StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Chapitre 2 - L'Enfant
  • Titre original Chapter 2 - The Child
  • Série The Mandalorian
  • Saison et n° épisode S01E02
  • La proie capturée, le Mandalorien doit se confronter à de redoutables pilleurs.

  • Dates de diffusion Etats-Unis 15/11/2019
    France 07/04/2020
  • Note du staff SWU
     (57 % - 10 commentaires)
  • Note des internautes
     (70 % - 11 commentaires)
  • 15/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    J'aime bien ce héros pas encore au summum de sa carrière, avec des moments de gloire mais avec ses échecs et ses humiliations (même avec son arme cheatée). Ça change d'autres séries (et ça deviendrait vite ennuyeux sinon).

    La scène du sandcrawler est assez drôle, même si les Jawas sont pas bien malin de lui balancer toutes sortes de trucs sur la tête au lien de se servir de leurs armes tout de suite. Et petite réf à Indy quand il échappe au rocher.
    Mais à part ça, c'est assez mou. L'embuscade des Trandoshans apporte rien, et on a de longues séquences de marche assez monotones (et la musique nulle n'améliore rien).

    En tout cas, on est clairement sur Tatooine (je comprend pas pourquoi c'est Arvala-7), bien que les Jawas aient les yeux vachement rouges je trouve. Le Rhinocéros laineux est pas franchement original (à part peut-être la taille, c'est un vrai rhino laineux de chez nous). Ils pouvaient faire mieux que ça. Au début je pensais que c'était un Reek, dommage ça aurait été sympa.

    Reste ce mystère du gamin. L'espèce est très sensible à la Force mais là y'a du niveau. Je comprend pourquoi on le cherche (mais pas pourquoi on voudrait le tuer).
  • 15/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    Assez déçu de cet épisode... Il n'apporte rien. C'est hypra anecdotique. C'est pas comme si on avait une saison avec 20 épisodes. Là, on est déjà au 1/4 de la saison et c'est le néant scénaristique...

    Dans cet épisode, on va de situations loufoques en situations invraisemblables. Hormis les Jawas et le Sandcrawler, j'avais par moment l'impression d'être partout sauf dans SW. :transpire: Et la musique n'aide pas vraiment.

    Bref, j'espère que ca va vite décoller à présent. J'attends pas un truc d'ampleur intergalactique mais au moins quelque chose d'intéressant, quoi
  • 15/11/2019
     (70 %)  •  Langue : VO
    Bon, j'aime bien mais l'ambiance générale me perturbe un peu. :transpire:
    J'ai du mal à me dire "Ouais on est en plein SW"
    Pourtant, c'est bien du SW.
    Je suis peut-être trop habitué à des séries animés SW. :transpire:

    Bon, sinon, l'épisode se suit bien et on a encore une "petite" révélation.
  • 15/11/2019
     (40 %)  •  Langue : VO
    Hé bien, quelle déception... J'ai ressenti à peu près autant d'ennui qu'en regardant un épisode filler inutile de TCW/Rebels/Resistance (choisissez ce que vous voulez, les 3 séries en ont). Absolument aucune avancée dans l'histoire, des scènes rocambolesques et une ficelle scénaristique absurde (amener Yoda dans la grotte du Reek est idiot, c'est juste pour pouvoir lui faire utiliser la Force)... Ça me gonfle parce que j'avais vraiment envie de l'aimer cette série :(
    Heureusement que visuellement, ça reste irréprochable.
  • 16/11/2019
     (80 %)  •  Langue : VO
    Sentiment très étrange après avoir vu ce deuxième épisode.

    Clairement j'ai bien aimé. Plus que le premier. Mais la lecture des commentaires ici m'a fait prendre conscience de ses faiblesses. Le fan-service (je déteste cette notion : je préfère penser en terme enracinement dans l'Univers) est excellent. Mais il est vrai que l'intrigue en elle-même est faible. Il est très probable que, vu sa durée, ce deuxième épisode a été pendant le développement de la série, simplement la deuxième partie du pilote.

    Ce sera un 80% pour moi mais maintenant il faut vraiment que ça décolle, tout est sur la table. :jap:
  • 16/11/2019
     (81 %)  •  Langue : VO

    Vendredi j’ai regardé le second épisode de The Mandalorian.

    Vendredi mon salon est devenu un incubateur de fans de Star Wars. A ma droite mon chéri « nouvellement » fan à force de me côtoyer, à ma gauche la meilleure des meilleurs fans depuis toujours et n’oublions pas Aphra le chat. Tout était fait pour catalyser et amplifier les réactions que pouvait susciter cet épisode. Et devinez quoi ? Ça n’a pas loupé.

    Cet épisode était un bijou sur pratiquement tous les points, les rires ont fusé, les « ooooooh » d’attendrissement aussi, nous avons été conquis.

    Premier point en total contraste avec l’épisode 1, la réalisation. Ici Filoni, trop académique, laisse sa place à Rick Famuyiwa, réalisateur de films plutôt comiques. Et ce cher Rick livre un travail admirable. Je me souviens m’être exclamer plusieurs fois sur l’intelligence de la caméra (par exemple lors qu’on devine l’arrivé d’ennemis juste avec les ombres où les reflets), le combat final qui commence par en montrer sans le montrer est brillant, et enfin j’ai failli m’étouffer de rire avec le running gag du berceau (notons que l’adjectif « running » n’a jamais été aussi bien utilisé et vous l’explicité reviendrait à faire de l’expression un pléonasme). Mais en fait pour ce réalisateur il s’agit d’une seconde nature puisque les procédés de réalisation que j’ai trouvés si brillants sont communs dans un film humoristique. Cependant les utiliser dans une série à l’ambiance sérieuse, presque dramatique créer une contradiction bienveillante qui contribue à la réussite de l’épisode.

    D’ailleurs en parlant de réussite il est de bons tons d’évoquer les effets numériques qui restent incroyable. Le monstre final était bluffant, par contre le vaisseau désossé aurait pu être un poil mieux. Mais parlons plutôt de l’enfant, qui donne son titre à l’épisode. Il m’a tout l’air d’être une marionnette comme la coutume le veut. On croirait presque voir par moment un stop motion propre à ce type d’effets pratiques, y a donc une diminution volontaire des effets pour nous rappeler un souvenir cher à nos cœurs. La nostalgie est puissante dans cette série, heureusement l’épisode, et la série jusque-là, ne joue pas (uniquement) sur le fan service.

    Oui y a du fan service, oui y a des Jawa, oui l’arme du Mandalorien doit rappeler quelque chose ou plus hardcore d’entre nous, oui le héros désintègre ses ennemis d’après une petite phrase tirée de l’Empire Contre-Attaque et bien sûr oui on nous laisse penser que la série nous en apprendra plus sur l’espèce de Yaddle.

    Mais ce n’est pas un défaut car regardez : les fans veulent des Jawa ? On leur en donne des jawa plus violents, oophages. D’ailleurs propre à leur côté obscur ceux-ci auront les yeux rouges.

    Les fans veulent voir Boba Fett dans une série Mandalorienne ? On prend l’arme qu’il avait dans un obscur épisode de l’histoire de la saga mais on la donne à un autre, un autre qui désintégrera ses ennemis à sa place. En parlant de désintégrations on le fera désintégrer les (plus très) gentils Jawa qu’on adore.

    Finalement on ne peut pas nommer fan service le fait d’explorer cette race puisque tous les fans savaient qu’il s’agissait d’un tabou, et aucun d’entre eux n’espérait le voir un jour.

    Enfin comment peut-on qualifier cette série de fan service puisque tout le monde se plaint que l’histoire n’avance pas ? Qu’il ne se passe rien ? Les épisodes par définition ne donnent pas aux fan ce qu’ils veulent.

    Mais n’est-ce pas le but de ces séries Disney + ? Faire autre chose qu’au cinéma, cinéma réservé aux histoires avec un grand H ? Ici nous avons un épisode intimiste, ou le but est la survie, une quête personnelle dans le désert face aux autochtones (ce qui justifie le fait que je critiquerais pas le manque de femme, n’en déplaisent aux trolls boomers).

    On peut même se dire qu’on se rapproche de la série Sense8, une série dont l’histoire avance peu dans ses épisodes, des épisodes remplis de plans de plusieurs minutes sur des paysages grandioses agrémenté d’une musique sublime. Même constat dans cet épisode, on se balade dans la galaxie Star Wars, on découvre des planètes, des animaux, des races, des coutumes, le tout en compagnie d’un Mandalorien et de son compagnon vert d’infortune.
    Qui aurait pu croire qu'une série mandalorienne serait si poétique ? Pas moi. Et c'est un de ces contrastes à l'opposé du fan service qui fait que j'aime autant ce que je vois.

    Je terminerai en disant que tout cela est au service d’une seule et unique chose : le rythme ! Et le rythme de cet épisode est parfait, on est accroché à notre fauteuil du début à la fin, les rires fusent, à chaque fois que je vois l’enfant je me tourne vers mon chat et je le dis « désolé ma fifille mais tu n’es pas la plus mignonne ce soir », c’est attendrissant, sublime et ça nous fait oublier le manque d’avancement dans l’histoire.

    Je ne pourrais que vous conseiller de faire des visionnages entre fans même si ça ne dure que 30 minutes et que c’est encore plus court. Maintenant il est temps que ça avance ! Mais vu ce qu’on sait du suivant et de sa réalisatrice, je ne m’en fais pas ça va décoller !

    81%

  • 16/11/2019
     (50 %)  •  Langue : VO
    On continu sur la lancée du premier épisode avec une ambiance lourdasse et pas grand chose à raconter.
    J'apprécie beaucoup le côté fan service, d'entrer dans des endroits nouveaux de ce que l'on connait déjà, explorer un peu du quotidien de la galaxie en sommes. Mais c'est mon côté fan qui parle. Au-delà de ça, c'est plutôt vide et toujours aussi mou avec de loooong moments de marche solitaire. Pour un épisode de 30min c'est étrange de trouver ça long...
    Allez, rendez-vous la semaine prochaine !
  • 16/11/2019
     (60 %)  •  Langue : VO
    Pour moi il est un peu meilleur que le premier, mais j'ai plus l'impression de voir une film de tranche de vie dans des mondes de la bordures extérieures qu'une série sur un Mandalorien : On découvre de l’intérieur un sandcrawler, ainsi que la vie d'une tribu de Jawas (ayant la myxomatose par contre, oui ca m'a choqué plus que dérangé). Le Reek cool aussi, je m'attendait plus à voir un Rancor, mais de vori un animal de la prélogie à l'honneur, pareil j'ai apprécié !

    Par contre je pense que les scénaristes ne doivent pas être payés bien cher au vue des lignes de dialogues de ces deux épisodes. Pas tant que ca me dérange en soi, pourquoi pas le parti pris lenteur western etc ..... Mais on est dans les premiers épisodes d'une nouvelle série, on pourrait s'attendre à un peu de dialogue présentant un peu plus les personnages !

    Conclusion, pour le moment plus une série sur la vie de gens, qui pourrait presque être indépendante dans ses épisodes, plus qu'une série sur un chasseur de prime.
  • 21/11/2019
     (30 %)  •  Langue : VO
    Toujours impeccable d'un point de vue visuel, mais que ça sonne creux... On s'ennuie toujours autant, avec un manque cruel de profondeur et d'intrigue prenante.

    Bref, espérons que le niveau se relève rapidement !
  • 07/12/2019
     (20 %)  •  Langue : VO
    Typiquement ce dont j'avais peur, c'est pourquoi ma note est sabrée.

    On a un épisode complètement anecdotique. Alors que la série elle même n'impacte en rien l'histoire de la galaxie et est donc d'un point de vue scénaristique peu utile, cet épisode ne sert strictement à rien.

    On a du fan service avec les Jawas, un peu d'humour parce que c'est Disney et voila. Il ne se passe rien et les seules péripéties sont là pour montrer que "la cible" sait utiliser la Force (chose dont tout le monde se doutait).

    Bref, une déception comme je m'y attendais. Pour autant question réalisation, je trouve que c'est toujours impeccable et l'ambiance est là.
SWU fan database
 

Statistiques globales

140 membres l'ont vu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de cet épisode ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité