StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Chapitre 1 - Le Mandalorien
  • Titre original Chapter 1 - The Mandalorian
  • Série The Mandalorian
  • Saison et n° épisode S01E01
  • Un chasseur de prime Mandalorien traque une proie pour un client fortuné.

  • Dates de diffusion Etats-Unis 12/11/2019
    France 07/04/2020
  • Note du staff SWU
     (63 % - 11 commentaires)
  • Note des internautes
     (81 % - 13 commentaires)
  • 12/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    Vu, et je suis pas incroyablement emballé. C'est bien mais sans plus.

    Au niveau visuel, les environnements sont soignés (pas wow, mais soignés), les costumes et le vaisseau aussi. Juste les Blurggs qui ne sont pas vraiment convaincants à mes yeux. Et le casque du forgeron fait un peu trop Spartiate (ou Game of Thrones).

    Pour le reste, c'est pas folichon. Ok c'est une introduction, mais ça me semble relativement mou et prévisible. On devine tout de suite qu'il va mettre des mandales à tout le monde dans le bar pour sauver le mec qui est en fait sa proie. Et j'aime pas du tout l'intro "Star Wars", ça fait vraiment gros panneau lumineux pour dire "oui oui c'est SW faut regarder."
    Surpris par l'aspect assez rigolo/décalé, avec les Blurggs notamment. Entre la scène de domptage très classique qui pourrait se trouver facilement dans Rebels, et la chevauché dodelinante sur ce truc, ça case un peu le côté classe du mec.

    Les éléments de lore sont par contre intéressants. J'imagine qu'on en apprendra plus, par petites touches au fil des épisodes. Entre la guilde des chasseurs de primes qui a plein de clients mais avec des prix trop bas, les Mandos qui récupèrent du Beskar pour assembler leurs armures pièces par pièces, l'impérial qui a l'air de bien les connaître, y'a du potentiel.
    Et quelques clins d’œil sympas (même si pas tous très finauds) comme le droïde portier, la référence au Jour de Vie, pas mal d'aliens en fond ou le singe-lézard grillé

    Je termine par la fin, avec cette mystérieuse proie. C'était donc ça la "grande révélation sur l'univers Star Wars" dont on parlait partout. Hé ben, ils ont pas peur des mots les mecs. Perso je retiendrait plutôt le flashback qui tranche la question du Boba/pas-Boba. :whistle:

    Ah et IG-11 a pas l'air d'avoir bien écouté l'intitulé de la mission... ou alors il y a deux commanditaires distincts avec des objectifs différents....

    Et la musique me captive pas spécialement. Assez classique. Mais à force, elle va peut-être me rentrer dans la tête quand même.

    A voir la suite. Pour l'instant je reste sur ma faim mais y'a de la place pour l'amélioration.
  • 12/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    C'est bien, c'est joli, soigné, on voit tout de suite qu'on est dans SW avec tout ce qui fait SW à l'écran : aliens et créatures avec un mélange bien dosé d'anciennetés et de nouveautés, planètes... On retrouve le côté un peu sale de Rogue One, ce qui n'est pas pour me déplaire...

    Mais... il y a un énorme "mais" : ça manque pour l'instant d'épique, de sensationnel. Seules les 30 dernières secondes de l'épisode offrent une vraie surprise. Alors les faits qu'il n'y ait ni Force ni Jedi et que cela se passe loin des carcans habituels Empire/Premier Ordre vs Rébellion/Résistance font que ça va me plaire, sans aucun doute. Et qu'il y a des chances que les épisodes suivants soient tout aussi bons. Mais pour rentrer dans la catégorie "excellent", il va m'en falloir plus.

    Donc ce sera un petit 70% pour commencer. Bien, mais peut (et doit) mieux faire :jap:
  • 12/11/2019
     (35 %)

    Ce mardi 12 novembre fera date dans l’histoire de la licence ! Plus de quinze ans après son annonce, voilà que la série live débarque enfin sur petit écran. Bien évidemment, celle-ci a considérablement évolué par rapport au schéma initialement prévu, comme nous l’évoquions dans ce dossier, mais nous n’en étions pas moins impatients de la découvrir ! Alors, que vaut donc cet épisode pilote de The Mandalorian ?

     

    Une ambiance sous-terraine…

    La situation est claire dès le début de ce pilote : nous sommes bel et bien dans les bas-fonds de la Galaxie. Pègre, cantinas délabrées, mercenaires ou encore vieux cargos… tous les ingrédients sont là pour créer une atmosphère incertaine et angoissante qui rappelle certaines scènes de l’excellent Rogue One ! Cet épisode se caractérise en outre par sa relativement faible luminosité et son nombre limité de dialogues, deux éléments qui contribuent indéniablement à forger ce sombre tableau. Le mystère qui entoure le personnage du Mandalorien et sa cible vient lui aussi renforcer cette ambiance particulière, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

     

    … mais c’est à peu près tout

    Malheureusement, ces éléments de décor mis de côté, on reste sur un épisode très classique, qui s’articule de la même manière que les épisodes de séries animées qu’on a pu voir ces dix dernières années. Le héros rencontre un mentor au milieu de nulle part, tire sur à peu près tout ce qui bouge sans jamais rencontrer la moindre opposition de taille au cours de ce qui est censé être une mission délicate. Et que dire du droïde IG dont on nous a tant parlés, et qui n’a finalement pas fait long feu…

    On notera d’ailleurs que Lucasfilm s’est employé à utiliser un maximum de créatures et de technologies déjà connues du public, de sorte à minimiser le plus possible toute prise de risque. Certes, le fait que le personnage ressemble à s’y méprendre à Jango ou Boba Fett annonçait déjà la couleur. Mais ce recyclage à outrance d’éléments déjà bien connus de la franchise tout le long de ce pilote pousse le bouchon bien trop loin à mon goût, à tel point que je me suis parfois demandé s’il ne s’agissait pas d’un bon vieux fan film.

     

    En bref, ça fonctionne parce que c’est du Star Wars, mais le tout est à mon sens très décevant. Espérons que la suite viendra relever le niveau !

  • 12/11/2019
     (60 %)  •  Langue : VO
    On y est, le premier épisode de la première série "Live" Star Wars est arrivé. Une arlésienne de moins.

    Qu'en penser ?
    Sans rentrer dans les détails, j'ai trouvé ça un peu léger. Heureusement qu'on est devant du Star Wars ! J'en deviens clément et avoue avoir passé un bon moment. La diégèse s'étoffe pour mon grand plaisir, IG-11 est un vrai bonheur animé, les scènes d'actions sont efficaces, c'est visuellement réussi (merci Greig Fraser)...

    Maintenant l'intrigue... C'est maigre pour un pilote. Servis comme produit d'appel de Disney+, ça ne rivalise pas une seule seconde avec les séries à succès du petit écran. C'est du classique de chez classique et surtout plutôt mou...

    J'imagine bien la suite de la saison, en montée en puissance du personnage principal, gagnant des galons avec les primes, etc. Mais ce "build-up" n'encourage pas à patienter sagement une semaine entre chaque épisode. On n'y est pas encore. Pour le moment on imagine ce que la série peu nous offrir, mais la promesse n'est pas présente au sein de l'épisode.

    Pas aussi médiocre que ce que je craignais initialement, mais la série à encore beaucoup à prouver pour exister en dehors du carcan Star Wars.
  • 13/11/2019
     (78 %)  •  Langue : VO

    Ce premier épisode de The Mandalorian est à la hauteur. Il n’a pas une tâche facile car il porte à lui seul des années d’arlésienne sur un possible portage de la License sur petit écran.

    Le terme petit écran est d’ailleurs tout trouvé puisque la série aura dû attendre l’essor des sites de streaming pour voir le jour. Ce choix est-il judicieux sachant que Disney possède un certain nombre de chaines de télévisions depuis leurs multiples rachats ? De prime abord non car au vu des séries Netflix on aurait pu s’attendre à quelque chose d’un peu carton-pâte. Mais ici on parle de STAR WARS, en lettres capitales, l’identité visuelle et la réputation inhérente à la saga implique des moyens conséquents.
    Heureusement ils sont là, ce qui peut augurer pour la plateforme disney+ des séries à la Amazon Prime en ce qui concerne la question des moyens.

    Petit aparté, je ne critique aucunement les séries Netflix que je dévore hebdomadairement mais force est de constater que leurs séries SF ont peu de moyens et se retrouvent avec des décors et des effets à la CW (vous voyez de quoi je veux parler).

    Cette série dans son épisode pilote se permet donc des décors solides mais peu nombreux, reprenant un mouvement lancé par la postologie : des planètes vides avec, à un unique endroit, une ville travaillée.

    Pour les effets « pratiques », ou « tangibles » si vous trouvez mon vocabulaire approximatif, comme les costumes et les aliens c’est excellent. Il est agréable de voir plein de races évoluées dans Star Wars là où dans les Episode 7 et 8 les aliens restent cantonnés aux cantina ou à Cantonica (paronomase si jusque-là vous suivez).

    Pour ce qui est du numérique, j’ai possiblement vu quelques flous ou mauvaises incrustations sur le Blurrg mais la théâtralité ridicule de la situation contrebalance l’inégalité d’une scène dans un épisode de près de 40 minutes.

    Tant que je parle des 40 minutes d’épisode je tiens à souligner que l’utilisation de la préposition « près de » n’est pas anodine car la première réaction de mon compagnon au lancement de l’épisode fut « Ça ne dure que 38 min ? ». Alors oui c’est court, mais dire d’une œuvre qu’on a aimé qu’elle est courte revient invariablement à dire qu’elle était bien. Un bémol est cependant à apporter, le but d’un pilote est de donné envie de voir la suite, ce que cet épisode va réaliser avec son cliffhanger de fin on y reviendra, et normalement une des manières de le faire est de créer un intérêt, une identification et/ou un attachement envers les personnages.

    Dans ce pilote y a pour ainsi dire qu’un personnage, les autres étant vite expédiés vers de prochains épisodes ou tout simplement dans le néant. Ici il est question du bien nommé Mandalorien, personnage énigmatique qui aurait pu profiter d’un peu plus d’approfondissement. Nous n’avons aucun nom ni même aucun visage pour créer un semblant de sentiment chez nous. Finalement la série va se reposer sur autre chose : le mystère. Que ce soit le mystère du personnage principal, de son client et surtout, oh oui surtout le mystère entourant sa proie. On voit d’ailleurs ici une des dernières barrières de Lucas tomber, comme quoi la saga s’émancipe de son créateur pour atteindre une forme d’âge adulte.
    Tant que je parle d’identification des visionneurs, je plains quelque peu le public féminin qui devra attendre les autres épisodes pour se sentir représenter dans cette série. Heureusement deux noms d’actrices ont d’ores et déjà été évoquées même si une d’entre elle arrive tard. Je ne doute aucunement de leur place dans la série mais encore une fois un épisode aussi court fait qu’elles ne sont pas encore apparues. Pour l’instant on doit se contenter encore une fois d’un personnage masqué avec ligne de dialogue.

    Parlons un peu histoire, le déroulé de l’épisode offre beaucoup de choses inédites sur écran que ce soit des références à d’anciennes œuvres légendaires ou tout simplement voir un Mandalorien qui plus est chasseur de prime dans l’exercice de ses fonctions. Tout cela porte l’odeur de la nouveauté, nouveauté pour un public qui n’a jamais eu connaissance de la littérature Star Wars.

    Enfin on en est déjà à plus de 20min d’épisode il faudrait donc remonter le rythme et pas chorégraphier tout l’épisode sur les seul autres modèles télévisuels Star Wars qu’on a : Rebels, Resistance et TCW entre autres. Car là où en série animé il est de coutume de trainer la patte car l’animation ça prend du temps et des moyens, en série live avec des acteurs on peut leur demander de bouger sans effort particulier, encore faut-il avoir l’habitude de travailler avec des acteurs.
    Mais tient j’y pense, qui a fait l’épisode ? Dave Filoni ? Ceci doit donc expliquer cela, le découpage en différents actes, chacun avec son décor bien défini vous rappellera les séries animées de ce cher cowboy.
    Ainsi comme Dave sait bien le faire il concentre toute l’action dans un seul moment de l’épisode (à son habitude il s’agit du début ou de la fin, en l’occurrence ici la fin) pour une bataille qui ravira petit et grand (fan). Il va jusqu’à introduire un personnage qu’il me plairait de revoir, un droide assassin IG. Ce personnage via ses running gags et ses pensée binaires vous arrachera à minima au moins quelques sourires.

    Oh mais ce n’est pas le tout mais on en est à 37 min, quelle idée ont-ils pu avoir pour nous donner envie de voir la suite ? Car je vous rappelle que malgré un rendu sublime, un droide comique et un paquet d’alien on ne peut que s’appuyer sur un peu de mystère pour nous pousser à suivre cette œuvre. Leur réponse est simple, encore plus de mystère et heureusement là ils ont mis le paquet, un paquet qu’il me tarde de déballer, ça tombe bien le dernier épisode est pour juste après noël !

  • 13/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    Un bon démarrage pour la série.
    Le style Filoni à la réalisation est particulier mais ne gêne pas. L'ambiance se pose façon western sans pour autant en subir les lenteurs.
    Difficile de rentrer dans l'histoire car l'élément déclencheur n'apparaît que dans les dernières minutes. On traverse ainsi un (trop court) épisode qui nous dévoile vaguement le quotidien du chasseur de primes et les incroyables paysages qu'il survole.
    En parlant de paysage, énorme pouce en l'air pour la photographie qui est sublime. On se balade de planète enneigée en planète désertique, avec des espèces aliens exotiques (ou déjà connues) et des créatures étranges. Tout est magnifique !
    Quant au Mandalorien c'est un personnage puissant, violent et badass... mais pas trop ! On ne tombe pas pour autant dans le dark, la série se veut très accessible et orientée tout public. Tristesse pour les adultes que nous sommes, devenus assoiffés de sexe et de sang, mais le contre-pieds n'est en rien dommageable car la barre est placée très haut !
  • 13/11/2019
     (50 %)  •  Langue : VO
    Un épisode qui graphiquement est superbe je trouve, l'ambiance d'un star wars est bien présente, parfois même plus que dans certains films. J'aime beaucoup ce côté bas fond, fourmillant d'aliens de toute sortes, de gens aux tenues improbable etc. La seule chose au niveau de l'image, C'est la nouvelle apparence des casques de stormtroopers qui font grossiers je trouve, tout comme leur patine qui est grossièrement réalisée.
    Par contre je n'ai pas d'avis (positif ou négatif) concernant l'histoire, car ce qui m'a été donné de voir ne me permet d'avoir une idée tranchée : on ne sait pas grand chose de tout le monde, ok le mando est un rescapé, ok il y a des nostalgiques de l'Empire....mais bon rien de bien transcendant qui invite le téléspectateur à regarder un nouvel épisode. On enlève les vaisseaux et les créatures au profits des chevaux et on obtient un western spaghetti : grand espaces, belles images, mais c'est long à se mettre en place.
    Coup de cœur : le droïde assassin, bien réalisé, n'en fait pas trop, ce qu'il faut quoi !
    Coup de gueule : le casque de la forgeronne.... this is sparta ou quoi ?
  • 13/11/2019
     (90 %)  •  Langue : VO
    J'ai beaucoup apprécié ce premier épisode !
    Je ne trouve pas qu'il soit "mou", mais plutôt qu'il prend le temps de poser les bases, et c'est très appréciable.
    En tant que fan des Mandaloriens (Légendes), j'ai beaucoup aimé les référence à ce qui a été mis en place par Karen Traviss (le Beskar au centre de l'épisode).

    Alors certes il faut voir comment l'intrigue va se concrétiser pour la suite, mais pour l'instant je suis très impatient de le découvrir !
  • 13/11/2019
     (75 %)  •  Langue : VO

    Premier épisode sympathique.

    On est dans l'exposition et la mise en place donc je ne tiendrai pas rigueur au scénario d'être un peu léger.
    Malgré tout on est dedans : c'est du Star Wars aucun doute, grâce à l'inclusion d'espèces d'aliens connues et de décors familiers.
    Le déroulement de l'épisode souffre de longueurs qu'il faudra corriger.

    La série va pouvoir rentrer dans le vif du sujet maintenant.

    75%

  • 13/11/2019
     (60 %)  •  Langue : VO
    Alors voici mon ressenti.
    J'ai vu un épisode pas mal qui met en place l'univers du perso principal.
    Mais, si on n'a pas des trucs SW dedans, ben, c'est pas si prenant que ça.
    J'avais presque l'impression de regarder un épisode de Killjoys, pour ceux qui connaissent.
    Donc c'est bien mais c'est pas la joie et la bonne humeur.
    Mais difficile de juger sur un premier épisode comme ça. Donc, à voir avec la suite.
  • 07/12/2019
     (40 %)  •  Langue : VO
    Un premier épisode que j'ai trouvé dans l'ensemble sympa mais voila. Ce qui est intéressant c'est que le cadre chronologique est posé et ça c'est important. On a ensuite une réalisation soignée, des musiques très adaptées et on sent réellement que l'on est dans l'univers de Star Wars parce qu'il y a beaucoup de références biens placées. Naturellement l'ambiance est plutôt sombre et les lieux sont appropriés à cette idée.

    Cela dit, si les décors sont sympa, on sent quand même que c'est plutôt vide et que le budget était sans doute limité. Question scénar, si ça "promet" pour le moment, on a quand même l'impression d'avoir à faire à une intrigue "remplissage" qui ne va pas révolutionner la galaxie (comme quasi tout ce qui est estampillé Star Wars en dehors des films en fait). Et puis gros bémol ... Disney oblige, vous ne verrez pas de sang ni de grosse violence, ce qui est tout de même un peu curieux quand on suit un chasseur de prime mandalorien.

    Je rejoins également mon collègue Jies sur l'articulation similaire aux séries animées et sur le fait qu'il n'y ait aucune prise de risque. On ne peut pas faire une série sur Boba Fett post Empire vu qu'il est mort du coup on va prendre un perso qui en est une copie pour ne pas dépayser les gens.

    C'est sympa viteuf mais à voir la suite.
SWU fan database
 

Statistiques globales

134 membres l'ont vu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de cet épisode ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité