StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Garm Bel Iblis
Biographie
 

1. Patriote, Sénateur et Républicain

Originaire de Corellia où vivaient sa femme et ses deux enfants, Garm Bel Iblis était un patriote convaincu qui fit un bref passage dans l'armée lors de sa jeunesse avant de devenir en -35 le représentant de Corellia au Sénat de la République Galactique. Il s'y illustra rapidement comme un leader populaire et charismatique, gagnant ainsi de nombreux alliés tels que Fang Zar ou Sena Leikvold Midanyl, qui devint son aide sénatoriale. Idéaliste, Bel Iblis était déterminé à préserver la paix dans la galaxie, ce qui le poussait à s'affirmer contre les positions du sénateur de Naboo Palpatine, qui devint rapidement Chancelier Suprême. Persuadé que ce dernier était purement avide de pouvoir, Bel Iblis n'hésita pas à se dresser contre lui et rallia derrière lui de nombreux autres sénateurs effrayés par la montée en puissance et les décisions de Palpatine peu avant la guerre des clones, à laquelle le Corellien était farouchement opposé. Une longue guerre médiatique eut alors lieu entre Palpatine et Bel Iblis, ce dernier allant jusqu'à utiliser d'anciennes lois corelliennes pour réduire les pouvoirs du Chancelier, qui de son côté faisait son possible pour discréditer Bel Iblis.

Au grand dam du Corellien, la guerre des clones éclata après le vote officialisant la création d'une Grande Armée de la République, et il assista impuissant à l'implication de son monde natal dans le conflit. Il monta alors sa propre milice composée de membres de la CorSec et d'une grande flotte de croiseurs Corelliens, repoussant les avancées Séparatistes sur de nombreux fronts de la Bordure. Il devint ainsi un tacticien militaire compétent mais ne fut pas reconnu officiellement pour ses actions héroiques. Il ne fréquentait pas les sessions quotidiennes du Sénat au cours de la guerre, mais rencontrait à de nombreuses reprises ses amis Sénateurs Bail Organa, Mon Mothma et Fang Zar, avec qui il envisagea une alliance politique pour destituer Palpatine. Dans la dernière année de guerre vit ainsi le jour la délégation des 2000, signée par de nombreux sénateurs dont Bel Iblis, mais cette protestation fut sans importance lorsque Palpatine réorganisa la République en Empire Galactique, suite à la chute de l'Ordre Jedi.

2. Un Esprit Rebelle

Le Corellien refusa toutefois de croire au coup d'Etat des Jedi présumé par le nouvel Empereur, et continua de se soulever contre lui et ses décisions au sein du nouveau Sénat Impérial, dont l'utilité était très contestable. Son charisme et sa popularité lui permettaient d'être suffisamment écouté au sein de l'Empire pour retarder les projets de l'Empereur, ce qui ne manqua pas d'énerver ce dernier. Il se rendait fréquemment sur Corellia pour rencontrer la future génération, où il rencontra notamment l'un de ses plus grands fans, le téméraire Han Solo.

Son opposition poussa finalement l'Empire à s'en prendre personnellement au sénateur, et peu de temps après le banissement de Mon Mothma et l'assassinat de Fang Zar, Bel Iblis assista à la mort de sa femme et ses enfants au cours d'un grand sommet au centre politique de Treitamma, sur la planète Anchoron. Il devait y présenter un discours dénonçant les sombres machinations de Palpatine, mais une explosion lors de sa rencontre avec un agent de Bail Organa mit fin à ses projets. Bouleversé mais furieux contre l'Empire, Bel Iblis suivit la piste d'Organa et rallia la planète Darkknell afin de mettre la main sur les données d'un nouveau projet impérial supervisé par Wilhuff Tarkin lui-même. Il y rencontra la jeune Moranda Savich qu'il parvint à sauver des tirs impériaux, suite à une escarmouche avec Ysanne Isard et Corran Horn. Au terme d'une difficile opération, ils parvinrent à fuir la planète et Bel Iblis rejoignit Organa pour lui confier les données, n'oubliant pas le rôle joué par Moranda.

En raison de la mort de sa famille, il entra dans la clandestinité afin de fonder un mouvement de résistance indépendant pour lutter contre l'Empire. Mais il comprit rapidement que ses facultés individuelles ne seraient pas suffisantes et qu'il lui faudrait se rapprocher des autres mouvements de résistance existants. Après une rencontre mouvementée avec Galen Marek, ancien apprenti de Dark Vador, il se rendit à Corellia en compagnie de Mon Mothma et Bail Organa pour unir leurs forces et fonder une puissante Rébellion.


Malheureusement, ils furent trompés par l'Empire qui captura les trois anciens sénateurs, et conduits sur la terrifiante Etoile Noire en construction. Ils y échappèrent de peu à la mort et furent sauvés par le sacrifice de Marek, qu'ils honorèrent en choisissant le symbole de sa famille comme étendard de la nouvelle Alliance Rebelle. Les facultés et les moyens respectifs des trois leaders se complétaient parfaitement et le mouvement prit très vite de l'ampleur, malgré les tensions naissantes entre Bel Iblis et Mon Mothma qui n'étaient pas toujours d'accord sur les actions à accomplir, et il commença à songer qu'elle prenait trop de pouvoir, à l'image de Palpatine en son temps.

3. Une Guerre Personnelle

Lorsqu'Organa périt dans la destruction d'Alderaan, les tensions entre les deux leaders restants devinrent trop fortes et Bel Iblis décida de quitter la Rébellion afin de mener une guerre personnelle contre l'Empire, soutenu par de nombreux corelliens. Il mena de multiples attaques éclair contre les installations impériales au cours des années qui suivirent, s'entourant de Moranda Savich et Sena Leikvold Midanyl comme lieutenantes et changeant continuellement de base d'opération pour éviter d'être repéré. Par un heureux hasard, il finit par mettre la main sur six cuirassés provenant de la légendaire Flotte Katana et en choisit un comme vaisseau amiral, le Faucon Pèlerin. Fort de sa nouvelle puissance, Bel Iblis mena des assauts bien plus audacieux contre l'Empire, parvenant à détruire une base importante à Tangrene sans subir trop de pertes.

Après la chute de l'Empire et l'avènement de la Nouvelle République, Bel Iblis continua de s'opposer aux restes de l'ancien régime indépendamment des forces de Mon Mothma. Il établit alors une base d'opérations permanente non loin de New Cov, appelée Nid du Faucon Pèlerin, avec notamment l'aide financière du Bothan Borsk Fey'lya, et commença à y stocker ressources et matériel de guerre au cas où il aurait à s'opposer à la potentielle tyrannie de son ancienne alliée. Sous l'influence de ses proches, il comprit rapidement qu'elle ne tomberait jamais dans ce travers mais était bien trop fier pour l'admettre, et refusa de reprendre contact avec la Nouvelle République.
Au cours de la campagne du Grand Amiral Thrawn, Bel Iblis ne mena que quelques escarmouches discrètes contre les forces impériales, laissant le gros du travail à la Nouvelle République. Cependant, lorsqu'une enquête sur les contacts de Borsk Fey'lya mena Han Solo et Lando Calrissian sur New Cov, Bel Iblis fut contraint d'envoyer ses vaisseaux escorter les héros rebelles jusqu'au Nid du Faucon Pèlerin pour les soustraire à l'Empire, qui venait de lancer une attaque sur la planète. Il organisa alors une rencontre avec les deux anciens contrebandiers afin de discuter de la situation galactique, mais refusa catégoriquement de rejoindre le combat tant que Mon Mothma ne s'excusait pas de son comportement passé, en dépit des exhortations de Solo et ses propres lieutenantes.


Toutefois, lorsqu'il apprit que la Nouvelle République affrontait l'Empire pour le contrôle de la Flotte Katana, il prépara sa flotte et joignit ses forces à celles de Han Solo et Leia Organa, fille de son ancien ami. Il participa à la destruction de l'un des deux superdestroyers de l'Empire mais la bataille tourna court lorsqu'ils s'aperçurent que Thrawn avait déjà déplacé la majorité de la Flotte Katana à leur insu, et ils ne purent profiter de cette victoire amère.

Il mit alors sa flotte au service de la Nouvelle République mais refusa de faire la paix avec Mon Mothma, même après avoir compris qu'elle vouait sa vie à la protection des autres et non à la domination. Il devint ainsi général au lieu de devenir membre du Conseil Provisoire, ce qui ne l'empêcha pas d'exprimer clairement ses positions sans avoir peur des représailles. Il se vit affecter le prestigieux escadron Rogue pour mener le combat contre Thrawn, et s'illustra rapidement à la bataille de Qat Chrystac où il put enfin mettre en application ses capacités de stratège en infligeant une défaite mémorable aux forces impériales. Il mena ensuite ses forces jusqu'à Nkllon pour protéger la Cité Nomade de Lando Calrissian, dont Thrawn convoitait les richesses et l'équipement, mais arriva trop tard pour sauver l'installation minière. Il offrit cependant de déplacer les surivants de Nkklon et emmena Calrissian jusqu'à Coruscant pour défendre sa cause, mais il se heurta au refus de l'Amiral Hiram Drayson.

4. De Coruscant à Bilbringi

Au cours de leur séjour, ils durent faire face à l'intrusion d'un commando de Thrawn au sein même du Palais Impérial, venu enlever la princesse Organa et ses jumeaux nouveaux-nés. Bel Iblis et Calrissian unirent leurs forces à Mara Jade et quelques gardes du Palais pour éliminer les assaillants, et parvinrent à mettre un terme à la menace, avant de capturer le chef du commando, Molo Himron. Le général corellien mena personnellement l'interrogatoire de l'impérial et fut contraint de mettre Mara Jade aux arrêts en apprenant qu'elle avait été Main de l'Empereur et qu'elle pouvait avoir aidé les hommes de Thrawn à s'introduire dans le Palais.
Peu de temps après, la flotte Impériale fit une incursion majeure dans le système de Coruscant, et Drayson prit le commandement des forces de défense en l'absence d'Ackbar, bien que Bel Iblis eut été le plus qualifié. Mais malgré l'urgence de la situation, ce dernier était trop fier pour admettre ses erreurs et refusa de prendre le commandement tant que Mon Mothma ne le lui demandait pas personnellement en lui montrant une entière confiance. Cet entêtement fut la cause de nombreuses pertes dans les défenses de Coruscant, malgré l'insistance de Leia Organa. L'ancienne sénatrice de Chandrila finit par accepter de surmonter leurs différences et Bel Iblis prit le commandement, renversant temporairement le cours de la bataille, jusqu'au déploiement de la stratégie de Thrawn qui plaça de nombreux astéroides dissimulés dans l'orbite de Coruscant avant de battre en retraite.
Bel Iblis comprit toutefois rapidement qu'au vu du coût des dispositifs de camouflage, le Grand Amiral n'avait certainement laissé qu'une poignée d'astéroides, afin d'effrayer la Nouvelle République.

Sa théorie fut confirmée au terme d'une réunion de crise avec Carlist Rieekan, Drayson, Mothma et Organa, mais devant le risque de voir les astéroides tomber à la surface, ils ne pouvaient prendre le risque d'abaisser les boucliers planétaires pour quitter Coruscant. De nouveaux troubles se déclarèrent au sein du Palais impérial avec l'affaire de la Source Delta, et Bel Iblis apporta son aide à Leia Organa pour installer le contrebandier Zakarisz Ghent dans le bâtiment afin qu'il découvre les origines de la Source impériale, grâce à ses talents en piratage. En parallèle, il continua d'orchestrer la défense de Coruscant en parvenant à contrer les astéroides de Thrawn, lors de l'opération Stardust. Afin de s'assurer de leur sécurité, les républicains décidèrent de s'emparer d'un piège gravifique à cristaux en attaquant les chantiers impériaux de Bilbringi, en dépit des informations données par Talon Karrde qui leur laissait croire que tous les astéroides étaient détruits. Au terme d'une terrible bataille à Bilbringi, la Nouvelle République remporta une victoire amplement méritée, en grande partie grâce à l'assassinat de Thrawn par son garde du corps Noghri.

Bel Iblis devint alors un membre éminent du Haut Commandement de la Nouvelle République, et fut placé en charge permanente de la défense de Coruscant. Malheureusement, lors de l'attaque soudaine d'une alliance incongrue de seigneurs de guerre impériaux, ses défenses furent surpassées et ils furent forcés d'évacuer Coruscant pour Mon Calamari. Ils comprirent rapidement que Palpatine était de retour afin de reprendre les rênes de l'Empire, et Bel Iblis engagea une difficile campagne de plusieurs mois contre cette nouvelle menace. En dépit des nombreuses pertes subies, la Nouvelle République parvint à remporter la victoire et à récupérer Coruscant. Le corellien continua par la suite de servir au cours des multiples crises qui se présentèrent, notamment l'incursion de l'amirale Daala sur les territoires républicains, remportant ainsi de nombreuses batailles.

5. Vers la paix

En +19, tandis que se déclarait la crise du Document de Caamas, qui menaçait de plonger la Nouvelle République dans la guerre civile, Bel Iblis reprit le commandement de la flotte républicaine afin de temporiser les tensions, et stationna ses forces, comprenant notamment l'Escadron Rogue, sur Morishim. A sa grande surprise, une corvette impériale fit irruption dans le système afin de lui transmettre un message, mais elle fut interceptée par un destroyer stellaire avant de pouvoir accomplir sa mission. Incapable de déchiffrer la totalité du message mais comprenant qu'il lui était destiné, Bel Iblis envisagea la possibilité d'une désertion qui aurait mal tourné. Cependant, le déchiffrage du nom de Meizh Vermel, l'un des hommes de confiance du Commandant Suprême Pellaeon, le poussa à mener des recherches approfondies pour découvrir la vérité sur cette affaire. Il dut interrompre momentanément son décryptage pour prendre des mesures contre le groupe terroriste Vengeance sur Bothawui et à la découverte du mystérieux secret entourant la Main de Thrawn. Il mena ensuite une opération de pacification dans à Sif'kric, où une flotte Frezhlix avait monté un blocus contre leurs voisins, les tensions de la crise Bothane offrant l'opportunité à de nombreux peuples de régler de vieilles querelles. Devant le refus du commandant Plarx de se rendre, Bel Iblis fit en sorte de faire tirer la flotte Frezhlix en premier à l'aide des manigances de l'Escadron Rogue, afin de pouvoir légalement attaquer ses adversaires, annihilant ainsi la force de combat ennemie.

Après la résolution d'autres conflits à Mengini et Di'tai'ni, Bel Iblis rallia Bothawui pour calmer les tensions mais ne parvint pas à éviter la destruction d'une station spatiale Bothane, ce qui ne manqua pas de l'énerver. Refusant d'être le pion de machinations politiques, il confronta Ackbar qui l'envoya à Yaga Mineure pour dénicher une copie complète du véritable Document de Caamas dans les Archives impériales. Avec l'aide du contrebandier Booster Terrik et son destroyer l'Aventurier Errant, il s'infiltra dans l'espace impérial et mena l'assaut contre le Tyrannic, vaisseau amiral du Moff Disra, leader d'un triumvirat impérial renégat qui voulait saboter les tentatives de paix de Pellaeon. Bel Iblis jeta toutes ses forces dans la bataille, prêt à mourir pour laisser le temps à ses experts de retrouver le document de Caamas et épargner la galaxie d'une nouvelle guerre civile. Au terme d'une bataille difficile, la Nouvelle République remporta la victoire et la paix fut signée avec les Vestiges de l'Empire, notamment grâce à l'aide de Talon Karrde et Luke Skywalker. Bel Iblis profita de ce retour au calme pour prendre enfin une retraite bien méritée.

6. Dernier Adversaire

Le corellien profita de six années de tranquillité avant l'arrivée soudaine des Yuuzhan Vong, envahisseurs extragalactiques qui déferlèrent sur la galaxie pour annihiler toute vie sur leur passage. Si les nouveaux venus se heurtèrent d'abord au Nouvel Ordre Jedi, la Nouvelle République fut rapidement contrainte d'engager le combat et Bel Iblis fut rappelé comme conseiller militaire auprès de l'amiral Traest Kre'fey. Pragmatique, il comprit rapidement que les prisonniers Yuuzhan Vong étaient condamnés à mourir dans tous les cas et n'hésita pas à préconiser la destruction des multiples convois de réfugiés utilisés par les envahisseurs comme boucliers, ce qui choqua considérablement l'opinion publique. Il se vit retirer ses forces de combat et ne put assurer efficacement la défense de Coruscant, qui finit par tomber aux mains des Yuuzhan Vong au cours d'une bataille incroyablement meurtrière. Dégoûté par les manigances politiques du Sénat qu'il trouvait inefficace, Bel Iblis coupa de nouveau les ponts avec le haut commandement pour établir sa guerre privée contre les envahisseurs. Soutenu par de nombreux officiers d'élites qui partageaient ses opinions, il remporta des victoires à Tallaan et Fondor, avant d'être contacté par Luke Skywalker pour participer à la bataille d'Ebaq 9, destinée à piéger les envahisseurs. Malgré ses réticences à aider la Nouvelle République, le soutien de sa flotte de combat et de celle de l'Alliance des contrebandiers fit pencher la balance en faveur des défenseurs de la galaxie, qui remportèrent leur première victoire retentissante face aux Yuuzhan Vong. Suite à cette victoire, l'Alliance Galactique vit le jour et Bel Iblis joignit ses forces au nouveau régime pour renverser le cours de la guerre, menant ainsi l'offensive de Bilbringi et Duro. Lorsque l'ultime bataille se profila à Coruscant, Bel Iblis et le reste des hauts commandants de l'Alliance unirent leurs forces et menèrent l'assaut de la dernière chance avec toutes les forces combatives de la galaxie, remportant la victoire grâce à Luke Skywalker et Zonama Sekot.
Ainsi la paix revint dans la galaxie, et une phase de reconstruction débuta tandis que Bel Iblis retournait au calme de sa retraite.

Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 26/02/2016
Rédacteur(s) : Shess'caro'csapla
Mise en page : Shess'caro'csapla

Sources

Wookieepedia
Croisade Noire du Jedi Fou
Main de Thrawn
Le Nouvel Ordre Jedi

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Garm Bel Iblis. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité