StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Cal Omas
Les débuts et la Guerre Yuuzhan Vong
 

titre img
Cal Omas fut un natif d’Alderaan qui s’engagea dans la Rébellion après la destruction de sa planète par l’Empire. Après la bataille d’Endor et la création de la Nouvelle République, Omas s’engagea en politique et devint le sénateur des survivants d’Alderaan après l’élection de Leia à la présidence en 11 ap. B.Y.. Il siégea au Conseil Consultatif du président Borsk Fey'lya, où il devint l’un des plus précieux alliés de l’Ordre Jedi et de l’ambition de Luke de reformer un Conseil Jedi. Il fut constamment en opposition avec Fey’lya lors de la Guerre Yuuzhan Vong, surtout concernant le cas des Jedi. À la prise de Coruscant et à la mort du président, Omas fuit avec le reste du Conseil Consultatif, s’établissant sur Mon Calamari.

De part la nécessité d’avoir une autorité en cette période de grands périls, des élections furent organisées pour désigner le nouveau président de la Nouvelle République. Omas, avec le soutien des Jedi, se présenta contre Fyor Rodan, sénateur de Commenor, qui ne cachait pas son attitude anti-Jedi. Grâce à des manœuvres douteuses de Talon Karrde et Lando Calrissian, ainsi que l’appui d’autres candidats, Omas remporta cette élection très serrée, non sans avoir été auparavant la cible d’une tentative d’assassinat des Yuuzhan Vong et avoir été sauvé de justesse par Mara Jade.
 
La fin de la Nouvelle République et le début de l'Alliance Galactique
 
Omas travailla avec Luke pour la formation d’un Haut Conseil, qui serait formé pour moitié de Maîtres Jedi et l’autre moitié d’hommes politiques et militaires. Le premier sujet de ce Haut Conseil fut la décision de se servir ou non d’Alpha Rouge, le virus anti-Yuuzhan Vong et Omas et ses anciens alliés Jedi furent en désaccord. En effet, pour mettre un terme définitif et rapide à la guerre, Omas donna son accord pour l’utilisation de cette arme chimique, mais elle fut sabotée à temps par Vergere. Cependant, après la victoire sur Ebaq 9, Omas promit à Luke qu’Alpha Rouge ne serait plus déployé qu’en tout dernier recours.

Juste après, Omas renversa la Nouvelle République pour créer une nouvelle gouvernance : la Fédération Galactique des Alliances Libres, ou plus simplement l’Alliance Galactique, dont il fut le premier Chef d’État. Les Vestiges de l’Empire, sous la tutelle de l’Amiral Pellaeon, rejoignirent le nouveau gouvernement. Ce nouvel Etat tout puissant sonna le début du déclin pour les Yuuzhan Vong. Finalement, la guerre prit fin avec la victoire de l’Alliance Galactique et de ses alliés et Cal Omas dirigea enfin sous des années de paix.
La crise Killik
 
Cependant, les années qui suivirent furent le début d’une tension entre Omas et les Jedi. Omas désapprouvait le fait que les Jedi n’en fassent qu’à leur tête dans cette période de reconstruction suivie de nombreux problèmes et désirait plus d’ascendant sur l’Ordre. Quand la crise des Killiks débuta, Omas fut tiraillé entre les Chiss et les Jedi. D’un coté les Chiss qui exigeaient d’Omas que l’Alliance Galactique n’intervienne pas dans ce conflit de frontière et de l’autre les Jedi sous l’emprise des Nids Killiks qui se battaient contre les Chiss. Omas menaça Luke de couper le financement de l’Ordre Jedi s’il ne faisait pas rentrer ses Jedi dans le rang.

La mort de son collaborateur et ami l’Amiral Sien Sovv par la faute du Vratix des Killiks fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase et Omas entra pratiquement en conflit ouvert avec l’Ordre. Il trouva comme soutien le Maître Jedi Corran Horn, qui lui aussi pensait que les Jedi devaient servir l’Alliance Galactique. Il fit arrêter Leia qui tenta de briser un blocus contre les Killiks et la garda en otage comme moyen de pressions sur le Conseil Jedi. Omas intrigua pour que Horn dirige l’Ordre en l’absence de Luke, ce qui ne plut guère à Kyp Durron et à ses autres détracteurs et l’Ordre Jedi se retrouva scindé en deux.

Quand Luke revint, atterré par les évènements survenus dans l’Ordre, il se nomma Grand Maître Jedi, et invita tous les Jedi refusant son autorité à démissionner. Cette situation ne calma pas Omas, qui ne fit plus confiance à Luke et alla même jusqu’à le faire espionner. Finalement cette crise prit fin après la destruction du Nid Obscur, mais la confiance et l’amitié qui avaient autrefois lié le président Omas et l’Ordre Jedi furent profondément mises à mal.
La Chute
 
Après une courte période de paix relative, des tensions commencèrent à se créer entre l’Alliance Galactique et Corellia. Après l’échec des négociations pour la paix, orchestré par la Sith Lumiya, Omas n’eut d’autre choix que d’envoyer la Seconde Flotte dans le système corellien. Mais Thrackan Sal-Solo, alors nouveau chef d’état corellien, répliqua, marquant le début de la Seconde Guerre Civile Galactique.

En difficulté, même sur Coruscant, et confronté à des actions terroristes ou à des révoltes d’insurgés corelliens, Omas fit créer la Garde d’Alliance Galactique (GAG), une police secrète visant à assurer la sécurité par touts les moyens de l’Alliance Galactique et plus particulièrement de sa capitale. Le poste aurait dû échoir à Mara Jade Skywalker, selon les vœux d’Omas, mais ce fut Jacen Solo qui intrigua pour l’avoir après le refus catégorique de sa tante. Immédiatement après ça, l’amiral Pellaeon démissionna de son poste de Commandant Suprême des forces de l’Alliance Galactique et l’Amirale Niathal, une Mon Calamari ambitieuse et alliée de Jacen, hérita du poste. Bien qu’il s’en doutât un peu, Cal venait d’installer ses deux plus dangereux adversaires à des postes clés. La GAG devint rapidement tristement célèbre, provoquant la peur partout où elle allait, et on en vint à comparer l’Alliance Galactique d’Omas à l’ancien Empire Galactique. Omas fut aussi totalement abandonné par l’armée, maintenant sous la botte exclusive de Niathal, qui poursuivait son unique mode de pensée rigide. Malgré son aversion pour Jacen Solo, Omas suggéra au Conseil Jedi de le faire passer Maître étant donné sa position, mais Luke, qui avait des soupçons sur une éventuelle chute du côté obscur de son neveu, refusa.

Alors que la guerre s’enlisait, Cal Omas décida dans le plus grand secret de mener des négociations pour la paix avec Dur Gejjen, le nouveau chef d’état de la Confédération Corellienne. Cette réunion sur Vulpter devait être secrète, mais Jacen usa de ses ressources à la GAG pour en découvrir l’existence. Voyant là le moyen de faire chuter Omas, il envoya son cousin Ben et quelques autres pour espionner la rencontre et faire assassiner Gejjen. Omas et ce dernier venait de se mettre d’accord sur le fait que l’éviction de Solo et Niathal, les deux membres les plus dangereux de l’Alliance Galactique, ferait s’adoucir le conflit et à terme Corellia reviendrait dans l’Alliance.

Inconscient de ce traquenard, Omas continua de gouverner comme si de rien était. Puis vint le jour ou Jacen décida qu’Omas devait quitter son échiquier. Il se mit à étudier le droit de l’Alliance et le manipula pour en modifier les lois, de sorte d’avoir les pleins pouvoirs pour faire arrêter Omas. Un soir, il alla dans son bureau accompagné d’une escouade de la GAG et lui déclara qu’il était en état d’arrestation. Omas sourit, s’attendant à une chose de ce genre. Il insulta Jacen mais se laissa emmener sans résister. Le lendemain, Jacen gouvernait l’Alliance Galactique conjointement avec Niathal, sous un régime militaire ultra autoritaire.

Le dernier acte de Jacen avant qu’il ne devienne le seigneur Sith Dark Caedus fut le meurtre de sa tante Mara. Alors que Ben le soupçonnait, Jacen falsifia l’enregistrement vidéo de la réunion sur Vulpter pour reporter les soupçons sur Omas, en espérant que Ben le tuerait.

Le jeune Skywalker se rendit donc jusqu’à la cellule de l’ancien Chef d’Etat, à qui on avait implanté une bombe dans la poitrine, à l’image de son prédécesseur, Borsk Fey’lya, ceci dans le but de l’empêcher de fuir. Mais Omas fut déçu quand il vit Ben entrer, pensant que ce serait lui son bourreau. Quand Ben lui parla du meurtre de sa mère, Omas fut réellement surprit et Ben le sentit dans la Force, signe qu’Omas était innocent. Ben lui fit part de ses soupçons concernant Jacen et de sa relation secrète avec la Sith Lumiya. Pour tromper Jacen et épargner Ben de sa macabre mission, Omas fit semblant de l’attaquer quand la sécurité arriva et finit par se jeter sur son sabre-laser. Il s’excusa auprès du garçon et lui demanda de fuir. Quelques instants plus tard, quand le cœur d’Omas cessa de battre, toute la résidence explosa.
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 08/06/2011
Rédacteur(s) : Onimi
Mise en page : Onimi
Mise(s) à jour : Onimi

Sources

  • Vecteur Prime
  • Assaut
  • La colère d'un héros
  • L'éclipse des Jedi
  • Point d'équilibre
  • La voie du destin
  • Les Vestiges de l'Empire
  • Réunion
  • L'ultime prophétie
  • La Force Unifiée
  • Le roi des affiliés
  • Le secret des Killiks
  • La Guerre de l'Essaim
  • Trahison
  • Descendances
  • Exil
  • Sacrifice
  • Enfer

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Cal Omas. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité