StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Hérétiques Jeedai
Naissance sur Yavin 4
 
Les Yuuzhan Vong commencèrent leur voyage il y a près de quinze mille années, période durant laquelle le grand vaisseau-monde vieillit et commença à mourir. Lorsqu’ils quittèrent leur galaxie, les Yuuzhan Vong n’avait vraisemblablement aucune idée de leur destination.

Les premiers signes de l’affaiblissement des vaisseaux-mondes apporta un grand désordre dans la société Yuuzhan Vong. La crainte inspirée par l’absence de la Terre Elue conjuguée à la violence et l’esprit de compétition de la société Yuuzhan Vong fit naître de multiple conflits à mesure que les Yuuzhan Vong se repliaient sur eux-mêmes. Sans comparaison avec les Guerres Cremleviennes, les Domaines se battaient toutefois entre eux pour obtenir les faveurs du Seigneur Suprême.

La Terre Elue découverte, Yun-Shuno a promis la rédemption de ses disciples ; les Honteux – ou Humiliés. Ce qui suit est la Prophétie de la Terre Élue, telle qu'elle fut racontée au Chevalier Jedi Anakin Solo par la Honteuse Uunu.

'Les signes de la Terre Élue étaient nombreux. Les vaisseaux-mondes ont commencé à décliner. Il y eut des émeutes. Les castes et les domaines s'entre-déchirèrent. Des temps sombres où notre foi fut mise à rude épreuve… beaucoup d'entre nous crurent même que les dieux nous avaient abandonnés. Puis le Seigneur Shimrra eut une vision : un nouveau foyer, une galaxie corrompue par l'hérésie… qu'il nous reviendrait de purifier pour la gloire des dieux ! Les prêtres ont vérifié le bien-fondé de cette vision, puis les modeleurs et enfin les guerriers. Le temps de l'épreuve a fait place à celui de la conquête. Dans cette nouvelle galaxie, Yun-Shuno nous a promis la rédemption.'
Propagation de l'Hérésie Jeedai
 
Les Honteux ont été persécutés pendant des générations par leurs maîtres cruels. Ils voient maintenant les Jedi comme d'improbables libérateurs. Ceux qui furent autrefois considérés comme leurs ennemis sont aujourd'hui leur seul espoir de rédemption.

Une croyance des Honteux stipule que Yun-Shuno leur a promis la rédemption dans cette galaxie. A la suite de l'invasion Yuuzhan Vong sur Yavin IV, les Honteux trouvèrent un nouvel espoir de rédemption dans l'Ordre Jedi. Ce qui suit est la Légende de Vua Rapuung et des Jedi, comme elle fut racontée par la Honteuse Taan et traduite plus tard par l'aspirante Jedi Tahiri Veila.

« Les Jedi ont des pouvoirs qu'aucun Yuuzhan Vong ne possède. Les guerriers, les modeleurs et les intendants sont jaloux et certains vont jusqu'à les craindre. Au début, les Honteux aussi redoutaient les Jedi, ces infidèles et adversaires redoutables … Puis deux d'entre eux sont venus sur Yavin IV racheter l'honneur d'un guerrier… Vua Rapuung avait reçu la marque de l'Humiliation à cause de la modeleuse Mezhan Kwaad. Un Jedi fut capturé par cette modeleuse, et l'autre devint le frère d'armes de Vua Rapuung. Ensemble, le Honteux et le Jedi vainquirent la modeleuse et rendirent son honneur à Vua Rapuung. Il est mort comme aucun guerrier auparavant, saluant un infidèle. Les dieux les ont aidés, cela ne fait aucun doute. Les hautes castes déchiffrent peut-être la volonté des dieux moins bien qu'elles ne le prétendent … ou bien elles nous dissimulent les voies de la rédemption. On murmure même que le statut d'Honteux, loin d'être un décret divin, serait en réalité imposé par les hautes castes afin de faire exécuter les basses besognes à leurs victimes… et de vivre glorieusement sans se rabaisser au niveau des gens du peuple. Peut-être que les Jedi sont le salut des Honteux. La légende de Vua Rapuung et de son allié Jedi le préfigurerait. »

Croyant pouvoir tuer l’Hérésie Jeedai dans l’œuf, le Maître de Guerre Tsavong Lah fit exterminer tous les témoins du conte de Vua Rapuung et Anakin Solo. Mais cette tentative échoua, à mesure que les récits sur les Jeedai affluaient aux oreilles de la caste des Humiliés.

Au moment où le Seigneur Suprême Shimrra Jamaane s’établit sur la nouvelle Yuuzhan’tar, les hérétiques étaient désorganisées et les points de vue divergeaient sur le conte de Rapuung. Le Grand-Prêtre Jakan fut chargé d’étouffer l’hérésie mais il commit une erreur en assurant que les jumeaux Jaina et Jacen Solo n’avaient aucune connexion avec Yun-Harla et Yun-Yammka : les hérétiques s’emparèrent immédiatement du concept et l’associèrent à leurs croyances sur les Jeedai, bientôt, au son des exploits des Jeedai en guerre, les hérétiques établirent leur propre panthéon.

Ainsi, Jaina et Jacen Solo furent associés à Yun-Harla et Yun-Yammka, tandis que Tahiri Veila, surnommée également Celle-Qui-Fut-Modelée fut associée à Yun-Ne’shel.

Les exploits de Wurth Skidder qu’un Yammosk n’a pu briser, de Corran Horn, surnommé « Le Massacreur de Shedao Shai », de Mara Jade Skywalker qui vainquit les spores coomb, d’Anakin Solo qui racheta l’honneur de Vua Rapuung, ainsi que de Ganner Rhysode qui massacra des centaines de guerriers Yuuzhan Vong en combat singulier et qui fut renommé le Ganner pour entrer dans la mythologie des Yuuzhan Vong.

C’est seulement peu après la bataille d’Ebaq9 qu’apparut Yu’Shaa, le Prophète. Unifiant la parole de l’Hérésie des Jeedai, Yu’Shaa mena les hérétiques jusqu’à la fin de la Guerre et l’assaut sur la forteresse-palais de Shimrra, surnommé l’Ennemi aux Yeux Arc-en-Ciel. Entre temps, il réussit à constituer un groupe organisé, capable d’espionner et de se battre. Voici le récit d’un hérétique sur les enseignements du prophète Yu’Shaa :

« Lorsque tout le monde fut silencieux, le Prophète fit un long et patient signe de tête. Comme nous l’avait enseignés le guerrier, il signifiait le début de la réunion.
— Le conte, Yu’Shaa. Dis-nous le conte, nous dîmes à l’unisson.
C’était comme si nous n’étions qu’une seule voix, une âme, un esprit : l’esprit des Humiliés.
— Parle-nous des Jeedai.
— Qui le demande ? répondit le Prophète, exactement comme le guerrier avait dit qu’il ferait.
Nous prîmes une respiration collective et répondîmes :
— Nous, Yu’Shaa. Nous sommes les Humiliés et nous venons à vous pour votre sagesse.
Le Prophète se leva lentement de sa chaise majestueuse. Il leva les mains vers le masque couvrant son visage. Il le retira lentement, symbolisant visiblement l’abandon des vieilles coutumes Yuuzhan Vong. [...]
— J’ai reçu une vision, une vision des dieux, annonça le Prophète. La vision de mondes où nous, les Humiliés, pourrions vivre dans la gloire, sans honte, avec tout ce que nous pourrions souhaiter. Mais lorsque j’ai regardé vers ces mondes, une ombre sombre s’est glissée entre eux et moi. Une ombre noire géante. Ses yeux étaient faits d’arc-en-ciel, et ses mains recouvertes de sangs. Les dieux s’opposent à cette ombre, et ils envoient leurs puissants guerriers pour la combattre. Vous connaissez les noms de ces guerriers.
Alors que j’écoutai l’histoire, absorbé par les mots du Prophète, j’entendis ma propre voix s’élever parmi celles des autres autour de moi.
— Les Jeedai, nous criâmes, la joie embrasant nos cœurs.
Yu’Shaa hocha la tête puis se pencha en avant, comme s’il était sur le point de nous révéler le plus grand des secrets, quelque chose qu’il ne partagerait qu’avec des êtres dignes de confiance.
— Oui, les dieux ont envoyé les Jeedai pour vaincre l’ombre du mal, et pour nous guider vers le grand paradis. Depuis de nombreuses semaines et de nombreux mois la bataille fait rage entre les guerriers sombres du porteur des yeux arc-en-ciel et les gardiens des dieux. L’obscurité est tombée sur la galaxie, et il nous a semblé que tout espoir était vain. Les Yuuzhan Vong se sont détournés de leurs dieux en servant l’ombre du mal. Et lorsque tout espoir semblait perdu, que chacun d’entre nous semblait condamné pour l’éternité, que les yeux arc-en-ciel ne faiblissaient pas, les dieux m’ont donné la force. Ils m’ont donné l’espoir, que je vous transmets, afin que lorsque je regarde le sombre maître expirer un long et victorieux rire, l’herbe verte des champs se retourne contre lui. Ils s’entortillent autour de ses jambes et le font trébucher. Puis ils resserrent leur étreinte, retirent et étranglent la moindre parcelle de vie de la sombre menace, afin que le grand champ soit à nouveau libre ! Comprenez-vous ce que les dieux ont voulu me dire ? Ils veulent dire que seuls nous sommes faibles, mais qu’ensemble, comme tous ces brins d’herbes, nous sommes forts !
La tirade arracha une exclamation à la foule et un sourire sur mon visage. Lorsque le bruit se calma quelque peu, Yu’Shaa reprit ses paroles de sagesse.
— Soyons cette herbe qui fait chuter le géant noir ! Détruisons-le, lui et ses manières mauvaises, afin que nous libérions enfin !
Une seconde acclamation parcourut la foule et le Prophète attendit presque une minute entière pour donner à ses partisans le temps de s’imprégner de ses mots. Finalement il reprit son discours.
— Combien d’entre vous ont déjà rencontré un Jeedai ? Combien d’entre vous ont entendu le Saint Message de leur bouche, dans leur propre langue ?
Aucun d’entre nous ne répondit par l’affirmative et je n’en fus pas surpris. Bien peu de Yuuzhan Vong n’étaient pas au courant de l’existence de Jeedai, mais peu d’entre eux en avait déjà rencontré un, et survécut pour le raconter.
Comme personne ne répondait, le Prophète fit un mince sourire. Eludant la question il dit :
— J’ai rencontré les Jeedai. J’ai vu les jumeaux et leur pouvoir, j’ai connu Celle-Qui-A-Eté-Modelée et ai assisté à la mort de l’un de, sinon du, plus grand des Jeedai. J’ai entendu la vérité de leurs propres lèvres et ai écouté leur sagesse. Je l’ai fait afin de vous transmettre à mon tour la vérité, mes frères, pour que notre peuple puisse être libre.
A partir de cet instant, nous écoutâmes une nouvelle fois le conte de Vua Rapuung et Anakin Solo, cette fois la « vraie » version, bien que personne ne pouvait dire quelle était la vraie version. Lorsqu’il fut fini, il termina son intervention des quelques mots significatifs.
— Ici aurait dû se terminer l’hérésie Jeedai, dit Yu’Shaa. Si des Humiliés n’en avait pas été témoins, observant la scène près du damutek des modeleurs. Ils ont répandus le Message – qui continue à se répandre en ce moment même de bouche à oreille – parmi les nôtres. Il y a un autre chemin, un chemin qui mène à la tolérance et un nouveau mot pour espoir : Jeedai. Je suis maintenant prêt à répondre à vos questions, dit le Prophète après quelques instants tandis qu’il se rasseyait sur sa chaise multicolore.
Une femelle du premier rang fut la première à prendre la parole.
— Les dieux désirent-ils la guerre ? demanda-t-elle.
Yu’Shaa écarta ses doigts.
— La guerre en elle-même n’est pas mauvaise. Le problème est que nous menons la mauvaise guerre. Pendant que nous devrions nous rebeller contre ceux qui nous excluent, ceux qui nous gardent dans les prisons de notre propre volonté, nous combattons les Jeedai, qui ne font rien d’autre que d’essayer de nous libérer. Nous ne devrions pas non plus combattre leurs alliés puisqu’ils essayent également de nous apporter la liberté. Au lieu de poursuivre cette guerre inutile nous devons nous tenir prêt à nous révolter lorsque les Jeedai viendront nous libérer.
Aussitôt que je fus sûr qu’il eut terminé, je prononçai la question suivante. Il y en avait beaucoup qui affluaient dans mon esprit et j’étais submergé par le choix qu’il me fallait faire. Je réussis à me décider finalement :
— Les dieux ont-ils créé les infidèles ?
— Oui, répondit Yu’Shaa rapidement. Les dieux ont créé toute chose, y compris les infidèles. Bien qu’ils ne soient pas du côté des infidèles, ils devaient avoir quelque chose à l’esprit pour eux.
— Est-ce possible que les infidèles aient été créés pour nous enseigner nos propres fautes ?
Le Prophète sembla y réfléchir un instant.
— Oui, les dieux ont en effet peut-être eu l’intention de nous faire apprendre des habitants de cette galaxie. Je suppose que c’est possible, voire vraisemblable. Cependant, nous devons en permanence nous souvenir que nous ne connaissons pas les plans des dieux. A leurs yeux nous sommes des créatures microscopiques. Une seule de ces créatures serait-elle en mesure de comprendre ta volonté ?
— Non, Yu’Shaa, répondis-je, avant de réaliser rapidement que la question était rhétorique et ne m’avait pas été adressée.
Je me repris rapidement en demandant :
— Les Yuuzhan Vong peuvent-ils être sauvés ?
— Oui, je crois que nous avons encore une chance d’atteindre le salut. Mais afin d’être rachetés aux yeux des dieux, nous devons nous élever de notre basse position et forcer l’élite à nous considérer comme leurs égaux et non leurs esclaves. Mon peuple, je crains pour votre sécurité. Si un mot de ce message atteint un jour les oreilles de ceux que nous méprisons, cela signifierait la mort de notre organisation. Quittez donc cet endroit, et répandez le Message, mais soyez prudents quant à ceux que vous éclairez. Bien qu’un seul cri puisse être aisément étouffé, un océan de murmures continue de se répandre.
Sur ces mots, le Prophète fit un signe de tête à la foule, le signal que le prêche était terminé. »


Ainsi parlait Yu’Shaa le Prophète, chef sprirituel des Hérétiques, étendant peu à peu sa doctrine parmi les siens, répandant légendes et chants rituels comme celui de la Prière de la Rédemption. Au sein d’une caste meurtrie par des millénaires de honte et de mépris, l’influence de Yu’shaa s’étendit rapidement et le Prophète s’entoura de fidèles serviteurs qui déguisés sous sa forme de Prophète, prêchaient le voie des Jeedai dans les bas-fonds de Yuuzhan’tar. Au nombre de dix-septs, ces Humiliés à l’allégeance sans faille se prénommaient les Acolytes. Le Premier Acolyte était le conseiller direct de Yu’shaa, un poste qui fut longtemps occupé par Shoon-mi Esh.
Yu'Shaa le Prophète
 
Pendant que Shimrra se battait pour conserver son autorité sur son peuple, Yu’Shaa continuait d’enseigner les voies des Jeedai. Un des points de ses enseignements concernait la Force. Cette entité invisible, magique, inquiétante et inaccessible pour les Yuuzhan Vong intriguait les Humiliés au plus haut point : Yu’Shaa enseignait que la Force était une exhalation de Yun-Yuuzhan, le Créateur.

Dans un de ses derniers prêche avant le soulèvement des Hérétiques Honteux et le retour de Zonama Sekot dans l’espace connu, Yu’Shaa dit :

« Entendez-moi ! Entendez la voix de la prophétie ! J'ai jeûné et j'ai médité. La nuit dernière, j'étais assis là, à attendre je ne sais quoi. Puis, aux heures les plus noires, une grande lumière m'enveloppa - une lumière purifiante, celle de la rédemption ! Je levai la tête : là où les étoiles nous contemplent, je vis un orbe... Un monde planait au dessus de nous. Sa beauté me fit trembler, sa puissance m'accabla, et je sentis en moi de l'amour et de la terreur mêlés. Quand ces émotions s'évanouirent, il resta en mon âme une sensation d'appartenance. Je sus que cette planète était vivante et qu'elle me souhaitait la bienvenue. Elle est la planète d'origine des Jeedai, leur temple secret et la source de leur savoir et de leur sagesse. Et je nous ai vus, nous, les Honteux, fouler son sol avec les Jeedai, unis à eux et à la planète. Dans le lointain, j'entendis les sanglots de desespoir de Shimrra, qui avait compris que cette planète vivante - oui, vivante ! - serait notre salut et sa perte. Il savait qu'elle viendrait le chercher un jour, parce qu'elle serait là pour nous libérer ! »

Lorsque Zonama Sekot apparut dans le ciel de Yuuzhan’tar, les Hérétiques crurent leur heure arrivée et se retournèrent contre Shimrra et l’Elite. Croyant fermement les enseignements de Yu’Shaa, ils se rebellèrent contre une Elite qui doutait toujours plus de son Seigneur Suprême. Ainsi, les Hérétiques Jeedai furent parmi les grands artisans de la victoire de l'Alliance Galactique sur les Yuuzhan Vong.

Yu'Shaa le Prophète mourut pendant la bataille, et laissa seul son héritage: les Humiliés furent renommés les Exaltés.
Dossiers associés
 
Le Dossier Yuuzhan Vong   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 11/07/2010
Rédacteur(s) : Gilad Pellaeon
Mise en page : Gilad Pellaeon

Sources

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique de l'organisation par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Hérétiques Jeedai. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité