StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Padmé Amidala
Les Evènements de Naboo
 
Malgré une politique de paix et de compassion prônée par Amidala, le sort en avait décidé autrement pour la lointaine et paisible Naboo.

Moins d’un an après son élection, la planète fut placée sous un embargo de la Fédération du Commerce en réponse à la taxation des routes commerciales. Naboo ne disposant que de très peu de ressources naturelles, elle servirait d’exemple au reste de la galaxie. Tous les efforts diplomatiques de la Reine furent vains et elle n’eut d’autre choix que de s’enfuir lorsque la Fédération déclencha une invasion massive à l’aide de ses armées droïdes et marcha sur Theed. Grâce à l’aide de deux Jedi précédemment pris pour cibles par le Vice-roi Gunray, Qui-Gon Jinn et son Padawan Obi-Wan Kenobi, elle parvint à franchir le blocus orbital en direction de Coruscant. Pourtant, le vaisseau essuya une avarie sévère rendant tout passage en hyperespace impossible et fut obligé de se détourner vers la planète Tatooine.

Prenant l’apparence d’une courtisane, Padmé se joignit à Qui-Gon et au Gungan Jar-Jar Binks pour explorer la ville la plus proche, Mos Espa, à la recherche de pièces détachées. Cependant, le seul vendeur capable de les aider, un Toydarien nommé Watto, réclama un prix exorbitant que même la « sorcellerie Jedi » ne parviendra pas à faire fléchir. Tout espoir semble vain jusqu’à ce que le groupe fasse la connaissance d’un jeune esclave répondant au nom d’Anakin Skywalker. Prodigieusement doué dans divers domaines, le petit humain parvint à remporter la course de la Boonta Eve, ce qui lui assura sa liberté et permit d’acquérir assez d’argent pour effectuer les réparations de la nef royale.

La Reine et sa suite finirent par rejoindre Coruscant où elle ne trouva aucune aide immédiate pour son peuple face au Sénat et au Chancelier Finis Valorum : Amidala ne put que constater la corruption et la lenteur de la bureaucratie républicaine. Suivant les conseils du Sénateur de son monde natal, Palpatine, elle fit passer une motion de censure à l’encontre du Chef de l’Autorité Républicaine qui se trouva alors destitué.
En tant que souveraine dévouée à ses sujets, Amidala ne pouvait rester à la capitale tandis que Naboo était en danger. Elle décida donc de repartir afin de prendre en main le destin de sa planète sans attendre l’aide de la République.

Grâce à l’aide de Jar Jar Binks, elle parvint à convaincre le peuple Gungan et son chef Boss Nass de s’unir avec le peuple Naboo pour repousser l’envahisseur. En gage de confiance, Amidala révéla sa véritable identité – celle-ci étant jusqu’ici couverte par la courtisane Sabé – et se prosterna devant son homologue. L’assaut fut donné en trois phases : les Gungans attirèrent les armées droïdes hors de Theed tandis qu’Amidala s’infiltra dans la palais pour capturer le Vice-Roi Gunray. Pendant ce temps, un escadron de chasseurs N-1 détruisit le vaisseau de contrôle droïde en orbite grâce à l’intervention inattendue d’Anakin Skywalker. La victoire fut néanmoins entachée par la mort du Maître Jedi Qui-Gon Jinn, terrassé par le Seigneur Sith Dark Maul.

La réconciliation des Naboo et des Gungans ainsi que la libération de la planète furent célébrés dans les rues de Theed devant le Chancelier Palpatine, nouvellement promu, et le Conseil Jedi.

Amidala entama alors son second mandant en tant que Reine de Naboo. Dévoué à sa reine, le peuple Naboo voulut de nouveau amender la Constitution pour qu’elle puisse effectuer un troisième mandat, chose qu’Amidala refusa. La jeune Jamillia lui succéda, Amidala reprenant son identité de Padmé Amidala Naberrie et retournant pour peu de temps à la vie civile.
La Sénatrice idéaliste
 
Décidée à quitter la politique et à fonder une famille, Padmé dut revoir sa position lorsque la Reine Jamillia lui demanda de représenter Naboo au Sénat Galactique, faisant d’elle le Sénateur Galactique du 36ème état régional sidéral à l’âge de 23 ans. Par honneur à sa fonction et ses actions passées, Jamillia autorisa Padmé à conserver ses privilèges de monarque ; ceci étant notamment caractérisé par ses courtisanes et ses transports couleur chrome.

Les débuts de la jeune Sénatrice furent marqués par la montée en puissance d’un mouvement séparatiste au sein même du Sénat. Connue pour ses prises de position fermes et diplomatiques, elle ne tarda pas à s’opposer à la création d’une armée afin d’endiguer la menace grandissante, la violence ne pouvant solutionner le problème. C’est à cette période que le Chancelier Palpatine la nomma au Comité Loyaliste avec d’autres Sénateurs chargés de parlementer avec les dissidents. Pourtant, toute tentative de négociation fut impossible, chaque rencontre étant la cible d’attaques terroristes. Cette escalade de violence, dont certains pensaient déjà qu’elle était orchestrée par un certain Comte Dooku, menait petit à petit la République au bord de la rupture et à la guerre civile.

Deux ans plus tard, alors qu’elle s’apprête à s’opposer une nouvelle fois à la création d’une armée en revenant sur Coruscant, Padmé est la cible d’un attentat perpétré par la chasseuse de primes Zam Wesell. Pilote de chasseur N-1 chargé d’escorte pour l’occasion, elle vit périr avec horreur ses suivantes Cordé et Versé dans une explosion qui lui était destinée. Quelques heures seulement après la déflagration, Padmé apparut au Sénat pour démentir les rumeurs concernant sa mort et critiquer ouvertement les Sénateurs en faveur d’un Acte de Création Militaire. Face à de violents débats ouverts par la Sénatrice dans la Rotonde du Sénat, le Chancelier Palpatine décida d’ajourner le vote.

La décision de placer Padmé sous la protection de l’Ordre Jedi fut prise plus tard dans la journée sous l’insistance de Palpatine. Dix ans après la Bataille de Naboo, Padmé se trouva en compagnie d’Obi-Wan Kenobi et de son Padawan Anakin Skywalker. Malgré les mesures de sécurité mises en place par les Jedi et le chef de la sécurité, le Capitaine Typho, Padmé fut la cible d’une seconde tentative d’assassinat déjouée de peu par Kenobi et Skywalker.

Réuni en séance exceptionnelle, le Haut Conseil Jedi chargea Anakin d’escorter Padmé sur Naboo afin d’y assurer sa sécurité tandis qu’Obi-Wan se lancerait à la poursuite du commanditaire des attentats. La Sénatrice dut se plier aux exigences de Palpatine et des Jedi et nomma Jar Jar Binks en tant que représentant officiel au Sénat pour le vote qui approchait. Déguisés en simples réfugiés à bord d’un cargo en partance pour Naboo, Padmé et Anakin quittèrent Coruscant.

A leur arrivée sur la planète, Skywalker et Padmé s’entretinrent avec la Reine Jamillia et ses conseillers, décidant de la marche à suivre pour assurer la sécurité de la jeune femme. Tous se mirent d’accord pour l’envoyer dans la retraite familiale Varykino dans la Contrée des Lacs. Petit à petit, l’amour qu’éprouvait Anakin à l’égard de Padmé avant son entrée au service des Jedi commença à resurgir pour exploser pleinement lors d’un fougueux baiser. Toutefois, Padmé se sentit coupable de son geste, craignant pour sa carrière et celle de Skywalker, et décida de ne pas poursuivre leur relation. Totalement réticent à cette idée, Anakin n’eut d’autre choix que de s’y résigner. Pourtant, une cascade d’événements n’allait pas tarder à remettre en cause ce fragile équilibre…

Hanté par des cauchemars dans lesquels il voyait sa mère souffrir et mourir, Anakin voulut abandonner sa mission auprès de Padmé pour rallier Tatooine au plus vite, ceci malgré les ordres du Conseil Jedi et de son mentor. La Sénatrice compatit à la douleur du jeune Jedi et s’envola avec lui pour retrouver la femme qu’elle avait connue dix ans plus tôt.

Sur Tatooine, tous deux découvrirent que Shmi Skywalker avait été affranchie et avait épousé un cultivateur d’humidité répondant au nom de Cliegg Lars. Lorsqu’ils parvinrent à rencontrer cet homme dans la région de Mos Eisley, ce fut pour apprendre que Shmi avait été enlevée par des pillards Tusken un mois auparavant. Refusant de se résigner à la mort de sa mère, Anakin se lança à sa recherche à travers le désert, laissant Padmé en compagnie de Cliegg, son fils Owen, sa belle-fille Beru Whitesun et le droïde C-3PO. Lorsqu’il revint le lendemain en portant le corps de sa défunte mère, Skywalker se confia à Padmé en lui ouvrant un cœur débordant de rage : il avait massacré un campement entier de Tusken sans aucune exception. Profondément choquée par cette révélation dans un premier temps, Padmé ne put que comprendre la détresse du Padawan.
Lors des funérailles de Shmi, R2-D2 apporta à la jeune femme un message émanant d’Obi-Wan Kenobi : il avait suivi le commanditaire des attentats, Jango Fett, jusqu’à Geonosis où il avait découvert un gigantesque déploiement de droïdes de combat orchestré par le Comte Dooku et prévus pour une attaque massive contre la République. Avant d’avoir pu terminer son rapport, l’holocom montra Kenobi capturé par deux droïdekas.

Après avoir relayé l’enregistrement au cabinet de Palpatine sur Coruscant qui agirait en conséquence, Padmé se dirigea vers Geonosis, toujours accompagnée de Skywalker.

A peine avaient-ils posé le pied sur la planète que Padmé et Anakin furent pris en chasse par les gardes géonosiens dans les fonderies droïdes puis finalement capturés. Comparaissant devant un tribunal sans aucune chance de salut, ils furent condamnés à mort dans l’arène publique. C’est avant de faire face à son destin que Padmé avoua son amour réciproque à Anakin : si proche de la mort, plus rien d’autre ne comptait. Dans l’arène, les amants retrouvèrent Obi-Wan et furent confrontés à trois créatures exotiques chargées de l’exécution. Padmé résista tant bien que mal aux assauts d’un Nexu avant d’être sauvée par Anakin, libéré de ses liens. Dooku ordonna alors la mise à mort immédiate des suppliciés par un groupe de droïdekas. C’est du moins ce qui aurait dû se passer si Mace Windu n’était pas intervenu, accompagné de centaines de Jedi puis épaulé par Yoda et l’armée de clones nouvellement constituée.

Ainsi se déroula la Bataille de Geonosis qui inaugura la célèbre Guerre des Clones. Padmé y prit part activement, démontrant une nouvelle fois ses talents de guerrière. Peu de temps après la fin de l’engagement, Anakin et Padmé regagnèrent Naboo et la Contrée des Lacs pour s’y unir en secret…
Durant la Guerre des Clones
 

1. Le Rôle de Padmé

La diplomatie et la volonté de Padmé n’avaient pas pu empêcher la République de plonger dans le gouffre de la violence en déployant la Grande Armée à travers la galaxie pour contrer les Séparatistes, voyant par ailleurs le Chancelier Suprême s’octroyer les pleins pouvoirs. Prise malgré elle dans la tempête de la guerre, la Sénatrice fut contrainte de rester la majeure partie du temps sur Coruscant, victime de multiples attentats commandités par le Vice-Roi de la Fédération du Commerce, Nute Gunray. De plus, elle ne pouvait voir que très rarement son mari, appelé sur les différents fronts de la galaxie.

2. L'Enlèvement de Rotta le Hutt

A un point non déterminé de la guerre des clones, Padmé se retrouva dans plusieurs situations délicates. Certes elle était la sénatrice de Naboo, une planète bien petite, mais ses talents diplomatiques la poussait au devant des intrigues politiques. Aussi se retrouva-t-elle à négocier avec Ziro le Hutt lors de la crise qui liait les Jedi à Jabba le Hutt. C’est grâce à son alerte que Ziro fut mis hors d’état de nuire. En effet, la sénatrice apprit les liens de Ziro avec le comte Dooku et la manipulation effectuée sur l’enlèvement de Rotta, le fils de Jabba. Amidala fut alors capturée par le Hutt mais son repère se fit assaillir par les troupes de choc républicaines. Amidala fut libérée et la crise résolue de par son action qui révéla l’implication des Séparatistes dans l’enlèvement de Rotta.

3. La Crise du Malveillant

Plus tard, elle se retrouva aiguillée dans un traquenard monté de toute pièce par le seigneur noir Dark Sidious. Elle fut capturée par Grievous à bord du Malveillant (Malevolence) alors qu’elle partait en mission diplomatique. Ce n’est que grâce à l’aide d’Obi-Wan Kenobi et d’Anakin Skywalker qu’elle fut sauvée. Cependant, cette dernière donna bien du fil à retordre aux droïdes et à Grievous, avec l’autodestruction de son vaisseau.

4. Mission sur Rodia

Systématiquement sur des missions d’ordre diplomatique, Amidala se rend ensuite sur Rodia où l’ancien ami de son père, le sénateur Onaconda Farr menace de rejoindre les Séparatistes. Son peuple souffre et crie famine. Amidala se pose en espérant ramener celui qu’elle appelle son oncle à la raison. Seulement le sénateur Farr a déjà conclu un pacte avec Nute Gunray afin de ravitailler en vivres la population de sa planète. Ce pacte comprend la livraison d’Amidala comme prisonnière. Padmé réussira néanmoins à s’échapper et à mener la vie dure avec son acolyte Gungan Jar Jar Binks. Nute Gunray ne réussira jamais à lui mettre la main dessus et Onaconda Farr pris de remord se ralliera à la République. La sénatrice Amidala par la même occasion permit la capture du vice-roi de la Fédération du Commerce lors de l’arrivée de la compagnie verte menée par le commandant Gree.

5. Le Virus de l'Ombre Bleue

Hélas, cette terrible guerre n’épargna pas le propre monde natal d’Amidala, la paisible planète Naboo. Au cours de la première année du conflit, des droïdes séparatistes furent repérés sur Naboo alors que leurs flottes se trouvaient à des années lumière de là. Immédiatement inquiète pour son peuple, Amidala et le délégué Gungan Jar Jar Binks laissèrent Coruscant pour Naboo dans l’optique d’évaluer la situation.

Comme à son habitude, Amidala se lança elle-même sur la piste des Séparatistes, ce qui la mena dans une région marécageuse de la planète à la recherche d’un mystérieux laboratoire et d’un virus qui n’augurait rien de bon. Mais la tenace sénatrice finit par forcer le docteur Nuvo Vindi, scientifique séparatiste, à se montrer et à dévoiler son laboratoire. Elle fut capturée avec Jar Jar et apprit alors de la bouche même de Vindi que ce dernier avait ressuscité et modifié le terrible virus Ombre Bleue et que les Séparatistes comptaient l’utiliser comme arme de destruction massive. Heureusement, la Grande Armée de la République, menée par Skywalker et Kenobi, retrouvèrent vite la piste de Padmé et du laboratoire. Ils l’investirent et libérèrent la sénatrice après un rapide combat.  
    
Hélas, l’une des bombes contenant le virus échappa à la vigilance des clones démineurs et le virus se répandit dans le laboratoire qui fut scellé à temps. Malheureusement Amidala, Jar Jar, Ahsoka Tano, le capitaine Rex et une escouade de clones étaient piégés avec le plus terrible agent de mort que la galaxie ait connu.  
    
Suivie par la padawan de Skywalker, Amidala prit les choses en main et sa force poussa le groupe a ne pas abandonner la lutte. Ils attaquèrent et détruirent alors tous les droïdes séparatistes restants pour les empêcher de sortir et de répandre le virus. Amidala prit part au combat, ne reculant pas devant une tâche qui ne seyait pas à une sénatrice. Hélas, elle finit par être contaminée à son tour malgré sa combinaison. Leur tâche accomplie, Amidala se prépara dignement à mourir dans ce laboratoire devenu un tombeau après avoir transmis un message d’adieu à Anakin. Mais c’était sans compter sur l’amour que ce dernier lui portait, lui qui traversa la galaxie pour trouver in extremis un antidote au péril de sa vie.      

Padmé ainsi que les autres captifs du laboratoire furent donc sauvés et la menace du virus éradiquée.

6. L'Espionne Amidala

Mais ces moments là furent rares et l’horreur de la guerre les gâchait régulièrement. Ainsi, peu après la crise de l’holocron et du cristal Kyber volé par le chasseur de prime Cad Bane, la Sénatrice put goûter à nouveau durant quelques courts instants à la présence de son époux. Ils furent interrompus par un appel du Conseil Jedi qui soupçonnait le Clan Bancaire de s’être allié avec les Séparatistes. Le Conseil souhaitait découvrir la vérité via le Sénateur du Clan, Rush Clovis, une vieille connaissance d’Amidala.  
     
Yoda demanda alors à la sénatrice de l’espionner pour le compte de la République. L’honnête représentante de Naboo refusa dans un premier temps, mais elle finit par accepter par fierté, alors qu’Anakin lui avouait qu’il ne la pensait pas capable de réussir la mission. Entre le fait qu’ils se manquaient terriblement, que les moments passés ensemble étaient trop courts et l’apparition dans la vie d’Amidala d’un ancien amant, séduisant et puissant, la situation entre Anakin et Padmé était explosive. Heureusement chacun sut garder la tête froide pour assurer la mission à venir.   
    
Sur Cato Neimodia, Padmé, officiellement accompagnatrice de Clovis en mission diplomatique, sut utiliser ce dernier et ses sentiments afin de découvrir d’importantes informations prouvant la duplicité du Clan Bancaire.       

Sa couverture fut néanmoins percée par le Sénateur de la Fédération du Commerce, Lott Dod, qui l’empoisonna. Heureusement, son garde du corps, Anakin Skywalker, déguisé en pilote, put l’extraire de ce piège avec l’aide, de Clovis qui aimait sincèrement la Sénatrice de Naboo. La fin de la mission fut l’occasion d’une sincère réconciliation entre Anakin et Padmé, que l’épreuve avait plus soudés que jamais.

7. Sur Mandalore

Après cette épreuve, Padmé dut retourner à la réalité de la guerre et à son rôle de diplomate. La situation sur Mandalore, symbole des mondes neutres, était catastrophique. Les vivres les plus vitales commençaient à manquer et l’aide de la République devenait primordiale.        

La Duchesse Satine de Mandalore invita donc Amidala sur sa planète pour attirer l’attention du Sénat Galactique. Padmé fut ravie de participer et répondit par la positive à la demande d’aide de la Duchesse. Les deux femmes se ressemblaient beaucoup et s’estimaient énormément. Padmé reçut un accueil exceptionnel à Sundari, la capitale de Mandalore par les milliers d’habitants venus à sa rencontre, rendant hommage aux traditions d’accueil des Mandaloriens. Sur place, Padmé découvrit un peuple courageux mais miné par les querelles intestines de ses instances gouvernementales, le marché noir et la récession. Très vite, une étrange épidémie se répandit en ville ce qui inquiéta grandement Satine.

Les deux jeunes femmes s’allièrent donc pour mener l’enquête elles-mêmes, redoutant une corruption à un haut niveau tout en satisfaisant leur envie commune d’action. Leur investigation les mena jusqu’aux quais où, infiltrées de nuit et incognitos, Padmé et Satine s’amusèrent justement de leurs goûts communs pour l’aventure. Elles découvrirent effectivement un réseau d’approvisionnement illégal de boissons polluées par un produit typique du marché noir, bon marché, en abondance mais d’une qualité inacceptable et qui avait entraîné l’épidémie. Les tirs de blasters fusèrent immédiatement entre trafiquants et police menée par Satine et Amidala. Le rôle de la sénatrice fut de nouveau déterminant en mettant elle-même hors d’état de nuire plusieurs contrebandiers.        

Satine fit brûler l’entrepôt et Padmé lui promit de porter ses problèmes de corruption jusqu’à Coruscant pour trouver de l’aide.

8. La Bête Zillo

Les talents de négociatrices de Padmé furent de nouveau utile peu après lors de l’arrivée sur Coruscant de la bête Zillo, monstre gigantesque et particulièrement dangereux capturé sur Malastare. Kenobi s’inquiétait du traitement de la bête, dernière représentante de son espèce, par les scientifiques de Palpatine au point d’en informer Amidala. Cette dernière, toujours partante pour ce genre de cause parvint à convaincre Anakin, peu enclin à « aider » ce monstre et ensemble ils tentèrent de faire changer d’avis Palpatine.

Hélas, la bête Zillo s’échappa seule, causant de lourds dommages à Coruscant à la poursuite du chancelier. Elle finit par le retrouver dans son bureau, en compagnie de la sénatrice Amidala et du Général Skywalker. Ce dernier put faire évacuer les notables à bords d’une canonnière mais la bête les captura en plein vol. Amidala ne montra aucun signe de panique, laissa sa vie entre les mains du téméraire Anakin qui put finalement les sauver in extremis. Après avoir sautée de la canonnière, Amidala glissa sur le toit d’un immense bulding avant de s’accrocher à la cornière à plusieurs centaines de mètres de haut. Anakin vint retenir sa femme qui prouva une nouvelle fois qu’elle disposait de nerfs d’acier. Finalement, la bête fut abattue par les forces armées de la République, au grand dam de la Sénatrice qui ne put s’empêcher de ressentir un certain chagrin.

9. La Vengeance et la Délivrance de Ziro le Hutt

Malgré son implication directe dans bon nombre d’évènements de ce conflit, la sénatrice parvint à trouver le temps et l’énergie pour accomplir son travail. Ainsi peu après la crise de la corruption sur Mandalore, Amidala rejoignit le sénateur Organa sur Alderaan pour une conférence sur les réfugiés de guerre, et ce malgré les mises en garde d’Ahsoka Tano. Cette dernière avait eu des visions d’une tentative d’assassinat sur la sénatrice de Naboo. Bien évidemment, la téméraire Padmé refusa d’annuler la conférence, désireuse d’assurer son rôle. Au cours du voyage et de la préparation du congrès, Amidala se rapprocha de la jeune padawan qui doutait de ses capacités et la rassura comme le ferait une grande sœur.   
       
Ceci donna du cœur à l’ouvrage à Tano qui parvint à contrer la tentative d’Aurra Sing d’abattre la sénatrice. Le combat éclata et, alors que Ahsoka protégeait Padmé, cette dernière assomma Sing avec une décharge de blaster paralysante, montrant une nouvelle fois que c’était aussi une femme d’action. Peu après, Ahsoka et son maître Anakin Skywalker purent remonter la piste du commanditaire de l’assassinat jusqu’à Ziro le Hutt captif dans les geôles de la République justement grâce à Amidala.          

Ceci ne perturba pas la courageuse sénatrice qui enchaîna directement avec la préparation d’une réception pour le sénateur Aang qui s’avérerait un puissant allié au Sénat Galactique. Elle se chargea également d’étudier la proposition de loi sur l’atteinte de la vie privée.          

Elle retrouva alors ses alliés loyalistes, Organa, Farr et Chuchi en tête, dans l’anti chambre du Sénat pour discuter sur les moyens de contrer cette loi. Padmé y alla le cœur léger car juste auparavant elle avait pu partager un peu d’intimé avec son mari, le général Skywalker, et les deux amants secrets faillirent même être découverts. Dans la précipitation, Anakin avait confié à Padmé son sabre-laser en signe de sa dévotion, un acte noble mais qui aura de lourdes conséquences.   
       
En effet, le chasseur de prime Cad Bane avait infiltré le Sénat Galactique et prit en otage Amidala et ses pairs avant de lancer un ultimatum au chancelier Palpatine, leurs vies en échange de la libération de Ziro le Hutt. Hélas, Palpatine n’eut d’autres choix que d’accéder à la requête de Bane. Dans le même temps, Amidala, impuissante, vit ses ravisseurs leur apporter le corps inerte d’Anakin Skywalker qui, désarmé, n’avait pu leur venir en aide.     
     
En partant, Bane et ses acolytes installèrent de multiples pièges explosifs pour couvrir leur retraite. Skywalker finit par reprendre ses esprits au grand soulagement de Padmé et ce dernier put finalement, après avoir retrouvé son arme, sortir l’ensemble des sénateurs d’une mort certaine.

10. Crise au Sénat

De multiples affrontements eurent lieu face aux sénateurs officieusement pro-séparatistes ou pro-conflit qui poussaient les plus influençables vers une prolongation de la guerre. Ainsi, le sénateur Saam, soutenu par les sénateurs Lott Dod de la Fédération du Commerce, Nix Card du Clan Bancaire Intergalactique et Halle Burtoni de Kamino, proposa la mise en place d’un système financier très risqué qui débloquerait énormément de fonds pour continuer l’effort de guerre. Bien évidemment, Amidala finit par prendre la parole, prônant un retour aux négociations et condamnant l’escalade de la guerre.
      
Ahsoka Tano, la padawan d’Anakin Skywalker, assista à la session et avoua son incompréhension devant la complexité des discussions. Padmé décida alors de la prendre affectueusement sous son aile pour lui apprendre ce qu’est la politique. Peut-être était ce l’impétuosité et l’énergie de la jeune Togruta mais Padmé eut vite une idée pour redémarrer les négociations avec les Séparatistes en utilisant Ahsoka.           

Ensemble, grâce au statut de la Jedi, les deux jeunes femmes bravèrent un interdit en contactant Mina Bonteri, le mentor de Padmé du temps de ses études sur Naboo. Incognito, elles finirent par rejoindre Raxus, en plein territoire séparatiste pour y retrouver Bonteri, devenue sénatrice pour le Conseil Séparatiste. Les retrouvailles furent chaleureuses, les deux amies purent échanger un moment de paix malgré leur appartenance à des camps opposés. Le Comte Dooku notamment était un sujet perpétuel de désaccord, Padmé dénigrant le personnage que Mina respectait beaucoup. Finalement, Amidala parla de la situation du Sénat Galactique, hésitant à poursuivre la guerre, prêt à être convaincu du contraire. Bonteri dressa le même bilan concernant le Conseil Séparatiste et elle promit à son ami d’y proposer une motion pour ouvrir à nouveau les négociations.           

Cette décision fut un succès et la motion fut acceptée au cours d’une session du Conseil, forte en émotion. Le Comte Dooku lui-même dut se ranger à l’avis du plus grand nombre qui souhaitait renouer le dialogue avec Palpatine. Hélas le Comte avait tout planifié et alors qu’Amidala, de retour au Sénat Galactique, amena la nouvelle d’une possible réouverture des négociations avec les Séparatistes, un attentat frappa en plein cœur de Coruscant, détruisant d’importants générateurs d’énergie. Ceci renforça la suspicion de bon nombre de sénateurs envers les Séparatistes et ils votèrent finalement pour le déblocage de nouveaux moyens financier et la poursuite de l’effort de guerre. Amidala était effondrée mais le pire restait à venir.           

En panique, Amidala faillit même avouer en plein Sénat ses liens avec la sénatrice Bonteri alors que le chaos le plus total régnait dans l’enceinte. Ils reçurent alors un message du Comte Dooku condamnant une attaque républicaine qui, étrangement, coûta la vie de la sénatrice Bonteri. Ce fut trop pour Padmé qui fut soulagée lorsque la session prit fin.      
     
Mais la courageuse sénatrice ne prit pas la peine de se reposer. Elle retourna au travail, tentant avec son allié de toujours, Bail Organa, de contrer la nouvelle proposition de la sénatrice Burtoni souhaitant commander 5 millions de clones supplémentaires. Elle tenta ainsi de rallier le plus de sénateurs possible à sa cause mais rencontra de grandes difficultés, en partie, car visiblement, certains sénateurs étaient la cible de pression externes. Amidala en fit elle aussi les frais, attaquée par deux chasseurs de prime. Avec la vaillance qui la caractérisait, Padmé put se sortir de cette embûche avec brio, volant au passage un speeder avant de perdre ses poursuivants dans le trafic.           

Le lendemain allait être crucial, Organa allait présenter un discours au Sénat Galactique pour l’exhorter à ne pas voter cette loi mais lui aussi fut la cible d’attaques qui le mirent hors d’état. Paniquée devant la perte d’un atout aussi important, Amidala regroupa son courage et se lança à nouveau dans l’arène. Mais cette fois son discours, très touchant, orienté vers le peuple, leurs besoins de base que devait assurer la République, fit mouche. Elle reçut même une ovation générale et la loi proposée par Burtoni sembla compromise même si elle restait encore à être étudiée. Il s’agissait cependant d’une vraie victoire après une série de déceptions et de drames.           

Revigoré par ce succès, Amidala réunit ses proches pour contrer définitivement Burtoni. Hélas, leur groupe, composé également de Bail Organa et de Mon Mothma dut subir la perte de l’un de leur plus fervent partisan en la personne d’Onaconda Farr, sénateur de Rodia et très proche d’Amidala. Cette dernière fut durement touchée par le décès de son oncle adoptif mais ceci finit par lui donner la force suffisante pour continuer le combat. Par son enquête, Amidala put faire accuser Lolo Purs, l’aide de camp de Farr, qui lui reprochait d’avoir amené la guerre sur Rodia. Malgré un discours particulièrement fort, la motion visant à ne pas continuer la production de clones fut rejetée au Sénat. Certes Amidala fut grandement déçue, peut être même plus par le petit entretien après le vote avec Palpatine qui lui confia que seule la victoire de la Grande Armée pouvait amener la paix, mais elle prouva surtout une nouvelle fois sa force au sein du Sénat en mettant en avant ses valeurs de paix.

11. La Seconde Bataille de Mon Calamari

La Sénatrice Amidala fut envoyée par la république sur la planète Mon Calamari à la demande du peuple du même nom pour gérer des conflits avec les Quarren. En réponse, ces derniers firent appels aux Séparatistes qui envoyèrent Riff Tamson. Le désaccord évolua en une crise puis en attaque sur le peuple des Mon Cal, ainsi Padmé se retrouva au cœur de la Second Bataille de Mon Calamari. Malgré des renforts qui arrivèrent d'abord sous la forme de clones et de deux Jedi, Kit Fisto et Ahsoka Tano, puis sous la forme de l'armée Gungan, les séparatistes gardèrent l'avantage.

Padmé fut emprisonnée en compagnie de Kit, Anakin et Jar Jar où elle fut la cible des pressions de Tamson. Ce dernier, pour pousser les Jedi à lui dire où se trouvait le Prince Lee-Char, s'attaqua à son casque qui prit l'eau, lui laissant peut de temps avant de se noyer. Lorsque le Prince se rendit, Tamson quitta la pièce et ses compagnons purent lui venir en aide. C'est ainsi que les Jedi créèrent une bulle de Force pour lui permettre de respirer, quant à Jar Jar il cracha un jet de salive sur l'ouverture du casque, ce qui lui permit, grâce aux propriété de la salive, de retrouver son étanchéité. Quelques instants plus tard, les Quarren firent volte face et s'associèrent aux Mon Cal, Gungan et républicains contre les Séparatistes qu'ils mirent déroute.

12. Attaque de Naboo

Le conflit toucha à nouveau peu après le monde natal de Padmé, Naboo. La récession avait fait naître de vives tensions entre gungans et humains de la planètes et d'inquiétantes rumeurs associaient même les natifs gungans aux Séparatistes. La sénatrice s'empressa de revenir en personne sur sa planète, accompagnée de son sempiternel garde du corps, Anakin Skywalker. Sur place, le délégué Jar Jar Binks valida hélas les rumeurs, notamment celle faisant état d'une attaque à venir des gungans sur la capitale Theed. Très vite, Amidala rencontra le boss Lyonie qui lui tint des propos curieusement belliqueux. Skywalker éventa vite la situation, découvrant que le Boss était sous l'influence du ministre Rish Loo qui maîtrisait les arts magiques gungans.

Ils brisèrent le sort mais Loo attaqua avec l'aide de commandos droïdes, visiblement l'agent séparatiste en place, et Lyonie fut mortellement touché. Anakin eut alors l'idée folle de faire passer Binks pour Lyonie, dans le coma, pour annuler l'attaque gungan et leur alliance avec les Séparatistes. Le subterfuge fonctionna à la perfection, permettant même aux gungans de capturer le terrible général Grievous. Hélas, Dooku, lui aussi sur la planète, captura Skywalker après un combat peu équitable et Amidala, tiraillée, fut finalement convaincue par les gungans d'accepter l'échange entre son amant et le général droïde, dont la capture aurait put signifier la fin de la guerre. Néanmoins, ceci mit fin à la crise sur Naboo, qui une fois encore était passée près de l'embrasement.

13. Mission avec un vieil ami

Quelques temps après, la République dépêcha Padmé afin de se rendre sur Scipio. Accompagnée par sa servante Teckla Minnau, la sénatrice de Naboo avait pour mission d’obtenir des financements du Clan Bancaire Intergalactique dirigé par les Muuns. A sa grande surprise, Rush Clovis, un ancien ami et politicien à mauvaise réputation depuis que celui-ci avait aidé les séparatistes, fit irruption au moment des négociations entre Padmé et les Muuns. Il expliqua alors à Amidala qu’il soupçonnait les  Muuns de tromperie : ceux-ci ne disposeraient pas en fait  de toutes les richesses qu’ils prétendaient détenir. Malheureusement, Clovis ne disposait pas de preuves et demandait l’aide de son ancienne amie pour l’aider à faire éclater la vérité sur les banquiers. La sénatrice de Naboo, qui n’avait plus confiance en Clovis depuis qu’il l’avait trahie, refusa d’abord, ne croyant pas un mot du jeune homme. Mais lorsque celui-ci survécut à une tentative d’assassinat après avoir parlé secrètement à Padmé, cette dernière comprit que les soupçons de Clovis étaient fondés. Avec  Clovis et Teckla, Amidala mit en place un plan pour obtenir des preuves nécessaires : la politicienne parvint à obtenir l’autorisation des Muuns pour pénétrer dans la chambre forte. Pendant ce temps, Teckla faisait sauter le générateur d’énergie de la ville. Le coffre fort désormais plongé dans l’obscurité, Padmé profita de la diversion pour télécharger les données des comptes. Il s’avéra que le Clan ne disposait plus d’aucun crédit !


Malheureusement, Embo, le chasseur de primes qui avait déjà essayé de tuer Clovis, avait abattu la servante de Padmé après que celle-ci ait fait exploser les générateurs. Son corps fut retrouvé non loin du lieu de sabotage. Les Muuns comprirent ainsi que la sénatrice était une espionne et l’emprisonnèrent afin d’éviter qu’elle ne révèle ce qu’elle savait. Heureusement pour elle, Anakin Skywalker vint la sauver. Le duo se rendit par la suite chez Clovis pour récupérer les preuves rassemblées lors de leur enquête. Là, Padmé, Anakin et Clovis furent attaqués par Embo. Le trio tenta de prendre la fuite à bord d’un speeder mais les réacteurs furent endommagés par un tir du chasseur de primes. Ainsi, le véhicule descendit à toute allure la pente glacée. Embo poursuivit les fuyards et après une course poursuite, le trio parvint à fuir et rentrer sur Coruscant.

Le Chancelier Palpatine, satisfait du travail accompli par Padmé et Clovis demanda aux deux diplomates de continuer à faire équipe pour la suite de l’enquête. Après une longue journée de travail durant laquelle les 2 amis avaient étudiés les documents compromettants, la sénatrice invita Clovis à diner chez elle. L’homme lui parla de son passé et tenta de l’embrasser. C’est à ce moment qu’Anakin fit irruption ; Ivre de rage, le Jedi se jeta sur Clovis. Anakin rua alors de coups le politicien sous les yeux horrifiés de Padmé. La sécurité, alertée par les bruits intervint. Anakin s’excusa auprès de Padmé. Celle-ci expliqua alors à son époux qu’il lui avait fait honte. Par la suite, les preuves accablantes furent présentées au Sénat. Le Clan Bancaire avait en effet financé les séparatistes. Les Muuns furent exclus de la direction du Clan et ce fut Clovis qui fut élu pour les remplacer.

Peu de temps après, Padmé ainsi que les séparatistes furent conviés par Clovis sur Scipio. Le nouveau dirigeant du Clan Bancaire désirait prouver que le Clan serait désormais neutre. Ce fut Bec Lawise qui fut choisi pour représenter les séparatistes. Au cours des discutions, qui se déroulaient pacifiquement, le comte Dooku débarqua sur Scipio avec une armée de droïdes. Bec Lawise ne fut pas d’accord avec son chef séparatiste qui désirait faire arrêter les discutions. Aussi lorsque Padmé s’empara d’un blaster pour tirer sur lui, Dooku fit pivoter avec la Force le blaster. Ne pouvant lutter contre les pouvoirs du sith, Padmé tua, sans le vouloir Bec Lawise. Clovis avait, une fois de plus, trahi la République. Il avait en fait passé un accord avec Dooku, lui permettant ainsi de devenir le chef du Clan Bancaire. Les Jedi envoyèrent, une nouvelle fois, Anakin sur Scipio. Skywalker perça le blocus autour de la planète et se rendit dans la tour où Clovis retenait Padmé prisonnière. Lorsque le Jedi arriva, Clovis, un blaster sur la tempe de la sénatrice, menaça de l’exécuter. Padmé tenta de convaincre son ancien ami de la laisser.


A ce moment, un chasseur séparatiste, mis hors service par un clone, vint s’écraser dans la tour. Le bâtiment s’écroula ; Padmé et Clovis chutèrent. Anakin parvint de justesse à les rattraper, suspendus dans le vide. Hélas, le Jedi savait qu’il ne tiendrait pas longtemps. Rush Clovis lâcha la main d’Anakin ; Il se sacrifia afin qu’Anakin puisse sauver Padmé.  Son deuxième bras de libre,  le Jedi  put en effet remonter son épouse, saine et sauve. Le comte Dooku avait profité de l’incident pour filer, une fois de plus. Les pouvoirs économiques du Clan Bancaire furent désormais confiés au Chancelier Suprême Palpatine.
Assombrissement de la République et Décès
 

1. Le Début d'un Empire

Les événements qui se déroulèrent à cette époque précipitèrent la fin de la Guerre des Clones et par la même occasion celle de Padmé. Anakin devenu représentant du Chancelier Suprême auprès du Conseil Jedi, la Sénatrice tenta de le persuader d’aiguiller Palpatine vers une solution diplomatique au conflit, chose que Skywalker refusa catégoriquement. Padmé fut donc contrainte de s’associer à des Sénateurs tels que Fang Zar, Mon Mothma ou Bail Organa pour présenter directement une pétition au Chancelier, lui demandant de renoncer à ses pleins pouvoirs : la Délégation des 2000 était née ; celle-ci rencontrant néanmoins une indifférence totale de Palpatine.

Par ailleurs, Padmé ne put que constater les préoccupations de son mari vis-à-vis de visions dans lesquelles il la voyait mourir en couche. Anakin s’enfonçait de plus en plus vers un territoire d’où il ne pourrait bientôt plus revenir…

Et c’est avec le plus grand désarroi que la Sénatrice entendit parler d’une rébellion Jedi et d’une tentative d’assassinat contre le Chancelier par l’intermédiaire de Skywalker. Son horreur fut décuplée lorsque Palpatine lui-même apparut en victime devant le Sénat et se proclama Empereur. Consciente que les membres de la Délégation des 2000 seraient réduits au silence s’ils poursuivaient leurs revendications, Padmé demanda à Bail Organa et Mon Monthma de se fondre dans la masse sénatoriale en appuyant Palpatine pour le moment : le destin de la démocratie se jouerait plus tard…

Peu de temps après le discours d’intronisation de Palpatine, Padmé reçut la visite d’Obi-Wan Kenobi, lui rapportant qu’Anakin avait basculé du Côté Obscur et qu’il avait participé au massacre des Jedi dans le Temple. Bouleversée par ces propos, Padmé refusa d’y croire et emportée par ses sentiments, révéla malgré elle le lien qui l’unissait au Jedi déchu. Pour préserver la sécurité de son mari, elle cacha délibérément le lieu où il se trouvait.

Fortement perturbée par les révélations du Jedi, Padmé s’envola vers la planète volcanique Mustafar où se trouvait Anakin… sans savoir un seul instant que Kenobi se cachait dans la soute du vaisseau. Dès son atterrissage, Padmé retrouva Skywalker et ne put que constater l’inconcevable encore quelques semaines auparavant : Anakin avait bien changé. En pleurs, elle le supplia de redevenir celui qu’elle avait toujours aimé. C’est à ce moment qu’Obi-Wan apparut sur la rampe du vaisseau. Emporté par sa rage et accusant sa femme de trahison, Anakin – désormais consumé par Dark Vador – utilise la Force pour l’étrangler. Ce dernier finit par relâcher son emprise avant de se confronter à son ancien Maître. Inconsciente, Padmé est ramenée à bord de son vaisseau par C-3PO et R2-D2.

2. Une Mort Inexplicable

Bien plus tard et après un duel qui changea la face de la galaxie, Obi-Wan retrouva Padmé sur la couchette du vaisseau, entre la vie et la mort. Avec C-3PO aux commandes de l’appareil, le Jedi mena la Sénatrice jusqu’à l’amas d’astéroïdes de Polis Massa, endroit isolé de la galaxie à l’abri des espions de Palpatine où l’attendaient Bail Organa et Yoda. Prise en charge par une équipe médicale, Padmé avait perdu la volonté de vivre et mourrait à petit feu. Avant de rendre son dernier souffle, elle donna naissance à des jumeaux : Luke et Leia… 

titre img

Ainsi disparut à l’âge de presque 27 ans Padmé Naberrie Skywalker, ancienne Souveraine et Sénatrice de Naboo. Son corps fut rapatrié vers sa planète natale où eurent lieu des funérailles royales en son honneur. Tracté par des gualaars blancs, le cercueil ouvert de Padmé entama une procession à travers Theed où se rassemblèrent des milliers de citoyens venus rendre un dernier hommage à celle qui avait toujours parlé en faveur de la démocratie et de l’unité. Etaient également présents les parents de Padmé, Jobal et Ruwee Naberrie, sa sœur Sola, ses nièces Ryoo et Pooja, la Reine Apailana, Boss Nass, Jar Jar Binks, Sio Bibble et bien d’autres. 

Suite aux funérailles, l’Empereur Palpatine célébra une journée de commémoration pour le meurtre de la Sénatrice et rendit un rapport selon lequel celle-ci avait été assassinée sur Coruscant en compagnie d’autres sénateurs par des Jedi renégats. Sur Naboo, personne ne crut à cette version et la Reine Apailana se fit un devoir d’accueillir clandestinement les Jedi ayant échappé à l’Ordre 66.
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 28/04/2015
Mise en page : Lax
Mise(s) à jour : Thesandman, Dark Stratis 23

Sources

  • The new essential chronology
  • Star Wars Episode I
  • Star Wars Episode II
  • Star Wars Episode III
  • Clone Wars chapitres 16, 21, 22, 23 et 24
  • Star Wars : La Prélogie
  • http://starwars.wikia.com/wiki/Padm%C3%A9
  • The Clone Wars le film
  • The Clone Wars épisode 104: Détruisez le Malveillant
  • The Clone Wars épisode 108: Jedi Bombad
  • The Clone Wars épisode 404: Le Guerrier de l'Ombre

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Padmé Amidala. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité