StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La Fuite
  • Titre original The Escape - Star Wars #56 à 61
  • Genre Comic-Book
  • Série Star Wars (2015) (Vol. 12)
  • Univers Officiel
  • Année et période +2 (Empire)
  • Scénariste(s) Kieron Gillen
  • Dessins Andrea Broccardo & Angel Unzueta
  • Couverture Jamal Campbell
  • Synopsis :

    - Après le désastre de "L'Espoir Meurt", nos héros sont en fuite.
    - Peuvent-ils échapper aux patrouilles ? Non. Ils sont piégés sur un monde éloigné.
    - Où ont-ils été abandonnés ? Comment peuvent-ils survivre ?

  • Note du staff SWU
     (58 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (70 % - 1 commentaire)
     (55 %)

    Gillen poursuit son run sur la série Star Wars avec son quatrième et avant-dernier arc, un arc qui est une conséquence du précédent. Notons par ailleurs un véritable renouveau avec le départ attendu depuis 4 ans de Larroca des comics Star Wars, remplacé ici par Unzueta et Broccardo.

    Scénario : pépère

    Quand bien même Gillen continue de remplir une intrigue sur plusieurs arcs, ce qui portera son total à cinq (tient, comme sa série Vador) force est de constater que le niveau de celui-ci est bien inférieur.

    Je sais bien qu’on est dans un arc de transition après la débâcle du précédent, mais il y avait mieux à raconter que la sempiternelle planète isolée, hostile et neutre… Un des points intéressants du final de Hope Dies était la séparation de la flotte, on aurait pu imaginer un arc où dans chaque issue il faille retrouver un des vaisseaux amiraux, voire même le Faucon ? Mais non, on se perd sur une énième planète paumée pleine de bestioles et de guerriers, on créé une semi-idylle à Luke et on va même jusqu’à ramener les SCAR qui, comme toujours, sont très mauvais en combat mais ne meurent toujours pas…

    Gillen fait vraiment du remplissage ennuyeux, mais heureusement il introduit la suite qui, elle, s’annonce à la fois grandiose et mais déjà un peu gâchée par un élément se trouvant dans les dernières pages… Si ça fait partie du plan, tant mieux et même génial ! Sinon… c’est dommage.

    27/50

    Dessins : à boire et à manger

    Marvel vous êtes casse-pieds à changer de dessinateur en cours d’arc, même si dans le cas présent c’est à peu près bien fait. En effet l’arc commence avec un numéro d’introduction et se termine avec un numéro de conclusion, or on retrouve Broccardo sur ces deux numéros pendant qu’Unzueta dessine tout ce qui se trouve entre les deux. Ce n’est pas plus mal MAIS pourquoi avoir donné à Unzueta les numéros se passant sur la planète, dans de belles bâtisses ou en pleine forêt, alors qu’il est davantage un dessinateur « aseptisé » fait pour la technologie, les vaisseaux, l’espace (ce qui est précisément le genre de lieu où se passent l’introduction et la conclusion). Pendant que Broccardo, un dessinateur plus « nature », se retrouve à faire les scènes de combats spatiaux ?

    Il y a à mon sens une erreur de casting, mais chacun s’en sort plus que le non regretté Larroca. Broccardo a toujours un peu de mal sur les visages des personnages des films, il devrait vraiment s’éloigner des acteurs pour en donner son interprétation personnelle. Quant à Unzueta, rien ne change, soit on adhère soit on adhère pas, moi je continue à apprécier car même si ça reste photoréaliste et incroyablement vide, il ne recopie pas tel quelle une scène d’un des films !

    28/50

    On se trouve clairement dans un tome de transition ennuyeux, et pas très ambitieux, mais qui sème des miettes très intéressantes pour la suite. Côté dessins le remplacement de Larroca fut salutaire mais il reste encore du travail dans le choix des dessinateurs pour cette série.



    + Les plus

    - Sana
    - Les miettes pour la suite

    - Les moins

    - Vu et revu
    - Les dessinateurs auraient pu être mieux choisis

  • 20/12/2019
     (60 %)  •  Langue : VF
    Les Rebelles sont en fuite. Après la contre-attaque de l'Empire, la trahison de la reine Trios et la destruction d'une bonne partie de la flotte si difficilement rassemblée, l'Alliance est en déroute. Nos héros sont isolés du haut commandement rebelle et ne peuvent compter que sur Sana Starros pour espérer rejoindre le Home One. Mais lorsque l'Empire se manifeste sur le trajet, ils n'ont d'autres choix que de se poser sur la lune isolée d'Hubin et patienter que l'on vienne les récupérer. Et si Han pourrait se faire à une vie calme, Luke et Leia ont chacun des plans bien précis sur ce qu'ils comptent faire après avoir rejoint leurs amis...

    Après le magistral arc La mort de l'espoir, Kieron Gillen entame son avant-dernière prestation sur le titre en choisissant assez curieusement de temporiser. :perplexe: Voilà donc que nos héros sont en fuite, mais qu'ils vont passer le plus clair de l'arc à attendre sur la lune d'Hubin que l'on vienne les chercher... Un changement de rythme conséquent, brutal même, qui fait qu'on finit par s'impatienter car on comprend assez vite qu'ils ne quitteront le lieu qu'à la fin de l'arc. Les personnages se tendent entre eux, et si certaines situations sont cocasses ou plutôt bien trouvées (de façon générale, tout ce qui touche à Han est plutôt génial), si c'est l'opportunité pour Gillen de créer une nouvelle société intéressante et intrigante, on s'ennuie un peu en fait. :neutre:

    Tout cela est long, et ce n'est pas le bref retour des SCAR et leur utilisation à la limite du deus ex machina qui me fera changer d'avis. Pourtant, j'adore le concept de cette escouade impériale d'élite, la série a besoin d'antagonistes réguliers qui ne soient pas Dark Vador ou l'Empereur... et pourtant, les auteurs donnent l'impression de ne pas savoir quoi faire d'eux. Oui, Kreel a un sabre-laser, oui il représente un défi pour Luke qui lui-même n'est pas encore le duelliste qu'il sera dans l'Empire contre-attaque... mais c'est à croire que les SCAR se limitent à lui et à lui seul. Dommage, le numéro qui les introduisait réussissait pourtant à les mettre à peu près tous en valeur. Là, on se retrouve avec une conclusion les concernant qui est toujours là même. Un peu de nouveauté, que diable ! :pfff:

    Alors oui, Tula Markona est intéressante, mais on sent que le personnage n'est pas forcément voué à revenir. Et tout l'historique du clan est abordé, mais guère développé au final, ce qui donne un sentiment assez curieux : on sent qu'on nous tease quelque chose qui, au final, n'est jamais révélé. A charge pour le lecteur de se faire une opinion sur les activités passées du clan... :neutre:

    Aux dessins, deux dessinateurs se partagent la succession du tant décrié Salvador Larroca. Andrea Broccardo illustre le premier et le dernier épisode de l'arc tandis qu'Angel Unzueta s'occupe des quatre épisodes centraux se déroulant sur Hubin. Si les styles des deux dessinateurs sont assez différents et ne se marient pas spécialement bien, ce découpage a le mérite d'être cohérent, à défaut d'être évitable. Broccardo continue de s'améliorer et Unzueta est dans la droite lignée de ses dernier travaux sur le titre Poe Dameron, même s'il n'a guère l'occasion de dessiner des vaisseaux. Les affrontements au sabre-laser sous son trait valent en revanche le détour ! :oui:

    Triste retour en arrière pour la série Star Wars, qui marque sensiblement le coup. Il fallait bien que nos héros ralentissent le rythme, mais c'est fait d'une façon laborieuse. Heureusement que le dernier arc est suffisamment bien annoncé, ce qui donne une grosse envie de lire la suite ! :sournois:

    Note : 60 %
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

46 membres le possèdent (qui ?)
45 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité