StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Mission Secrète : Shu-torun
     (67 %)

    Ah les enfants, depuis le temps que j’écris des critiques sur SWU j’ai toujours essayé d’être pertinent mais surtout d’apporter un plus dans mes avis. Pour les romans il n’y a pas de problème puisqu’il s’agit de juger uniquement une histoire, et si j’ai rien à dire dessus c’est qu’elle ne m’a pas emballé, ce qui en soit constitue un avis. Pour les comics quand je juge les dessins, même sans avoir étudié l’art, j’essaie toujours de faire un parallèle et une contextualisation du style de l’auteur dans une petite digression artistique. Et bien là je ne sais pas, rien ne me vient, que ce soit en dessin et dans une moindre mesure en scénario. Alors allons-y quand même ...

     

    Dessins :

    Bon le plus évident : c’est à la fois très travaillé et pas assez. En général un auteur travaille beaucoup certaines planches (gros plans) et moins d’autres (arrière-plan ou petites cases). Ce qui est marrant avec celui-ci, c’est que sur une même case pour deux éléments sur le même plan on aura à la fois un travail détaillé et un qui ressemble tout juste à une tâche de couleur. On pourrait dire que l’auteur met en valeur les éléments importants en les dessinant de manière plus détaillée, mais moi ça ne me plait pas.

    C’est d’autant plus dommage car on voit qu’il sait fournir un travail très complet quand on découvre certains décors grandioses, ce qui contraste à côté de décors littéralement vides.

    Par contre chapeau à la colorisation qui est parfaite dans la limite du style de l’auteur (quand l’auteur ne dessine rien il n’y a rien à coloriser).

    28/50
     

    Scénario : 

    Voilà, là y a d’avantage de choses à dire ! Déjà le lieu de l’action est génial, une nouvelle planète avec un système politique splendide qui contraste merveilleusement bien avec l’aspect de ce monde.

    Tout est prétexte au luxe et aux fioritures des plus riches ! Un monde qu’on veut revoir par la suite.

    L’histoire, quant à elle, est surprenante de par sa menace et sa résolution. Encore une fois Vador n’est pas l’être dénué d’intelligence et de sens pratique qu’était Anakin Skywalker. Il sait résoudre un problème sans pour autant être un bourreau idiot.

    Ensuite, et ça fait toujours plaisir, on retrouve les deux comparses droides sadiques de Vador. Là où ça coince c’est que si cette histoire se passe après Vader Down ça spoil un peu sur le devenir de certains personnages. Marvel a du travail à faire la dessus car des exemples d’une série qui en spoile une autre, il commence à y avoir plusieurs.

    Pour résumer en un mot : prometteur.

    39/50



    + Les plus

    Scénario sympathique surtout dans sa résolution
    Alderaan (et pas Aldorande) mais vous comprendrez en lisant ;)
    Les décors grandioses

    - Les moins

    Style très irrégulier
    Ca reste une BD Vador...

  • 22/12/2015
     (55 %)
    Après le premier annual - celui de la série Star Wars - sorti il y a quelques jours, voici le deuxième de la série Dark Vador cette fois-ci. Alors, ce deuxième annual est-il meilleur ou pire ?

    Scénario :

    Kieron Gillen est aux commandes, comme l'intégralité de la série Dark Vador jusqu'à présent, ainsi que l'Annual de la série Star Wars. Par rapport à ce dernier, cet annual est tout de même légèrement mieux au niveau du scénario. Vador est puissant et sans pitié, comme à son habitude, et dans ce one-shot, il nous rappelle bien une chose : être du côté de l'Empire et ne pas essayer de les doubler. C'est du vu et du revu mais il y a quelque chose de plus dans ce comics. La fin est plutôt surprenante, surtout en ce qui concerne le "souvenir" laissé par Vador, montrant davantage la cruauté de l'Empire et de son serviteur. Cette fois-ci, le seigneur Sith est plus malin et ne se salit pas directement les mains, et la joue plus fine afin qu'on se souvienne de lui (comprenez, il n'y a pas que des morts pour une fois). Pas mal et plutôt original pour quelqu'un comme Vador.

    Au niveau des autres personnages et du lieu rien à dire, quelques originalités et un background sympathique concernant leur culture. Bref, rien d'extraordinaire mais un peu d'inédit tout de même !

    Dessins :

    Ce n'est pas un petit nouveau qui est aux dessins. En effet, Yu avait déjà fait deux couvertures pour la série Tales. Tout n'est pas à jeter mais il y a clairement mieux. Pour faire rapide, les plans large (début et fin) et les droides sont réussis, par contre Vador est complètement raté la plupart du temps. On dirait qu'il a mangé un peu trop de bantha et bu un peu trop de lait bleu. J'ai d'ailleurs choisi d'illustrer ma critique avec le pire Vador de tous les temps histoire que vous puissiez apprécier la chose. Au niveau des couleurs c'est aussi un peu trop marqué. On a deux couleurs principales qui s'affrontent : bleu vs rouge ou encore froid vs chaud. C'est très redondant et un peu trop présent à mon goût…

    Image


    En conclusion c'est un annual efficace, rien de plus. Pas de risques, pas d'inédit, pas de folie. Mais quelques détails m'ont fait plus ou moins sourire mais ça ne restera pas un souvenir indélébile.
  • 14/06/2016
     (70 %)  •  Langue : VF
    Confronté à la grogne des ducs minéraux qui ont bien du mal à suivre la cadence de production imposée par l'Empire, le Seigneur Noir Dark Vador se rend sur l'inhospitalière planète Shu-Torun pour rappeler au roi qui commande. Mais ce dernier ne l'entend pas de cette dernière et a prévu d'attirer Vador dans un piège duquel il ne pourra s'échapper, quitte à sacrifier sa fille s'il le faut !

    Après la série Star Wars, c'est au tour du titre Darth Vader d'avoir droit à son propre Annual, pour un numéro certes indépendant mais qui fait également office d'introduction au prochain arc de la série, The Shu-Torun War. On retrouve donc fort logiquement au scénario Kieron Gillen, déjà maître d’œuvre de la série régulière, et il emmène avec lui les droïdes B-T et 0-0-0. Le lecteur régulier de la série ne peut dès lors s'empêcher de se demander où est Aphra, étant donné que les droïdes lui appartiennent... :?

    Gillen nous livre donc un numéro qui peut se lire seul, tout en laissant une porte ouverte pour la suite à travers une phrase de la Princesse Trios. C'est déjà en soi une belle réussite, même si là encore le récit ne restera pas dans les annales : Vador est confronté à une énième tentative d'assassinat, et il va non seulement survivre mais aussi en tirer pleinement profit. La présence des deux droïdes psychopathes apporte une touche bienvenue d'humour, les deux compères sont désormais familiers du lecteur qui ne peut qu'apprécier leurs échanges. Dernier mot sur le « cadeau », fort bien trouvé ! :transpire:

    Aux dessins, un nouveau venu : Leinil F. Yu, qui se fait ici la main avant qu'on le retouve dans le prochain arc de la série Star Wars. Le résultat est, pour moi, une réussite. Le dessinateur soigne ses visages, la mise en scène, les effets d'ombre, avec un trait qui lui est caractéristique mais dont on peut comprendre qu'il puisse en gêner certains. Son Vador est massif mais il l'est presque un peu trop lors des premières pages. Heureusement, très vite, le trait se stabilise. La couverture, quant à elle, est sublime ! :oui:

    Sympathique numéro que cet Annual qui vient faire office de « pause » dans les machinations de la série régulière. Vador redevient le guerrier redoutable que la série prend un malin plaisir à ne pas nous montrer, exception faite du crossover Vador : abattu. Et si le but était de nous donner envie de lire le prochain arc, il est atteint pour ma part ! :sournois:

    Note : 70%
La série
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

136 membres le possèdent (qui ?)
126 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité