StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Demagol - Antos Wyrick


D'Antos Wyrick à Demagol
 

1. Présentation

Antos Wyrick, surnommé plus tard Demagol durant les Guerres Mandaloriennes, était un scientifique Zeltron connu pour son travail sur les Jedi et la Force. Après une enfance passée en tant qu’esclave, il travailla pour le compte des Mandaloriens, et ce fut pendant la Grande Guerre des Sith qu’il s’obstina à trouver une nature scientifique à la Force. Ses méthodes et opérations chirurgicales étaient particulièrement torturantes et sadiques. Tandis que les Mandaloriens le présentaient comme un génie des sciences, ses ennemis – en particulier les Jedi et la République – le considéraient comme un fou responsable de crimes scientifiques atroces.

2. L’enfant esclave

Demagol, encore enfant, un scalpel laser à la main et couvert de tâche de sang, témoignant des expériences biologiques menées par les Iskallonis
Alors qu’il n’était qu’un enfant, Antos Wyrick fut enlevé par des Iskallonis menant un raid pour se procurer de nouveaux esclaves. Ces êtres étaient des cyborgs vivant sur la planète Iskadrell. Il s’agissait d’une civilisation très renfermée par rapport au reste de la galaxie, qui ne sortait de son monde que pour organiser des raids comme celui dont Antos avait été victime. Les Iskallonis ne vivaient que pour les sciences médicales, en particulier les biotechnologies et ne ressentaient aucune émotion, à l’image d’un droïde. C’est dans ces conditions sociales très particulières que le jeune Antos Wyrick passa la majeur partie de son enfance, apprenant à manipuler le matériel chirurgical comme le faisaient les Iskallonis. Cette vie à l’écart du reste de la galaxie et des autres civilisations marqua considérablement la psychologie d’Antos. L’empathie caractéristique des Zeltrons, qui en temps normal avaient la capacité de ressentir les émotions des autres, ne s’était pas développée chez Wyrick à cause de ce train de vie vide d’émotions. De par l’endoctrinement des Iskallonis, il devint naturellement attentionné voir obsédé par le savoir scientifique et le domaine biomédical.

3. Le Croisé Mandalorien

Cette vie s’acheva brutalement lorsque les Croisés Mandaloriens envahirent Iskadrell durant la Grande Guerre des Sith. Antos fut dès lors, comme beaucoup d’autres esclaves, introduit dans la civilisation mandalorienne. Il eut l’honneur d’être initié aux arts du combat mandalorien par Mandalore l’Indomptable en personne et rejoignit les rangs des Croisés. Le Zeltron voyait en ce maître un soldat invincible. Mais cette image fut démentie lorsque celui-ci fut battu en duel sur le monde de Kuar par Ulic Quel-Droma, un Seigneur Sith. Cette défaite marqua le début de la participation des Mandaloriens auprès des Sith face aux Jedi.  

Antos, qui ne pouvait pas imaginer que le puissant Mandalore puisse être terrassé par un étranger, fut immédiatement fasciné par les Jedi et leur Force. Dès ce jour, il ne cessa de chercher une explication scientifique à la manifestation de ce pouvoir mystique limité seulement aux êtres qui y sont sensibles.  

Sa volonté de trouver une réponse était telle qu’il osa se rendre un jour dans les appartements privés d’Ulic afin d’y rechercher un quelconque indice. Il s’empara d’une toge Jedi qu’il garda précieusement, espérant y extraire un ADN Jedi. Une nouvelle ambition avait motivé le jeune Croisé : pouvoir manipuler la Force, la distribuer à n’importe quel individu et créer des Chevaliers Mandaloriens dotés de cette capacité.

4. L’universitaire et l’académie d’Osadia

Après la Grande Guerre des Sith et la mort de Mandalore l’Indomptable, le Zeltron se vit livré à lui-même et décida de rejoindre les mondes de la République. Il intégra une université sur Arkania au sein de laquelle son savoir scientifique et son intelligence en fit l’un des étudiants les plus prometteurs. Mais cette ascension fut mise à terme lorsque la famille Adasca, une puissante et riche famille arkanienne qui avait la main mise sur la planète, décida d’exclure de leur capitale Adascopolis et de leurs universités tous ceux qui n’étaient pas de sang pur. Antos se retrouva marginalisé aux côtés d’une grande quantité d’étranger, en particulier des Scions, considéré comme une sous-espèce arkanienne. Il noua avec certains d’entre eux un solide lien d’amitié, et continua à avancer et à se cultiver avec cette petite communauté.   

Antos Wyrick dans son école dDurant cette période Wyrick avait pris le temps de s’intéresser à la robe d’Ulic, et découvrit à partir d’un cheveu qu’elle avait en fait appartenu au puissant Jedi Arca Jeth, qui avait été le maître Jedi d’Ulic Quel-Droma. Il espérait, à partir de l’ADN du Jedi, pouvoir créer ses fameux chevaliers.

Cette nouvelle découverte le motiva quelques temps plus tard à mener une équipe de chercheurs jusqu’à la planète forestière d’Osadia. Il y mit sur pied une base de recherche spécialement destinée à l’étude de la Force et à la formation des Chevaliers Mandaloriens qu’il avait imaginés longtemps auparavant. Il avait par ailleurs pris contact avec Mandalore l’Ultime, le successeur de Mandalore l’Indomptable, pour le tenir au courant de ses recherches.

Les enseignements des Iskallonis refirent plus que jamais surface, et Antos commença à mener des opérations et des expériences chirurgicales poussées et illégales, telles que la modification génétique in vitro. Le fait que Arca Jeth n’était pas de souche pure et possédait du sang Sephi posa quelques difficultés au Zeltron. Nombreux furent ses échecs et ses sujets d’expérience, jusqu’à ce qu’il parvienne à une naissance réussie, issue de deux chercheurs Scion. Cet enfant fut appelé Edessa. D’après la même « recette », de nombreux enfants firent par la suite partie de ce programme génétique.

A cette époque Antos eut une relation amoureuse avec une Zeltron, et donna naissance à une fille, Chantique. Elle-même avait suivi les modifications génétiques établies par son propre père, ce qui faisait d’elle un individu à la fois Zeltron, Arkanien et Sephi.

5. La fin du projet

Avide de nouvelles souches, Antos négocia des accords en secret avec le Creuset, un organisme de commerce d’esclaves, pour obtenir de nouvelles familles. Il alla même jusqu’à échanger sa propre fille Chantique, qu’il considérait comme trop perturbatrice, en échange de familles. Mais la présence du Creuset commença à prendre une proportion inquiétante dans les affaires de l’académie de Wyrick. Dace Golliard, le contact avec qui il réalisait des échanges, finit par organiser un raid sur Osadia. Il s’empara de tous les enfants et étudiants destinés à devenir des Chevaliers Mandaloriens. L’ancien officier de flotte de la République dévasta les laboratoires et réduisit à néant tout ce qu’avait bâti le Zeltron, alors que celui-ci s’apprêtait à faire par de sa réussite à Mandalore. Ses chercheurs, découvrant sa relation avec la Creuset, retournèrent leur veste.    

Abattu par cette perte, il jura de chercher tous les enfants qui avaient été le fruit de ses recherches. Mais il s’avéra que cette quête le mena à chaque fois à l’échec. Sans perdre espoir, il décida de rejoindre à nouveau ceux qui l’avaient sauvé de l’esclavage : les Mandaloriens.
Durant la croisade de Mandalore l'Ultime
 

1. Nouvelle activité sur Flashpoint

Antos, désormais revétu de la sinistre armure mandalorienne qui le fit connaitre sous le nom de <a href=Demagol, manipulant son éternel scalpel laser' width='190' height='241' />Antos Wyrick rejoignit les rangs Néo-Croisés en tant que scientifique, vingt années après avoir subi une défaite cuisante avec les Croisés. Il changea pour l’occasion d’identité en prenant le surnom de Demagol - Demar’agol en Mando’a qui signifie « qui sculpte la chair ». Il gagna la confiance de Mandalore l’Ultime qui lui assigna la direction de la Station de Recherche Flashpoint, une base initialement construite pour un usage scientifique et récemment capturée par les Mandaloriens. Démagol reprit ainsi ses études sur la Force, cette fois-ci à partir des prisonniers de guerre Jedi que lui fourniraient les Mandaloriens. Il restait convaincu que ses recherches allaient révolutionner l’armée et qu’il apporterait des avancées bien plus significatives que n’importe quel soldat Néo-Croisés.

Néanmoins, parmi les autorités mandalorienne, Cassus Fett, fidèle Maréchal Néo-Croisé, exprimait son désaccord envers la mise en service de la station Flashpoint. Malgré le soutien de Mandalore envers Demagol, il considérait qu’il ne s’agissait là que d’un nouveau projet qui n’allait aboutir qu’à une perte de temps supplémentaire. Il restait persuadé que la meilleure façon de battre les Jedi étaient de les affronter par la force des armes, ce qui déplaisait à Demagol qui s’acharnait à vouloir soutirer les secrets de cette mystérieuse Force par la rigueur scientifique et intellectuelle.

Mais si Flashpoint était une planète des plus inhospitalières, cette fournaise dont les jours ne duraient qu’une heure offrait à Demagol une sécurité sans faille de par sa distance des mondes républicains et de par son existence secrète gardée par les Mandaloriens. La seule chose qui pouvait déranger le scientifique était les gardes. Sa relation avec eux n’était pas des meilleures. Même si ces derniers avaient une petite idée de ses activités – étant donné qu’ils étaient chargés d’assurer le transfert des prisonniers Jedi pour les fournir à un scientifique – Demagol n’était absolument pas du genre à partager ses expériences et à leur ouvrir ses portes.

Au début de la guerre, Demagol ne disposait que de peu de sujets tests, les combats n’ayant pas encore pris beaucoup d’importance. Il s’exerçait donc à classifier les Jedi en fonction des espèces et de leur répartition en nombre au sein de l’Ordre Jedi. Ses premiers sujets furent un Rodien et un Humain, sur lesquels il s’adonna à des tests qui furent non fructueux. D’autant plus que les deux Jedi étaient peu résistants et succombèrent rapidement aux expériences.

C’est alors que Mandalore lui envoya l’officier Néo-Croisé Pulsipher pour le seconder et mener à bien la surveillance de la station. Demagol n’en était pas satisfait, et trouvait ce nouvel acolyte particulièrement repoussant. De plus, Pulsipher croyait que la Force était donnée aux Jedi par une quelconque magie fournie par des talismans et autres gadgets mystiques, ce qui désolait le scientifique. La première grande arrivée de prisonniers Jedi sur Flashpoint fut effectuée par un Mandalorien bien connu des champs de bataille : Rohlan Dyre, le « Poseur de Questions ». Demagol avait entendu dire qu’il avait posé plusieurs questions au sujet de son activité, et considérait que ce Mandalorien se mêlait de choses qui ne le regardaient pas.

Cette nouvelle cargaison de captifs, venue de la planète Surrja, permit à Demagol d’étudier des Jedi de toute génération, et surtout des Jedi bien plus résistants et expérimentés que les premiers. En effet ceux-ci appartenaient à une nouvelle élite qui agissait face aux Mandaloriens sans le consentement du Haut Conseil Jedi : les Revanchistes. Demagol fut fasciné par la résistance d’un Jedi en particulier, qui supportait tous les tests qu’il lui faisait subir. Il se faisait appeler Squint et semblait plus puissant que les autres sujets d’étude. Demagol était déterminé à poursuivre des tests sur lui, et n’était pas déterminé à le pousser jusqu’à la mort.

Demagol soupçonnait en même temps Pulsipher de rapporter à Mandalore et ses acolytes que ses expériences étaient un échec. Et ce fut une réjouissance lorsqu’il apprit que le Néo-Croisé allait être assigné à une nouvelle mission sur Taris pour rechercher un artefact Sith, le Talisman de Murr. Peu de temps après, la présumée « Jedi » Jarael, capturée sur Vanquo, présenta un nouvel intérêt pour Demagol, car c’était une Scion. Il souhaitait l’expérimenter une fois ses expériences sur Squint terminées.

2. L’attaque et la fuite de Flashpoint

Presque immédiatement après, Flashpoint fut infiltrée puis attaquée par Rohlan Dyre allié aux amis de Jarael. 

Demagol fut assommé par Dyre alors qu’il examinait le Jedi Zayne Carrick, que Dyre s’était arrangé à faire passer en priorité pour la bonne conduite du plan. Reprenant ses esprits pendant l’extraction des prisonniers, Demagol eu le temps de transférer toutes ses recherches dans une database cachée sous l’ongle de son pouce. La station allait être réduite à néant, et Demagol se vit revivre le scénario catastrophe de l’académie d’Osadia. Il n’était cependant pas décidé à se rendre. C’est à ce moment-là, en voyant les vidéos extérieures, que Jarael rappela à Demagol les traits caractéristiques des enfants Scions qu’il avait mis au monde sur Osadia, d’autant plus qu’elle semblait avoir l’âge idéal pour correspondre à l’un d’entre eux. 

Lorsque Rohlan revint chercher Démagol pour l’extraire de la base, ce dernier lui injecta une drogue qui mit le Mandalorien hors d’état de nuire. Démagol échangea son armure avec celle de Rohlan et transporta le faux Demagol jusqu’au vaisseau qui était censé l’emmener devant la justice républicaine. Demagol, soit le faux Rohlan, se faufila discrètement à l’intérieur du Dernier Recours malgré avoir promis à Carrick qu’il accompagnerait Démagol devant la justice. Cette Jarael l’intéressait fortement. Planqué dans la soute dans une caisse de contrebande, il eut le temps d’en apprendre plus sur l’équipage à partir de l’écoute des conversations. Il rassembla ainsi quelques informations sur Jarael, l’escroc Marn Hieroglyph surnommé Gryph, le très recherché Zayne Carrick, le droïde LB et le vieillard Campeur, envers qui Jarael avait une dette de vie. Mais Demagol se rendait compte qu’il s’était lui-même pris au piège par son mensonge, car il ne pourrait jamais enlever son armure pour ne pas révéler sa véritable identité. Et en tant que Mandalorien recherché même par ses supérieurs, il ne pouvait plus mettre le pied dehors. Néanmoins, un modulateur lui permettait aisément de prendre la voix de Rohlan Dyre.
Usurpation de l'identité de Rohlan
 

1. Les négociations d’Adascorp

Après une halte sur Ralltir, Campeur, LB et Jarel reprirent leur route, laissant Zayne sur place pour rejoindre Gryph. Durant leur saut en hyperespace, Campeur fut attaqué par un droïde HK-24 infiltré dans la soute alors qu’il effectuait des réglages. Jarael descendit immédiatement à sa rescousse, devenant une nouvelle cible pour le droïde. Le faux Rohlan, toujours caché dans la malle, se sentit obligé d’intervenir et pulvérisa le droïde. A la surprise générale, il leur fit croire qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de quitter le vaisseau de façon discrète aux arrêts précédents.

Campeur était mal en point, et il fallait une aide médicale urgente pour pouvoir le sauver. Les connaissances médicales de Demagol lui permirent de se maintenir, alors que Jarael se décidait à aller chercher de l’aide sur la planète Arkania, son monde natal. Etant une Scion et non une Arkanienne de sang pur, il fallut qu’elle se déguise pour intégrer le vaste vaisseau médical qu’était Adascorp, organisme que Campeur avait justement dû fuir pendant des années… D’après les analyses de sang fournies par Jarael, ils reconnurent immédiatement l’identité de Campeur. Le Seigneur Adasca, héritier du complexe et dirigeant du monde d’Arkania, fit immédiatement amener Campeur à bord du vaisseau pour le soigner. Pendant l’opération, Adasca offrit à Demagol une certaine liberté. Ayant accès à de nombreuses informations scientifiques médicales, Demagol passa son temps à lire et à s’enrichir. Il attira d’ailleurs l’intérêt d’Adasca en présentant une curiosité et une faculté à apprendre qui n’étaient pas habituelles chez les Mandaloriens.

Melée confuse entre les Jedi de <a href=Zayne Carrick et les mandaloriens' width='279' height='159' />Rapidement Jarael découvrit qu’Adasca avait en fait soigné Campeur, et qu’elle était en quelque sorte un otage pour forcer ce dernier à terminer le projet de taille qui l’avait fait fuir il y a des années. Génie dans son domaine, Campeur avait été un ancien employé d’Adascorp, connu autrefois sous le nom de Gorman Vandrayk, et avait mené un projet pour contrôler des Exogorths, de géants vers de l’espace affamés. Il avait fuit l’organisation quand il avait su que sa création allait servir dans un but militaire, pour détruire des mondes.

Alors que le projet se finissait, Adasca fit venir les principales personnalités de la guerre afin de vendre sa monstrueuse création au plus offrant. Parmi eux figuraient l’Amiral Karath, le Chevalier Jedi Alek surnommé Squint ainsi que Mandalore l’Ultime. Adasca utilisa le faux Rohlan pour contacter et inviter de manière convaincante le Mandalore à cette réunion censée être pacifique. Ce fut un honneur pour Demagol de retrouver le visage de Mandalore l’Ultime, même si il incarnait désormais le Mandalorien le plus controversé du moment…

Ayant accès aux laboratoires d’Adascorp, Demagol eut la possibilité de savoir si Jarael provenait de ses anciennes expériences ou non. Il avait pu récupérer un cheveu de la Scion sur l’oreiller de celle-ci pendant qu’elle s’était absentée. Mais n’ayant pas accès à tout le matériel médical, il lui fallait un certain temps avoir d’obtenir des résultats. Et heureusement, il se rappelait de la plupart des marqueurs génétique la concernant. Mais la venue de Mandalore et des autres négociants interrompit ses recherches. Il ne put ainsi se déterminer à savoir si il valait le coup de continuer à suivre la Scion ou non.

A son arrivée, le chef mandalorien demanda à rencontrer le guerrier qu’il croyait mort. C’est à cette occasion qu’il demanda au faux Rohlan de porter une nouvelle armure mandalorienne néo-croisé aux teintes rouges et blanches. Il eut également l’indulgence de lui laisser un certain temps pour réfléchir à sa destinée. Le changement d’armure fut un prétexte pour le mettre aux normes de l’armée et surtout pour qu’il ne soit plus reconnaissable. Mandalore tenait à maintenir la mort officielle que Rohlan Dyre avait voulu faire croire sur Flashpoint.

Pendant les négociations, le Seigneur Adasca fut alerté par son acolyte, Idji, que le labo médical avait des résultats concertant les analyses de sang de Jarael qu’il avait voulu faire faire. Car lui aussi s’intéressait à la fille, mais pour d’autres raisons. L’un d’entre eux devait s’y rendre personnellement pour savoir les résultats. Idji y fut envoyé. Demagol le suivit discrètement et obtint les informations qu’il souhaitait sur les analyses. Il réduisit aux silences les chercheurs du labo en les tuant. Il sut presque aussitôt que Jarael était Edessa, qu’il avait appelé son « Triomphe » sur Osadia. C’était l’enfant Scion qu’il avait le plus regretté. Il était donc plus déterminé que jamais à continuer à faire équipe avec elle.

Les négociations tournèrent court. Zayne Carrick, présent sur le vaisseau en tant que captif de Karath, utilisa la nouvelle armure de Dyre pour simuler un conflit entre mandaloriens et républicains. Peu après il déclencha, à l’aide de son ancien maître et ennemi Lucien également présent, une véritable bataille sous le dôme de l’observation de l’Héritage Arkanien. Il assura ensuite à Campeur depuis un comlink que Jarael était saine et sauve. Celui-ci, depuis un centre de contrôle, décida alors d’envoyer ses Exogorths détruire le vaisseau. Demagol aida Jarael, Zayne et Squint à fuir l’Héritage Arkanien ainsi que Lucien, qui voulait en finir avec Carrick. Slyssk, un récent associé de Gryph, arriva de justesse à bord d’un vaisseau de ravitaillement républicain nouvellement volé, le Moomo Milliwaw, pour sauver le groupe. Campeur partit seul emmener ses Exogorths dans un endroit lointain et sûr.

2. La bataille de Taris

La prochaine destination de Demagol fut Taris, qui était en proie à l’invasion mandalorienne. Aux commandes du vaisseau, il n’eut pas de mal à se faire passer pour un mandalorien aux commandes d’un cargo capturé. On lui demanda d’aller à la zone de largage polaire orbitale pour recyclage. Sur sa route, il largua Zayne, équipé de la nouvelle armure mandalorienne de Dyre. Le Jedi devait rejoindre Gryph, devenu leader d’un groupe de résistance sur Taris. 

Rohlan essaya pendant ce temps d’aider Jarael à surmonter la culpabilité qu’elle éprouvait à avoir envoyé Campeur sur l’Héritage Arkanien. Squint, encore parmi eux, entraîna Jarael au combat sous l’impulsion de Demagol. Celui-ci souhaitait débuter dors et déjà l’entraînement de la Scion. Il espérait de même que Carrick allait participer à sa formation de Jedi. Même si ce n’était pas le meilleur maître disponible, il le préférait à Alek, qui était bien trop attaché à elle et représentait le danger de séparer la Scion de Demagol.

3. Mission sur Odryn

Afin de s’innocenter auprès du Haut Conseil Jedi pour des crimes qu’il n’avait pas commis, Zayne Carrick fut amené à diriger une opération sur la planète Odryn, monde des Feeorin, avec l’aide de Jarael, Marn et les frères Moomo, deux Ithoriens nouveaux parmi l’équipage. Le but de la mission était d’infiltrer le Sanctuaire de l’Exalté, difficilement accessible aux étrangers. Celui-ci était censé renfermer tout un tas d’artefacts Sith réunis par les accusateurs de Zayne, le Pacte Jedi. La dénonciation de cet intérêt du Pacte envers des objets Sith serait une preuve suffisante pour attirer l’attention du Conseil. Dans le Sanctuaire, les frères Moomo volèrent discrètement plusieurs artefacts dans le but de les revendre. De retour au vaisseau pendant que Carrick et ses compagnons continuaient la mission, ils dévoilèrent leur trouvaille au faux Rohlan. Celui-ci fut particulièrement intéressé par un sabre laser contenu dans une résine qui était censée rendre inoffensif chaque objet Sith. Demagol s’interrogea à l’idée que les Jedi n’arrivaient même pas à comprendre leurs propres pouvoirs… Il comptait, une fois avoir extrait le sabre de sa protection, le donner à Jarael pour sa formation de Jedi.
Suite à la réabilitation de Zayne Carrick
 

1. Les évènements de Metellos 3

Demagol et JaraelPlusieurs mois après que Carrick et Hierogryph aient été innocentés par l’Ordre Jedi, Demagol continuait à voyager aux côtés de Jarael, en essayant de gagner de plus en plus sa confiance, notamment en lui enseignant les arts mandaloriens et en essayant de lui faire comprendre qu’elle était quelqu’un d’important. D’autre part, les missions que Jarael décidait ou acceptait d’exécuter causaient une perte de temps pour Demagol qui se trouvait pour le coup ralenti dans son projet de former la Scion aux arts Jedi.

Il fut rapidement amené à accompagner Marn et la Scion dans une mission organisé par le Snivvien sur Metellos 3. Celle-ci était une lune sans oxygène qui, avec la coopération de la République, était devenue le premier centre de futurs échanges planétaires, où des morceaux de planète étaient offerts en échange d’un prix colossal. Des financiers de toutes la galaxie y figuraient pour acheter des droits à l’avance sur des planètes encore trop coûteuses en expédition ou inaccessibles à cause des Guerres Mandaloriennes. Il s’agissait d’un enrichissement basé sur la vente des promesses. La mission avait pour objectif de gagner de l’argent en dupant la bourse de Metellos 3.

Marn s’était fait passer pour un professeur et juriste, Gryphomarn, et Jarael et Demagol avaient eu pour rôle d’interrompre la bourse en faisant croire qu’ils venaient d’Italbos, un monde qui avait été l’objet d’une vente de droit importante. Ainsi Jarael, déguisée en pirate, le Capitaine Brackel, et Demagol, déguisé en Italbos, firent croire que les droits vendus par la bourse étaient une arnaque et que les minerais y étaient bien plus importants que ce qui avait été indiqué. Marn proposa alors que les enchères soient remises à zéro et que de nouvelles offres soient faites par les Italbos. Cela impliquait que Nunk « Pas-de-Cou », le grand patron Chevin de la bourse, devait rembourser ses acheteurs. Mais l’affaire tourna mal pour les trois compagnons. Marn fut démasqué par le Chevin et Jarael fut faite prisonnière avec le faux Rohlan. Tous deux furent emmenés dans la « salle des négociations », qui était en fait un observatoire solaire. Ils furent enchaînés sous une lentille qui était censée les réduire en cendre dès que les premiers rayons de soleil frapperaient. Pour sauver leur peau, Demagol essaya de faire comprendre à Jarael qu’elle avait un lien avec la Force et qu’elle pouvait l’utiliser pour les tirer d’affaire. Par miracle, la Scion parvint à réaliser cet exploit et brisa la chaîne en faisant appel à la Force. Les deux prisonniers échappèrent de justesse à une cuisson mortelle. Pendant ce temps, Marn échafaudait un plan avec Zayne qui les avait rejoints un peu plus tôt.

A l’aide d’un scénario monté et imaginé par Zayne, Marn et Slyssk, ces derniers finirent par convaincre Nunk de quitter la lune en direction de Jebble, qui avait d’ailleurs été détruite…

Cipiter, l’esclave le plus haut placé de Nunk, devint alors le nouveau gérant de la bourse. Marn parvint à rétablir ainsi une certaine justice en redonnant la liberté aux Chiev. Demagol et Jarael rejoignirent peu après le groupe. Ils repartirent de Metellos 3 avec une quantité considérable d’argent avec la vente des droits sur Italbos, qui n’était qu’un coup monté de plus cette planète n’avait au final qu’une faible richesse en minerai.

2. A la recherche d’un vaisseau perdu...

Le prochain impératif de l’équipage fut de rechercher un vaisseau de luxe appartenant au Chancelier Filloréen et ayant disparu mystérieusement alors qu’il prenait une route spatiale très fréquentée. Et c’est par chance que Zayne et ses amis mirent la main dessus. Demagol accompagna le groupe pour explorer le vaisseau. Celui-ci était à l’abandon, sans énergie et sans gravité. Ils découvrirent sans tarder et avec effroi que tous les passagers étaient morts. Demagol sut alors faire preuve de ses talents de scientifiques pour déterminer précisément la cause de la mort des passagers : il s’agissait d’un étranglement provoqué par un coup au larynx. 

C’est alors qu’un passager survivant, le Bimm Toki Tollivar, accompagné de son droïde protecteur B-OB7 surnomé Biho, se présenta. Peu de temps après, Slyssk qui s’était isolé dans la cuisine fut victime d’un de ces étranglements. Demagol lui sauva de justesse la vie en lui implantant un goulot de bouteille dans la gorge pour lui permettre de respirer. Zayne et Demagol pensèrent tout d’abord qu’il s’agissait du droïde Biho, que Toki avait soit disant envoyé pour récupérer la nourriture préparée par Slyssk. Le Jedi et le Mandalorien allèrent à l’encontre du droïde, qui leur expliqua qu’il avait à plusieurs reprise été témoin de ces meurtres par étranglement. Il pensait qu’il s’agissait d’une malédiction qui les suivaient lui et son maître. Zayne et Rohlan comprirent aussitôt et rejoignirent Jarael qui était restée avec Slyssk. A leur arrivée elle était en train d’être étranglée à son tour par Toki. Le Bimm était en réalité un ancien Sith qui n’avait obtenu que le titre d’adepte Sith au moment où la Grande Guerre des Sith prenait fin. 

Un combat s’ensuivit entre lui et Carrick jusqu’à ce que Biho l’immobilise, soit disant pour protéger le Bimm de lui-même. Profitant de ce moment de faiblesse, Demagol détruisit à coup de blaster le droïde avec son maître. Zayne répliqua à son acte, et le faux Rohlan répondit fermement au Jedi qu’il ne lui servait à rien si il n’était pas capable d’assurer correctement la protection de Jarael.

3. Demagol, grand champion

Demagol fonce blaster au point, casqué et revétu de son armureIl s’agissait une nouvelle fois d’une idée de Marn, qui voulait arnaquer la Franchise, une vaste compagnie de divertissement de combat en duel dirigée par les Krish.

Leur destination fut le Monde de Jervo, un immense réseau d’arènes des industries Lhosan stationné au-dessus de Pantolomin. Cette vaste station orbitale accueillait le plus populaire des sports de duels : les duels aériens et était la propriété de Jervo Thalien, qui de par des raisons passées éprouvait une profonde rancœur envers Zayne, Marn et leurs compagnons.

C’est au cours de cette mission que Demagol fut plongé, par un concours de circonstances, dans la finale de l’Open Tandem, le plus grand championnat de course de duel. De même, Zayne s’y était inscrit en tant que fan et amateur.  

Marn s’était de son côté procuré les enregistrements du plus célèbre champion de duel aérien, le Gotal Goethar, qui avait démissionné délivrant un message dénonçant la honteuse façon dont les Krish recrutaient ses combattants professionnels. De même, il avait intercepté une conversation entre Jervo et Bardron, le chef des Krish, où les deux dirigeants s’étaient arrangés pour désavantager Zayne, Demagol et Goethar – qui avait été victime d’un chantage et dut participer une nouvelle fois au tournoi. Jervo voulait la mort de Carrick et de ses amis. Marn changea alors les objectifs de sa mission initiale. Il s’arrangea pour remplacer le datacube contenant la partition musicale sensée accompagner le tournoi par ces fameux enregistrements. Lorsque ceux-ci furent diffusés, Bardron détourna l’attention du public en allant proclamer Demagol Grand Champion de l’Open Tandem qui était arrivé en premier lieu dans l’arène principal, déclarant forfait les autres courants. Avec cet évènement, Demagol avait eu l’occasion de s’attribuer une image de champion de haute importance. Et étant donné qu’il s’était fait passer, grâce à Gryph, pour un concurrent déguisé en mandalorien avec une armure modifiée, il avait désormais plus de liberté pour se déplacer à l’extérieur.

4. Halte sur Wor Tandell

Le groupe fit par la suite un arrêt de repos sur Wor Tandell, où Malak avait rejoint Jarael pour lui annoncer que les Jedi s’étaient officiellement impliqués dans le conflit des Guerres Mandaloriennes par décision de l’Ordre Jedi. Il lui proposa de le suivre, mais Demagol refusa et s’interposa. Il faillit être anéanti par Malak avant que deux autres Jedi arrivés en compagnie de Carrick ne les séparent. Zayne, comprenant qu’il fallait plus de temps à Jarael pour lui laisser la liberté de choisir sa destinée, simula une relation amoureuse devant Malak et lui fit comprendre qu’ils avaient des projets tout aussi importants à travers la galaxie que les combats menés par les Revanchistes. Malak repartit bredouille et Demagol remercia Zayne de lui avoir en quelque sorte permis de rester aux côtés d’Edessa.
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République    Le Dossier Mandalorien - Te Mandokar   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 22/01/2011
Rédacteur(s) : Krail
Mise en page : Ares

Sources

  • The Secret Journal of Doctor Demagol
  • Chevaliers de l’Ancienne République – Tome 2 : Ultime Recours
  • Chevaliers de l’Ancienne République – Tome 3 : Au cœur de la peur
  • Chevaliers de l’Ancienne République – Tome 4 : L’invasion de Taris
  • Chevaliers de l’Ancienne République – Tome 6 : Ambtitions contrariées
  • Chevaliers de l’Ancienne République – Tome 7 : La destructrice
  • Knight of the Old Republic Campaign Guid
  • Wookieepedia - Demagol

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Demagol. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité