StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Epreuve de Force sur Nar Shaddaa
  • Titre original Star Wars #8 à 12 - Showdown on the Smuggler's Moon
  • Genre Comic-Book
  • Série Star Wars (Marvel) (Vol. 2)
  • Univers Officiel
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Jason Aaron
  • Dessins Stuart Immonen
  • Couleurs Justin Ponsor
  • Couverture Stuart Immonen
  • Synopsis :

    Après avoir découvert le journal d'Obi-Wan Kenobi, Luke Skywalker part sur Nar Shadaa pour tenter de devenir un Jedi. Pendant ce temps, Han Solo et la princesse Leia sont en mission. Une mission au cours de laquelle le contrebandier tombe sur une femme de son passé…

  • Note du staff SWU
     (79 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (81 % - 9 commentaires)
     (79 %)

    I) Dessins : Du dynamisme

    J’ai abordé au fil de mes critiques artistiques différents aspects que je juge propre à un auteur. J’ai parlé du réalisme, du cartoonesque, des aquarelles et j’en passe. Aujourd’hui il sera question d’Immonem qui, au-delà de nous livrer un excellent travail, nous offre des planches animées. Quel bonheur après Cassaday et son style très (trop ?) statique ! J’ai assisté, pas lu mais bien assisté, à certains des plus beaux combats de sabre laser jamais dessinés dans des BD. Et il y en a des sabres laser dans cette BD, et heureusement, finis les manches qui rétrécissent et les lasers en éventail, on retrouve enfin des illustrations à la hauteur de cette arme mythique.

    Autre point à aborder : comme son prédécesseur Immonem n’hésite pas à s’inspirer d’une posture d’un personnage issu des films, recopiant donc la même expression faciale de cette personne que celle qu’elle arbore à un moment précis d’un des épisodes de la saga. Mais il ne s’arrête pas là et nous offre une nouvelle gamme de dessins avec nos héros toujours reconnaissables, donc non inspirés d’un film.

    Enfin, on a trouvé un maitre pour l’illustration de la technologie « Star Wars-ienne ». Tout ce qu’il touche en matière de vaisseau ou ville futuriste se transforme en or, même le vaisseau imaginé par Cassaday pour Sana à la fin du premier arc de la série gagne en charisme sous sa plume. Et je ne vous parlerai pas des Destroyers et autre chasseurs impériaux bourrés de détails sans pour autant virer sur la décalcomanie ou le dessin surréaliste.

    Nar Shaddaa version Univers Officiel est elle aussi telle que vous l’aviez toujours rêvée, il n’y a rien à redire là-dessus c’est parfait… Quand on ne se penche pas dessus avec une loupe.

    Et oui, la perfection n’est pas de ce monde et Immonem ne déroge pas à la règle. Il a un gros défaut, il oublie son arrière-plan. Tout ce qu’il propose au premier plan et impeccable, net, précis… mais les combats qui ont lieu dans le fond ou les scènes lointaines manquent cruellement de détails, de cohérence, possèdent des soucis d’échelle et de proportion et surtout par moments, on ne reconnait plus toujours nos héros.

    Dernière remarque : j’aime beaucoup quand un auteur fait dépasser un élément d’un case sur une autre, un bras, un sabre laser, un vaisseau etc, et il s’emblerait que ce soit une des techniques fétiches d’Immonem. Je peux qu’apprécier car c’est une des astuces pour donner de la vie à ses planches !


    44/50
     

    II) Scénario : Un second souffle

    Que ça fait du bien ! Après un premier arc plat scénaristiquement, fait uniquement pour attirer le lecteur, on arrive sur un scénario plus osé mais pas pour autant plus recherché. Beaucoup d’entre vous vont aimer, mais si je vous demande de résumer l’histoire et de lire votre résumé à haute voix, ça va vous sembler vide, et pour une bonne raison : c’est un scénario simple. Alors à quoi tient votre affection pour cet arc ? Du fan service, et dieu sait qu’il y en a.

    Heureusement c’est du bon fan service, c’est du fan service qui ne va pas nous donner uniquement des scènes fun sans intérêt, c’est du fan service qui répond à certaines questions et nous donne du fun utile.

    L’ensemble de la situation de l’arc est du réchauffé, avec Luke dans le rôle de la princesse en détresse et ses amis qui doivent le sauver. On a vu ça mille fois dans l’UE Legends. Mais l’intérêt est dans le déclenchement de cette situation et sa résolution. Toute la partie sur Luke est très bien gérée, le tout agrémenté d’une bonne dose de mysticisme Jedi dont on est toujours friand pour un final en apothéose.

    Justement ce final, il est très appréciable ! Je me suis beaucoup marré pendant ma lecture de cette douzième issue, je regretterai juste un ton un peu trop léger par rapport à la gravité de la situation mais c’est quelque chose qui s’inscrit bien dans la lignée de la trilogie, donc pourquoi pas.

    Et puis dans le final il y a LA scène. Je ne vais pas vous spoiler mais disons que c’est une scène qui risque de diviser (comme celle avec la femme de Han Solo, on va y venir), j’ai décidé finalement de l’apprécier car elle m’a beaucoup fait rire et dedans Chewbacca il a la classe !

    Finalement la partie Han/Leia/Sana. Avant qu’elle ne rejoigne celle de Luke , on enchaîne un certain nombre de scènes, dont la seule utilité que j’ai trouvée est de nous présenter le personnage de Sana, dont on se rend compte que c’est une Han au féminin, tout en retardant longtemps l’explication sur leur « mariage » (rassurez-vous, l’explication y est). Et puis sans trop comprendre comment, à la fin, elle devient une petite fille toute fragile, ça manque un peu de cohérence.

    Enfin, le gros point noir de la série, il serait temps d’introduire un peu de sang neuf, on ne craint jamais pour nos héros (contrairement à Aphra dans la série Dark Vador), et Sana, pour l’instant, manque de charisme et ne se démarque pas assez …

    35/50



    + Les plus

    - Immonem
    - Du bon fan service
    - Le final et LA scène

    - Les moins

    - Histoire trop simple
    - Manque de nouvelles têtes

  • 20/11/2015
     (80 %)  •  Langue : VO
    Scénario :

    Ca suit directement la fin du premier arc (logique) et vu la qualité de celui-ci, j'avais plutôt peur qu'on finisse par s'endormir - ou par mourir de rire c'est selon. Au début d'ailleurs ça faisait peur, parce que Luke fait un peu n'importe quoi et du côté de Leia et Han on s'enfonce. Mais non ! Quelle surprise ! L'histoire s'accélère, ça s'emballe et on se met à vraiment suivre l'histoire. Ce qui m'a vraiment plu, c'est de voir que plusieurs éléments vu dans l'épisode I/II et III ressortir à l'époque de nos trois héros de la première trilogie. Le trésor gardé par le Hutt est un bonheur et la fin est un petit délice de clins d'oeil, d'humour et de fan-service - oui il faut quand même bien l'admettre, mais c'est du bon fan-service, pas too much. Concernant les personnages, un peu trop de rebelles connus certes, mais le Hutt et son serviteur ont leur charmes. Et puis on voit également un chasseur de prime qu'on a pas eu l'habitude de voir dans les comics Legends donc bonne idée de l'avoir intégré !

    Bon histoire de trouver quand même un défaut, c'est pas un scénario de dingue non plus. Comme je le dis plus haut, ça commence même mal, à la limite du ridicule, mais plus ça avance et plus c'est sympathique et agréable de lire cette histoire.

    Dessins :

    Je suis rarement déçu, mais je suis également rarement agréablement surpris. Ce que monsieur Imonen nous offre est très bon ! Je n'ai pas trouvé de défauts, il n'y a pas de raté et tout est très très réussi, le style est propre, épuré - les vaisseaux sont un pur régal pour les yeux :love:

    En conclusion :

    On va avoir droit à un cross-over des séries Vador/Star Wars mais pour le moment, parmi les quatre arcs (de ces deux séries réunies), celui-ci est le meilleur loin loin devant. J'attend de voir si le niveau se maintient sur cette série, mais les scénaristes de Vador auraient intérêt à regarder du côté de leurs collègues...
  • 25/02/2016
     (65 %)  •  Langue : VO
    Attention, ça va aller vite.

    Une histoire agréable à suivre, mais qui n’amène pas beaucoup d'évolution des personnages. Le questionnement de Luke sur l'Ordre Jedi est une vraie piste intéressante à suivre, mais malheureusement bloqué par la période.
    Alors qu'il arrive dans la pièce rêvée pour découvrir le passé, ettttt non. Tout disparaît. On nous a déjà fait le coup avec la maison de Ben, j'espère sincèrement qu'on va sortir rapidement de ce schéma. La carotte ça fonctionne, mais au bon d'un moment ça n'ira plus.
    Au moins on retrouve (encore) des clins d’œils prélogique bien amenés et justifiés, c'est toujours bon à prendre.

    Le rythme est bon, les dessins bien qu'inégaux sont correct avec de bonnes compositions et couleurs. N'en reste des personnages pas toujours très fidèles, mais c'était déjà le cas précédemment, pas de surprises.

    Une lecture sympathique, un cran au-dessus du premier arc, mais qui peine toujours à décoller réellement. A quand un petit bon dans le temps ?
  • 07/03/2016
     (90 %)  •  Langue : VF
    Déçu par ce qu'il a trouvé dans le journal de Ben, Luke se décide à se rendre sur Coruscant, l'ancien foyer des Jedi. Pour cela, il se rend sur Nar Shaddaa, la tristement célèbre Lune des Contrebandiers, dans l'espoir qu'un de ses « habitués » pourra l'y conduire. Malheureusement pour lui, son sabre-laser va attirer la convoitise d'un collectionneur d'artefacts Jedi, Grakkus le Hutt. Et a priori, Han et Leia ne pourront rien pour lui : ils ont tous les deux fort à faire avec Sana, qui prétend toujours être l'épouse du contrebandier corellien !

    Stuart Immonen est dans la place ! :love: Et c'est son talent qui saute aux yeux dès les premières pages de l'arc : la mise en scène est dynamique au possible, le découpage plein d'énergie, les designs des personnages extrêmement fidèles à ceux des films mais aussi réinterprétés, appropriés par l'artiste qui s'éclate visiblement sur la licence. Et ce, jusqu'au bout, à un rythme effréné, puisque les cinq numéros ont été publiés sur une intervalle de quatre mois ! L'artiste tient le rythme, ne sacrifie rien, à tel point qu'on ne peut qu'espérer le revoir. Et le plus tôt sera le mieux ! :oui:

    Au scénario, Jason Aaron poursuit dans la droite lignée des numéros précédents. Mieux encore : on sent que, passés les premiers numéros un peu poussifs au niveau de l'histoire, l'auteur peut se lancer dans des intrigues de longue haleine. Là, entre l'incertitude totale concernant le personnage de Sana (dont on en apprend enfin davantage) et l'évolution plus qu'intéressante du personnage de Luke, combiné à un humour toujours aussi dévastateur mené par un C-3PO en très grande forme, le lecteur ne peut que s'éclater dans la lecture.

    En plus de cela, l'auteur continue à tisser des liens avec les films de Star Wars. Les références pullulent, les chasseurs de primes aussi (quel plaisir que de voir enfin l'un d'entre eux en action et ce d'autant plus qu'il est introduit avec une page hilarante! :lol: ), l'Empire réserve de sacrées surprises et est même présent là où on ne l'attend pas. Enfin, le Maître des Jeux, nouveau-venu de cet arc, déborde de charisme, et j'espère qu'on le reverra dans la suite tant son personnage semble prometteur. Mais au vu de sa dernière apparition, j'y crois, voilà quelqu'un qui pourrait nous surprendre. D'ailleurs, Aaron commence lui aussi à nous insérer dans l'action plusieurs personnages susceptibles de faire basculer les choses, de bouleverser la « routine » de nos héros et ça, c'est plutôt cool ! :oui:

    Avec Épreuve de Force sur Nar Shaddaa, on peut dire que ça y est, la série Star Wars est lancée. La partie graphique est très réussie, et le scénario ingénieux ne nous laisse pas nous reposer, et bien malin qui est capable de dire à la fin d'un numéro comment le suivant se terminera. Voilà le genre d'arc qui fait plaisir à lire et qui peut être mis entre toutes mains, en plus, connaisseurs ou néophytes y trouveront leur compte. En espérant que le troisième arc sera du même acabit ! :oui:

    Note : 85%

    Et puis, au détour d'une conversation, on introduit subtilement le lieu de l'action du crossover à venir, Vador : Abattu. Et ça, c'est cool !
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

194 membres le possèdent (qui ?)
178 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité