StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Nomade
  • Titre original Nomad
  • Genre Comic-Book
  • Série Tales
  • Univers Legends
  • Année et période -32 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Rob Williams
  • Lettrage Michael Heisler
  • Dessins Brandon Badeaux
  • Couleurs Dan Jackson
  • Traducteur(s) Jérôme Wicky
  • Synopsis :

    Darca Nyl, mercenaire reconverti en paisible fermier, a vu sa femme et son fils se faire massacrer par un Jedi noir. Depuis, armé d'un sabre-laser légué par un Maître Jedi, Darca sillonne, seul, les systèmes de la Bordure Extérieure à la recherche du meurtrier. Reconnu à tort comme Jedi, il entretient pourtant un rapport privilégié avec la Force...

  • Note du staff SWU
     (82 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
 
     (82 %)

    Darca Nyl

    Partie 1/4

    L’histoire se déroule six mois après La Menace Fantôme. 
    Histoire principale de cette nouvelle formule de Tales, elle met en scène un Jedi nommé Darca Nyl qui a des allures de... Clint Eastwood dans un film de Sergio Leone ! Tout simplement excellent, je suis sous le charme. Williams et Badeaux ont réussi à transplanter l’ambiance de « Le Bon, la Brute, et le Truand » dans la galaxie Star Wars. Avec cette ambiance en toile de fond, on découvre un Jedi solitaire qui va faire passer Quinlan Vos pour un enfant de cœur, à la recherche d’un ennemi (armé d’un sabrelaser à la lame rouge sang pour l’info) avec qui il a un contentieux très très fort. 
    Badeaux soigne ses planches, malgré une mise en couleur un peu flashy par rapport à l’ambiance, avec des personnages qui ont tous « une gueule » et un caractère à l’avenant. Vivement la suite. 


    Darca Nyl

     

    Partie 2/4

    Darca Nyl



    Second chapitre des aventures de Darca Nyl et de l’homme qu’il pourchasse. Par élipses, Williams nous en révèle un peu plus sur son passé, ce qui nous confirme qu’il porte en lui une culpabilité énorme. Chaque chapitre est aussi la justification d’une nouvelle aventure. Comem lors de la première partie, les thèmes abordés sont parfaits, servis par des personnages très humains qui ne sont jamais ce qu’ils semblent être. On évolue dans un univers de gris, nul n’est bon ou méchant, y compris le héros (ou du moins attendu comme tel), et cela se ressent à la lecture. 
    Badeaux est largement à la hauteur du scénario. Ces planches sont dee plus en plus géniales. Sans encrage, il s’en sort à merveille grâce à une mise en couleur de Jackson qui respecte sur le moindre détail de ses dessins. Les personnages sont expressifs, ils ont un look d’enfer avec de nombreuses inspirations différentes. Mais le plus fort est selon moi les décors pour lesquels Badeaux ne ménage pas ses efforts. 

     

    Partie 3/4

    NomadCe chapitre est exactement dans la veine du précédent. La traque touche à sa fin, mais Darca apprend à mettre son obsession de côté pour venir en aide aux gens. On est exactement dans les thématiques des westerns dee Sergio Leone, le solitaire qui a tourné le dos à la vie retrouve son humanité en venant en aide aux personnes qui croisent sa route. L’ambiancec générale est très dure, on est clairement embarqué dans un tour-operator des endroits de la Bordure Extérieure où la survie est la plus difficile. 
    Badeaux toujours aussi bon enchaîne les décors radicalement différents. On reprochera éventuellement quelques impécisions sur les silhouettes et les visages, mais c’est peu de choses au regarde de tout ce qui est créé dans cette aventure. Je pense notamment au flashback d’ouverture qui se démarque autant par son incongruité que par les designs et la mise en scène. 

     

    Partie 4/4

    Nomad


    Dernier chapitre de Nomad. Honnêtement, l’histoire tire en longueur. Les réflexions psychologiques de Darca ont pris pas mal le pas sur l’ambiance western des débuts et donnent un tout moins bien équilibré. Cependant, force est de reconnaître que par le biais d’une énorme surprise, le scénario nous tient en haleine jusqu’au bout et offre une porte de sortie sympathique même si un peu conventionnelle. 

    Graphiquement, ça manque un peu d’encrage et la colorisation est un faiblarde sur une bonne partie des planches. Ce qui n’empêche pas la prestation de Badeaux d’être très spectaculaire et c’est tout de même ça qui compte. Le jeune dessinateur progresse et tente des perspectives et des poses très dynamiques, démarche qu’il poursuivra avec succès dans le premier arc de Rebellion. 
    Enfin, pour tout ceux qui ce sont attachés à Darca Nyl, disons simplement que l’on sait désormais, avec le recul, qu’il refera son apparition dans l’univers Star Wars.

La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

25 membres le possèdent (qui ?)
20 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité