StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Sous les verrous
  • Titre original Lockdown - Poe Dameron #4 à 6
  • Genre Comic-Book
  • Série Poe Dameron (Vol. 2)
  • Univers Officiel
  • Année et période +34 (Nouvelle Grande Guerre)
  • Scénariste(s) Charles Soule
  • Dessins Phil Noto
  • Couverture Phil Noto
  • Synopsis :

    Poe Dameron doit interroger Grakkus le Hutt. Un seul problème se pose à lui et à son escadron Black : Grakkus est enfermé dans une prison très haute sécurité. Est-ce que pour obtenir les réponses à ses questions Poe va devoir le faire évader ?

  • Note du staff SWU
     (59 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (63 % - 4 commentaires)
     (58 %)

    L'arc précédent fut une deception, ce passage par la case prison pour Noto et Soule remettra-t-il cette série dans le droit chemin ? C'est ce que l'on va découvrir !

    Dessins : et la lumière fuit, ou ne fut pas, au choix

    Quels sont les autres défauts de Noto ?
    On reconnait au fil de l'histoire de moins en moins les personnages, ou alors, un peu comme Francis Yu, la multiplication des traits semble nous les faire viellir de plusieurs années.
    C'est dommage cette histoire se déroulant dans une prison, la lumière est beaucoup moins "présente", ce qui aurait pu atténuer l'un des principaux défauts de Noto. Mais c'est l'effet inverse qui se passe, à défaut d'atténuer et mettre dans l'ombre ce problème, ça met les autres en valeur... (Bon j'arrete de filer l'analogie avec la lumière, promi) 

    Le premier souci est donc les visages, et la difficulté de reconnaître certains personngaes, Poe Dameron et Snap en tête. Par contre, je ne sais pas pourquoi mais Terex est toujours imppecable, de ses bottes à sa petite moustache !

    L'autre défaut c'est que c'est vide. Okay l'espace est un endroit vide, les couloirs d'une station aussi à la limite, mais la prison se trouvant sur une planète il devrait y avoir du bazar, de la crasse, de la poussière, des ordures etc. Là c'est le néant...

    Enfin sa palette de couleur pose aussi problème, Noto choisit une couleur dominante et s'y accroche comme un chat à sa pelote de lain(e). A savoir qu'ici, la couleur varira du vert glauque au vert caca d'oie. Vous me direz que dans la station et dans l'espace, c'est le bleu qui prédomine mais encore une fois sans éclairage toutes ces couleurs se ressemblent et nous paraissent fades.

    Résultat, tout ce que Noto réussit, c'est de mettre en lumière d'autres problèmes au lieu d'en regler. Aller va Phil, repose-toi le temps du #7 (un one-shot) et revient en forme pour le #8 !

    19/50


    Scénario : du bon Star Wars 

    Soule nous présente cette fois une histoire Star Wars classique, une prison, une évasion, une course contre la montre... Même si certains crieront au plagiat de l'Episode IV, on s'en fiche Le Réveil de la Force reste un bon film et moi personnellement je me sens enfin dans une BD Star Wars.

    Soule a trouvé la bonne recette, une intrigue du type trilogie classique, des rebondissements originaux et surtout de l'humour très Star Warsien. La conclusion en est plein, j'ai ri, souri, surtout grâce à la mise en avant de BB-8. Faire un comics sur Poe c'est bien mais il ne faut pas oublier son faire valoir droide !

    Mais surtout Marvel a enfin compris l'intérêt de l'Univers Star Wars : le partage des histoires. On a pu voir dans l'arc précédent le Carrion Spike, ancien vaisseau de Tarkin dans le roman du même nom, et bien dans cette BD il est à l'honneur. D'ailleurs même si ce n'est pas expliqué avec des mots, si on se souvient du roman, on se rend compte que le vaisseau a toujours les mêmes capacités et donc non quand on le connait ce qu'il fait à la fin du comics n'est pas aberrant. Mais Marvel ne s'arrête pas là, puisque l'arc fera revenir deux personnages déjà vus dans la série Star Wars et dans la mini-série Lando !

    Enfin, les autres pilotes sont davantage mis en avant au détour de petits discours, et une dynamique se créé lentement mais sûrement. Le tout reste gentillet, mais Soule progresse, ce qui laisse présager une suite encore meilleure.
    Au vu de la fin, il a en effet tous les ingrédients pour.

    39/50

    En conclusion Soule, qui a maintenant posé ses bases, commence à nous proposer des histoires intéressantes, mais Noto ne parvient toujours pas à s'adapter au style du comics...



    + Les plus

    Les références à l'univers  
    BB-8
    Une histoire Star Wars

    - Les moins

    Noto, toujours Noto

  • 30/10/2016
     (60 %)  •  Langue : VO
    Je ne vais pas redire la même chose que précédemment concernant les dessins vu que rien ne change, si ce n'est qu'il y a ici beaucoup moins de scènes d'action ou de scènes dans les airs, donc les défauts de Noto se remarquent moins. Cependant, les visages restent beaucoup trop lisses et manquent de précision.

    Du côté du scénario, c'est un peu plus intéressant que le premier arc, avec une "sortie de prison" originale. Il reste encore pas mal de mystère, et les questions que l'on se posait auparavant restent sans réponse.
  • 26/04/2017
     (60 %)  •  Langue : VF
    Lors de sa précédente confrontation avec le Premier Ordre, Poe Dameron a appris que Lor San Tekka avait rendu à Grakkus le Hutt, collectionneur d'artefact Jedi emprisonné depuis des décennies. L'escadron Black lui rend donc visite, bien décidé à lui tirer des informations sur la destination suivante de l'explorateur. Mais ils ne sont pas les seuls à s'intéresser au Hutt, et l'Agent Terex va une nouvelle fois les prendre de vitesse ! A croire qu'une taupe sévit dans les rangs de la Résistance...

    On peut reprocher bien des choses à Charles Soule, mais pas sa connaissance de l'univers Star Wars. L'auteur semble s'être fait un point d'honneur de lier sa série à un maximum d'autres œuvres. Après le Pic de la Charogne du roman Tarkin, un personnage des Ruines de l'Empire, c'est un autre personnage, déjà apparu dans l'arc Épreuve de Force sur Nar Shaddaa du titre Star Wars en la personne de Grakkus le Hutt. On retrouve bien le même personnage avec un plaisir certain, d'autant plus que ce n'est pas pour rien : sa situation évolue nettement et, au terme du troisième numéro, on le retrouve dans une situation bien différente qui fait qu'on pourrait, peut-être, continuer à le croiser...

    Pour le reste, on reprend les mêmes que dans le premier arc et on recommence. Terex se rend tout de même nettement plus détestable, n'hésitant pas à prendre des civils (sans aller jusqu'à les considérer comme innocents, tout de même) pour cible dans un but purement tactique ou à retourner sa veste lorsque cela l'arrange. Poe est, comme dans le premier arc, déjà lui-même et n'a donc aucune marge de progression possible, et les autres membres de l'escadron Black sont des figurants qui s'agitent mais qui ne sont guère plus que des coquilles vides. Finalement, heureusement que l'arc ne dure que trois numéros, les rebondissements s'enchaînant suffisamment vite pour qu'on ne s'ennuie pas ; c'est juste qu'à l'issue de la lecture, on se dit que tout ça n'est qu'une quête annexe de plus, destinée à mettre les Black sur une nouvelle piste.

    En revanche, là où l'auteur se plante considérablement, c'est dans la gestion de la balise du Premier Ordre. Poe a découvert qu'on l'avait mouchardé, qu'il était suivi à distance... et ça ne le gêne pas. :perplexe: Tout roule, on continue comme d'habitude. Mais au vu de la fin de l'arc, lui-même commence à trouver cela intriguant ; tant mieux, même si c'est un peu tard !

    Aux dessins, Phil Noto est parfaitement égal à lui-même. Tout cela est donc très fade, dans les tons kaki, et si Poe est visuellement réussi, ce n'est pas toujours le cas et les autres protagonistes manquent cruellement de détails. Les décors demeurent vides, et la bataille (un bien grand mot, vous en conviendrez) spatiale finale manque de rythme, de dynamisme, de mise en scène. Il n'y a rien de déshonorant, non, mais rien de marquant non plus. C'est peut-ça le problème, ça et un scénario qui se contente de jouer la carte du fan-service pour masquer le manque de prise de risque.

    Ce n'est donc pas avec ce nouvel arc que la série brillera par son originalité et ses dessins. Sous les verrous fait le job, c'est certain, mais on ne peut pas dire que les personnages ou l'intrigue aient progressé, ni que ces trois numéros marqueront les esprits. La série Poe Dameron continue à être une occasion manquée, et l'équipe créative ne veut (peut?) prendre manifestement aucun risque. On dit « jamais deux sans trois », attendons donc le troisième tome avant de rendre un avis définitif sur ce titre. Mais franchement, il serait temps que la série passe la seconde !

    Note : 60%
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

95 membres le possèdent (qui ?)
82 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité