StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Bash
  • Titre original Star Wars - Annual #2
  • Genre Comic-Book
  • Série Star Wars (Marvel) (Vol. 6.5)
  • Univers Officiel
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Kelly Thompson
  • Dessins Emilio Laiso
  • Couleurs Rachelle Rosenberg
  • Couverture Mike Mayhew
  • Synopsis :

    La Princesse Leia effectue une dangereuse mission top secrète qui l'amène sur une planète qui ne veut pas prendre part à la guerre contre l'Empire. Mais lorsque des dégâts menacent de mettre un terme à sa mission, pourra-t-elle insuffler l'esprit Rebelle à ceux qui veulent garder la tête basse ?

  • Note du staff SWU
     (36 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 1 commentaire)
     (32 %)

    Dessin

    Un style féminin bodybuildé, des personnages méconnaissables, une absence de décors flagrante, et des couleurs qui font mal à la rétine. Ce n’est franchement pas une réussite. On dirait un dessinateur tout droit sorti de l’école Dodson, en effet sa Leia ressemble beaucoup à celle de la mini-série Princesse Leia. Les couleurs elles aussi font très Dodson. La seule nouveauté repose dans ce côté « sous amphétamine » qu’ont les personnages. On le retrouve même dans l’histoire mais j’y reviens tout de suite après. Je ne sais vraiment pas quoi vous dire d’autre, il y a un côté dessinateur européen dans les quelques grands décors mais ça s’arrête là, pour le reste on subit et on espère que la fin approche.

    15/50

    Scènario

    Contexte à peine survolé, but expliqué, conclusion sabordée. Ce comics n’est qu’un extrait dans une histoire plus grande qu’on ne nous racontera sans doute pas. Je dis sans doute car le précédent annual a servi à introduire un personnage réutilisé ensuite. Mais là où l’annual Dark Vador introduisait une histoire, ceux de Star Wars semblent juste nous présenter des nouvelles têtes prêtes à revoir. Donc je pense que la mission complète ne sera jamais racontée. Ce n'est peut-être pas plus mal ceci dit.

    Pour ce qui est de cet extrait, le choix d’utiliser une Leia mourante en ouverture est intéressant mais le réutiliser pendant tout le comics perd de sa saveur car on sait qu’elle s’en sort. Le faire sur le nouveau personnage aurait été beaucoup plus intéressant mais ça Marvel ne l’a toujours pas compris (ou commence à le comprendre vu le final de la série Dark Vador en ce qui concerne Aphra).

    Finalement, attardons nous juste un peu sur ce côté bodybuildé shooté à l’adrénaline. L’histoire n’est qu’une course poursuite où les personnages jouent des muscles (ça tombe bien l’héroïne en a beaucoup) pour s’en sortir en mettant presque en avant un côté macho féminin. Tous les clichés y passent, même le « continue sans moi ». C’en est presque ridicule et souvent pas réaliste tout en étant accentué par des dessins aux expressions faciales caricaturales.

    Par contre, un point fort de cette histoire (point complètement raté dans le comics Leia qui pourtant était censé le traiter) c’est la culpabilité de Leia pour Alderaan. Tous ses sentiments se retrouvent exposés devant cette femme qui ne peut accepter le sort qu’a subi la planète à cause des rebelles. Cela amène des remises en question qui sont à mon sens le vrai intérêt du comics.

    17/50



    + Les plus

    Nouveau personnage
    Remise en question via les sentiments de Leia

    - Les moins

    Tout le reste

  • 19/06/2017
     (40 %)  •  Langue : VF
    Alors qu'elle est en possession de données précieuses pour l'Alliance Rebelle, la Princesse Leia est grièvement blessée par les forces Impériales de Skorii-Lei. Sa survie repose désormais entièrement sur les mains de Pash « Bash » Davane ; et si cette jeune femme n'apprécie pas particulièrement l'Empire, elle n'a aucune raison de soutenir la Rébellion, qui a contribué à la dévastation économique de sa planète. Les deux jeunes femmes que tout oppose trouveront-elles un terrain d'entente ?

    Deuxième Annual de la série Star Wars, Bash est signé par une équipe créative inconnue sur la licence, même si le dessinateur Emilio Laiso a semble-t-il suffisamment convaincu Marvel pour que la maison d'édition lui confie l'adaptation de Rogue One en comics. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit graphiquement la joie : le style rappelle vaguement celui de Terry Dodson – notamment tout ce qui a trait à la Princesse Leia – même si le design de Pash laisse franchement à désirer, on sent clairement l'influence d'un personnage comme Brienne de Thorne de Game of Thrones. Les différentes scènes d'action manquent de dynamisme, la mise en scène est plate, les jeux de couleurs laissent franchement à désirer, bref, tout cela n'est pas très heureux. :neutre:

    Niveau scénario, cela ne vole pas très haut non plus. C'est l'ennui avec ce genre de récit one-shot, finalement, arriver à créer en une trentaine de pages un récit doté d'un début, un milieu et une fin, avec des rebondissements, sans pour autant verser dans la facilité ou le cliché, c'est plus facile à dire qu'à faire, surtout avec une scénariste qui débute sur la licence. Si la volonté de créer un nouveau personnage féminin est à saluer, tout le reste est prévisible à des kilomètres. L'opposition, le fait que les épreuves rapprochent, jusqu'à la conclusion qui voit Bash ouvrir les yeux sur ce qu'elle croyait penser : que retenir de ce récit, si ce n'est de tenter de démontrer toute l'importance des héros rebelles ? Cela commençait pourtant bien, avec des réflexions pertinentes sur le fait que la guerre civile entre l'Empire et l'Alliance faisait souffrir les habitants des planètes concernées, mais cet aspect disparaît sitôt avoir été mentionné, Bash n'y faisant plus jamais illusion. :perplexe:

    Ce deuxième Annual ne restera donc pas dans les mémoires. Voilà encore un numéro victime du syndrome « sitôt lu, sitôt oublié », un numéro qui ne laissera guère de traces si ce n'est, peut-être un jour, la possibilité de revoir Pash Davane (vu que ce ne sont ni Aaron, ni Gillen au scénario, j'ai cependant quelques doutes là-dessus). Et le cas échéant, nul doute qu'une ligne de dialogue ou deux situeront le personnage pour ceux qui n'auront pas lu le numéro. Du coup, aux USA, 4,99 $ pour ça, c'est méchamment abusé. :non:

    Note : 40%
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

57 membres le possèdent (qui ?)
51 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité