StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Le vilain petit canard
 
Après l’arrêt de la publication par Marvel, la franchise entre en quelque sorte en sommeil durant quelques années. Puis à la fin des années 80, simultanément, un éditeur de romans et un de comics (Dark Horse) s’intéressent à Star Wars. Les premiers ouvrages publiés sont des succès critiques et commerciaux et contribuent à remettre Star Wars sur les rails pour la décennie suivante. En attendant le retour des films…

Cependant, le succès de Dark Horse avec ses propres comics Star Wars n’a pas pour autant remis au goût du jour la série Marvel. L’éditeur n’a pas ignoré le passé son héritage, mais sa préférence s’est dans un premier temps dirigée vers les comics strips de Goodwin et Williamson. Ceux-ci ont bénéficié d’une re-publication en albums, assemblés et colorisés pour l’occasion. Une initiative discutable et discutée mais qui a permis de les faire découvrir à un large public. D’ailleurs, aujourd’hui, c’est une nouvelle génération qui bénéficie de ces comics trips via une nouvelle publication sur internet (le site officiel pour être exact).

Williamson Strip


Pour la série Marvel, le chemin a été plus long. Mais comme nous l’indiquions en introduction, ces épisodes aussi ont fini par être remis au goût du jour après avoir été longuement ignorés. A la fin des années 90, l’intégralité de la série a été publié au sein de sept albums massifs (environ 700 pages chacun) avec cette fois une retouche de la colorisation. A la suite de cette publication, le statut des histoires a quelque peu changé.

A Long Time Ago


Jusque là, elles avaient été purement et simplement considéré hors continuité par Dark Horse et Lucas Licensing. La continuité en question étant représentée par les romans et les comics Dark Horse (et les films bien sûr) édités depuis le début des années 90. Mais leur re-publication, et l’intérêt que leur portaient fans et auteurs actuels, ces derniers intégrant même certaines des aventures de l’époque comme références dans leurs propres histoires, les ont en partie remis dans la sacro sainte continuité de l’univers Star Wars.

Le « en partie » est l’élément qui garantie des discussions interminables chez les fans car certaines aventures sont très difficiles à incorporer dans l’histoire telle qu’elle existe aujourd’hui. On pourrait même ajouter qu’il n’est pas toujours souhaitable de voir certaines de ces histoires, pour le moins originales, prendre place dans la vie de nos héros. Ce sont ces questions que nous allons aborder maintenant.
2. Marvel Star Wars et la Continuité
 
Au menu de cette partie : un petit florilège d’incohérences, ou bien au contraire de retcon, ou plus largement de remarques diverses et variées et d’importance toute relative plus communément appelée clins d’œil.

Par retcon, on entend retouche de la continuité. Ici, cela fait référence au statut hors-continuité des évènements survenus au cours de la série Marvel depuis que Dark Horse a récupéré la licence au début des années 90 et fait table rase du passé. Or, bien des années plus tard, plusieurs évènements ont été canonisés (c'est-à-dire réintroduits dans la continuité) a posteriori par le biais de référence dans des aventures publiées par les nouveaux éditeurs. Nous allons voir quels sont-ils avant d’attirer votre attention sur un certains nombre d’éléments qui passent facilement inaperçus mais ne manqueront pas d’intriguer les fans les plus assidus.


De retour dans la continuité


Annual 1
The Han Solo Trilogy - Volume Three: Rebel DawnKatya M'Buele, apparaît brièvement dans cette aventure.

Numéro 47 et Annual 3
Reversal of Fortune
Ce webstrip mentionne les planètes Belderone et Metalorn

Informations présentes dans "The New Essential Guide to Characters"
Comme dans l’édition originale du guide, un certain nombre “d’évènements Marvel” sont rendus canon :
Wedge Antilles : Rogue Squadron affronte les Nagai et les Tofs.
Bossk ; IG-88 : Le Chasseur de Primes travaille pour Domina Tagge et poursuit Lando pour le compte de Drebble sur Stenos et Keyorin
Shira Brie/Lumiya : Ce personnage obtient une fiche pour elle seule, combinant les histories des comics Marvel avec les développements ultérieurs du RPG.
C-3PO et R2-D2 : Mention des aventures sur The Wheel
Lando Calrissian ; Lobot : Le retour de Lando à Cloud City ; la trahison de Lobot ; son sauvetage par Luke & Shira Brie.
Chewbacca : Chewie retourne sur son monde d’origine et affronte Knife, l’agent Nagai qui a volé le vaisseau de Lando, le Cobra
Biggs Darklighter : Son sauvetage par Luke sur Tatooine ; Baron Tagge est propriétaire de la ferme des Darklighters ; le mariage de Fixer et Camie
Boba Fett : Fenn Shysa est mentionné comme le porteur d’une armure mandalorienne.
Nien Nunb : Vandelheim Mission – réimprimé par Dark Horse ; Lando est malade alors que les héros affrontent les Godoans ; la bataille contre les Nagai à Endor
Han Solo : la récompense de Han est volée par le pirate Crimson Jack.
Grand Moff Tarkin: La destruction de la superarme nomée le Tarkin
Darth Vader : Apparition du "Force-sensitive" Flint sur Bendarone

Informations présentes dans "The New Essential Guide to Chronology"
Comme dans l’édition originale du guide, un certain nombre “d’évènements Marvel” sont rendus canon :
- la cité des ossements sur la planète Mandalore ;
- les termites de métal sur Orleon ; l’ancien leader rebelle Cody Sun-Childe ;
- le maître d’armes alderaanien Giles Durane ;
- Vader et Valance poursuivent Tyler Lucian sur Centares ;
- Han et Chewbacca affrontent un monstre sur Aduba III et Crimson Jack leur vole leur récompense ;
- les problèmes sur The Wheel ;
- la rivalité de Vader avec la Maison Tagge et les membres de la famille Silas, Orman, Ulric et Domina ;
- la base-turbine des Tagge sur Yavin ;
- la destruction du Tarkin ;
- l’histoire du pilote rebelle Shira Brie, sa traîtrise et sa transformation en Lumiya ;
- la visite de Leia sur Mandalore et sa rencontre avec Fenn Shysa et Tobbi Dala ;
- Luke, Leia et Lando à la recherche de l’espion rebelle Tay Vanis ;
- l’Alliance des Planètes Libres et sa base temporaire sur Endor ;
- l’invasion Nagai, y compris l’implication de Lumiya ;
- les planètes Iskalon et Zeltros ;
- les affrontements avec les Tofs sur Saijo.

Informations présentes dans "The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
Ce guide mentionne brièvement le Baron Orman Tagge, la Maison Tagge, les Cloud Riders de Aduba-3, et inclut une courte entrée sur le vaisseau arme Tehk'lka des Nagai.


Quelques trivialités


Numéro 1

La couverture du #1 est basée sur un poster réalisé par Howard Chaykin qui est devenu depuis un des posters de collection les plus recherchés.

Les six parties de l’adaptation comics font partie des numéros les plus réimprimés de l’histoire des comics dans différents formats (2 millions d’exemplaires en circulation dans les mois qui ont suivi si on en croit le courrier des lecteurs)
The Essential Guide to Characters et plusieurs livres West End Games stipulent qu'Ulric Tagge meurt à bord de l’Etoile Noire. Evènement ignoré par la série Marvel puisque le personnage apparaîtra dans plusieurs épisodes.

Numéro 7

Cette aventure est une reprise de l’histoire des Sept Mercenaires.

Dans ce numéro, on voit Chewie en compagnie de deux charmantes jeunes femmes. Ce qui pose la question des penchants sexuels des Wookiees envers les belles humaines.

On a une référence au « High Galactic » au cours de cette histoire. Cette notion ne sera jamais reprise au profit du Basic qui deviendra la norme.

Don Gluth qui scénarise le numéro 10 est l’auteur de la novélisation de l’Empire Contre-attaque.

Numéro 17

Lorsque cette histoire a été écrite, personne ne savait bien sûr que Vador était le père de Luke. On pensait que le père de Luke était le frère d’Owen. Puis après la novélisation du Retour du Jedi, on a longtemps cru qu'Owen était le frère d’Obi-Wan. Et finalement, on a sur la vérité avec l’Attaque des Clones. Tout cela pour expliquer l’incohérence de la petite phrase de Beru à son mari.

Numéro 17

Attack of the Clones - Incredible Cross-Sections
Ce livre explique que le speeder jaune qu’Anakin vole au début du film appartient au Sénateur Simon Greyshade. Il est également précisé que le moteur du speeder a été préparé pour être utilise avec des vaisseau d’Aargau , le monde bancaire (#47).

Star Wars: Republic #46-48 - "Honor and Duty"
Dans cette histoire, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker ont pour mission de protéger le Sénateur Simon Greyshade.

Numéro 17-47

Dark Empire Sourcebook
Dans cet ouvrage de West End Games, Tagge Industries est mentionné comme un constructeur de vaisseaux. C’est évidemment une référence à la Maison Tagge. La planète Aargau est également évoquée.

Numéro 20

Dans le courrier des lecteurs du #20, on découvre une lettre de… Roy Thomas. En effet, le départ du scénariste ne semble pas avoir été choisi après le numéro 10, et il revient ici sur les développements apportés par la nouvelle équipe. Rien de bien croustillant cependant, Thomas se répand en félicitations, toute plus invraisemblables les unes que les autres puisqu’un de ses personnages préférés est Jaxxon le lapin vert !

Numéro 26

Les apparitions de Willard et Dodonna (et par la suite de Carlist Rieekan, Crix Madine, Mon Mothma ou Ackbar) expliquent en partie le succès de la série Marvel. Les auteurs étaient attentifs aux détails du film et avaient un souci de cohérence. Malgré cette volonté, il y a des ratés dont le plus connu est Wedge Antilles qui ne fait son apparition dans la série Marvel qu’au #78.

Numéro 35

La blessure de Leia est arrivée au cours d’une aventure non mise en image par Marvel. Cependant, dans un inédit de la série Marvel UK qui semble se passer à la même époque, Leia se fait une blessure similaire. Alors, coïncidence ou pas ? En tout cas, une belle opportunité de retcon.

Numéro 36

C’est déjà souligné dans la critique du numéro, mais il faut insister sur le fait qu’il est exceptionnel que Lucas est autorisé une rencontre entre Luke et Vador quelques mois avant l’Empire Contre-attaque. De nombreux fans considèrent que cela réduit l’intensité dramatique de la rencontre du film. Le même sentiment existe par rapport à Splinter of the Mind’s Eye où les deux personnages se rencontraient déjà. Cela fait de l’affrontement du film leur 3ème rencontre, quatrième s’il on comptabilise celle survenue dans la série Marvel UK.

Numéro 39

L’interview d’Archie Goodwin est issue du #41.

Les couvertures d’Infantino visibles dans la galerie de la fiche de l’Empire contre-Attaque sont issues du #42.

Les pinups réalisées par divers artistes (Terry Austin, Michael Golden, John Byrne, Marie Severin, Frank Miller, Walt Simonson, Joe Jusko, Fred Hembeck, Bob Layton & Marshall Rogers) sont issues des #43 et 44.

Comme expliqué dans l’interview d'Archie Goodwin, de nombreux éléments factuels n’étaient pas connus des auteurs au moment de la réalisation de l’adaptation. Ainsi, à l’exception de Dak (le canonnier de Luke), tous les autres acteurs de la bataille de Hoth (impériaux comme rebelles) n’ont pas leurs noms officiels.

Comme pour les wampas, Lucasfilm avait demandé aux auteurs de ne pas faire apparaître le monstre des astéroïdes afin de préserver la surprise dans le film. Pour les wampas, les auteurs ont suivi les consignes (en échange ils bénéficient d’une scène qui n’a pas été intégrée au montage du film), pour le ver gigantesque, la surprise est un peu éventée.

La perte du sabre de Luke est la source d’une des plus belles incohérences de la série Marvel. En effet, dans les numéros qui suivent l’adaptation de l’Empire contre-Attaque, Luke continue à se balader avec un sabre laser comme si de rien n’était. Les auteurs ont expliqué dans le courrier des lecteurs que Luke l’avait récupéré durant la chute. Cependant, les romans Shadows of the Empire et Last command ont infirmé cette hypothèse par la suite. Enfin, on peut toujours considérer que Luke avait un sabrelaser de rechange durant cette période.

Numéro 45

Premier numéro post-Episode V, premier numéro à 22 pages. Jusqu’ici, les numéros de la série se contentaient uniquement de 17 pages.

Louise Jones devient l’éditeur de la série à partir de ce numéro. Elle est connue pour avoir écrit River of Chaos pour Dark Horse quelques années plus tard, mais surtout pour être également Louise Simonson. Autrement dit, la femme de Walter Simonson qui a été le talentueux dessinateur de la série à la même époque.

Numéro 48

Boba Fett: Maze of Deception
La majorité des aventures de ce roman junior se passent sur le monde bancaire d’Aargau.


Numéro 48

Si intrinsèquement, ce numéro est de qualité, on ne peut s’empêcher d’avoir un énorme sentiment de décalage par rapport aux évènements du film encore tout récent : Leia croise Vador avec une animosité toute naturelle alors qu’il vient de mettre Han dans la carbonite, le Seigneur Sith s’arrête à des soucis financiers alors que Leia est depuis belle lurette un appât qui dépasse de loin de vagues considérations financières. Même les dessins contribuent à ce décalage en redonnant à Leia son look de A New Hope.

Numéro 51

Bien que Lando se soit largement racheté une conduite par la suite, à ce moment de l’histoire il demeure avant tout l’homme qui a trahi Han, Leia et Luke et doit prouver son honnêteté à chaque sortie. Or, on voit les leaders de l’Alliance compter sur lui le plus naturellement du monde. Dommage que cette facette du personnage n’ait pas été exploitée plus en avant.

Numéro 54

Le personnage Aron Peacebringer est un hommage de Claremont à John Carter, le personne d’Edgar Rice Burroughs.

Numéro 56

Ce numéro marque le retour de Bespin. Cependant, le destin de la Cité ne colle pas vraiment avec ce qu’on a pu voir dans d’autres romans type L’Académie Jedi, romans dans lesquels Bespin est encore sous contrôle impérial bien des années après la mort de l’Empereur.
On retrouve aussi Lobot avec une habilité surprenante, celle de contrôler des ordinateurs à distance. Capacité qu’il ne montrera pas dans ses autres apparitions, et capacité qui semble vraiment hors de portée d’un simple cyborg.

Numéro 57

Pour ses actions, le Capitaine Reece espère que Palpatine lui offrira un siège au Sénat. Personne n’a du lui expliquer que le Sénat a été dissout trois ans plus tôt.

Numéro 60

Ce numéro nous offre la première mention de Palpatine par son nom dans la série. Apparemment, un des membres de l’équipe de Marvel a dû lire la novélisation de A New Hope entre-temps.

Numéro 63

La notion de Shira Brie comme Main de l’Empereur est venue a posteriori. C’est un retcon basé sur le rôle de Mara Jade et une remarque de Thrawn expliquant à cette dernière qu’elle n’était pas la seule à occuper ce rôle, contrairement à ce qu’elle pensait. Ce retcon fonctionne assez bien malgré que Shira soit présentée comme un agent de Vador dans ce numéro, alors que l’Empereur formait ses « Mains » lui-même.

Numéro 65

Golrath est la base que l’Alliance Rebelle a quittée dans le numéro 50.

Numéro 66

Le personnage de Darial Anglethorn sera développé ultérieurement par Wizards of the Coast.

Numéro 68

The Essential Guide to Characters nous apprend la classe du vaisseau de Boba Fett et son véritable nom. Les informations données à ce sujet dans le #68 et dans le roman Tales of the Bounty Hunters sont contradictoires. Etant données les sources de la continuité actuelle, c’est le second ouvrage qui fait office de référence.

Ce numéro est l’occasion d’aborder le background des guerriers mandaloriens. Comme il se doit, il entre en contradiction avec les développements écrits par les comics et romans depuis, ces développements n’étant pas cohérents entre eux de toute façon (selon qu’ils aient été écrit avant ou après l’Attaque des Clones et la création de Jango Fett). Cette situation ne pouvant pas demeurer en l’état, Boba Fett et les Mandaloriens ont donné lieu à de sacrés travaux de retcon sur lesquels je ne m’étendrais pas.

Numéro 70

Jedi -- Shaak Ti
Ce comic se déroulant Durant la Guerre des Clones met en scène une Zeltrone nomée Lyshaa.

Dark Nest III: The Swarm War
Ce roman évoque une technique de manipulation pour amener quelqu’un à révéler ses secrets nommée the Zeltron Lead.

Numéro 70

The Han Solo Trilogy - Volume Two: The Hutt Gambit
Cette histoire sur le passé de Han Solo présente Rik Duel comme un des nombreux contrebandiers que Solo a connus sur Nar Shadaa.

Numéro 77

Return of the Jedi et Heir to the Empire
Borsk Fey’lya, lorsqu’il évoque la transmission des plans de l’Etoile Noire par le réseau d’espions Bothans de la Rébellion se garde bien d’évoquer le rôle joué par Vanis et Argo.

Numéro 80

Shadows of the Empire
Bien que très intéressante, l’histoire de Vanis et Argo est rendue caduque par une autre version de la manière dont les informations des Bothans ont été récupérées dans les Ombres de l’Empire. Ce roman rend également la conciliation des évènements de la recherche de Han Solo dans la série Marvel et dans la chronologie actuelle assez difficile.

Numéro 81

La situation dans laquelle on retrouve Fett ici est similaire aux circonstances dans lesquelles Dengar l’a sauvé. Est ce que cela signifie que les deux évènements se contredisent ou encore mieux, que Fett a été recraché deux fois par le Sarlaac ?!!

Numéro 86

Crimson Empire
Cette mini-série met en avant le Général Wessel et la planète Yinchorr. L’auteur de la mini-série pour Dark Horse, Randy Stradley, est aussi le scénariste du #86.

Jedi Council: Acts of War
Cette mini-série implique de nouveau les Yinchorris. Elle est également écrite par Stradley.

Numéro 90

Truce at Bakura
Dans ce numéro, Luke et Leia abordent le fait qu’ils n’ont dit à personne que Vador était leur père. Ce qui vient contredire les évènements racontés dans Truce at Bakura au cours desquels ont apprend que les gens sont informés.

Numéro 92

Présenté dans ce numéro, il est probable que Flint ait finit son apprentissage sous la tutelle de Lumiya après la mort de Vador. Dans le même numéro, Luke a pris un peu n’importe qui comme apprenti Jedi, ce qui montre à quel point Duffy et les éditeurs n’avaient pas saisi les subtilités de la Force à l’époque.

Numéro 98

Classic Star Wars
Cette série, basée sur les strips d’Archie Goodwin diffusés dans les journaux, met en scène les chantiers navals de Fondor. Les strips étant parus en premier, c’est en quelque sorte la série Marvel qui fait la référence. Mais Fondor et ses célèbres chantiers de construction seront nommés à plusieurs reprises. Une gigantesque bataille du NOJ y prendra même place.
3. Saucisson, baguette et "La Guerre des Etoiles"
 
Il aurait été impossible de conclure sans toucher quelques mots de l’adaptation française de la série Marvel. Au plus fort du succès de Star Wars dans les années 80, impossible pour le principal éditeur de comic-books Marvel en France d’ignorer le phénomène. Ainsi, Lug (plus tard devenu Semic, éditeur encore en activité) a publié la majeure partie de la série dans un de ses magazines phares de l’époque : Titans.

Cette publication a donné lieu à des modifications, certaines positives, d’autres moins. Dans la première catégorie, on trouve de superbes couvertures réalisées par Jean Frisano, artiste français. C’était une tradition de l’époque qui s’est malheureusement perdue depuis : fréquemment les magazines comme Strange et ses consoeurs bénéficiaient de couvertures spécialement réalisées par des artistes français. Très souvent réussies, elles conféraient une « french touch » aux publications. Au rayon des regrets, c’est bien sur la non publication d’un certain nombre d’épisodes, et surtout de toute la fin de la série toujours inédite en français.

Ci-dessous, voici l'intégralité des couvertures de Titans consacrées à Star Wars et quelques exemples d'autres couvertures de l'époque.
Merci à Thomas Frisano de nous offrir ces superbes scans. N'oubliez pas d'aller visiter son site pour en découvrir plus !

Les Titans

Par la suite, ces comics bénéficient de deux rééditions orchestrées par Delcourt. La première, en distribuée par Atlas, sous la forme d'une revue bimensuelle de 80 numéros + 1 hors-série parus entre février 2010 et février 2013. Ceux-ci rassemblent l'ensemble de ces récits au milieu desquels seront insérées, de manière chronologique, les adaptations de strips remontés par Dark Horse dans les classiques Early Years et Early Adventures, etc. Mais la publication fut un véritable chemin de croix avec tout d'abord des soucis liés aux abonnements, une diffusion en kiosque stoppée net au #51 si bien que les derniers numéros n'ont été transmis qu'aux abonnés, des problèmes d'envoi avec une réception chaotique des derniers numéros. Pour avoir un aperçu du mécontentement de l'époque, je vous invite à consulter ce topic.

Mais l'éditeur au triangle rouge corrige le tir dès 2014 avec le début de la série Star Wars Classic, au sein de laquelle ces aventures sont republiées sous forme d'intégrale. Et le must, c'est que les Marvel UK sont également inclus là-dedans ! En outre, les récits faisant partie de la série Devilworlds ont été publiés dans l'album Mondes Infernaux. Bref, ces précurseurs du comic Star Wars ont encore de beaux jours devant eux !

<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité