StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les Agents du Chaos I : La Colère d’un Héros
  • Titre original Agents of Chaos I : Hero's Trial
  • Genre Roman
  • Série Le Nouvel Ordre Jedi (Vol. 4)
  • Univers Legends
  • Année et période +25 (Nouvel Ordre Jedi)
  • Auteur(s) James Luceno
  • Couverture Rick Berry
  • Traducteur(s) Rosalie Guillaume
  • Synopsis :

    L'attaque des Yuuzhan Vong a laissé la Nouvelle République désemparée ; tout comme Yan Solo, qui est sur le point de tout perdre : famille, amis et confiance en lui. En redevenant le loup solitaire d'autrefois, il finit par croiser l’une de ses connaissances d’autrefois et apprend de ce dernier qu’une autre tête connue est désormais à la solde des envahisseurs. Yan et Roa ont des comptes à régler avec les Vongs, aussi, ils partent sa poursuite. Mais ce n’est pour se heurter qu’à la grande puissance de l’ennemi et découvrir un sinistre complot visant à exterminer les Jedi, bras armés de la République. Chewbacca est mort en héros et mérite qu’on honore sa mémoire en se montrant digne de lui. Mais pour cela, Solo devra d’abord vaincre ses propres démons.

  • Note du staff SWU
     (63 % - 7 commentaires)
  • Note des internautes
     (68 % - 13 commentaires)
     (55 %)

    I - Un Solo méconnaissable
    Je n'ai pas aimé le come-back de Han à l'état de "pirate", pour moi c'est un peu trop facile.
    Compromettre son mariage, le faire fuir sa famille avec un prétexte plus que discutable, ça ne dénote pas d'après moi un don particulier pour l'imagination...
    Et alors même qu'on pensait que les choses se réglaient avec la disparition de Chewie, voilà que Han replonge dans une vendetta contre la Galaxie entière...


    II – Un remplacement judicieux ?
    Droma, le choix d'un extraterrestre, dont la famille a été mise en fuite ou en esclavage par les Vong rappelle l'histoire d'un personnage qui a tenu un rôle semblable il n'y a pas si longtemps encore aux côtés de Solo...
    Mais à quoi a bien pu penser Luceno ? Pourquoi tenter de recoller un partenaire à Han ?
    J'aurais plutôt rapproché Han de Lando...
    Enfin, je ne vois pas l'intérêt de Droma, vous verrez ce que l'avenir lui réservera...


    III – Les Vong Contre-Attaque
    Et les Vong dans tout ça me direz-vous ? Les Vong commencent à se prendre de petit revers face aux Jedi. Pour eux, l'objectif est clair : il faut les éliminer, et tous d'un bloc si possible !
    S'en suit un plan démoniaque qui va littéralement faire basculer l'Histoire du NOJ... et faire apparaître un nouveau personnage : Vergère, Jedi devenu "animal" de compagnie des Vong lors de la Prélogie (cf. Planète Rebelle).
    Et c'est ici que l'on relie le NOJ à la Prélogie, la boucle est bouclée...


    Conclusion
    Une Histoire qui se traîne, un vocabulaire (trop ?) riche et parfois déroutant... Luceno a un style bien spécial et ce n'est pas du tout ma tasse de thé !
    Il fait même référence à la fameuse trilogie des Aventures Han Solo non-traduite que pratiquement personne n'a lu, c'est pousser la liaison inter-UE très loin !
    En bref, obligation de lire pour suivre le déroulement de l'invasion Vong, mais très très lassant à lire. Heureusement que le meilleur arrive !



    + Les plus

    - L'ingéniosité du plan des Vong
    - Euh
    - Hum
    - Non rien décidément !

    - Les moins

    - Tout est centré sur Han
    - Des références trop complexes ou douteuses
    - Un style qui plaît ou non
    - Un vocabulaire (trop ?) riche

  • 12/06/2002
     (20 %)
    A ce jour, le roman le plus pathétique du Nouvel Ordre Jedi : il ne s'y passe quasiment rien !
    Centré sur Yan, ce livre ne nous apprend rien sur lui et son action de "vengeance" contre les Vong est dérisoire.
    On peut résumer ce livre en 3 noms : Elan, Vergere, Droma. D'ailleurs, la plupart des personnages de ce livre seront soigneusement oubliés par les auteurs suivants, Vergere mise à part.
    A noter la première apparition des Brigades de la Paix qui causent déjà beaucoup de tort à la Nouvelle République et aux Jedi.
  • 17/06/2002
     (50 %)
    Beaucoup n’avaient pas apprécié le fait que Yan Solo soit oublié de la façon qu’on connaît tous dans la duologie précédente ; à savoir sa participation à la fameuse discipline qu’est le tour de Coruscant avec arrêt obligatoires aux buvettes.
    James Luceno tente donc ici de ressusciter le vaurien qu’on a tous connu dans Un Nouvel Espoir. Une chose qui ne m’a pas trop dérangé, au contraire. Par contre, l’auteur semble certain que le Yan ne sera attractif qu’au sein d’un duo : Roa, puis Droma (dont la race des Ryns a une maline inspiration gitane) partage le « Solo-sitting ».
    Autre petit constat, ce livre est un concentré d’univers Etendu, les références aux autres ouvrages sont légion. Sûrement le livre où j’en ai vu le plus. Ca passe ou ça gave.
    En bref un paperback beaucoup moins bon que Assaut ou Naufrage, si la ligne conductrice du NOJ reste, la qualité de l’écrite s’est envolée…
    Nota : la VO du roman était vraiment lourde, tandis que la traduction française était étrangement plus sympa… Etrange.
  • 30/08/2002
     (78 %)
    Le staff a l'air aussi en colère que le héros. Han Solo de retour, des tensions avec sa famille qui se ressentent, et un retour des vieux potes. Je trouve ça juste. Bon, le gitan souris qui a de la répartie et qui en plus est télépathe est sympa, mais c'est vrai Lando ou d'autres sont assez proches de Han pour ne pas lui adjoindre un sous-chewbacca.
    Pour le reste, même s'il ne se passe pas grand chose, et que tout le monde se croise par des coïncidences douteuses, le bouquin est sympa et le style me convient. C'est sûr qu'après Stackpole, qui écrit vraiment pas pour se compliquer la vie, ça change. Mais c'est pas non plus du Zola et on ne s'ennuie pas en lisant. Vive les galipettes spatiales autours des monstres et des bases stellaires avec Han Solo! Et que disparaisse ce Ryn gitan qui n'a rien a faire là (qui pense à Jar Jar là?).
    PS: je suis peut-êtr pas objectif, car j'adore solo.
  • 25/07/2006
     (100 %)
    J'ai trouvé la Colère d'un Héros pas si décevant que ça. Bien entendu il n'est pas au niveau des trois précédents mais il possède tout de même son lot d'actions.

    Points Positifs:

    La collaboration Yan/Droma, La Mission de Vergere et Elan, Vergere, L'apparition de Harrar, C3PO a un rôle plus conséquent et réfléchit,

    Bemol: Yan Solo qui renie sa famille ca va bien 5 minutes..., L'invasion Yuuzhan Vong n'avance pas, Mara et Luke et Anakin n'apparaissent qu'a peine et encore je parle pas des autre Jedi, La reprise de la dette de vie par Lowbacca et Waroo.
  • 04/11/2017
     (80 %)  •  Langue : VF
    Même si La Colère d'un Héros n'est pas le plus marquant des romans de Luceno, il n'en reste pas moins une oeuvre agréable à lire, avec son lot de péripéties, ses nombreuses références et surtout, la torture intérieure de Han suite aux événements survenus dans Vecteur Prime.
  • 14/06/2019
     (60 %)  •  Langue : VF
    Six mois se sont écoulés depuis que les Yuuzhan Vong ont entamé leur conquête de la galaxie et ont causé la mort de Chewbacca. Six mois que Han Solo est devenue une épave, l'ombre de lui-même, brisé par la perte de son meilleur ami. Mais lorsqu'une vieille connaissance vient le retrouver afin de mettre hors d'état de nuire une autre vielle connaissance passée à l'ennemi, Han décide de se ressaisir. Les Vong lui ont pris Chewie ? Il va le leur faire payer !

    Avec cette nouvelle duologie, Le Nouvel Ordre Jedi remet Han Solo sur le devant de la scène. Mis sur la touche au cours de La Marée des Ténèbres, il devient le principal protagoniste ici, l'occasion enfin de permettre au personnage de faire son deuil et, on l'espère, d'avancer et de recoller les morceaux avec sa famille, notamment Leia qui ne reconnaît plus son mari, et son plus jeune fils, Anakin, qu'il estime responsable du fiasco de Sernpidal tout en admettant qu'il n'aurait rien pu faire de plus.

    Solo demeure un être brisé, adepte de la fuite en avant, et qui décide de se mettre en mouvement au lieu de faire la tournée des bars et de passer ses journées à boire. En résulte une caractérisation certes étonnante de Han – pour un peu, on croirait celui de l'Univers Officiel après Le Retour du Jedi, incapable de rester avec Leia sans partir à l'autre bout de la galaxie – mais finalement bien construite. Han est en crise avec Leia, mais il n'a rien perdu de son sens de l'honneur. Lorsqu'il apprend qu'une ancienne connaissance, un vaurien tout comme lui, est l'un des dirigeants de la Brigade de la Paix, son sang ne fait qu'un tour. :grrr:

    La Brigade de la Paix. Intéressante trouvaille que celle-là, qui permet d'aborder comme rarement dans la littérature SW le concept de collaboration avec un ennemi militairement surpuissant. Et cette faction permet également de varier les adversaires des héros, et de nuancer un conflit qui ne se limitera donc pas à une « simple » opposition entre la gentille Nouvelle République et les très méchants Yuuzhan Vong. :neutre:

    D'autant plus que l'intrigue militaire développée dans ce premier tome est finalement assez complexe, ou du moins a droit à de sacrés rebondissements : voilà donc un plan de l'ennemi qui pourrait fonctionner, si la Brigade de la Paix, ignorant qu'il s'agit d'un paln de l'ennemi, ne décidait pas de s'en mêler. Au milieu de tout cela, nos héros s'agitent, croisent des transfuges (!) et le roman se permet même d'introduire un personnage mystérieux appelé à revenir et à avoir une importance considérable dans la suite de la saga : la mystérieuse Vergère, qui ne dévoile pas grand chose sur ce qu'elle est mais dont quelques remarques d'autres personnages ici et là nous permettent déjà de dire qu'elle est davantage que ce que l'on pense... :sournois:

    Mais La colère d'un héros est aussi l'occasion d’accueillir dans la vaste galaxie des auteurs Star Wars un homme qui va y rester pendant quelques temps : James Luceno. Et les caractéristiques d'un roman de James Luceno sont déjà toutes présentes : le style est descriptif, soutenu, la lecture est fluide... mais l'ensemble est parasité par un enchaînement de références qui en deviennent, parfois, difficilement digestes à la lecture. Le summum étant atteint lorsque, à un moment donné où Han déambule à bord du Faucon, chaque pièce lui rappelle un événement des films ou de l'UE... Cela devient parfois long, et fait qu'on a du mal parfois à savoir ce qui est un rappel d'un obscur roman ou d'une nouvelle de ce qui est « appris » dans le roman, tant Luceno cherche à caser un maximum de références ! :non:

    La colère d'un héros souffre donc de longueurs, et j'ai toujours autant de mal à accrocher à cette « version » de Han Solo . L'idée de lui adjoindre un autre partenaire est également assez malvenue et donne l'impression, peut-être trompeuse, qu'on cherche à remplacer Chewie par un autre alien au passé difficile... alors que le coéquipier idéal de Han, désormais, est évidemment Leia !

    Note : 60%
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

183 membres le possèdent (qui ?)
119 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité