StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Vador Abattu
  • Titre original Vader Down #1 - Darth Vader #13 à 15 - Star Wars #13 et 14
  • Genre Comic-Book
  • Séries Star Wars (Marvel) (Vol. 3)
    Dark Vador (Vol. 3)
  • Univers Officiel
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Jason Aaron & Kieron Gillen
  • Dessins Salvador Larroca & Mike Deodato
  • Couverture Mark Brooks
  • Traducteur(s) Thomas Davier & Mathieu Auverdin
  • Synopsis : Lorsque Dark Vador se retrouve seul face à la Flotte Rebelle, ceux-ci vont apprendre la vraie puissance du Côté Obscur de la Force ! Une fois Vador écrasé à la surface d'une planète proche, la Rébellion est prête à tout pour risquer cette unique chance d'éliminer l'un de ses plus grands ennemis ! Luke ! Vador ! Leia ! Aphra ! Han ! Chewie ! Et toutes sortes de droïdes, bons et mauvais !
  • Note du staff SWU
     (56 % - 5 commentaires)
  • Note des internautes
     (74 % - 8 commentaires)
     (60 %)

    Pour retrouver son fils, Vador se retrouve échoué sur une planète entouré par l’armée Rebelle. Heureusement, ses propres alliés ne sont pas loins et arrivent pour l’aider… mais a-t-il vraiment besoin de leur aide ? Voyons ce que nous réserve ce premier cross over !

     

    I) Scénario

    Ca y est, Marvel a fait du Marvel dans un comics Star Wars. Il fallait bien que ça arrive un jour, et ce jour est arrivé. Espérons que maintenant que les scénaristes se sont lâchés, on va revenir a du Star Wars et non à l’histoire de Dark Vador et sa Ligue du Mal contre l’Initiative Skywalker…

    Réfléchissez deux secondes à ce que sont une grande partie des films ou BD Avengers, X-Men et cie : on a un groupe de gentils super badass qui doivent faire face à un groupe de méchants tout aussi badass. On oublie toujours la situation globale (en effet, les armées ennemis sont là uniquement pour se faire dérouiller en 2 minutes pour montrer à quel point les personnages sont puissants, et le sort du monde depend de combat entre ces super héros). Et bien sûr, presque chaque héros a son double maléfique. Voilà la recette de la plupart des teams de héros Marvel récentes. Ca marche très bien pour l'Univers Marvel, et j'aime lire ou voir ce genre d'histoire pour cet univers, mais les règles d'une histoire Star Wars ne sont pas celles-ci et ça me dérange qu'elles y soient appliquées.

    Star Wars ce n’est pas ça : c’est l’histoire d’une galaxie avec ses forces en présences et les situations qui en découlent. Ce que je veux dire, c’est qu’un groupe de cinq ou six stormtroopers pourrait mettre une déculotté à Luke (au moment de l’histoire), et disons une trentaine de rebelles donner du fil à retordre à Vador. Par exemple en reprenant chaque film un par un le seul avec des combats au sabre laser qui aurait pu changer le destin de la galaxie se trouve dans l'Episode III, donc le sort de la galxie dépend de bataille majeur, ou trahison etc et pas de un VS un ou un VS deux. Et oui si Luke se fait tuer par l'Empereur dans l'Episode VI l'Etoile Noire explose quand même !
    Alors non, on n'oublie pas les armées rebelles et impériales dans ce comics… enfin au début, car une fois que Vador a tué presque tout le monde, il ne reste plus qu’à nos héros et ennemis à s’affronter l’un l’autre en évitant on ne sait comment la flotte entière de l’Empire (et abandonnant les soldats qui auraient pu survivre…).

    Bon, et niveau personnage ? On a, comme dit au dessus, la Ligue du Mal contre l’Initiative Skywalker, ils sont composés d’Aphra (jumelle maléfique de Han), BT-1 et le droide de protocole tortionnaire (jumeaux maléfiques de R2-D2 et C-3PO), le Wookiee noir (jumeau maléfique de Chewbacca), Vador (jumeau maléfique de Leia et Luke). Et bien sûr, sinon ce n’est pas marrant, chacun d’entre eux attaque sa ou son Némésis !

    Et donc les 4 derniers numéros sont uniquement les combats des uns contre les autres. Et comme on est dans un comics Marvel où personne ne meurt jamais (et s'il meurt on le récupère dans un autre univers, ou on a un Phénix qui le ramène) tout ce beau monde s’en sort !

    Enfin je critique je critique, mais y a une chose parfaitement respecté c’est l’humour, on a droit à un humour très "Star Warsien" dans les combats, un humour un peu british qui me plait beaucoup et m’a permis de me marrer d’autre chose que du scénario.

    Bref, depuis quelque temps le complexe Starkiller semblait pointer le bout de son nez (nom, non plus issu du personnage badass Legends, mais bien de la base de l’Episode VII qui finalement est là juste pour la surenchère), et bien ça y est : on y est.

    Mais heureusement, ce comics sert à faire avancer l’histoire, deux évènements majeurs s’y passent, avec des répercussions pour chaque série. Ça fait du bien de ne pas rester bloquer sur un status quo en fin d’arc et pour ça je remercie les scénaristes.
    La fin du comics laisse juste espérer de bons arcs pour chacune des séries par la suite, mais Marvel a clairement gâché un potentiel pour ce cross over.

    Les fans de BD Marvel s’y retrouveront, ça ressemble à ce qu’ils ont l’habitude de lire, ceux uniquement fan de BD Star Wars seront déçus devant trop de trop.

    Comme une image vaut mille mots (bien qu'un seul sufise : démesure) :

    25/50

    Dessins :

    Un crossover, je suis toujours fan de ce genre d’idée quand c’est bien réalisé. Quand un dessinateur fait une partie de l'histoire et un autre l’autre partie, on apprécie chacun pour ce qu’il a apporté à la trame ; mais quand on enchaine vingt pages de l’un puis vingt pages de l’autre ça casse le récit. Et ça le casse d’autant plus que l’autre auteur est Larroca, dont le travail ne cesse de diminuer en qualité.

    Je ne vais pas reparler pendant des heures du style de Larroca, je vous renvoie à mes critiques sur les deux premiers arcs de la série Darth Vader (Dark Vador). Je dirai juste que les deux dessinateurs ont voulu donner un style un peu retro « old school » à cette BD, je trouve cela bien trouvé surtout qu’ils opposent ce style à des éléments de dessin très modernes (le personnage d’Aphra par exemple). On a donc un contraste saisissant entre beaucoup de traits old school (comme on en voyait dans la série Star Wars chez Marvel dans les années 80) et une colorisation moderne et des personnages savamment dessinés. Larroca réussit à jouer le jeu au début avec quelques têtes d’humains saisissantes (son défaut en général), me faisant penser qu’il réussirait à changer son style le temps d’un arc. Mais très vite on retrouve ses défauts principaux notamment l’effet Force - bombe de peinture Paint …

    Mais vient Mike Deodato, une bouffée d’air frais entre deux issues de Larroca. Il n’est pas exempt de défauts mais par rapport à son homologue, il mérite la palme.

    Il arrive à détailler ce qu’il faut, et ne pas détailler ce qu’il ne faut pas, on a presque toujours un décor et il s’en sort merveilleusement bien avec nos héros préférés AINSI que les aliens et autres droides. Son plus gros succès est le nouveau style qu’il a su donner à Aphra. Or j’aime ce personnage pour ce qu’il est : la seule nouvelle tête pour laquelle on s’inquiète. Je trouvais que Larroca arrivait plus ou moins à s’en sortir avec elle mais maintenant que j’ai vu ce que d’autres peuvent faire, il n’y a pas photo !

    Certains la trouveront trop « bimbo-isée », personnellement j’ai envie de dire : l’amour rend aveugle donc j’accepte cette version d’elle. Alors pour ça : vive Mike Deodato !

    Enfin, s'il fallait lui trouver un défaut, ce serait ses plans en vaisseaux qui sont trop statiques, pour de l’organique il arrive à insuffler du mouvement à ses créations mais pour de la mécanique ça coince un peu.

    35/50

    Pour conclure : une idée originale qui n’arrive malheureusement pas à se défaire du fan service qu’elle nous propose, gâchant un potentiel certain, rehaussé par les dessins de Mike Deodato.



    + Les plus

    L’humour 
    L’histoire des deux séries avance 
    Mike Deodato

    - Les moins

    Larroca
    Scénario pas vraiment "Star Warsien"
  • 08/01/2016
     (60 %)
    Premier cross-over dans cet univers officiel, entre les deux séries continues Star Wars et Vador. Six numéros en tout, trois pour Vador et 3 pour Star Wars. Alors, qu'est-ce que ça dit ? 

    Scénario : 

    Qui dit cross-over, dit deux scénaristes. Aaron (Star Wars) signe 3 numéros, tandis que Gillen (Vador) signe les 3 autres. Luke se trouve sur Vrogas Vas à la recherche d'un temple perdu, tandis que Vador poursuit sa quête pour retrouver le destructeur de l'Etoile Noire, à savoir son propre fils. Finalement, les deux finiraient bien par se croiser et c'est dans ces six numéros que ça se passe. On a l'opposition typique des deux séries : On prend tous les méchants de Vador et on les amène face aux gentils de Star Wars. La démonstration de force de la part de Vador ne laisse pas indifférent et certains diront sans doute que c'est too much…et bien moi je dis juste qu'il est pil poil dans le rôle que j'attend : Impitoyable et surpuissant. Il ne faut pas oublier que Vador est LE Seigneur Noir des Sith et qu'il a quand même de la bouteille.  

    L'histoire se met tranquillement en place et c'est très appréciable. Les auteurs nous donnent même le sourire à plusieurs reprise : La rencontre entre R2-D2 et BT-1 est au top, tandis que le duel Aphra/Han Solo est très fun ! Mais passé les trois premiers numéros, ça devient un peu n'importe quoi. D'autres acteurs arrivent dans la mêlée et on se retrouve avec un fourre-tout de grand n'importe quoi. Ca bastonne de partout, aucun temps mort et des passages du coq à l'âne à la limite du plausible. C'est tellement dommage de donner cette image un peu brouillonne et rapide du développement de l'histoire ! On a l'impression que les auteurs se sont dit que puisque c'est un cross-over, autant mettre tous le monde dans la marmite et on verra bien ce que ça donnera. Et cette sensation d'accélération (vite y a plus le temps ! Sors sors ! La clé !) sur la fin est très agaçante. Alors certes on a un passage plutôt sympa avec Luke qui finit par avoir au moins quelquechose d'intéressant pour lui (et encore...), tandis que le final offre pas mal de possibilités pour la suite, mais la trame principale laisse franchement à désirer (s'il y en a une). 

    Dessins : 

    Comme pour le scenario, on a un face à face : Toujours Larroca pour Vador, et Deodato pour Star Wars (le petit nouveau). Que dire sur Larroca sachant qu'on commence à avoir l'habitude et surtout, qu'on commence à se lasser sérieusement. Des dessins inégaux avec des visages à la limite du réaliste et du supportable pour le lecteur. Même certains plans larges sont affreux. Pour être honnête, je l'avais trouvé bien meilleur sur les deux arcs précédents de la série Vador. Pour ne pas trop s'attarder, je dirais que ses dessins commencent à être lassants... 

    Par contre, monsieur Mike Deodato, je n'ai qu'une chose à dire : OUAAAAH :perplexe: . Mais que c'est beau ! Des planches très aérées (trois voire quatre cases par planche en général, pas plus) séparées par des lignes blanches presque invisibles, donnant une sensation épurée très agréable, avec certains effets de styles hyper séduisants (des planches ou certaines cases se croisent, d'autres où elles sont de travers…). Les combats au sabre laser et les plans larges sont superbes, sans parler des explosions. Pour moi, ce sont tout simplement les plus beaux dessins du nouvel UE de Marvel (désolé Pepe Larraz). 

    Conclusion : 

    En conclusion, une série trop inégale. Trois numéros sur six au top pour les dessins et pour le scénario, les trois autres à jeter. Le sentiment de mêlée générale sur la fin m'a vraiment gâché mon plaisir pour un cross-over qui était bien parti selon moi. A part Mike Deodato ( :love: ), je ne retiendrai pas grand chose de ce premier cross-over made-in Marvel !
  • 08/01/2016
     (30 %)  •  Langue : VO
    Que dire, si ce n'est que ce premier crossover est déplorable ? Même si je n'ai absolument pas envie d'argumenter, je vais quand même le faire, mais de façon bâclée (comme le travail des auteurs sur cet arc).

    I) Scénario :
    Quel scénario ? Aaron et Gillen nous ont pondu un truc en mode "pose de cerveau sur le canap' et dégustation de pop-corn". Du bourrinage à outrance qui ne correspond absolument pas à du Star Wars.
    De plus, les scènes surréalistes et incohérentes se multiplient (comme Vador qui se retrouve face à Leia et qui ne bouge pas le petit doigt, ou encore Vador qui est de plus en plus fort... bon on le savait, je doute qu'il soit utile de faire de la surenchère perpétuelle).
    On ajoute à ça des énormes ficelles scénaristiques obligatoires lorsque l'on est dans ce genre de situation, des dialogues aussi creux que la cervelle de Salacious Crumb, et de la baston en veux-tu en voilà, et on obtient un arc totalement indigeste...

    Les seules choses à sauver : la mort (enfin) d'une des ridicules recrues de l'Empereur, la capture d'Aphra qui va ouvrir le prochain arc de la série Star Wars, et l'humour vraiment sympathique.


    II) Dessins :
    Donc ils sont deux à alterner les numéros :
    - Larroca fait du Larroca, c'est moche, statique, vide, et c'est de pire en pire
    - Deodato fait plutôt du bon boulot, mais je demande à le revoir sur une série plus ambitieuse et plus sérieuse que ça.


    Note : 10/50 (scénar) + 20/50 (dessins) (désolé, mais Larroca c'est vraiment moche)
  • 30/06/2016
     (80 %)  •  Langue : VF
    Dark Vador vient d'apprendre que son fils se trouve sur Vrogas Vas, à la recherche d'un ancien Temple Jedi. Il se rend donc sur place pour le capturer, mais tombe sur plusieurs escadrons Rebelles en train de s'entraîner en orbite de la planète ! Et lorsque le Seigneur Noir se retrouve échoué sur la planète face à des forces Rebelles largement supérieures en nombre, il entend prouver à tous à quel point le côté obscur est le plus puissant. Parviendra-t-il à arriver à ses fins, ou tout cela n'est-il qu'un piège savamment tendu ? Et si oui, par qui ?

    Premier (et sans doute pas le dernier) crossover de l'Univers Officiel, Vador abattu se partage entre les séries de comics Star Wars et Darth Vader, avec en prime un one-shot introductif, histoire de donner encore plus de visibilité à l'intrigue. Sur SWU, ce cross a bien mauvaise presse, l'opinion dominante étant que Marvel a appliqué sa sauce à l'univers Star Wars. Mais est-ce bien vrai ?

    Alors oui, Vador abattu ne fait pas dans la demi-mesure. Chaque numéro se termine sur un cliffhanger, les affrontements sont réguliers et, lorsque Krrsantan le Noir finit par intervenir, on se dit que cela va être sans doute un peu long... Sauf que, dans le même temps, le dénouement s'accélère. Vador abattu est un blockbuster qui préfère enchaîner les scènes d'action plutôt que dérouler un scénario élaboré. Cela fait-il de lui un mauvais récit ? Non. Est-il un bon crossover ? Oui. Simplement, je peux comprendre que cela ne plaise pas à tous les lecteurs.

    Le crossover a des conséquences, des vraies. Les auteurs ne se contentent pas de faire se croiser les adversaires, s'affronter et hop, on se serre la main, chacun repart de son côté. Non, la situation est différente entre le début du premier one-shot et la fin du dernier numéro de Darth Vader. Pas pour tous les personnages, je vous l'accorde volontiers, mais suffisamment pour que le lecteur puisse y trouver son compte. :oui:

    L'humour est une fois de plus très présent (notamment grâce aux droïdes ou à Han Solo), les personnages très bien caractérisés (superbe Vador, encore une fois), des retournements de situation réguliers, un lien avec la Force et la formation Jedi de Luke qui en prend un coup, le Sith fait la preuve de tous ses talents, et surtout, surtout, la promesse de départ de sa série est tenue : enfin, on le voit devenir celui qu'il sera dans l'Empire contre-attaque ! Rien que ça, ça vaut le coup d’œil, d'autant plus que le cross enchaîne les morceaux d'anthologie (la fin du one-shot introductif, quoi ! :love: ) !

    Niveau dessins,on retrouve l'inusable Salvador Larroca aux dessins de la série sur Darth Vader. La difficulté, cette fois-ci, a été de représenter les personnages connus des films, Luke, Leia, Han... Et franchement, il ne s'en sort pas si mal que ça ! Alors oui, certaines expressions des visages sont franchement ratés mais tout de même : on sent une nette amélioration dans le style. A voir si cela va se poursuivre pour le prochain arc ! Mais ce qui saute aux yeux, ce sont les planches de Mike Deodato Jr sur Star Wars ! L'artiste brésilien s'éclate : mise en scène, découpage dynamique, décors, scènes d'action, détails des personnages, qu'ils soient connus ou exclusifs aux comics, c'est génial ! Mais, comme d'habitude, sitôt un artiste termine-t-il un arc qu'il cède sa place à un autre. Espérons, comme pour Stuart Immonen, le revoir sur la licence très vite ! :oui:

    Vador abattu n'est sans doute pas un chef d’œuvre, mais il remplit efficacement son rôle, celui de proposer un récit rythmé et dynamique, reposant sur un postulat de départ prometteur. A l'issue de cet arc, le statu-quo des deux séries est modifié et, point de vue graphisme, c'est réussi. J'ai vraiment du mal à voir pourquoi le cross n'est pas plus apprécié, en fait ! :neutre:

    Note : 80 %
  • 28/10/2016
     (50 %)  •  Langue : VF
    Un crossover vraiment moyen selon moi. L'intrigue est pas bien compliquée à comprendre, ça oui ! un des seuls intérêts que j'y trouve est de faire la liaison entre les arcs d'avant et d'après c'est dire !

    Au niveau positif :
    - Les dessins (sauf comme dit maintes fois, les visages par Larroca) et l'ambiance de la planète.
    - le petit passage sur les ruines qui ramènent Vador à son passé

    Au niveau négatif :
    - un scénario, quel scénario ?? :paf: à part être dans la surenchère et l'outrance, je vois pas...
    - certaines situations en formes de gags dignes de Bugs Bunny mais sur du SW je dis non.
    - le design de Korbin mi-Grievous mi-Mon Cal, c'est juste pas possible d'être si peu imaginatif :pfff:
    - certains dialogues que même en relisant je n'ai pas compris, soit c'est mal traduit, soit c'est mal écrit...
    - et puis Leia qui appuie sur un bouton avec sa main droite alors que c'est une main gauche (!!!) qui est déssinée, au secours !!

    Bref, ce n'est guère reluisant.
La série (2)
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

173 membres le possèdent (qui ?)
155 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité