemment, Konstantine ne parvint pas à vaincre les rebelles. Dépassé par les évènements, il n’eut d’autres choix que de demander des renforts à Thrawn. Le Grand Amiral débarqua à bord de son destroyer, le Chimaera pour porter assistance au petit croiseur impérial en difficulté. Néanmoins, le moment d’écraser la Rébellion n’était pas encore venu ! Ainsi, Thrawn contacta Jun Sato, le commandant de la flotte rebelle et lui promit qu’ils se retrouveraient. Puis, il laissa une fois de plus les rebelles s’en aller. Une fois Konstantine évacué, Thrawn  le réprimanda fortement, le rendant responsable de la fuite des rebelles et l’accusant d’être incompétent.

6. Des saboteurs à l'usine de Lothal

Quelques temps après, le Haut Commandement Impérial envoya Thrawn sur Lothal. En effet, de nombreux véhicules défectueux semblaient provenir de l’usine d’armement de cette planète. Ainsi, le Grand Amiral fut chargé d’enquêter et de démasquer les éventuels rebelles infiltrés responsables des sabotages. Ces disfonctionnements coutaient la vie à de nombreux soldats de l’Empire. Mais pire encore, les rebelles risquaient de découvrir les plans d’un nouveau type de chasseurs TIE commandés par Thrawn en personne ! Rapidement, Thrawn fit le lien entre la cellule rebelle de Lothal et un ouvrier, Morad Sumar. Soupçonnant ce dernier d’être un insurgé, Thrawn le fit exécuter : il le fit monter sur un speeder trafiqué et le poussa à sa vitesse maximale. La moto explosa, tuant le vieil homme sur le coup. Le Grand Amiral se servit de la mort du travailleur comme exemple et avertissement pour les éventuels autres saboteurs…  Désormais, Thrawn inspecterait en personne chaque nouveau véhicule et par précaution, condamna toutes les entrées de l’usine, le temps de l’enquête.

Cependant, Ezra Bridger, Kanan Jarrus et Chopper étaient parvenus à pénétrer dans la manufacture. Thrawn continua ensuite sa répression contre les saboteurs et tua un autre travailleur qui venait de terminer un bipode défaillant. Par précaution, le Grand Amiral avait réservé l’accès aux plans de ses nouveaux chasseurs aux seules personnes disposant d’un code d’accès. Hélas, les rebelles parvinrent à s’enfuir avec les données relatives à l’élaboration des nouveaux vaisseaux de combats. Mécontent, Thrawn s’entretint avec Pryce et Kallus. Pour lui, il était désormais évident qu’un traître se cachait dans les rangs de l’Empire et il finirait bien par commettre une erreur…

7. La traque continue!

Suite aux derniers évènements qui eurent lieux sur Lothal, Thrawn redoubla d'efforts afin de localiser la base des rebelles. Ainsi, il fit déployer aux quatres coins de la galaxie un nouveau modèle de droïdes sondes: les E-XD Infiltrator. L'un de ces robots aterrit sur Atollon et découvrit ainsi la localisation des rebelles. Hélas, les insurgés parvinrent à se débarrasser du droïde avant qu'il n'ai put transmettre les coordonnées. La sonde fut renvoyée par les rebelles après avoir été reprogrammée. Le droïde explosa, détruisant un destroyer entier.

Mais Thrawn n'était pas pour autant contrarié. Faisant preuve, une fois encore, de son sang froid, il parvint à calculer aproximativement  le lieu d'où venait le droïde sonde reprogrammé. Thrawn put ainsi convoquer Kallus. Grâce à ses calculs, il annonça avec satisfaction que désormais il venait de réduire leur champ de recherches de la base rebelle à seulement 84 planètes. En effet, seuls ces mondes correspondaient à la trajectoire possible effectuée par le droïde sonde.

8. Fulcrum démasqué

Afin de poursuivre sa recherche de l’informateur rebelle, nommé Fulcrum, qui se cachait dans leurs rangs, Thrawn réclama l’aide du colonel Wullf Yularen du BSI. Assisté par Yularen, Thrawn participa alors de nombreux interrogatoires d’officiers de l’Empire susceptibles d’être le traître. A un moment, le Grand-Amiral convoqua le lieutenant Lyste et l’Agent Kallus dans son bureau. Là, Thrawn avertit les deux hommes du danger que représentait Fulcrum. Il révéla également être sur le point de découvrir la localisation de la base rebelle : grâce aux sondes envoyées à travers la galaxie, il avait réduit considérablement les possibilités. Bien évidemment, cette réunion secrète n’était qu’un piège pour faire obliger Fulcrum à commettre une erreur.

Peu après, le Grand-Amiral fut averti qu’un prisonnier fut arrêté en orbite de Lothal. Le soupçonnant d’être un rebelle, Thrawn demanda à le  rencontrer lui même à bord de son destroyer, le Chimaera. Cependant, lorsqu’il se rendit au bloc de détention, le détenu s’était échappé. Il avait dut recevoir l’aide de l’agent infiltré et il devait encore se trouvait à bord du vaisseau ! Il s’avérait que le dernier officier ayant accéder à la cellule était… Yogar Lyste ! Thrawn retourna alors à son bureau et fut justement averti que le lieutenant Lyste se trouvait à l’intérieur. A ce moment, il fut prit d’assaut par des droïdes sentinelles impériales reprogrammées. L’amiral s’en servait régulièrement afin de s’entrainer au combat mais là, il n’était plus en mesure de les arrêter par simple commande vocale ! Il devait lutter pour sa survie ! Grâce à ses talents de combattants et à son entrainement, il connaissait les points faibles de ces robots. Après un combat acharné, il fut en mesure de les mettre hors d’état de nuire.

Le fugitif rebelle parvint à s’échapper et Lyste fut arrêté. Pourtant, Thrawn n’était pas convaincu. Si le rapport officiel faisait du lieutenant un traître, pour le Grand-Amiral, il n’en était rien. Sur le casque du rebelle qui s’était enfuit, il reconnu des graffitis, caractéristiques de l’art de Sabine Wren. En effet, Thrawn avait passé de longues heures à étudier la peinture de ses ennemis. Il arriva à la conclusion sur le jeune homme qui avait été fait  prisonnier n ‘était autre qu’Ezra Bridger. Et Kallus, en charge du captif n’avait pas averti ses supérieurs de l’identité du prisonnier ! Ainsi, le véritable Fulcrum n’était autre que Kallus. Yogar Lyste avait été manipulé. Toutefois, Thrawn ne comptait pas arrêter Kallus et espérait bien que ce dernier le conduise, sans le savoir, à la base rebelle…

9. A la poursuite de Mon Mothma

Juste après avoir démasqué Fulcrum, Thrawn eut vent d’une information importante : la Sénatrice Mon Mothma venait de fuir les destroyers impériaux en compagnie de la rebelle Hera Syndulla. En effet, Mon Mothma était membre du Sénat impérial et, suite à un discours dénonçant les massacres commis par l’Empire, fut accusée de trahison. Depuis, elle fuyait les croiseurs impériaux qui tentaient de la capturer.

Ayant étudié la personnalité d’Hera, Thrawn fut en mesure d’anticiper ses actions. Il avait comprit que la twi’lek n’hésiterait pas à prendre le risque de traverser la dangereuse Nébuleuse Archeon afin d’écahapper une bonne fois pour toute aux impériaux et conduire la Sénatrice en sécurité. Le Grand Amiral ordonna alors le déploiement de son prototype de TIE-Defender. Il confia les commandes de ce précieux chasseur à Vult Skerris et plaça plusieurs destroyers à la sortie de la nébuleuse. Si Skerris dut finalement se retirer de l’affrontement, il parvint néanmoins à mener à bien sa mission puisqu’il obligea les rebelles à se diriger vers la localisation des destroyers. Hélas, malgré le plan audacieux de Thrawn, les fugitifs réussirent à s’échapper ; Mon Mothma, saine et sauve put alors unir les différentes cellules rebelles éparpillées à travers la galaxie.

10. Un coup de génie

Peu de temps après, Thrawn apprit que les rebelles étaient en train de se regrouper afin de préparer une attaque contre l’usine d’armement de Lothal. D’après ses sources, le groupe rebelle de Jan Dodonna s’était allié à l’escadron Phoenix. Après s’être entretenu par hologramme avec Tarkin, il promit qu’il trouverait rapidement la location de la base rebelle et surtout qu’il capturerait les leaders ennemis.

Cette conversation était en réalité un piège : Kallus, qui était un traître et informateur rebelle, alla prévenir avec hâte l’escadron Phoenix. Thrawn avait comprit leur plan d’assaut pour libérer Lothal de l’emprise impériale. Bien évidemment, le Grand Amiral, qui avait déjà comprit que Kallus était le traître le suivit jusqu’à son repère secret. C’était là qu’il envoyait des messages codés à la Rébellion concernant les activités de l’Empire. Thrawn suivit donc Kallus et après un court affrontement au corps à corps durant lequel le Chiss démontra l’étendue de ses talents de guerriers, le traître fut capturé. Mais le plus important était qu’en se servant de l’appareil utilisé par Kallus pour émettre ses transmissions aux rebelles, Thrawn était désormais en mesure de déterminer la localisation de la base ennemie: le système Atollon!

11. Grande victoire à Atollon

Ainsi, Thrawn ordonna le déploiement en orbite d’Atollon de plusieurs destroyers stellaires et de deux Interdictors, capables de bloquer le passage en hyperespace. Il supervisait personnellement le déroulement de l’assaut à bord du Chimaera. Une fois le blocus mis en place, le Grand Amiral établit une communication avec les rebelles, présents dans leur base au sol : il leur promit une défaite cuisante. Selon lui, ce jour marquerait la fin de la Rébellion. Cette déclaration fut suivie par le déchainement des forces rebelles qui tentaient déjà de percer le blocus établit par l’Empire. Hélas pour eux, les impériaux étaient largement supérieurs en nombre ! Toutefois, suite au sacrifice du commandant rebelle Jun Sato, l’un des Interdictors fut détruit, tuant par la même occasion Kassius Konstantine. Cette action permit au jeune Ezra Bridger de passer en vitesse lumière afin d’aller chercher des renforts…

Thrawn réorganisa le blocus suite à cette perte. Et les rebelles comprirent vite qu’ils n’avaient plus de chance d’espérer percer l’embargo. Alors que les insurgés se retranchaient dans leur base, le Grand Amiral ordonna le bombardement du QG. Toutefois, les rebelles parvinrent à s’en sortir, ayant réussi à réparer un bouclier déflecteur pour protéger la base. Thrawn confia alors le commandement des vaisseaux au gouverneur Pryce avant de prendre lui-même les choses en mains. Accompagné par un escadron de Deathtroopers et de nombreux marcheurs impériaux, il allait mener l’assaut au sol. Les boucliers rebelles furent vite annihilés par cette force de frappe, permettant à d’autres troupes impériales de se poser au sein même de la base rebelle. Déjà, les chefs rebelles tentaient de fuir mais Thrawn les rattrapèrent vite. Ayant promis à Tarkin de les ramener vivant afin d’en faire des exemples, il ordonna à ses troupes de choc de les encercler.

C’est à ce moment que se produisit un étrange phénomène. Une véritable tempête, déclenchée par une antique entité maniant la Force frappa le QG rebelle. Les résistants profitèrent de la diversion pour fuir tandis que la foudre s’abattait sur les gardes de Thrawn. Toutefois, le Chiss ne perdit pas son sang froid et demanda à ses troupes restantes d’ouvrir le feu sur le cœur de la tempête. Une étrange créature chuta. Thrawn se rendit alors sur les lieux pour découvrir Bendu, la créature représentant l’équilibre de la Force. Ce dernier prédit la défaite future de Thrawn qui lui décocha un coup de blaster pour l’achever. La créature disparut en se fondant dans la Force, son rire continuant de narguer Thrawn. Les rebelles étaient parvenus à s’enfuir, mais le Grand Amiral avait porté un grand coup contre la Rébellion qui venait d’essuyer de lourdes pertes…

12. Arme mandalorienne

Peu de temps après la bataille d'Atollon, Thrawn fut contacté par le gouverneur de Mandalore, Tiber Saxon. Ce dernier lui présenta les résultats d'un test d'une nouvelle arme développée par les scientifiques mandaloriens : le générateur d'arc d'impulsion. Si le Grand Amiral fut impressionné par la démonstration, il redoutait néanmoins la sauvagerie de cette arme... Toutefois, il ordonna à ce que l'on capture celle qui était à l'origine de cette technologie, à savoir Sabine Wren afin de finaliser son invention.

13. Le vol du Defender

Quelques mois plus tard, Thrawn, accompagné par la gouverneur Pryce, se rendit dans une base impériale cachée sur Lothal afin d’inspecter l’avancée des travaux sur le TIE Defender. Là, commandant Vult Skerris devait leur faire une démonstration de vol pour montrer les capacités destructrices du prototype. L’Amiral déploya plusieurs Deathtroopers afin de sécuriser le périmètre.

Mais deux rebelles, Ezra Bridger et Sabine Wren parvinrent à s’infiltrer dans le bâtiment impérial, dupant la vigilance des troupes et à s’emparer du prototype avant que Skerris n’ait le temps de l’essayer. Thrawn lança plusieurs TIE à la poursuite du prototype, estimant qu’il s’agissait là d’une bonne occasion de tester les capacités du vaisseau en situation de combat réel. Les rebelles, aux commandes du TIE Defender parvinrent à se débarrasser haut la main de leurs poursuivants. Satisfaits par le test, Thrawn conclut qu’il en avait assez vu et demanda à Pryce d’enclencher le système d’auto destruction à distance du prototype. Pryce dépêcha plusieurs patrouilles sur les lieux du crash mais il n’y avait aucune trace des deux résistants, qui, sans aucun doute, s’en étaient sortis. En outre, l'enregistreur de vol du chasseur ainsi que l'hyperdrive avaient disparus, probablement emportés par les rebelles.

Thrawn en déduisit alors que les résistants tenteraient de quitter Lothal pour transmettre les données aux dirigeants de l'Alliance Rebelle. Pour tenter de les arrêter, le Grand Amiral contacta Rukh, son agent Noghri et pisteur hors pair afin d'assiter Pryce dans ses recherches. Toutefois, malgré les talents de l'assassin pour la chasse, la fugitive Hera Syndulla parvint à s'enfuir de Lothal avec les précieuses données.

14. La bataille de Lothal

Bien évidemment, les rebelles finirent pas se décider à lancer une attaque contre les usines d’armements de Lothal. Mais Thrawn était prêt. S’étant attendu à une telle éventualité, le Grand Amiral avait fait renforcer le blocus impérial en orbite de la planète et dirigeait personnellement les opérations depuis son destroyer stellaire.  Il déploya plusieurs escadrons de TIE pour arrêter les chasseurs rebelles et ordonna à Vult Skerris de prendre les commandes du TIE Defender. Si les talents de pilotage de Skerris et les capacités destructrices du prototype permirent de tuer bon nombre de rebelles, ce dernier fut tué par Hera Syndulla. Elle parvint également à percer le blocus en détruisant un croiseur de l’Empire. Il fallait bien admettre que la twi’lek était une adversaire redoutable ! Mais Thrawn n’était pas à court de ressources !  Il envoya une nouvelle vague de chasseurs TIE intercepter les rebelles avant que ceux-ci ne puissent se poser à la surface. Cette fois, de nombreux vaisseaux rebelles furent abattus, pris par surprise. Le Grand Amiral contacta par la suite Ruhk, lui demandant de partir à la recherche d’éventuels pilotes rebelles survivants. Finalement, l’assassin Noghri parvint à retrouver la trace d’Hera Syndulla et la ramena prisonnière à Thrawn…

15. Projet menacé

Suite à cette capture,  Thrawn s’entretint un moment avec la rebelle au propos de son kalikori, la relique familiale qu’il avait dérobé sur Ryloth. Ayant étudié l’art twi’lek, il put en conclure que Hera Syndulla avait un frère qui était décédé il y’avait de cela bien des années…

Le Grand-Amiral n’eut pas le temps de poursuivre son interrogatoire et confia la tâche au gouverneur Pryce. En effet, le Grand-Moff Tarkin contacta Thrawn pour lui informer qu’il avait rendez-vous avec l’Empereur Palpatine. Suite à l’attaque de Lothal et le vol du prototype de TIE Defender, le Directeur Orson Krennic avait persuadé Palpatine d’allouer des fonds supplémentaires pour financer son propre projet, l’Etoile de la Mort. Ainsi, Thrawn partit immédiatement sur Coruscant pour soutenir son projet d’armement auprès de l’Empereur.

Pendant son absence de Lothal, il apprit que Pryce avait ordonné la destruction du dépôt de carburant nécessaire à la production de TIE Defender. L’explosion avait certes entraîné la mort du Jedi Kanan Jarrus, mais l’approvisionnement en fuel pour ses prototypes était à présent interrompu. Le Grand-Amiral promit alors à Pryce qu’il s’occuperait d’elle à son retour de Coruscant…

16. Dans l'étreinte du Jedi

Lorsque Thrawn revint sur Lothal, il constata avec effroi que la situation s’était considérablement dégradée : la gouverneure Pryce avait été capturée par les rebelles et ces derniers étaient parvenus à s’emparer du quartier général impérial de Capital City. Pire encore, ils s’étaient retranchés derrière le bouclier planétaire, protégeant ainsi la cité de tout bombardement orbital.

Grâce à l’intervention de Rukh, toujours vivant à la surface, le dôme protecteur finit par être désactivé laissant ainsi la voie libre à Thrawn pour passer à l’attaque. Ce dernier ordonna  aux destroyers sous son commandement de bombarder Capital City et posa un ultimatum aux rebelles : si le Jedi Ezra Bridger ne se rendait pas, il poursuivrait son massacre ! Bien évidemment, le jeune homme consentit à déposer les armes et fut conduit devant le Grand Amiral. Mais tandis que Thrawn se préparait à continuer son attaque contre les autres rebelles encore présents dans la capitale,  Ezra s’échappa et prit d’assaut le pont de commandement. Thrawn, pris par surprise, se retrouva rapidement en joue par le Jedi.  C’est à cet instant que des alliés improbables des rebelles sortirent de l’hyperespace ; des Purrgils, des créatures vivant dans le vide sidéral firent irruption dans le champ de bataille, répondant à l’appelle de Force d’Ezra. Les Purgills réduisirent à néant la flotte de Thrawn et le Chimaera de Thrawn fut vite assailli par les animaux. Lorsqu’un tentacule de Purgill traversa la baie vitrée du commandement, le Grand Amiral se retrouva piégé. Tentant de se sortir indemne de ce piège, Thrawn tira sur le Jedi qui contrôlait les créatures mais sans succès. Le jeune homme maintint son emprise et raffermit la prise du tentacule autour du Chiss…

Finalement, les Purgills disparurent en hyperespace, emportant avec eux le destroyer de Thrawn. On ignore ce qu’il advint par la suite du Grand Amiral et du jeune Jedi Ezra Bridger, qui disparurent en même temps, si ce n'est qu'ils survécurent. De cette manière, les rebelles eurent le champ libre pour libérer Lothal des griffes de l'Empire.

Dossiers associés
 
Rebels : tout sur la série   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 21/03/2018
Rédacteur(s) : Kamuiweb
Mise en page : Jey
Mise(s) à jour : Shess'caro'csapla, Dark Stratis 23, Aymerix

Sources

Star Wars Rebels
Thrawn

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Thrawn. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité