StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Vandar Tokare
Présentation
 
Vandar Tokare était un puissant maître Jedi de l’Ancienne République. Membre du Haut Conseil Jedi au Temple Jedi de Coruscant, il était également à la tête de l’Enclave Jedi de Dantooine, officiant aux côtés des maîtres Vrook Lamar, Zhar Lestin, et Dorak.
Biographie
 

1. Formations et Menace Mandalorienne

En 4 225 av B.Y., alors que Vandar résidait encore à l’Académie Jedi sur Ossus, une planète de la Bordure Extérieure, il prit sous son aile deux Padawans, dont l’un s’appelait Derrica Praji. Lorsque leur formation eut atteint un stade avancé, il décida de mettre leurs talents à l’épreuve. À l’époque, la République Galactique était aux prises avec une organisation de criminels rassemblée sur Kaikielius, une planète du noyau galactique. Vandar saisit l’occasion et quitta Ossus pour se rendre sur Kaikielius en compagnie de ses deux Padawans, afin de les mettre en situation de guerre. Les batailles s’enchaînèrent, et après avoir repris les cités majeures de la planète, la République Galactique remporta la victoire sur les criminels et autres pirates qui avaient infesté Kaikielius. Vandar Tokare put quitter la planète en sachant que ses deux Padawans seraient bientôt sacrés Chevaliers Jedi de l’Ordre.

Quelques centaines d’années plus tard, alors que les Mandaloriens faisaient planer une menace de plus en plus pesante sur les mondes de la République, Vandar fut confronté à un phénomène de division au sein de l’Ordre Jedi. Avec la menace Mandalorienne, un maître Jedi du nom de Revan avait créé un mouvement rebelle favorable à l’intervention de l’Ordre dans le conflit. De nombreux Jedi se joignaient à la cause du « Revanchiste », jusqu’à ce qu’un Jedi en particulier attira l’attention du vieux maître Jedi. Une humaine, seulement connue sous le nom d’Exilée, était sur le point de rejoindre les rangs du mouvement Revanchiste, lorsque maître Tokare discuta de son cas à son ami, le maître Lamar. La jeune Jedi, bien que motivée par le besoin de rendre la justice, était encore instable, et n’avait même pas atteint le rang de Chevalier. La soi-disant faible maîtrise qu’elle avait de la Force risquait de l’emmener sur le chemin du Côté Obscur de la Force, et Vandar Tokare était fatigué de voir de jeunes Jedi courir à leur perte. Mais le temps passa, et maître Tokare vint à revoir sa position sur la jeune Jedi. Tokare était convaincu que la future Exilée faisait preuve d’un talent naturel à diriger des troupes, et à prendre des décisions. Au final, contre la décision du Haut Conseil de l’Ordre, l’Exilée partit faire la guerre aux Mandaloriens sous le drapeau de Revan le Revanchiste.

2. L’affaire des Padawans assassinés

Alors que les Guerres Mandaloriennes faisaient rage dans la Bordure Extérieure, maître Tokare intégra le Conseil de l’Enclave Jedi de Dantooine. En 3 964 av B.Y., une nouvelle macabre parvint à l’Ordre Jedi : quatre Padawans de la Tour Jedi de Taris avaient été assassinés, et le meurtrier présumé était un Padawan du nom de Zayne Carrick. Alors que les recherches étaient intensément menées par les maîtres Jedi de la Tour Jedi – membres secrets du Pacte JediVandar Tokare reçut une transmission du jeune Zayne Carrick. Devant la Conseil Jedi de l’Enclave de Dantooine, Zayne exposa sa version des faits et tenta de se disculper, rejetant la faute sur les maîtres du Conseil Jedi de Taris. Vandar suggéra à Zayne l’idée selon laquelle il aurait pu tuer ses camarades mais ne pas s’en souvenir – ce que Zayne réfuta aussitôt. Néanmoins, la conversation prit fin brutalement lorsque Zayne disparut de l’holo. Face à un tel revirement, Vandar resta perplexe. Soit il croyait en l’histoire d’un jeune Padawan maladroit, soit il croyait en l’intégrité de cinq maîtres Jedi consulaires. Mais au fond de lui, il ne croyait pas un seul instant que Zayne pouvait être un tueur. 

L’affaire Carrick se poursuivit, jusqu’au jour où le jeune fugitif décida de se rendre lui-même aux autorités. Sa reddition, retransmise par Holonet, fut arrangée par un chasseur de primes. La nouvelle fit le tour des réseaux d’informations galactiques, et maître Vandar Tokare assista au rapport d’Holonet. Carrick fut emmené dans la chambre du Conseil de la Tour Jedi, et les maîtres du Pacte le prirent en charge. Mais alors que Lucien Draay s’apprêtait à éliminer Carrick, un guerrier en armure rouge passa à travers la verrière de la chambre et s’enfuit avec le Padawan captif. Trois semaines plus tard, tandis que la ville médiane de Taris était le théâtre de violentes émeutes, le Conseil Jedi de Dantooine décida de faire évacuer la Tour Jedi, et de rappeler les maîtres du Conseil de Taris sur Coruscant, afin qu’ils expliquent leur rôle dans l’affaire Carrick. Les maîtres Jedi de Taris s’exécutèrent, et lorsqu’ils passèrent en audience devant le Haut Conseil Jedi sur Coruscant, ils furent réprimandés pour leur échec dans la sauvegarde de leurs Padawans.

Le maître Tokare, qui prenait part à la réunion par holotransmission, déclara qu’il regrettait de ne pas avoir écouté son ami Vrook Lamar lorsque ce dernier l’avait découragé à confier des Padawans aux cinq maîtres de Taris. De manière générale, il ressentait cette affaire comme son échec autant que celui des maîtres de la Tour Jedi. Le Haut Conseil décida de sanctionner les maîtres de Taris, et le maître Lamar les informa qu’ils étaient dorénavant séparés et affectés à des postes différents. Cependant, la décision du Haut Conseil ne découragea pas les maîtres de Taris et membres secrets du Pacte Jedi. Chacun d’eux partirait individuellement à la poursuite du fugitif, ne se réunissant que pour décider de la marche à suivre. Parmi eux, le maître Raana Tey décida d’user de moyens expéditifs et engagea deux chasseurs de primes Ithorien : les frères Moomo, pour capturer le père de Zayne Carrick, Arvan. Cependant, les frères Moomo échouèrent lamentablement dans leur mission, et Zayne invita son père à s’installer à l’Enclave Jedi de Dantooine. Maître Tokare accepta d’accueillir le père de Carrick aussi longtemps qu’il le voudrait.

3. Une Enquête approfondie

Alors que le fugitif Carrick était toujours traqué par le Pacte Jedi, le Haut Conseil Jedi prit une décision inattendue. Il accepta le maître Lucien Draay en son sein, en tant que membre du Haut Conseil. Si en apparence cette promotion avait l’air d’une récompense méritée, en réalité, elle était entièrement motivée par la volonté commune des maîtres Lamar et Tokare à surveiller le maître Draay. L’affaire des Padawans assassinés cachait quelque chose de plus sombre, et les maîtres Tokare et Lamar découvriraient quoi. Ce qu’ils ignoraient, c’est qu’un acolyte Sith tirait les ficelles derrière le Pacte Jedi, et que c’était lui qui avait promu Lucien à son nouveau rang. 

Quelques temps après, tandis que les membres du Pacte Jedi périssaient en traquant Zayne Carrick, Vandar Tokare reçut une transmission de la part de Shel Jelavan, la sœur de Shad Shelavan, un des Padawans assassinés et ancien ami de Carrick. Dans son message, la jeune Shelavan demandait au maître Tokare de se rendre dans une cantina de Coruscant afin de la rencontrer. Sur place, Vandar Tokare et Vrook Lamar rencontrèrent Shel Jelavan et un héros des Guerres Mandaloriennes, Alek Squinquargesimus. Shel révéla aux maîtres l’existence des Ombres Jedi de Lucien Draay, ainsi que du Pacte Jedi de Krynda Draay. De plus, le père de Zayne Carrick, Arvan, avait fourni au maître Tokare les preuves de l’existence d’une organisation secrète au sein de l’Ordre Jedi. Une organisation que la richesse des Draay n’aurait aucun mal à financer.

Cependant, bien que les maîtres Lamar et Tokare aient été choqués par la nouvelle, ils ne pouvaient rien présenter de solide au Haut Conseil de l’Ordre, et accuser Kryndra Draay, l’un des derniers héros vivants de la Grande Guerre Sith, reviendrait à déchirer l’Ordre de l’intérieur. Alors que Zayne émettait un signal tout proche, le maître Tokare en conclut que le seul moyen de faire la lumière sur toute cette affaire était de faire parler l’un des membres du Pacte. Sur quoi, le maître Jedi Xamar fit irruption dans la conversation, tenant Zayne Carrick et Marn Hierogrpyh sous la lame de son sabre-laser, et déclarant être prêt à confesser les crimes du Pacte. 

Acceptant l’aide du maître Xamar, l’Ordre Jedi envoya une armée de Chevaliers dans le Domaine Draay et mit fin au Pacte Jedi. Parallèlement, Zayne Carrick aida son maître Lucien Draay à éliminer l’acolyte Sith Haazen, la vraie menace Sith. Dans la bataille, de nombreux Jedi périrent, dont le maître Xamar. Mais la menace Sith était éteinte, et Zayne Carrick avait réussi à laver son nom des crimes qu’on lui avait imputé injustement. Le Haut Conseil Jedi offrit à Carrick de réintégrer officiellement l’Ordre Jedi, mais le Chevalier déclina l’offre, préférant protéger la galaxie là où l’Ordre n’était pas présent.

4. La Guerre Civile des Jedi

Un an après la fin des Guerres Mandaloriennes, la galaxie replongea dans un nouveau conflit : la Guerre Civile des Jedi. Les Jedi Revan et Malak, les anciens héros des Guerres Mandaloriennes, s’étaient aventurés dans les Régions Inconnues avec leur armée, et en étaient revenus Seigneurs Sith. Les héros étaient devenus l’ennemi mortel de la République Galactique et de l’Ordre Jedi, et ils disposaient d’une armada de Jedi Noirs, d’anciens Jedi de l’Ordre qui avaient suivi Revan dans sa croisade. Cependant, les Jedi parvinrent à capturer le Seigneur Noir Dark Revan grâce aux efforts du Chevalier Bastila Shan. Voyant en Revan une source d’informations précieuse, le Haut Conseil de l’Ordre décida de lui laisser la vie sauve, mais sa mémoire serait entièrement effacée. Une fois le processus effectué, Revan prit une nouvelle identité et partit en quête de la Forge Stellaire aux côtés de Bastila Shan, afin de mettre un terme à l’Empire Sith de Dark Malak. Cependant, alors que Revan et Bastila étaient en mission, le Seigneur Noir Dark Malak décida de frapper l’Ordre. Se positionnant en orbite au-dessus de Dantooine, Dark Malak ordonna le bombardement de l’Enclave Jedi, tuant de nombreux Jedi. Fort heureusement, Vandar Tokare survécut à l’attaque, et décida de se joindre à l’effort de guerre en proposant son aide à l’amiral Forn Dodonna

À bord du vaisseau mère de l’amiral Dodonna, maître Tokare envoya une transmission au vaisseau de Revan, l’Ebon Hawk, afin de le tenir au courant des mesures récemment prises. La bataille finale se profilait, et l’aide de Revan et de ses compagnons serait précieuse. Lors de la bataille, les forces de la République Galactique furent confrontées à une flotte Sith presque inépuisable, forte de sa nouvelle arme, la Forge Stellaire. Mais malgré le nombre des Sith, la République Galactique et les Jedi parvinrent à détruire la Forge Stellaire et à éliminer la menace de l’Empire Sith. La galaxie étant hors de danger, maître Vandar Tokare remit lui-même la plus haute récompense à l’équipage de l’Ebon Hawk, pour avoir aidé à sauver la galaxie. Revan fut promu Chevalier Jedi, et finit par quitter l’espace connu à la recherche d’une menace Sith oubliée : l'Empire des Vrais Sith. 

Peu de temps aprés, un Triumvirat Sith dirigé par Dark Traya apparut, il était fort de puissants Jedi Noirs. En 3 952 av B.Y., alors que la menace grandissait, un maître Jedi du nom d’Atris convoqua un Conclave Jedi sur le monde de Katarr, dans la Bordure Médiane. Les Jedi qui avaient survécu à la Première Purge Jedi acceptèrent l’invitation et se rassemblèrent au lieu prévu. Ensemble, et grâce à la Force, ils espéraient pouvoir identifier la menace Sith. Ce qu’ils ignoraient, c’était qu’Atris avait réuni un conclave pour d’autres raisons. Séduite par le Côté Obscur de la Force, Atris avait eut l’idée de rassembler les derniers Jedi de la galaxie en un même endroit afin de pousser les Sith à se révéler. Cependant, dans son arrogance, elle avait sous-estimé la puissance des Sith, et le Seigneur Noir Dark Nihilius fut attiré par la concentration de Force. NIhilius était extrêmement puissant, et lorsqu’il approcha de Katarr, il usa du Côté Obscur de la Force pour drainer toute vie à la surface de la planète, tuant tous les Jedi présents à la surface et la population Miraluka. Vandar Tokare périt aux côtés des ses frères Jedi, et seule l’Exilée aurait le pouvoir d’arrêter leurs meurtriers.
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République    Le Dossier Force - Les Archives Jedi   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 05/02/2013
Rédacteur(s) : Jedimax01
Mise en page : Jedimax01

Sources

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Vandar Tokare. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité