StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Vers l'Inconnu
  • Titre original Into The Unknown - Republic #79 et 80
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -19 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Welles Hartley
  • Dessins Doug Wheatley
  • Couleurs Chris Chuckry
  • Synopsis : A la suite de l’Ordre 66 et de la prise de pouvoir définitive de Palpatine, les Jedi survivants à travers la galaxie doivent apprendre à vivre avec ce nouvel environnement. En fuite, avec des ennemis de tous côtés, il semble que leur seul espoir repose dans la localisation et le regroupement des survivants de leur Ordre. La route menant au Temple Jedi est pleine de dangers, ce qui semble sage a priori peut avoir des conséquences inattendues.
  • Note du staff SWU
     (78 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (85 % - 4 commentaires)
     (75 %)
    Scénario

    Jedi en fuite
    Ces deux numéros introduisent de nouveaux Jedi au moment le plus sombre de leur existence : l’Ordre 66. Leur histoire est intéressante dans la mesure où elle met en scène des réactions pour le moins inattendues : des Jedi qui abandonnent simplement leur rôle… C’est ici que l’histoire présente une faille à mon sens. Hartley met ses personnages dans des situations attendues de longue date par les lecteurs (qui sont les survivants, et que font-ils, le retour au temple, tout ça) mais leurs décisions semblent très précipitées. Y compris par rapport à toute l’imagerie traditionnelle accumulée ces dernières années (le Jedi serein, qui se repose entièrement sur la Force). Ces Jedi sont très loin des différentes réflexions de Tsui Choi dans Purge qui semblent plus appropriées. Nous y reviendrons en conclusion.
    Une des clés du succès sans précédent de Republic est la création d’un pool de personnages récurrents. Introduire encore et encore de nouveaux personnages est une solution de facilité en comparaison, et ne contribue pas à la fidélisation du lecteur. On peut donc reprocher à Hartley de s’être appuyer sur de nouveaux Jedi alors que tant d’entre eux ont un sort inconnu, intéressent les lecteurs, et auraient pu satisfaire à la même histoire.

    Dessins

    Au combat


    Wheatley signe la seconde partie de son run débuté par l’Episode III et conclu dans Purge. Tout au long de ces deux numéros, il nous livre des planches magnifiques, notamment dans les nombreux plans larges de « foules ». Ces planches bien bigarrées sont bourrés d’aliens variés auxquels le dessinateur ajoute un environnement (villes, immeubles, rues) particulièrement soigné. Un plaisir dans un comics SW que les auteurs ont tendance à négliger. Les portraits des personnages principaux sont également très réussis avec une colorisation qui vient embellir l’ensemble. Une fois n’est pas coutume, on regrettera que l’auteur se fasse si rare. Les deux couvertures sont à oublier au contraire. De simples pin-ups, certes agréables, mais sans même un fond digne de ce nom. A croire que leur réalisation à été commandée dans l’urgence.

    Conclusion

    Jedi en fuite
    Finalement, on est assez loin des préceptes de l’Ordre par rapport à la prise de position de certains des personnages. Cela m’amène à penser que si ces Jedi (et certains de Purge) sont un temps soit peu représentatifs de leur confrérie, rien de surprenant alors dans leur déchéance. Heureusement, il y a aussi des Tsui Choi. La prise de position peut-être aussi compréhensible puisque c’est assez peu différent de ce qu’on fait Obi-Wan et Yoda, à l’exception que ces deux derniers étaient impliqués personnellement dans l’avènement des Sith. Cette histoire présente aussi un mea-culpa des Jedi par rapport à la Guerre des Clones que l’on regrettera de ne pas avoir vu plus tôt. Cette prise de conscience aurait pu offrir de belles histoires de « guerre civile » au sein de l’Ordre qui n’aura été qu’effleurée par les supports (romans, comics) ayant relaté la guerre.
  • 16/06/2015
     (80 %)  •  Langue : VO
    L'Ordre 66 a été déclaré, mais tous les Jedi n'ont pas pour autant été exterminés par les clones. Que ce soit par chance, talent ou volonté de la Force, plusieurs d'entre eux ont survécu mais pour tous ces individus, la croisée des chemins se trouve face à eux : s'allieront-ils pour renverser l'Empire naissant, ou bien doivent-ils se faire oublier ? Prendront-ils les armes séparément ou bien les Sith régneront-ils sur la galaxie pour toujours ?

    Cet avant-dernier arc de la série Republic se veut avant tout un prologue à la future série Dark Times, par la même équipe créatrice que l'on y retrouvera. Dès lors, Vers l'inconnu est l'occasion pour le lecteur de faire la rencontre de Dass Jennir, Général Jedi forcé de s'allier aux Nosauriens qu'il combattait quelques heures plus tôt, personnage principal/récurrent de la série à venir. Et c'est un personnage intéressant que nous découvrons là, au look très « elfique » mais dont on ne peut qu'être curieux de connaître la suite des aventures – et ce, même si ce court arc offre une fin parfaite pour un Jedi. Un bon point, donc.

    De façon générale, le scénario montre différentes réactions possibles de Jedi survivants face à l'avènement de l'Empire. Hélas, l'heure n'est plus au coup d'éclat sur les marches du Temple, comme l'un d'entre eux va en faire l'amère expérience... Kai Hudorra offre un contrepoids intéressant à Jennir, choisissant de ne pas du tout adopter le même type de vie et l'imposant à la jeune padawan orpheline qu'il a pris sous sa garde. On sent l'atmosphère lourde, oppressante, la liberté a disparu et les passants doivent faire attention à ne pas dire tout haut ce qu'ils pensent, sans quoi... Bref, on est là, avec ces Jedi, tentants de prendre avec eux la bonne décision ! :oui:

    Et quels dessins ! Je découvre Douglas Wheatley, et je ne peux qu'être admiratif devant son talent ! Tout est parfaitement réussi, que ce soient les designs des personnages, la mise en scène loin d'être statique ou les environnements très variés (on passe d'une ambiance visuelle à l'autre sans souci). Chapeau, et j'ai hâte de retrouver le dessinateur sur la série Dark Times ! :love:

    On pourrait reprocher à Vers l'inconnu de ne pas se focaliser sur des Jedi connus des lecteurs et de nous en proposer des nouveaux... Mais au vu de la réussite de cet arc, et de la brillante introduction qu'il représente, je ne le ferai pas. Il ne manquerait qu'un Dark Vador à mon bonheur, et ce serait parfait ! En tout cas, je suis désormais certain de lire la série Dark Times et en cela, les deux créateurs ont réussi leur boulot. :oui:

    Note : 85%
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

110 membres le possèdent (qui ?)
90 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité