StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La Guerre Shu-torun
     (70 %)

    Scénario : bourrin ?

    Ceux qui voulaient moins de blabla dans une série Dark Vador seront servis ! Et j’avoue que même si je restais un des derniers défenseurs du scénario de Gillen, scénario compliqué, voire politique mêlant coup fourrés et trahisons, je dois avouer qu’avoir un arc explosif fait du bien.

    En général quand je fais des critiques de cette série je dois relire l’arc en cours, une ou deux fois pour bien en saisir toutes les subtilités, là ce ne fut pas la peine !

    On se retrouve donc sur la même planète que celle présente dans l'Annual, je félicite l’attention donnée à la continuité, pour découvrir Vador au cœur même d’une guerre ouverte. Ce qu’il y a de bien pour rester dans la lignée de la série et des arcs précédents (sauf le crossover Vador Abattu, mais ça on va tenter de l’oublier), c’est que Vador va finalement peu combattre sur le terrain et davantage mener ses troupes. On découvre donc un Vador tactique, plutôt que d'être une machine de combat.

    Ceci ne l’empêche nullement de combattre, au contraire, mais il ne battra pas forcément contre ceux dont qu'on immagine !

    Enfin, la hiérarchie et la politique jouent un rôle important car on garde le Vador intransigeant dans cet arc, mais qui n'hésitera pas quand une décision se représente, à changer sa manière de la gérer au vu d’événements passés. Notre Vador grandit ! De même, l’aspect machination est toujours très présent, machination politique au sein de la planète (c’est le sujet principal de l’arc) mais surtout au sein de l’Empire ! L’intrigue avance donc beaucoup et Vador abat ses cartes… au risque de se faire piéger comme le témoignera peut être la suite, au vu du twist final !

    On regrettera cependant une trop grande rapidité dans la résolution des combats et une fin qui est tellement à suivre que pour moi l’arc n’est pas fini…

    40/50

     

    Dessins : du progrès !

    Et bien Larroca ! Quand tu veux tu peux !

    Un des talents de Larroca, c’est de dessiner de la machinerie et des véhicules, heureusement qu’on se trouve sur une planète minière alors ! Toute la technologie est bien réalisée, on le sent à l’aise de pouvoir dessiner un grand nombre de décors technologiques et surtout des cavernes et de la roche en fusion. Ce qui nous donne aussi de magnifiques combats chaud bouillants et d’envergure !

    Je pense qu’en fait, il a un problème avec le ciel, car toute l’intrigue se passant sous terre, on assiste à un résultat plutôt satisfaisant.

    Larroca arrive toujours à se débrouiller avec les armures, Vador toujours impeccable et même flippant par moment grâce à l’ambiance souterraine glauque. Par contre, ça coince encore pour ce qui est des proportions des stromtroopers qui paraissent toujours aussi plats et difformes.

    Enfin, un dernier bon point même si c’est à relativiser : il s’est appliqué sur certains visages qui étaient sincèrement bien réalisés et attrayants.

    A côté de ça, on en a toujours un grand nombre qui ressemblent à des tubercules (pour ne pas dire patates sinon les autres tubercules seront jaloux).

    30/50

    Un scénario à la fois recherché et explosif, un Larroca qui s’applique : tout ça nous donne un arc qui remonte le niveau de la série !



    + Les plus

    Le cadre : une planète volcanique
    Une bonne intrigue sur deux fronts
    Salvador Larroca donne tout ce qu’il a !

    - Les moins

    Toujours trop rapide
    Toujours des problèmes de perspective, et de proportion aux dessins
    Certains visages franchement pas jojo …

  • 14/11/2016
     (80 %)  •  Langue : VF
    Dark Vador a survécu au piège tendu par le commandant Karbin sur Vrogas Vas et, pour le « féliciter », l'Empereur l'envoie sur Shu-Torun pour mater la rébellion des ducs minéraux locaux. Vador connaît la planète : quelques temps plus tôt, c'est lui qui a installé au pouvoir la jeune reine Trios. Sauf que cette fois-ci, il va devoir faire équipe avec Cylo, celui-là même qui crée pour Palpatine des remplaçants potentiels au Seigneur Noir...

    Depuis son lancement, la série Darth Vader prend un malin plaisir à livrer des scénarios plus complexes que ceux de sa série sœur Star Wars, avec Dark Vador pris dans des jeux de dupes et d'influence avec le grand général Tagge ou l'inspecteur Thanoth. Rien de tout cela ici, cet arc n'étant qu'un prétexte à un conflit d'envergure planétaire, avec une guerre civile faisant rage sur une planète nécessaire à l'effort de guerre Impérial, avec le Sith dans le rôle d'un négociateur au tempérament bien particulier ! :sournois:

    De la même manière que pour la série Star Wars, la lecture de l'Annual (publié dans le premier Hors-Série de la revue en VF) apporte un confort de lecture indéniable, puisque l'intrigue développée ici en est la suite directe, les ducs minéraux de Shu-Torun n'ayant pas admis que Vador place sur le trône une jeune héritière inexpérimentée. Sauf que cette dernière va prouver à plus d'une reprise qu'elle n'est pas à prendre à la légère, Vador allant même jusqu'à la traiter peut-être pas comme une égale, non, mais comme une interlocutrice digne d'intérêt. Pour le Sith, c'en est presque un compliment ! J'aurais peut-être poussé le vice jusqu'à glisser une référence ou deux à Padmé (d'autant plus que Salvadore Larroca donne à Trios un petit air de Natalie Portman), pour montrer que Vador voit en elle une femme du même acabit, mais ce ne sera pas le cas. :neutre:

    Si l'arc en lui-même est appréciable, il s'insère de plus parfaitement bien dans la continuité de la série, puisque l'intrigue phare, celle de Cylo et de ses remplaçants, fait un bond considérable en avant ! Les avancées sont importantes, les jeux de manipulation sont toujours présents (qu'ils aient lieu entre Vador et Palpatine ou entre Vador et Cylo) et la fin de l'arc augure du meilleur pour la suite... qui sera hélas la fin ! :cry:

    Aux dessins, on retrouve l'inusable Salvador Larroca, au style désormais bien connu des lecteurs de la série. Et pourtant, c'est une surprise, le dessinateur semble se surpasser ici et nous livre une prestation nettement plus convaincante que ce qu'il a pu fournir dans le passé (on se rappelle encore des décors pour le moins brumeux de Vador abattu alors qu'un Deodato rendait Vrogas Vas plus rocheuse que brumeuse...). Vador, Trios, Cylo, les ducs minéraux ou bien les jumeaux Morrit, autant de personnages qui semblent galvanisés, revigorés par le trait d'un Larroca dynamique qui semble réellement s'éclater dans cette histoire de guerre civile. :oui: Allez, à la rigueur, on pourra reprocher au dessinateur une lave qui ressemble davantage à de l'eau liquide qu'à de la roche fondue, mais c'est pour pinailler !

    Avant-dernier arc de la série, la Guerre Shu-Torun lance donc, sous couvert d'une intrigue relativement déconnectée du reste du titre, toutes les pistes nécessaires à la conclusion à venir. Le point fort de l'arc est incontestablement le dessin de Larroca (qui l'aurait crû?), le scénario de Gillen étant bon mais peut-être un peu moins captivant que les précédents. Pour le dernier arc, on espère donc le meilleur pour une série qui, pour l'instant, a osé nous montrer un Vador tel qu'on l'avait rarement vu ! :oui:

    Note : 80%
  • 19/11/2016
     (60 %)  •  Langue : VF
    On sort un peu dès machinations dans cet arc pour, si on fait confiance au titre, plus de castagne ! Sauf que finalement cette "guerre" n'est d'une part, pas très bien rendue et d'autre part, aurait plus mérité le nom de "petite insurrection" tant elle se termine vite... c'est donc un peu décevant de ce point de vue là. La vraie guerre civile galactique vient d'être déclenchée par la destruction de l'étoile noire et ce qui se passe ici n'est qu'un épiphénomène. Voilà pour mon reproche sur la publicité mensongère du titre. Finalement, j'apprécie plus les jeux de pouvoirs et machinations de l'intrigue principale dont, au bout du compte, cet arc s'éloigne. J'ai donc kiffé le cliffhanger de fin avec notre bon inspecteur qui se rappelle au bon souvenir de Vador :)
    Côté dessins et rendu, l'environnement est sympa mais laisse une impression moins marquante que dans l'annual en ce qui concerne la planète. Cependant, ça progresse dans le bon sens d'une manière générale.

    Note : 65%
La série
 
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

140 membres le possèdent (qui ?)
130 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité