StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Jocasta Nu
Biographie
 

1. Gardienne des Archives Jedi

Malgré son apparence de vieille femme, Jocasta abritait une grande force intérieure et un fort caractère et était encore à son âge canonique l'une des plus grandes Directrices des Archives Jedi de l'Ordre. Une source de connaissances, la Jedi reflétait ses qualités sur ses robes, où figuraient les symboles Ansata du savoir et de l'enseignement, et, malgré son poste, gardait toujours son sabre-laser, souvenir lointain de ses missions sur le terrain.

Lorsque le Maître Nu devint Directrice des Archives, ce fut enfin pour elle l'occasion de faire partager à tous l'ensemble des connaissances acquises au fil des ans, comme celles inscrites dans les fichiers dont elle avait la charge. C'est ainsi qu'à maintes reprises elle aida notamment Obi-Wan Kenobi dans le but de retrouver une planète sur la carte galactique et ce après s'être entretenu un court moment avec lui des 'Vingt Egarés' et de la défection du Comte Dooku, départ qui l'avait grandement peinée. Toutefois, les années passées à la tête des Archives ayant renforcé sa fierté, lorsque les deux Jedi échouèrent dans leur recherche, Jocasta soutint d'emblée que si Kamino n'était pas dans les bases de données du Temple, c'est qu'elle n'existait pas et ne chercha pas outre-mesure à en savoir plus. Une preuve de l'arrogance qui frappait l'Ordre jusqu'à ses plus grands Maîtres.

2. La guerre des clones

En 22 av B.Y., Nu reçut une nouvelle aide : la padawan Ahsoka Tano. Celle-ci qui avait refusé d’obéir aux ordres lors de la Première Bataille de Felucia avait été assignée par le Haut Conseil de l’Ordre à la garde des Archives du Temple en guise de punition. Sa tâche étant déjà considérable, Nu accueillit la Padawan à bras ouverts et la familiarisa avec les lieux, notamment avec la salle des holocrons. Peu après sa rencontre avec Tano, Jocasta Nu surprit un comportement étrange dans les couloirs des archives. Le maître Jedi Ord Enisence était entré dans la bibliothèque et avait élevé la voix contre la padawan Tano. Sentant que quelque chose ne tournait pas rond, Nu décida d’interroger le maître Jedi. Cependant, le maître Enisence n’était pas le maître Enisence : il s’agissait du chasseur de primes Cato Parasitti, une Clawdite agissant sous les ordres du chasseur de primes Cad Bane. Coupant court à la conversation, l’apparent Jedi assomma Nu. Sans perdre de temps, Parasitti prit l’apparence de Jocasta Nu et lui déroba son sabre-laser et la vraie Jocasta Nu resta allongée sur le sol, inconsciente. Lorsque Jocasta Nu reprit ses esprits, le chasseur de primes était menotté et escorté par Ahsoka Tano jusqu’aux chevaliers Kenobi, Windu, Yoda, et Skywalker devant la salle des holocrons.

Quelques mois plus tard, Jocasta Nu fut consultée par le Conseil Jedi concernant les archives Jedi, et plus précisèment les archives concernant le maitre Sifo-Dyas. Maître Plo Koon venait de retrouver le sabre de ce dernier et une enquête fut relancée par le Conseil afin d'en savoir plus sur sa dernière mission. Selon les archives, il fut bien tué sur Felucia mais, malheureusement, son archive était scellée, et il était impossible pour les Jedi d'en savoir plus. Ce fut le Bureau du Chancelier Suprême qui en avait donné l'ordre, et, à l'époque, le chancelier suprême n'était autre que Finis Valorum.

3. Ultime héritage

D'une manière inconnue, Jocasta Nu échappa à l'Ordre 66 et à la Grande Purge des Jedi. Elle se réfugia sur une planète perdue, espérant mener une existence paisible après les atrocités qu'elle avait vécues durant la guerre des clones. Là, aidée par un jeune homme nommé Gar, elle s’attela à rassembler le peu de connaissances qu’elle avait put sauver du Temple Jedi ainsi que son savoir. En effet, elle avait pour objectif de refonder une académie secrète de Jedi.

Peu de temps après la prise de pouvoir de Palpatine, Jocasta confia son repaire secret à Gar : elle devait à tout prix retourner sur Coruscant. Caché dans les archives de l’ancien Temple Jedi, se trouvait un holocron contenant une liste de tous les enfants sensibles à la Force. Si  jamais ses informations venaient à tomber entre les mains de l’Empereur, les conséquences seraient effroyables. Ainsi, Jocasta s’infiltra sans problème dans la capitale galactique, usant de ses pouvoirs mentaux pour tromper la vigilance des clones troopers en patrouilles. Grâce à sa connaissance des lieux, elle pénétra dans l’ancien Temple Jedi par une issue secrète et accéda à une salle cachée des archives. Elle retrouva alors Cator, un droïde chargé de protéger cette chambre forte. Jocasta s’empara rapidement de l’holocron qu’elle était venue récupérer mais, alors qu’elle s’en allait aussi discrètement qu’elle était venue, elle tomba sur le Grand Inquisiteur. Jocasta engagea le duel avec lui, mais fut vite interrompu par l’arrivée de… Dark Vador ! Ce dernier avait pour mission de capturer vivante la vieille Jedi afin de l’amener devant l’Empereur et la forcer à révéler ses secrets. Jocasta n’eut pas d’autres choix que de se replier dans la salle des commandes des archives et, à grand regret, demanda la suppression de l’ensemble des fichiers contenus dans la banque de données du temple ! Le fidèle Cator ralentit alors Vador, laissant le temps à Jocasta de rassembler une arme capable de focaliser et amplifier l’énergie d’un sabre laser en un puissant faisceau dévastateur. Avant d’être totalement détruit, Cator, utilisant un scanner perfectionné identifia le Seigneur Sith comme étant l’ancien chevalier Jedi Anakin Skywalker.

Jocasta affronta Vador mais dut vite se rendre à l’évidence : ses talents de guerrière n’égalaient pas sa sagesse ! Elle n’était pas en mesure de lutter contre le Sith. La Jedi prit la fuite une fois encore, se débarrassant des troupes venues en renforts pour l’arrêter. Finalement, Jocasta fut acculée au bord d’un précipice. Décidée à mourir et à emporter avec elle ses connaissances tant convoitées, elle sauta dans le vide. L’impact avec le sol ne vint pas, à son grand désespoir : utilisant la Force, Dark Vador la rattrapa et la captura. De cette manière, le Seigneur Sith récupéra l’holocron mais, afin de l’amener à son maître, le détruisit, afin d’empêcher qu’il l’utilise pour former d’autres apprentis. Enfin, il exécuta Jocasta. Cette dernière périt, emportant avec elle l’identité du Sith ainsi que son immense savoir.

 
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 07/04/2018
Mise(s) à jour : Dark Stratis 23

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Jocasta Nu. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité