StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Mouvement Revanchiste
Description
 
Le mouvement Revanchiste, dont les membres étaient notamment connus sous le nom de Croisés Jedi, était une faction de l’Ordre Jedi au temps des Guerres Mandaloriennes. Fondée par le mystérieux Chevalier Jedi Revan, elle permit d’abord à certains Jedi de militer contre la progression des clans Mandaloriens. Mais lorsque les Guerres Mandaloriennes éclatèrent, les Revanchistes prirent les armes contre les Mandaloriens, allant à l’encontre de la décision du Haut Conseil de l’Ordre.
Historique
 

1. La Création (3 964 av B.Y.)

Vers 3 976 av B.Y., les clans Mandaloriens, unifiés sous le drapeau de Mandalore l’Ultime, entreprirent de conquérir des territoires placés sous la juridiction de la République Galactique. En réponse, la République Galactique envoya quelques flottilles afin d’éviter tout débordement. Mais cette réponse de la République était loin d’être suffisante pour tout le monde, et en particulier pour le Chevalier Jedi Revan. Ce dernier, révolté par le manque d’action du gouvernement, commença à soulever des débats au sein de l’Ordre Jedi. Mal vu par ses camarades Jedi, Revan n’obtint d’abord aucun soutien. Mais avec le temps, il acquit un cercle de partisans tout autant révoltés que lui, dont le plus célèbre reste Alek Squinquargesimus – le futur Dark Malak. Voyant que la République ne changeait pas de position concernant la défense des mondes de la Bordure, Revan et ses Revanchistes entreprirent de patrouiller le long de la Bordure Extérieure, afin d’évaluer la progression des Mandaloriens. Cependant, cette décision était grandement désapprouvée par le Haut Conseil de l’Ordre, et chaque Jedi qui se joignait à la cause de Revan voyait sa réputation salie.

2. Entrée en Guerre (3 964 - 3 961 av B.Y.)

Ignorant l’avis du Haut Conseil, le mouvement Revanchiste se mit en route pour le front. Sur le chemin, il fit une halte à Taris, siège de la Tour Jedi, afin d’y recruter davantage de Jedi. Sur place, le bras droit de Revan, Alek alias « Squint », tomba sur un jeune Padawan du nom de Zayne Carrick. Après l’avoir sauvé d’une énorme chute, Alek demanda à Zayne s’il était prêt à rejoindre les Croisés Jedi dans la guerre contre les Mandaloriens. Carrick, préférant suivre l’avis de son Maître, et de la majorité des Jedi de l’Ordre, refusa l’offre. Alek n’insista pas plus longuement, mais il dit à Carrick que parfois, un Jedi devait parcourir les ténèbres pour sauver la lumière. Sur quoi, il monta à bord d’une navette, et partit pour rejoindre son Maître. Le mouvement Revanchiste avait une guerre à mener.

Quelque temps après, tandis que Revan enquêtait seul sur Ondéron, le mouvement Revanchiste livrait bataille sur Suurja, dans la Bordure Extérieure (Quatrième Bataille de Suurja). À l’issue de la bataille, les Mandaloriens et la République n’avaient pas progressé. Cependant, une grande partie des Revanchistes fut vaincue et faite prisonnière. Une fois rassemblés, les Croisés Jedi furent transportés sur Flashpoint, dans la station du même nom. À l’origine une station républicaine, la station Flashpoint avait été reprise par les Mandaloriens, et confiée aux soins du scientifique Demagol afin qu’il s’adonne à ses expérimentations sur les Jedi et sur la Force. Sur place, les Revanchistes subirent des expériences terribles, plus comparables à des séances de torture qu’à des recherches expérimentales. Alek Squinquargesimus fut parmi les premiers à être pris comme cobaye. Après plusieurs tests, Alek rencontra, dans la prison, une jeune Arkanienne du nom de Jarael, que les Mandaloriens prenaient à tort pour une Jedi. Alors que Demagol s’apprêtait à choisir Jarael pour ses expériences, Alek se proposa de nouveau pour être cobaye, sachant pertinemment que Jarael n’était pas une Jedi. Demagol accepta l’offre du jeune Squint. Pendant ce temps, le mystérieux Revan rentrait au Temple Jedi sur Coruscant afin de faire son rapport. Il présenta aux Maîtres du Conseil l’objet de ses recherches, mais essuya un nouveau refus du Haut Conseil. Avant d’être congédié, Revan reçut l’ordre de sauver ses partisans prisonniers des Mandaloriens. Cependant, Revan n’eut pas le temps d’agir.

Sur Flashpoint, alors qu'Alek subissait une énième séance de torture inutile, un Mandalorien fit irruption dans la prison de la station et présenta à Demagol un nouveau spécimen à étudier. Il s’agissait en fait de Zayne Carrick, allié avec Rohlan Dyre, un Mandalorien renégat qui désapprouvait l’unification des clans Mandaloriens dans la guerre contre la République. Alors que le renégat et le scientifique étaient seuls en compagnie de Zayne Carrick, Rohlan Dyre frappa le scientifique fou et le neutralisa. Pour sortir de là sans se faire remarquer, Rohlan déguisa Zayne en Demagol. Une fois à l’extérieur de la station, Zayne se servit de la Force pour placer des charges explosives à travers le complexe. Lorsque les charges explosèrent, Rohlan Dyre ordonna l’évacuation du complexe. Carrick retourna dans la prison de la station et informa ses compagnons Jedi qu’ils étaient enfin libres. Chacun des Jedi revanchistes s’équipa d’une combinaison isolante avant d’embarquer sur un vaisseau laissé à l’abandon. A ce moment, Alek sentit une perturbation dans la Force : la guerre avait officiellement éclaté. Le mouvement Revanchiste était de retour.

Alors que la guerre se répandait à travers la galaxie, les Mandaloriens prirent pour cible la planète Serroco, alors défendue par l’amiral de la République Saul Karath. En plus d’abriter la population Stereb, Serroco accueillait également un camp pour les forces armées de la République. Au moment de passer à l’attaque, les Mandaloriens restèrent hors de portée de la flotte de Karath, et envoyèrent des têtes nucléaires à la surface de la planète. L’attaque provoqua la destruction de plusieurs cités Stereb, ainsi que la destruction du camp républicain. La catastrophe fut d’une telle ampleur que Revan et ses frères d’armes, se trouvant alors sur Cathar, la ressentirent à travers la Force. La bataille qui suivit en orbite autour de la planète vit la flotte de la République détruite. Vaincu, l’amiral Karath s’enfuit à bord du vaisseau personnel de Carth Onasi, accompagné de Carth Onasi, du commandant Dallan Morvis, de Zayne Carrick et de deux soldats de la République. Après la défaite de Serroco, Arkoh Adasca, le huitième seigneur de la Maison Adasca, envoya une invitation à Revan, le chef du mouvement Revanchiste. Plusieurs invités devaient assister à la fameuse réunion. Cependant, étant trop occupé à enquêter sur Cathar, ce fut le protégé de Revan, Alek Squinquargesimus, qui se rendit sur place en son nom. Des invitations avaient également été envoyées à l’amiral Saul Karath, au Maître Jedi Lucien Draay, et enfin Mandalore l’Ultime. L’objet de la réunion était en fait la mise aux enchères de la nouvelle arme d’Adasca : son élevage d’exogorths modifiés, qu’Arkoh ne tarda pas à révéler à ses invités. Celui qui le possèderait serait invincible. Néanmoins, à l’issue d’une bataille provoquée par le Jedi Zayne Carrick à bord du vaisseau d’Adasca, les exogorths furent libérés. Arkoh Adasca périt à bord de son vaisseau, et Alek s’enfuit après avoir combattu plusieurs vagues d’assassins droïdes Mandaloriens.

Quelque temps après, le mouvement Revanchiste se regroupa et se rendit sur Cathar. Sur place, Revan et ses compagnons reçurent la visite de plusieurs maîtres du Haut Conseil. Ceux-ci étaient venus pour leur dire que les Mandaloriens n’étaient pas l’affaire de l’Ordre Jedi, et qu’ils devaient abandonner leur croisade définitivement. Cependant, un événement imprévu survint. Alors qu’ils discutaient, les Maîtres Jedi et les Revanchistes virent une foule de Cathar courir dans leur direction, pourchassés par des Mandaloriens. Les Jedi ripostèrent immédiatement, mais ils finirent par comprendre qu’ils étaient face à une vision commune du passé ; la vision d’une population Cathar exterminée par les machines de guerre Mandaloriennes. Lorsque la vision prit fin, Revan ramassa un casque à moitié enterré dans le sol. C’était le casque d’une guerrière Mandalorienne qu’ils avaient vue dans leur vision. Cette guerrière avait osé contester l’ordre direct de son supérieur en défendant la population Cathar, et elle en avait payé le prix. Mais Revan comptait bien redoubler d’efforts pour qu’un tel massacre n’ait plus jamais lieu. Aussi porta-t-il le masque abandonné à son visage et jura de défaire une bonne fois pour toutes les Mandaloriens en brandissant son sabre-laser à lame violette. Cette vision suffit à convaincre les Maîtres du Haut Conseil que les Jedi avaient définitivement un rôle à jouer dans la guerre. Avec l’entier accord du Haut Conseil Jedi, Revan et Malak – anciennement Alek Squinquargesimus - furent promus généraux des armées de la République, et de nombreux Jedi vinrent grossir les rangs du mouvement Revanchiste.

3. La déchéance (3 960 av B.Y.)

Fort d’une nouvelle armée, le mouvement Revanchiste devint un atout précieux pour la République. Chaque bataille était un succès pour la République, et chaque bataille était la preuve de la qualité de stratège de Revan. Après plusieurs défaites, les Mandaloriens commencèrent à se replier au fond de la Bordure Extérieure dans l’espoir de se cacher. Malheureusement pour eux, Revan était déterminé à les éradiquer jusqu’au dernier. Cependant, sur leur chemin, Revan et Malak découvrirent l’existence d’un ancien artefact renfermant le secret d’une arme surpuissante : une carte stellaire Rakatan. Lorsqu’ils trouvèrent la première carte stellaire dans des ruines à proximité de l’Enclave Jedi de Dantooine, Revan et Malak apprirent qu’il existait d’autres cartes qui, une fois rassemblées, leur offriraient la clé de la légendaire Forge Stellaire. Face à cette découverte, Malak fut d’abord réticent, et fit part de ses doutes à son maître. Mais Revan, qui avait déjà commencé à succomber au Côté Obscur à cause de sa haine des Mandaloriens, ignora les avertissements de son apprenti, et décida de suivre la piste de la Forge Stellaire, tout en continuant sa campagne contre Mandalore l’Ultime. À ce moment, le mouvement Revanchiste cessa d’agir selon ses principes, et plusieurs Jedi commencèrent à douter des motivations de leur leader. Certains quittèrent les rangs du mouvement Revanchiste pour retourner au Temple Jedi de Coruscant.

En 3 961 av B.Y., après avoir retrouvé la trace de plusieurs cartes stellaires Rakatan, Revan se rendit sur Malachor V, un ancien monde Sith situé dans l’espace Sith. À sa surface, le « Revanchiste » retrouva une ancienne académie Sith abandonnée, connue sous le nom d’Académie Trayus. Durant ses fouilles de l’académie, Revan fut littéralement attaqué par le Côté Obscur, mais il parvint à s’en sortir en puisant dans les énergies maléfiques qui l’entouraient. Si le Côté Obscur ne pouvait s’emparer de lui, en revanche lui s’emparerait du pouvoir du Côté Obscur. Son enquête finit par révéler l’existence d’un ancien ordre Sith oublié : le Triumvirat Sith. Revan voyait cet ordre comme une menace bien plus dangereuse que les Mandaloriens. Aussi se jura-t-il de tout faire pour éradiquer cette menace. Quelque temps après ses découvertes, Revan décida de mettre fin à la menace Mandalorienne lors d’une dernière bataille. Mettant toutes ses forces en jeu, Revan parvint à écraser les forces Mandaloriennes jusqu’à ce que celles-ci se rendent. De nombreux Jedi revanchistes avaient péri, et ceux qui avaient survécu avaient déjà succombé au Côté Obscur. Ayant remporté la victoire, les Croisés Jedi et les soldats de la République restèrent fidèles à Revan. Et pour officialiser l’avènement de son nouvel ordre, Revan, ancien leader du mouvement Revanchiste, s’empara de la Forge Stellaire et s’autoproclama Seigneur Noir des Sith, aux côtés de son apprenti Dark Malak. Le mouvement Revanchiste finit par se dissoudre pour donner naissance au nouvel Empire Sith, avant de déclarer la guerre à la République Galactique et à l’Ordre Jedi.

Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République    Le Dossier Force - Les Archives Jedi   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 15/05/2013
Rédacteur(s) : Jedimax01
Mise en page : Jedimax01

Sources

  • http://starwars.wikia.com/wiki/Revanchist
  • Star Wars: Knights of the Old Republic (comic-book)
  • Star Wars: Knights of the Old Republic (videogame)

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique de l'organisation par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Mouvement Revanchiste. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité