StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Orson Callan Krennic
Biographie
 

1. Débuts de carrière

Orson Krennic intégra le Programme Futurs, sur Brentaal, pour les jeunes esprits brillants, et commença très vite à travailler sa capacité à diriger des projets, à servir d'intermédiaire entre les chercheurs et ceux qui pourraient financer leurs projets. Orson fit à cette époque la connaissance de Galen Erso un autre membre du Programme Futurs. Orson le considéra d'abord comme un étudiant renfermé, susceptible de se faire souvent harceler, mais il commença vite à apprécier son intelligence et son esprit, et à veiller sur lui à l'occasion. Orson était surtout connu pour ses frasques nocturnes, et son sens de l'organisation des projets et il finit par intégrer le Corps des ingénieurs, où il gravit vite les échelons. Il put ainsi aider Galen Erso à obtenir un poste de professeur à l'Institut des sciences appliquées.

Vers le début de la Guerre des Clones, Orson fut secrètement transféré au Groupe des armes avancées de la Cellule de conseil stratégique, groupe dont il devint coordinateur. Il se mit désormais à porter le même type d'uniforme blanc que les membres des Services de Sécurité et de Renseignements. Il siégeait également au Conseil de la production de guerre.

Après une formation sur les armes employées par la Grande Armée de la République et les Séparatistes, il passa un certain temps sur l'immense chantier du projet de station de combat mobile, au-dessus de Géonosis. Il avait également entrepris d'étudier la société et la langue géonosiennes.

En -22, Orson Krennic, alors lieutenant-commandant, était l'un des principaux responsables de la rénovation et de l'agrandissement de l’Amphithéâtre de la planification stratégique. À ce titre, il était invité aux briefings hebdomadaires du Sommet pour les opérations militaires du Centre de la République. C'est à cette occasion qu'il eut l'idée d'utiliser les recherches de son ancien camarade Galen Erso pour l'avancement de sa propre carrière. Il prit rendez-vous avec Mas Amedda pour le convaincre que Galen Erso serait un précieux atout pour la conception de l'arme de la station mobile de combat. Amedda le laissa tenter une mission de sauvetage de Erso sur Vallt, où il était retenu prisonnier, à condition que la République ne soit pas impliquée en cas d'échec.

Il força donc le contrebandier Has Obitt à l’accueillir à bord de don vaisseau, le Bonnes Nouvelles, avec des hommes à lui, Matese, lors d'une affaire sur Merj, planète séparatiste, où ils enlevèrent deux chercheurs Morseeriens. Il se rendit ensuite sur Vallt, déguisé en employé de Zerpen, l'entreprise pour laquelle travaillait Galen, afin d'échanger les deux Morseeriens contre la famille Erso : Galen, sa femme Lyra, et leur fille Jyn, âgée d'à peine 6 mois. Le Bonnes Nouvelles fut attaqué dès son décollage, et Orson ordonna au commandeur Praka de bombarder la zone, malgré les protestations des Erso.

Orson emmena Galen voir l'état de son monde natal, Grange, ravagé par la guerre. Il espérait le pousser à renoncer ses résolutions pacifistes pour se joindre aux projets d’armements républicains, mais Erso resta sur ses positions. Orson devait trouver un autre moyen de se faire bien voir des instances dirigeantes. Il alla donc rendre visite à Poggle le Bref, en prison sur Coruscant. Orson parlait un peu la langue de l'archiduc, ce qui l'impressionna, malgré les difficultés de prononciation de l'humain. Celui-ci profita aussi de ses connaissances en design et construction pour flatter le Géonosien et sous-entendre que les dirigeants séparatistes le sous-estimaient. Enfin, il utilisa sa connaissance de la civilisation géonosienne pour convaincre Poggle d'employer ses ruches aux travaux de la station de combat mobile de la République. Il avait ainsi résolu l'un des problèmes que posait la construction de cette station de combat : la main-d’œuvre.

2. Le chantier de l'Etoile de la Mort

Orson escorta Poggle sur Géonosis, où il passa plusieurs mois à surveiller l'avancée du chantier de la station de combat mobile, la future Étoile de la Mort. Son équateur avait enfin été achevé, et la construction de l'hémisphère nord et de la parabole avait pu démarrer, mais Orson s'inquiétait de l'intérêt de Wilhuff Tarkin pour la station de combat et les travaux de Galen. En observant Poggle le Bref maintenir ses drones dans des tâches inférieures à leurs compétences, il eut l'idée de proposer un travail frustrant à Galen, pour le pousser plus vite vers le projet de super-arme : il lui trouva un emploi chez Helical HyperCom sur Lokori, près des zones de guerre.

Mais le chantier prenait du retard, et alors que la lentille de focalisation était presque assemblée et les espaces intérieurs habitables, les Géonosiens se lancèrent soudain dans une mutinerie, en détruisant ce qu'ils avaient déjà construit : Poggle le Bref avait en fait planifier de longue date cette diversion pour pouvoir lui-même s'échapper, grâce à sa navette améliorée par les drones. Il put ainsi échapper à Orson et rejoindre le comte Dooku.

La fin de la Guerre des Clones et l’expédition de Dark Vador sur Mustafar réglèrent le problème de la trahison de l'Archiduc, mais Orson était tenu pour responsable de cet incident. Il devait donc rétablir son crédit en recrutant enfin Galen Erso. Il finit par le convaincre de rejoindre le Projet Énergie Céleste du tout nouvel Empire Galactique en lui montrant les cristaux kybers qu'il aurait à sa disposition pour ses recherches. Orson supervisait lui-même le projet, et comprit vite qu'il devrait surveiller Lyra Erso pour l'empêcher de détourner son mari des recherches que l'Empire voulait lui voir faire.

Mais Orson eut à affronter d'autres problèmes, car le chantier de l'Étoile de la mort fut victime en -18 de nombreux sabotages. Il essaya de faire porter le tort sur Tarkin,, mais l'enquête de Vador permit d'incriminer un groupe de Géonosiens renégats, que le sith élimina.

La question des matières premières était également cruciale quand le chantier entra dans la phase 3,  la construction du réacteur d'hypermatière et les générateurs de bouclier. Orson sélectionna plusieurs sites, notamment d’anciennes planètes séparatistes, où l'extraction à grande échelle pourrait se faire discrètement, et il prit l'initiative, soutenue par Tarkin, d'inventer des justifications pour réquisitionner ces planètes. Il commandita secrètement des opérations de contrebande que l'Empire mit à jour, et qui lui permirent de prendre le contrôle des sites qui l'intéressaient.

3. Les essais pour la super-arme de l'Étoile Noire

Orson avait aussi lancé des expériences d'application des recherches de Galen dans un centre de recherche sur Malpaz, mais un accident détruisit le centre et la ville qui l'abritait, ainsi qu'une centrale nucléaire. Orson mir les dégâts sur le compte d'un attaque et fit exécuter les chercheurs.

Les retards d'avancement de l'arme contrariaient profondément l'Empereur, ainsi que la façon dont Orson s'approvisionnait en matière première. L'arrivée de celles-ci lui furent provisoirement coupées. Parallèlement, comme Lyra Erso le soupçonnait de plus en plus de manipuler Galen, Orson l'envoya étudier des filons sur Alpinn, et profita de son absence pour inciter Galen à travailler plus intensément.

Tarkin était occupé à mater une rébellion dans le système Salient qu'Orson avait un peu contribué à lancer en manipulant Has Obitt, il en profita pour tester, à bonne distance du Noyau, sur un double trou noir appelé « les Jumeaux Héroïques », le prototype d’arme que les recherches de Galen lui avait enfin permit de réaliser, et qui s'avéra très prometteur, ce qui valut à Orson d'être promu commandant. La réussite du test stimula d'ailleurs l'ensemble du chantier. Mais Lyra Erso était rentrée d'Alpinn, il essaya de lui faire peur pour l'inciter à ne pas interférer dans les recherches de Galen. Mais celui-ci supportait de plus en plus mal la distance qui s’était installée entre lui et sa famille. Sur Hypori, les chercheurs qui travaillaient à l'élaboration d'une arme cinquante fois plus puissante que le premier prototype, et notamment Reeva Demesne, commençaient à se montrer trop suspicieux, et Orson les fit exécuter.

Galen, lui aussi, semblait nourrir de plus en plus de soupçons ; Orson envisagea de supprimer sa femme et se fille, mais les Erso réussirent à s'enfuir de Coruscant, grâce à l'aide d'un ami de Has Obitt, un Ondéronien du nom de Saw Gerrera. Orson fut rétrogradé lieutenant-commandant, Tarkin fut nommé responsable des Bases Sentinelles, ce qui lui permettrait de garder un œil sur Orson, bien que celui-ci soit toujours à la tête du Groupe des armes avancées. Has Obitt, qui avait réussi à convaincre Orson qu'il ne l'avait pas trahi, l'espionnait en fait pour le compte du Moff. Quant à Orson, il était bien décidé à retrouver Galen Erso, qui semblait le seul à pouvoir achever la conception du laser de l'Étoile Noire.

Devenu Directeur, il retrouva enfin la trace de Galen en -13, et vint le chercher, accompagné par une escouade de Deathtroopers, sur la planète Lah'mu. Il s'empara de Galen, tua Lyra, qu'il tenait toujours pour responsable de la fuite de son mari, mais la petite Jyn parvint à lui échapper. Il amena alors Galen sur le chantier de l'Étoile Noire, pour y finir le laser.

4. Un recrutement forcé

En l'an -13, soit 6 ans après la déclaration de l'Empire, Krennic se rendit sur Lah'mu, accompagné par une escouade de Deathtroopers. Il y retrouva Galen Erso, un vieil ami à lui et ingénieur de l'Etoile Noire qui avait décidé de fuir et d’abandonner ses recherches. Krennic tua la femme de Galen, Lyra Erso, et enleva le scientifique pour le ramener au chantier.

Néanmoins, sa fille, Jyn Erso, réussit à s'échapper grâce à l'aide de Saw Gerrerra.

5. Echecs cuisants

En l'an 0, le directeur Orson Krennic supervisa un essai de la nouvelle super-arme de l'Empire, au dessus de Jedha. En compagnie du Grand Moff Tarkin, son grand rival, venu vérifier si l'Étoile de la Mort était aussi puissante que prévu.

Krennic fit ouvrir le feu, détruisant la ville de Jedha City et réduisant à néant la Résistance de Saw Gerrerra ainsi que les derniers vestiges de l'Ordre Jedi. Satisfait par la puissance de l'arme, Tarkin prit la direction de l'engin, évinçant Krenninc, l'accusant d'avoir laissé filtrer des informations aux rebelles. En effet, un pilote impérial avait précédemment déserté pour se rendre justement sur Jedha et donner des informations à Saw Gerrerra sur l’arme ultime de l’Empire.

Haineux, Krennic partit pour Eadu, où se situait une raffinerie de cristaux Kyber, principale source d'énergie de l'Etoile Noire, ainsi que le centre de recherche de Galen Erso. La fuite concernant l’Etoile de la Mort en construction ne pouvait venir que d’ici ! Le directeur fit amener Galen et son équipe devant lui, demandant au traitre de se dénoncer, menaçant de les tuer tous. Soucieux de la survie de son équipe, Galen se dénonça. Intransigeant, Krennic fit tuer les autres scientifiques, avant de frapper son ancien ami. C'est à ce moment que la fille de Galen, Jyn Erso, surgit . Elle n'eut toutefois pas le temps de retrouver son paternel, puisqu'une escouade d' X-Wings de la Rébellion bombarda la zone, avant de s'enfuir. Galen mourut dans l'explosion et Krennic évacua rapidement la place.

Suite à ses deux échecs, le Directeur fut convoqué par Dark Vador sur Mustafar. Le seigneur Sith, mécontent des derniers événements qui aurait pu coûter cher à l'Empire, ordonna à Krennic de faire en sorte qu'il n'y est aucun autre incident. Krennic exigea alors d’être toujours aux commandes, mais Vador l'étrangla, le mettant en garde contre sa propre ambition.

 

6. La bataille de Scarif

Apprenant que la base de Scarif était peut-être en danger, Krennic se rendit sur la planète. Au même moment, une équipe de rebelle commença à attaquer les alentours des archives. En effet, c’étaient sur cette planète qu’étaient stockés tous les plans de l’Empire. Krennic descendit lui-même pour s'assurer que les rebelles ne s'emparent pas des plans de l'arme.
Dans la salle des archives, il trouva Cassian Andor et Jyn Erso, qui venaient de voler les plans concernant l’Etoile Noire. Il mit le capitaine Andor hors d'état de nuire et poursuivit Jyn jusqu'au sommet de la tour, près de l'immense parabole permettant de transmettre des informations hors système.

Il réussit à mettre Jyn à sa merci et s'apprêtait à la tuer, lorsque Cassian surgit derrière lui et lui tira dessus. Sérieusement blessé, Krennic rampa jusqu'au bord de la plateforme, juste à temps pour voir l'Etoile de la Mort apparaître dans le ciel. A bord de la super-arme, le Grand Moff Tarkin ordonna la destruction de la base. Krennic mourut dans l'explosion de la Tour, tué par l'Arme sur laquelle il s'était tellement investi.

Dossiers associés
 
L'Encyclopédie Rogue One   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 07/11/2019
Rédacteur(s) : darkcedric
Mise en page : Dark Stratis 23, Aymerix
Mise(s) à jour : Link, Rine Œil-de-panda

Sources

Rogue One
Marvel: Darth Vader Annual 2 - Technological Terror
Catalyseur

Licence

Licence Creative Commons

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Orson Callan Krennic. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité