StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. The Bounty Hunter of Ord Mantell
 

- Je croyais que vous aviez décidé de rester !
- Le chasseur de primes qu'on a rencontré sur Ord Mantell m'a fait changer d'avis

            Han à LeiaL'Empire Contre-Attaque

The Bounty Hunter of Ord Mantell, c'est en bref le récit qui permet d'expliquer cet échange. Plusieurs auteurs ont bien évidemment tenté de proposer leur version des faits, mais c'est bien la version du strip d'Archie Goodwin avec le chasseur de primes Skorr qui a été retenue comme étant "vérédique" au sein de la continuité Legends

Ce récit s'inscrit d'ailleurs au sein des comic-strips Star Wars, des histoires parues dans certains journaux américains entre la fin des années 70 et le début des années 80. Ils ont depuis été réédités, sans jamais bénéficier de la même aura que la série régulière Star Wars qui paraissait à la même époque. Des récits à ne pas omettre, malgré tout ;)

 

2. Autour des Ombres de l'Empire
 

Souvenez-vous. Les Ombres de l'Empire, c'est en 1996 le premier gros projet multi-supports initié par Lucasfilm. Roman, comics, jeu-vidéo… Il y en avait pour tous les goûts. L'histoire fait le lien entre les épisodes IV et V de la saga, et l'on y retrouve des héros bien connus. Mais ce que l'on sait moins, c'est qu'en parallèle du comics principal et de sa suite Evolution, trois petits ovnis sont venus s'y juxtaposer.

Tout d'abord, la compagnie américaine de jouet Ertl, toujours en partenariat avec Dark Horse, produit un premier comic de 13 pages, qui couvre la période séparant le moment où Boba Fett quitte la planète Gall de l'arrivée de Luke Skywalker sur Tatooine. On y croise entre autre le Faucon Millénium et l'escadron Rogue. C'est ensuite au tour de l'entreprise Galoob (rachetée depuis par Hasbro), de faire de même avec un comic qui présente plusieurs scènes inédites, discontinues dans le temps, qui viennent compléter le récit original.

Autre fait intéressant : Dark Horse sort dans la foulée un pop-up comic qui raconte l'arrivée de Boba Fett sur Tatooine et sa remise de Solo en congélation carbonite à Jabba le Hutt ! De toute l'ère Dark Horse, c'est le seul média du genre qui fut publié ! Rien que pour ça, il ne méritait pas d'être enterré !

Les deux premiers récits ont été publiés en VF dans l'intégrale Les Ombres de l'Empire éditée par Delcourt, tandis que le troisième reste encore aujourd'hui officiellement inédit de notre côté de l'Atlantique.

3. Battle for Theed
 

Lorsque j'ai entrepris de mettre un petit peu d'ordre dans ce grenier, qui il faut le dire commençait à prendre un peu la poussière, j'ai fait quelques belles découvertes en ouvrant certains tiroirs. Le récit Battle for Theed en fait partie. Il s'agit d'une histoire de trois pages, écrite en 2000 par Monsieur Michael A. Stackpole (l'auteur de la fameuse série des X-Wing, scénariste de X-Wing: Rogue Squadron), qui prend place pendant l'occupation de Naboo et était destinée à promouvoir le dernier jeu de rôle en date de Wizards of the Coast, l'Invasion of Theed Adventure Game. Il introduit des personnages clés du jeu, qui forment alors une cellule de résistance sur la planète soumise au blocus de la Fédération du Commerce. Parmi eux, la Padawan Sia-Lan Wezz qu'on recroisera entre autres dans l'excellentissime comic Purge ! Rien que pour ça, ça vaut le coup !

Ce récit est disponible chez les Chroniqueurs Oubliés ! #pub

4. Le #0 de Republic
 

Si vous avez déjà parcouru notre dossier dédié aux projets littéraires abandonnés, vous savez sans doute déjà qu'un #0 était initialement prévu pour introduire la série Republic (qui s'appelait encore sobrement Star Wars à l'époque), et plus précisément l'arc Prélude à la Rébellion. Celui-ci a depuis été annulé, oublié, puis republié partiellement sur le net. Il reste toutefois encore aujourd'hui relativement méconnu des fans.

Les fans français n'ont pas été oubliés, puisque Delcourt a lui aussi publié le court récit sur son site officiel en 2011, afin d'introduire la sortie de son album Jedi Vol. 8, qui reprenait le premier arc de Republic ! On vous en a fait un petit .pdf très moche, accessible ci-dessous !

rep0.pdf
rep0.pdf
 
5. Cœur de feu
 
Entre Mai et Juin 2001 est publié Heart of Fire (Cœur de Feu en VF) dans les numéros 35 à 37 des Dark Horse Extra, des petits fascicules mensuels distribués par l'éditeur au cheval noir jusqu'en 2002 (50 numéros au total). A priori, ce type de média a tout pour offrir du contenu plus qu'anecdotique. Mais contrairement aux deux autres récits Star Wars parus dans la série, qui sont pour être tout à fait franc de gros ratés sans intérêt, ce Cœur de feu est une vraie réussite ! 

Forcément, quand on a Duursema et Ostrander à la baguette, ça aide. Côté dessins, pas grand chose à redire. C'est très propre, même si certains arrière-plans auraient mérité d'être un peu plus travaillés. Néanmoins, ce qui fait la force de ce comic, c'est surtout son intérêt au sein de la série Republic, créant notamment une passerelle entre deux de ses intrigues. Souvenez-vous en effet de la petite Padawan Twi'lek que l'on croise au début de The Hunt for Aurra Sing (paru dans Le Côté Obscur T8 en VF), qui voit son maître être sauvagement assassiné. Eh bien non seulement son identité nous est dévoilée, mais elle a en plus l'occasion de croiser la route de Quinlan Vos, en pleine quête de sa Padawan perdue Aayla Secura et de sa mémoire. Rien que ça ! Les bases de cette sympathique femelle Twi'lek, que l'on retrouvera par la suite dans plusieurs story arcs, sont ainsi posées et croiser Quin est toujours plaisant. 

A noter que cette histoire est facilement trouvable pour les lecteurs français, puisqu'elle a été rééditée dans le second volume des Intégrales Quinlan Vos (aux éditions Delcourt). Vous retrouverez d'ailleurs tous les ouvrages dans lequel ce récit est paru dans sa fiche SWU.
6. Shadows of Endor
 

Attention mesdames et messieurs, voilà une oeuvre qui nécessite des pré-requis, sous peine de traverser un grand moment de solitude (allez lire la critique de Link sur la fiche de l'ouvrage, c'est drôle ^^). Shadows of Endor, c'est un récit intéressant (si si, je vous assure), mais sorti trente ans trop tard pour que le commun des mortels y comprenne quelque chose. Il vient en effet s'inscrire dans la continuité de l'univers des Ewoks, un ensemble d'oeuvres des années 80 un peu complètement WTF autour de ces petites boules de poils au sein duquel se trouve notamment une série animée, deux téléfilms et une série de comics.

Forcément, si vous ne connaissez pas le background de la lune forestière d'Endor qui y a été développé, ça risque évidemment de pas très bien se passer entre cette oeuvre et vous. Mais si vous voulez connaître les dessous de l'arrivée des impériaux sur la planète, il faudra bien passer par là ^^ Et entre nous, une fois l'univers Ewok maîtrisé, ce sera juste jouissif d'apprécier toutes les références qui y sont faites dans ce comic !

7. Les comics UK de la septième vague
 

Titan est un habitué des comics Star Wars en kiosque. Dès la fin de son magazine The Clone Wars, qui coïncidait avec l'arrêt de la série, Titan s'est dit qu'il serait dommage de s'arrêter en si bon chemin et a donc entrepris de continuer à publier des comics inédits au Royaume-Uni, toujours dans les pages d'un magazine jeune public, dont la parution a été interrompue au treizième numéro (Titan ayant lui aussi perdu la licence comics Star Wars au RU). Une partie seulement de ces récits étaient ensuite réédités aux US, ce qui explique son public de niche. L'intégralité de ces aventures appartient à l'Univers Legends, bien que certaines soient sorties après avril 2014 et le reboot de l'UE.

Bien évidemment, c'est et ça restera à jamais inédit en VF. Pourtant, parmi les treize comics publiés, certains sont vraiment intéressants, et notamment l'excellentissime Memory Loss, dernier récit paru dans l'univers Legends et sans conteste l'un des tous meilleurs malgré ses huit petites pages.

Petite précision sur la numérotation des magazines Titan, et sur cette appellation "7ème vague" qui en aura probablement surpris plus d'un. La classification des magazines Titan peut rappeler celle des épisodes de séries TV (6.29 ou encore 7.10 par exemple). L'idée est en fait la même, dans la mesure où Titan a publié des comics Star Wars en kiosque (sous une forme au départ proche de La Saga en BD chez Delcourt) pendant… fort longtemps. Au cours de ce qu'on pourrait presque nommer « l'ère Titan », le magazine a connu différents reboots qui ont été numérotés. Chaque magazine est ainsi désigné par un premier chiffre qui indique à quelle vague appartient le mag (pour ces comics exclusifs au RU, il s'agissait de la 7ème), tandis que le nombre de droite donne le numéro du mag au sein de la vague.

8. Les webcomics
 

Soyons clairs : webcomic ne signifie pas comic au rabais ! Au même titre que les comic-books classiques, on y trouve du bon, de l'excellent, mais aussi du minable. Il est cependant très étonnant de s'apercevoir que ceux-ci sont souvent délaissés par certains grands fans (faute de pouvoir être rangés sur une étagère ? ^^). Petit tour d'horizon, très largement inspiré d'un paragraphe de ce dossier ;)

Dès 1999 et la sortie au cinéma de La Menace Fantôme, l’éditeur au cheval noir s’essaie au concept avec la publication des Podracing Tales sur le site officiel Star Wars, qui nous permettaient de faire plus ample connaissance avec certains pilotes ayant participé à la célèbre course de modules.

Mais l’âge d’or du Webcomic Star Wars ne débute que quatre ans plus tard, avec la mise en ligne de A Hunter’s Fate : Greedo’s Tale (disponible en français chez les Chroniqueurs !), une remarquable adaptation d’une nouvelle datant de 1995 qui développait le background du Rodien. 2004 est également marquée par la publication des premières planches de Evasive Action (publication qui se prolongera sur quatre tomes, jusqu’en 2006), une formidable aventure qui reste encore aujourd’hui LA référence en matière de Webcomics Star Wars. D’ailleurs je dirais même qu’il s’agit d’un des meilleurs comics Star Wars jamais paru. D’innombrables liens avec l’UE, du suspens, des personnages attachants … Tout y est, ou presque !

La suite sera malheureusement un peu moins florissante. La série Rookies, basée sur le scénario d’un jeu de rôle, verra sa publication stoppée nette en 2006 alors que deux autres tomes étaient encore prévus (voir par ici). Exit aussi le webcomic ambitieux envisagé sur Shaak Ti. On ne mentionnera qu’à peine Vision of the Blade, crossover raté avec l’univers Soulcalibur sorti en 2008. La machine repart un peu à la fin de cette même année 2008, avec les webcomics relatifs à la série The Clone Wars, même si la qualité n'est pas nécessairement au rendez-vous.

Vous avez lu tout ça ? Sinon, au boulot ^^

9. Les comics espagnols retrouvés
 

En 1985, après le succès de la trilogie originale, deux séries télévisées destinées à un jeune public voient le jour. La première, baptisée Ewoks, raconte les périples de Wicket et ses compagnons sur la lune forestière d'Endor quelques années avant qu'ils ne croisent la route des rebelles de l'Alliance. La seconde, Droids, relate les aventures de C-3PO et de son acolyte R2-D2 avant Un Nouvel Espoir. Autour de ces productions audiovisuelles se sont développés de multiples bandes-dessinées et ouvrages pour enfants. Mais si Marvel détenait alors la licence côté comics, l'éditeur américain ne fut pas le seul à publier des récits sur le sujet ! L'éditeur espagnol Editorial Gespa inclut ainsi dans sa revue MyComyc quinze très courtes histoires (deux pages chacune) portant sur ces séries (sept sur Droids, huit sur Ewoks).

Étrangement, ces comics furent tout bonnement oubliés de tous pendant près de... 25 ans. Leur distribution n'avait à l'époque été que très limitée, et il n'est aujourd’hui pas certain que Gespa détenait les droits nécessaires à la réalisation légale de tels récits. En décembre 2012, ceux-ci reviennent toutefois à la lumière du jour lorsqu'un fan hispanique nommé Adolfo Rodriguez se manifeste sur les forums de Dark Horse et offre à l'éditeur au cheval noir de scanner les perles rares dont il dispose. Abel G. Peña, connu pour avoir écrit divers articles sur Star Wars, entreprend alors de s'atteler à leur traduction en langue de Shakespeare. Ces aventures inédites sont par la suite postées sur le site officiel et restent à ce jour encore téléchargeables au format .pdf (voir ci-dessous).

droids-mycomyc<br />.pdf
droids-mycomyc
.pdf
ewoks-mycomyc.<br />pdf
ewoks-mycomyc.
pdf
 
10. Bungo 'n Rusti, de James Anderson
 

Bungo 'n Rusti est une série de strips signée James Anderson parue entre novembre 1996 et mai 2003. Elle narre les péripéties du Sullustéen Bungo Bung, parti faire fortune à travers les étoiles en travaillant pour le compte de la Corporation SoroSuub, et de son acolyte Rusti, un droïde de protocole. Désireux de créer une série s'inscrivant dans la durée, Anderson s'attacha à développer le caractère de ses protagonistes, imaginant un véritable environnement autour de ses deux personnages vedettes et de leur vaisseau, le Chubby Gundark. Mais Dark Horse ne l'entendait pas de cette oreille. Ainsi, si le premier volet, Get Carry-Out, fut publié dans le #11 du Star Wars Adventure Journal, l'éditeur au cheval noir prétexta avoir toujours cru qu'il s'agissait d'un one-shot et annula la suite du récit.

Anderson était toutefois trop attaché à Bungo pour laisser en plan ses aventures. Il entreprit donc de continuer sa série de strips de manière non-officielle. Ce sont alors pas moins de cinq récits qui parurent sur le site internet TheForce.Net, permettant aux plus fervents lecteurs de continuer à suivre la destinée de ces protagonistes. L'auteur alla même plus loin en rédigeant une petite encyclopédie relative au sous-univers qu'il avait bâti.

On sent vraiment que James Anderson aime ses personnages. Et il parvient magnifiquement à nous communiquer cet engouement, à nous faire plonger dans sa propre atmosphère, un peu à la manière d'un Uttini sur SWU. Je ne peux que vivement vous recommander d'y jeter un œil. J'ai d'ailleurs élaboré un .pdf qui compile l'intégralité du travail de ce bonhomme, reprenant entre autres les éléments encyclopédiques, les indications de JdR, mais aussi des plans de Chubby Gundark, etc … tout cela dans l'optique de faire découvrir à nos chers visiteurs ce récit trop largement recouvert de poussière.

bungo-rusti.pdf
bungo-rusti.pdf
 
11. Les Tales
 

Juste au cas-où... avez-vous bien lu toutes les Tales, dont la publication française a été disons... éparse ? Il y en a pour tous les goûts, mais c'est un must-read pour tout fan hardcore de l'UE Legends ! On ne va toutefois pas s'étendre dessus ici, puisqu'un dossier très complet existe déjà sur le site !

<< Page précédente
Publicité