StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Ahsoka
  • Genre Roman Jeune Adulte
  • Univers Officiel
  • Année et période -18 (Empire)
  • Auteur(s) Emily Kate Johnston
  • Synopsis :

    Ce roman raconte ce qui arrive à Ahsoka Tano après la saison 7 de The Clone Wars, après l'ordre 66 jusqu'à son arrivée dans la Rébellion. Bien qu'elle n'ait pas le désir de faire partie de quelque chose de grand, ses envies de combattre l'Empire et de protéger ceux qui en ont besoin vont la mener à Bail Organa et à l'Alliance Rebelle.

  • Note du staff SWU
     (67 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (69 % - 7 commentaires)
     (52 %)

    Ahsoka Tano, un personnage que j'ai appris à … apprécier, à défaut de dire aimer, après cinq saisons et demi de The Clone Wars. Je trouvais au départ l'idée même du personnage aberrante, puis elle est devenue la personnification des incohérences qu'induisait TCW dans notre bel UE Legends. Pas besoin de vous expliquer la suite, le rachat, Disney etc. 
    Ce qu'elle est devenue après ça, dans la saison 2 de Rebels, c'était l'espoir, l'espoir que son apparition dans un épisode en fasse un bon épisode. Quel comble tout de même, ce personnage que j'avais haï était devenu ma seule source de réconfort dans Rebels. 

    Tout ça pour dire qu'un pont était nécessaire pour passer d'une série à l'autre, d'autant plus que sa conclusion dans TCW n'a jamais été vue ou lue, seulement mentionnée. Ce pont c'est ce livre, enfin c'est ce qu'il aurait du être. 


    I) De The Clone Wars à Rebels 

    C'est très simple je vais vous résumer l'ambiance en une phrase : ce livre, cette histoire, c'est du Rebels qui tente, je dis bien tente, de faire du TCW. Mais c'est raté, car finalement on a une histoire à la TCW mais dans une ambiance à la Rebels. A choisir, j'aurais préféré l'inverse. TCW c'était la maturité, des épisodes sombres, voire très sombres, les guerres, des morts etc. Rebels c'est… le ridicule, l'adolescence, le manque de réalisme, l'ennui et j'en passe. 

    On a donc une histoire importante, sombre, avec des morts, certaines assez violentes, une histoire où Ahsoka est pour ainsi dire brisée, elle cherche sa place dans une galaxie post-Ordre 66, mais le tout se retrouve emballé dans un grand paquet de niaiseries à la Rebels. On découvre donc les petites vies de famille de certains personnages, on saute les scènes importantes et on s'attarde sur celles qui n'ont aucun intérêt, et surtout c'est beaucoup trop facile. 

    Et le tout n'est absolument pas aidé par le style de l'auteur dont l'histoire m'a paru dès fois incompréhensible voir épileptique… 


    II) Ennui Mortel 

    Vous aurez de l'action dans ce livre, dans les dix dernières pages. Et encore une fois, ce sera de l'action à la Rebels. A défaut d'utiliser une armée comme dans TCW (ce qui aurait été possible dans le livre) on va se faire reposer tous les combats sur des un versus un. La "bataille d'ampleur" ne sera là qu'en fond sonore pour faire joli. 

    Tout le reste c'est "La Petite Vie d'Ahsoka Tano dans la Bordure Extérieur" ! Comment Ahsoka travaille, comment Ahsoka mange, comment Ahsoka va faire des ballades dans les collines, comment Ahsoka aménage son intérieur… ON S'EN FOUT ! 

    Elle aurait une vie passionnante encore je ne dis pas, personnellement j'aime les histoires "tranche de vie" quand elles ont quelque chose à raconter (Lost Stars/Etoiles Perdues en est un bon exemple). On retrouve le même défaut qu'avec le roman Kenobi Legends (enfin en plus du côté Obi-Wan va à la ferme, fait son marché etc) c'est que le complexe du survivant est encore une fois à peine survolé. Elle est une des très rares survivantes de l'Ordre 66 mais on en parle à peine. 

    Le seul intérêt certain qu'a son histoire dans ce livre c'est quand elle farfouille dans les détritus, ça a la chance de répondre à au moins une des questions qu'on se pose sur elle dans Rebels, mais si vous n'êtes pas bête, dès la première pièce de ferraille qu'elle ramasse vous verrez où l'auteur veut en venir … 


    III) Trop tôt et trop tard 
    Vous savez ces épisodes de TCW que l'on rêve de voir ? Ceux dans les bas-fonds de Coruscant, ceux avec le temple Sith caché, ceux sur le siège de Mandalore se déroulant pendant l'Ordre 66 ? Eh bien, il y en a des allusions, voire une ou deux petites scènes… et c'est tout. C'est très frustrant surtout qu'il y a de jolis flashbacks dans le livre. Je vous préviens d'ailleurs au cours d'un flashback vous découvrirez la vie trépidante d'un cristal de sabre laser, sa croissance, ses doutes, ses espoirs bref toutes ses pensée intimes ! 
    Mais je dois bien avouer que le flashback sur Obi-Wan est sans doute le plus important de tous. 

    Finalement dernier défaut du livre qui est aussi une de ses qualités, on assiste aux prémices de la Rébellion, la flotte Rebelle, Fulcrum, Organa etc. Mais c'est au moins cinq ans trop tôt ! On est un an après l'ordre 66, ça veut dire qu'Ahsoka a fait partie de tout ça pendant presque 15 ans ? Et ce n'est pas tout, des personnages très emblématiques de Rebels font déjà leur apparition à cette époque… C'est trop tôt ! 

    Alors oui toute l'histoire hors Ahsoka est intéressante, nous montre les origines de plein de choses de Rebels mais ça ne tient pas la route du tout à cause de la date. 


    En conclusion, un livre qui n'arrive pas à se détacher des supports auxquels il est rattaché, accouchant donc d'un alien entre TCW et Rebels.



    + Les plus

    - Le passé de Rebels 
    - Les flashbacks (sauf celui du cristal)

    - Les moins

    - La petite vie d'Ahsoka Tano 
    - Le style de l'auteur 
    - Trop tôt, beaucoup trop tôt

  • 10/10/2016
     (60 %)
    Second roman «Young Adult » après Etoiles Perdues, Ahsoka nous raconte l’histoire de la Togruta après l’Ordre 66 et avant la série Rebels. Alors, est-ce réussi ? 

    I) Avant-propos chronologique 

    Il semble nécessaire de vous préciser quelque chose d’entrée à propos de ce roman. Il n’est pas la suite directe de la saison 5 de The Clone Wars. Après le dernier épisode de celle-ci lors duquel Ahsoka quitte l’Ordre Jedi, il était prévu trois arcs concernant Ahsoka, trois arcs dont le contenu a été dévoilé lors de Celebration Londres et dont le résumé peut être lu par ici

    Si vous n’avez pas lu les résumés de ces trois arcs, je vous conseille de le faire, car le roman y fait quelques références (ce que l’on peut regretter, car on ne les a jamais vus même en animatique, les seules infos que l’on en ait étant celles données à Londres). Je profite d’ailleurs de ce paragraphe pour vous dire que si vous n’avez jamais regardé The Clone Wars, passez votre chemin, ce roman n’est pas fait pour vous. 

    L’histoire démarre donc pile un an après la prise de pouvoir de Palpatine, tout en étant entrecoupée de quelques flashbacks (bon, il n’y en a que quatre mais on prend quand même) qui nous distillent des informations très intéressantes pour certains, complètement inutiles pour d'autres. 

    II) Une histoire intimiste 

    Passée cette explication, parlons de l’histoire. Ahsoka a donc quitté l’Ordre Jedi, combattu une dernière fois sur Mandalore à leurs côtés, puis s’est exilée (les détails sont dans le livre, et ils sont savoureux). A partir de là, elle ne sait pas trop quoi faire, et finit par trouver refuge sur une planète éloignée, avant de devoir déménager à l’arrivée de l’Empire. Le premier quart du roman m’a fait énormément penser à Kenobi, de John Jackson Miller, aussi connu sous le nom de « roman que tout le monde a adoré sauf Lain et moi ». Ahsoka doute, refuse de dévoiler sa véritable identité et son passé de Jedi, refuse de se faire des amis et, honnêtement, il ne se passe pas grand-chose. 

    Mais les erreurs de Miller dans Kenobi ne sont pas répétées ici. L’auteur, Emily Kate Johnston, dont le style est très déroutant, variant du fluide à l'incompréhensible, fait intervenir l’Empire et Ahsoka va devoir faire des choix. Choix qui ne vont pas tous s’avérer payants, l’obligeant à faire des sacrifices. L’ensemble est très bien traité, et on retrouve une Ahsoka torturée avec ses émotions. 

    Même si la seconde partie du roman fait intervenir les prémices de l’Alliance Rebelle, l’intrigue reste cloisonnée à deux planètes. Ne vous attendez donc pas à une intrigue galactique, mais plutôt à une petite histoire dans la grande : comment Ahsoka est-elle arrivée à sa situation dans Rebels ? 

    On peut cependant regretter un manque de rebondissements, et certaines scènes assez violentes (justifiant pleinement le statut du roman comme « Young Adult » et non comme « Jeunesse ») qui auraient pu être édulcorées tellement elles semblent gratuites. Cependant, les codes de Star Wars sont bien présents, avec des combats spatiaux et à l’aide de la Force. 

    On regrettera également un manque d’approfondissement de l’un des antagonistes, dont on se demande à quoi il a servi lorsque l’on referme le livre. De plus, certains personnages alliés donnent vraiment l’impression d’être là pour faire le nombre. 


    III) Un pont entre The Clone Wars et Rebels 

    Le roman regorge donc de références à The Clone Wars dans sa première partie, mais également quelques-unes à Rebels dans la seconde. 

    Ainsi, on a des réponses sur les événements ayant suivi la première, et sur certaines choses de la seconde, comme par exemple : pourquoi les sabres laser d’Ahsoka ont cette couleur dans Rebels ? L’auteur laisse également quelques pistes concernant certains méchants (je n’en dis pas plus), pistes qui, je l’espère, seront exploitées plus tard. 
    Le seul bémol, c’est la date de fin in-universe. Il reste encore de très nombreuses années entre cette fin et le début de Rebels. De longues années durant lesquelles Ahsoka fait certes partie de la Rébellion, mais dont on aurait aimé en savoir plus. Il aurait d'ailleurs fallu que le roman s'étale sur plusieurs années, tout arrive trop tôt... 


    Conclusion : 
    Ce roman propose une intrigue assez classique, sans rebondissements, mais nous dépeint Ahsoka de façon sympathique. Sans être phénoménal, il fait le travail, à savoir lier les séries The Clone Wars et Rebels. Et à défaut de mieux (parce qu'on attendait vraiment mieux), on s'en contentera.
  • 27/07/2018
     (70 %)  •  Langue : VO
    Déjà plus de deux ans que ce livre est sorti en VO... le temps passe... et par un heureux hasard du calendrier, alors que les fans de The Clone Wars apprenaient il y a peu qu'Ahsoka (le personnage) serait à nouveau mis sous les projecteurs dans quelques mois pour le retour inespéré de la série en 2019, je terminais la lecture d'Ahsoka (le livre), comme à mon habitude : à contre-temps, lassé ne de rien voir venir quand à une traduction Française annoncée mais jamais commercialisée.

    Ce livre justement, qu'en est-il de sa qualité ?
    Comme mes collègues ci-dessus l'ont déjà très bien énoncé : les pré-requis sont nombreux pour apprécier le roman mais le principal est bien sûr d'avoir vu la série le précédant chronologiquement pour saisir et/ou apprécier les références. Le style de Johnson est simple et accessible, sans génie mais plaisant, retranscrivant sans peine les états d'âme d'Ahsoka. Sa caractérisation est sans faille et c'est un vrai plaisir de retrouver le personnage, bien qu'elle ne soit plus vraiment la personne qu'on ait connu dans la série. Normal, me direz-vous, puisqu'après une existence quasi entière consacrée à l'ordre Jedi, Ahsoka va devoir se trouver de nouveaux buts, une nouvelle perspective de vie. Et c'est très exactement ce que nous raconte ce livre : ce tâtonnement pour accorder ses actes avec ses idéaux malgré le nouvel Ordre, malgré la dictature, ou bien plutôt contre eux ?

    L'un des principaux reproches que je ferais au roman est sa lenteur dans la mise en place de l'intrigue dans ses cent premières pages, avec une trop grande insistance de l'auteur sur les états d'âme des uns et des autres, ce qui produit un lourdeur dommageable. Les événements s’enchaînent mais avec une lenteur telle qu'on reste clairement sur notre faim, heureusement les choses finissent par se décanter dès lors que d'autres personnages majeurs de l'intrigue sont introduits.
    Quitte à conserver la longueur du livre telle quelle, il aurait sans doute fallu arriver plus rapidement à ces introductions pour réduire le début et insister d'un autre côté sur le résultat de l'engagement d'Ahsoka en racontant des missions qu'elle aurait menées pour Bail Organa, pourquoi pas même celle qui la connecte avec les héros de Rebels. En l'état, ce qui nous est raconté n'est rien de plus que le "coming-out Rebelle" d'Ahsoka... Comme Link l'a déjà relevé, il subsiste un trou béant dans l'histoire de la Togruta et on aurait bien aimé en savoir plus ! Il manque des liens forts avec Rebels, les références à The Clone Wars étant bien plus nombreuses et développées. L'objectif du livre n'en aurait été que plus clairement atteint et celà l'aurait rendu bien plus satisfaisant !



    NOTE : 65%
  • 30/07/2020
     (85 %)

    Des incohérences ?

    Évacuons ce point de suite : avec la diffusion de la septième saison de The Clone Wars sur Disney +, quelques incohérences sont apparues entre ce roman et les épisodes, des incohérences que mon camarade Lain-Anksoo a listé ici. Mais ces incohérences sont minimes et, surtout, les passages incriminés représentent à tout casser une dizaine de pages sur les quelques trois cent que compte le roman. Autant dire que si les plus accros à la continuité vont le lui reprocher, l'immense majorité des lecteurs ne les verront pas, moi le premier, et ne changent finalement pas grand chose à la trame générale. Ce sont plus des points de détail ou de contexte qu'autre chose, le genre de changement susceptible d'intervenir lors de n'importe quelle adaptation d'un roman ou d'un comics au cinéma ou à la télévision. Bref, pas de quoi casser trois pattes à un gungan !

     

    Le chaînon manquant entre The Clone Wars...

    Le roman débute donc un an après l'Ordre 66 et l'avènement de l'Empire. La Guerre des Clones est terminé, mais demeure omniprésente dans l'esprit d'Ahsoka, et avec elle, son lot de souvenirs et de fantômes. Son ancien mentor Anakin Skywalker est par exemple omniprésent dans son esprit et, à intervalle régulier, la jeune togruta se demande comment il aurait agi, ou bien repense à lui avec une certaine forme de nostalgie ou de mélancolie, mais aussi à Obi-Wan, Plo Koon ou même Padmé. Vous en profiterez pour découvrir si, oui ou non, elle était au courant du lien entre Anakin et Padmé !

    On aurait pu craindre qu'avec une telle mélancolie de sa part, suivre Ahsoka serait lassant. Mais non. Au contraire même, le lecteur ne peut que se rendre compte de tout ce qu'elle a perdu, et la galaxie avec. Sa rencontre avec ce qu'est devenu Anakin bien plus tard dans la chronologie n'en sera que plus dévastateur pour elle !

     

    et Rebels

    Fin de la saison 1 de Star Wars Rebels : les téléspectateurs découvrent médusés (en tout cas, ce fut mon cas!) que le mystérieux Fulcrum était en réalité Ahsoka ! Et c'est à la construction de Fulcrum que nous assistons dans ce moment, de sa prise de contact initiale avec Bail Organa à la fabrication de ses sabre-lasers. Encore mieux : Ahsoka fera face au cours du roman à l'un des membres de l'Inquisitorius, ce qui fait qu'à l'heure où ces lignes sont écrites, on commence à avoir une idée assez précise de leurs effectifs !

    Mais ce n'est pas tout ! Le roman va permettre de découvrir les prémices de la Rébellion... mais alors vraiment les prémices. Les apparitions de Bail Organa sont très réussies et montrent bien toute la paranoïa qui résulte de la création d'une Rébellion, l'auteur nous délivrant quelques scènes sur l'air de « je lâche une information pour voir comment tu réagis si tu es au courant ou non »...

     

    L'intrigue, dans tout ça ?

    L'intrigue n'est finalement qu'un prétexte, et demeure finalement assez classique. A quelques détails près : j'ai par exemple eu du mal à comprendre pourquoi Ahsoka quittait Raada à un moment donné pour retourner à l'endroit d'où elle a fui au début du roman... pour mieux retourner sur Raada quelques chapitres plus tard. Le roman est parfois assez prévisible et pour autant, il se laisse lire sans problème. Le style de EK Johnson est clair, efficace... mais aussi assez basique.

    En revanche, si vous cherchiez un roman où Ahsoka massacrerait du stormtrooper à tout va et s'en prendrait ouvertement à l'Empire, toute seule avec son sabre-laser, alors celui-ci n'est pas fait pour vous ! Ahsoka est tout sauf une va-t-en guerre ici tant l'annihilation de l'Ordre Jedi semble n'avoir laissé d'elle qu'une coquille vide. L'intrigue principale est la renaissance d'Ahsoka, sa reconstruction psychologique, et sa prise de conscience face au nouvel ordre galactique.

     

    Conclusion

    Lorsque le personnage d'Ahsoka a été créée, nombreux étaient les fans à réclamer sa mort à l'issue de The Clone Wars... mais aujourd'hui, c'est un cri inverse : on en voudrait davantage ! Et si, à l'issue du roman, Ahoska est « parée » pour apparaître dans Star Wars Rebels, on lirait avec plaisir un cycle de ses aventures dans cette période pour le moins trouble !

Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

68 membres le possèdent (qui ?)
42 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité