StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La Marée des Ténèbres II : Naufrage
  • Titre original Dark Tide II : Ruin
  • Genre Roman
  • Série Le Nouvel Ordre Jedi (Vol. 3)
  • Univers Legends
  • Année et période +25 (Nouvel Ordre Jedi)
  • Auteur(s) Michael A. Stackpole
  • Couverture John Harris
  • Traducteur(s) Rosalie Guillaume
  • Synopsis : Les Yuuzhan Vong continuent d’attaquer les mondes de la Bordure Extérieure. Ils sont implacables et leur tactique changeante stupéfie les généraux de la République et même les Jedi, qui ne savent que faire de la Force et oublient leur solidarité. Corran, Jacen et Ganner rejoignent temporairement l’armée de la Nouvelle République pour mener à bien une mission de reconnaissance sur Garqi, où une cellule de résistance lutte déjà contre les envahisseurs. Là-bas, une arme inattendue leur tombe dans les bras. Une arme qui pourrait changer le cours de la guerre mais qu’il faut pouvoir maîtriser. De son côté, Leia est sur le point de commettre un acte qu’elle n’aurait jamais cru possible quelques années auparavant : demander de l’aide à l’Empire.
  • Note du staff SWU
     (89 % - 8 commentaires)
  • Note des internautes
     (87 % - 14 commentaires)
     (80 %)
    I – Clone de Assaut ?
    On pourrai tout à fait le croire. La façon dont débute Naufrage est assez similaire ; entendez par là un commencement agréable à lire montrant une préparation conséquente pour tous les héros avant que chacun parte en mission. Le tout est suivis d’un déroulement plus intéressant que dans le premier tome mais qui s’avère tout de même assez vide : le truc de la recherche d’une super-arme (ça faisait longtemps tiens) fait vraiment faire-valoir. De plus, durant ces passages, un personnage apparaît aussi brusquement qu’il disparaîtra : Chalco. Sympathique comme gars mais il fait office de cinquième rôle… enfin, le tout s’améliore grandement dès qu’on commence à légèrement éprouver de la lassitude. Oui, une fois arrivé sur Garqi, tout s’enchaîne à la perfection sur un rythme bien relevé.


    II – Les trois pions
    L’Empire fait son grand retour dans Naufrage. Représenté par l’amiral Pellaeon - bien connu de nous tous - celui-ci accepte de s’allier à la Nouvelle République pour contrer la menace extra-galactique. L’utilisation de l’ancien second de Thrawn sous la plume de Stackpole est criante de vérité, c’est bien le même homme, et c’est une joie de le voir s’entendre à merveille avec son homologue républicain : l’amiral Kre’fey. La combinaison du savoir de ces deux militaires de carrière offre des batailles spatiales hallucinantes, cette alchimie fonctionne tellement bien qu’on se croirait en pleine lecture d’un nouveau tome de la série des X-Wings, la présence des Rogues n’y est bien sûr pas étrangère.
    Face aux deux gouvernements se dressent donc les Yuuzhan Vong, toujours aussi… envahissants ! Menés par le commandant Shedao Shai (beau spécimen de fanatique suprême) ceux-ci semblent plus que jamais décidés à s’imposer chez nos amis, et pas en tant que bons voisins. Les passages où « discutent » Shai, Deign Lian et Elegos, venu en tant qu’ambassadeur, sont des plus instructifs pour les deux camps et pour nous occasionnellement, simples lecteurs.


    III - Ithor : théâtre de la dernière scène
    C’est sur cette luxuriante planète débordante de vie et symbole d'harmonie avec la nature que se jouera le dernier acte du livre. Un long, passionnant et terrible dernier acte. A partir du moment où tous les acteurs de la bataille qui s’annoncent sont présents, tout n’est qu’action et rebondissements. Vous ne lâcherez plus le livre avant la fin. Une fin dramatique psychologiquement parlant pour Corran, qui a causé sa propre perte en arrivant à ses fins. De très forts moments qui ne s’étaient pas produits depuis un bout de temps. Encore une discipline où Stackpole est passé Maître Jedi depuis un moment.


    Conclusion :
    « Je suis venu te dire que je m’en vais… »
    C’est ce que Mike Stackpole aurait pu dédicasser à la fin du livre, son dernier dans la galaxie Star Wars pour le moment, s’il revient un jour.
    Naufrage est donc supérieur de beaucoup à Assaut, ce qui était une tâche assez simple, il faut l'avouer. Mais la fin du roman a le culot de côtoyer l’excellence de celle de Vecteur Prime tellement la mise en scène est bien rendue.
    Un livre qui n’est pas parfait certes, mais qui se place déjà comme étant la référence des Paperback du NOJ et ce, jusqu'à Conquête.

    + Les plus

    - Beaucoup plus intense et intime que le premier tome
    - L'excellentissime Corran
    - L'alliance avec les Vestiges
    - Du Jedi et du Vong à toutes les sauces

    - Les moins

    - Le combat final, bâclé
    - Chalco : il sert à quoi ce type ?
  • 12/06/2002
     (65 %)
    Plus mouvementé qu'Assaut, Naufrage amène plus de héros (même les Vestiges de l'Empire !) et nous présente une superbe guérilla sur Ithor entre Jedi et Yuuzhan Vong.
    Shedao Shai a d'ailleurs laissé sa trace parmi les Yuuzhan Vong les plus célèbres.
    Insistant sur le drame, Naufrage nous fait retomber dans le doute de la victoire de la Nouvelle République malgré les efforts conjoints de tous ses héros.
  • 30/08/2002
     (90 %)
    ahh Stackpole (bis)... Tout est de nouveau là. Mais il ya des plus: plus de secrets des Vhong, plus de points faibles des Vhong, plus d'impériaux dans la bataille, plus de conflit entre les Jedis, plus de camaraderie militaire et forcément plus de trahisons politiques (ça va de pair avec mike!). Tout est parfait, la bataille finale est passionnante, et on s'attache à tout le monde -et oui, même aux Vhong et à leur chef Shedao Shai suivi de son fourbe second-. Les missions, chères à Stackpole, remplies par les différents protagonistes, se cumulent pour aboutir à un bouquin construit comme une suite de feuilletons. Ce qui est parfait, puisque c'est l'optique du cycle NOJ tout entier: plusieurs chapitres traitant d'une même histoire: l'invasion Yuuzhan Vong.
    La suite avec un autre auteur ! et merci mike pour tout ce plaisir!
  • 04/10/2002
     (90 %)
    snif, snif...
    cette bande de... de Vong!!
    Ils ont détruit Ithor!!
    Bon sans plaisanter, j'ai bien aimé ce livre
    ... encore une fois un imparable : Jaina chez les rogues, l'Empire entre ENFIN en guerre ( come-back remarqué des Chiss menés par Jagged Fel...), On en découvre plus sur la philosophie des Vongs...
    Malgré de nombreuses imperfections, ce roman reste dans la lignée NJO...
  • 25/07/2006
     (100 %)
    Que dire de Naufrage à pars qu'il est exellent!!! Naufrage à vraiment tout pour plaire:

    Le retour des Vestiges avec la collaboration Ke'frey/Pellaeon pour la bataille d'Ithor (qui est sublime), L'apparition des Chiss, Shedao Shai et sa relation avec son sbire et Elegos Ak'la, la recherche de Super Armes.

    Un point très émouvant que la découverte du corps d'Elegos!!!

    Bemol: Jacen ( comme d'habitude) , Le combat Shedao/Horn très court, l'esprit Anti-Jedi.
  • 07/03/2013
     (100 %)
    Excellent livre, à n'en pas douter. On retrouve dans ce nouveau livre les personnages du précédent, mais surtout d'anciens ennemis devenus de nouveaux alliés : Gilad Pellaeon et les Vestiges de l'Empire. Le jeune Moff Ephin Sarreti, remplaçant du triste Disra, montre l'évolution des mentalités au sein du Conseil des Moffs, surtout vis-à-vis de Pellaeon, qui n'y a plus uniquement des ennemis. L'alchimie régnant entre le corellien impérial et son homologue bothan est tout simplement excellente. Quant à Ithor, l'idée d'une arme biologique contre les Vongs apporte un nouvel espoir qui, malheureusement, ne durera pas bien longtemps. Mais c'est un premier pas, et on ne désespère pas que les choses s'arrangent... Enfin, pas encore.
  • 04/11/2017
     (100 %)  •  Langue : VF
    Conclusion épique pour Stackpole avec une fois de plus, un chef d'oeuvre. C'est fluide, plaisant à lire, et diablement efficace. On se plaît à rêver d'une future alliance avec les Vestiges de l'Empire, tout en attendant le combat final avec impatience. Mention particulière pour le chouchou de l'auteur: Corran Horn.
  • 24/05/2019
     (90 %)  •  Langue : VF
    La Nouvelle République a bien du mal à admettre l'invasion Yuuzhan Vong, et semble incapable d'y faire face avec efficacité. En désespoir de cause, Leia Organa Solo se tourne vers les Vestiges de l'Empire et le Suprême Commandeur Gilad Pellaeon afin de le convaincre de la nécessité de faire front commun. Dans le même temps, Luke Skywalker dépêche ses Jedi dans toute la Bordure Extérieure afin de rassembler des informations sur l'ennemi. Et lorsque le groupe mené par Corran Horn découvre une plante qui empoisonne la biotechnologie Vong, toutes les forces en présences convergent vers la planète Ithor...

    On prend les mêmes et on recommence ! C'est du moins l'impression trompeuse que donne ce deuxième opus de la duologie de La Marée des Ténèbres. En effet, tandis que Leia Organa a bien du mal à convaincre Fey'Lya de la nécessité d'agir - et d'agir vite ! -, de son côté Luke Skywalker envoie ses ouailles en missions de reconnaissance. C'est, à peu de choses près, le même début qu'Assaut, et le découpage est en fait assez similaire : au final, tout le monde converge vers un monde pris d'assaut par les Yuuzhan Vong, Dantooine dans le tome 1, Ithor ici. Difficile de ne pas sentir un sentiment répétitif à la lecture de l'ouvrage... :perplexe:

    Mais fort heureusement, la qualité de l'intrigue est ici nettement supérieure à celle du premier opus. Dantooine donnait l'impression que tout le monde se retrouvait un peu "par hasard". Ithor est un objectif militaire conséquent qui justifie à lui seul la présence des héros. Car en plus des Jedi, en plus de Leia et des forces Républicaines menées par Kre'Fey et les Rogues, un nouveau joueur entre dans la partie : l'Empire, ou du moins ce qu'il en reste. Les scènes impliquant Pellaeon font partie des meilleures du bouquin (il faut dire qu'il les aime, ces militaires, le Stackpole ! :love: ). Et dans la foulée, l'auteur nous introduit en roman nul autre que Jagged Fel, appelé à prendre une importance certaine dans la suite de la guerre mais aussi, plus tard, dans l'échiquier politique galactique. Mais nous n'y sommes pas encore... :sournois: Pour l'instant, le jeune Fel, s'il est immédiatement attiré par Jaina Solo, a encore ses preuves à faire... et un sens de la diplomatie à améliorer, quoique ! :lol:

    Enfin, l'intrigue impliquant Shedao Shai, Corran Horn et Elegos A'Kla est une réussite totale. A lire ces passages, on se croirait presque dans un thriller, et on en viendrait presque à espérer que le Caamasi ait une chance de réussir sa mission, on se dit que s'il y en a bien un qui le peut, c'est lui. Et pourtant, on se doute que sa mission est vouée à l'échec, car il n'y aurait pas tous ces romans qui suivraient si c'était le cas... C'est l'occasion d'introduire un nouveau big boss dans la hiérarchie Yuuzhan Vong, dont le simple titre suffit à faire claquer des dents ! :sournois:

    Après un Assaut qui m'avait laissé presque indifférent, j'ai pris un grand plaisir à lire ce Naufrage qui, hélas pour nos héros, porte bien son nom. La Nouvelle République, même lorsqu'elle donne l'impression de l'emporter, semble dépassée par ce nouvel ennemi aux croyances, coutumes et technologies inconnues. Le destin d'Ithor restera comme l'une des scènes les plus tragiques de l'Univers Légendes.

    La suite !

    Note : 90 %
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

195 membres le possèdent (qui ?)
127 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité