StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Sortie en France de la série Poe Dameron au format Deluxe chez Panini
 
[Critique] Poe prend de la hauteur !
14/04/2021

Bonjour à tous,

Alors que la plupart des séries régulières se situent désormais après les événements de L'Empire contre-attaque, Panini Comics est en train de republier l'ensemble des séries régulières lancées depuis 2015 au format Deluxe.

Après la première série Dark Vador en deux volumes, après l'intégrale de Kanan en un seul tome, après le lancement de la série Star Wars il y a deux mois, c'est donc au tour du valeureux Poe Dameron (incarné par le toujours très bon Oscar Isaac dans les trois derniers épisodes officiels de la saga) d'atterir au format Deluxe. Ce premier tome sur trois regroupe donc les deux premiers cartonnés de la précédente publication librairie, c'est à dire les sept premiers épisodes de la saga régulière. 

C'est le prolifique Charles Soule (auteur notamment du très bon roman La Lumière des Jedi, on vous a déjà dit que sur SWU, on adorait la Haute République ?) qui signe là les scénarios de son premier titre régulier sur la licence tandis qu'on retrouve Phil Noto sur l'ensemble des dessins de cet album, un seul épisode étant illustré par le (très bon) Angel Unzueta.

Nous vous proposons donc de retrouver les critiques de l'infatigable Lain-Anksoo après un rappel de la couverture et du synopsis de cet album :

Juste avant les événements du film Le Réveil de la Force, Leia Organa envoie son meilleur agent, Poe Dameron, à la recherche de son frère Luke Skywalker. Sous ses ordres, L'Escadron Black qui compte les meilleurs pilotes de la Résistance. C'est le début d'une série d'aventures palpitantes pour l'un des personnages les plus intrépides de la galaxie Star Wars ! Poe Dameron est l'une des belles créations de la nouvelle trilogie Star Wars. Le personnage a inspiré les auteurs Marvel qui ont raconté ses aventures précédant la nouvelle trilogie. La série sera rééditée en trois volumes dans la collection DELUXE !

Panini Comics, 184 pages, Format Deluxe, 26 €

 

Les critiques de Lain Anksoo

 

L'Escadron Black

(Poe Dameron #01 à 03)

https://www.starwars-universe.com/images/livres/comics/ue_officiel/poe_dameron/poe7.jpg

L’exemple même du comics tant attendu qui s’oublie lui-même. Quand cette série fut annoncée, ce fut l’effervescence : ENFIN un comics Episode VII. Et pourtant, deux mois après le début de la série, c’est tout juste si on se souvenait qu’elle existait ou si on en parlait encore. Nos discussions se résumaient à : 
-C’est quel comics qui sort cette semaine ? Dark Vador ? Han Solo
-Non, Poe Dameron. 
-Ah oui je l’avais oublié celui-là… 
La cause principal de ceci n’était autre que Phil Noto… 

Dessins

Phil Noto est un artiste. C’est un dessinateur, comme tous les dessinateurs de comics, mais c’est aussi un artiste. J’entends par là qu’il pourrait faire des tableaux, d’ailleurs certaines de ses couvertures (je pense à celle de la septième issue de Poe Dameron) sont des œuvres qui auraient leur place dans des galeries (ou au-dessus de mon sofa, au choix). Mais il ne peut pas, ou ne peut plus, tenir le rythme d’une parution comics, c’est impossible. Ou alors ça se répercute sur son travail…

On a pu le voir sur la BD Chewbacca, dont la qualité diminuait au fil des numéros, ici c’est même pire car Noto se retrouve confronté à des choses qu’il ne sait pas dessiner.

En plus de dessiner, Noto colorise lui-même ses planches, ce qui nous montre son principal problème : la lumière. Il ne sait pas coloriser la lumière, ce qui est dérangeant pour les moteurs de vaisseaux, les hologrammes, les LED et autres diodes, mais surtout pour les explosions. On est dans un comics sur des pilotes et dieu sait qu’il y en a des explosions…


Enfin, la lumière a quelque chose de merveilleux, c’est qu’on la retrouve partout, ce qui créé des reflets, des ombres et de la brillance, elle permet en un sens d’identifier un matériau à la manière dont elle joue à sa surface. Mais ici, la lumière n’étant pas mise en valeur, le métal d’un chasseur parait aussi fade et du même matériau que le sable du sol…

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire mais comme Noto revient dans les arcs suivant et que certains défauts, mineurs ici, y deviennent majeurs, je préfère en garder sous le coude ;)

On oublie donc cette série à cause de ces dessins ni beaux ni laids, juste sans saveur car pas adaptés à l’histoire qu’ils veulent nous raconter…

21/50

Scénario

Pardonnez-moi le jeu de mots, mais pour des pilotes de chasseurs, ça ne vole pas haut.

Ca commençait très bien, ce comics s’annonçait comme la suite directe de Avant le Réveil : on voit Poe former son escadron, celui que l’on verra dans l’Episode VII, bref un petit air de BD X-Wing. Mais la force des BD X-Wing, absente ici, c’était l’interaction entre les pilotes ainsi que la dynamique de groupe. Sauf qu’ici, le comics s’appelle Poe Dameron. On oublie très vite Jessika, Karé, Snap et les autres pour se centrer sur Poe. Un autre point fort de ces anciennes BD X-Wing était la présence d’un scénario complexe (un peu comme ceux de la série Dark Vador) mais ici, comme l’histoire doit être bouclée en trois issues, on va à l’essentiel.

Au passage, je ne sais pas où Soule a sorti cette intrigue mais ça a beau être très mystérieux au début, à la fin ça part en une montagne de cacahuètes, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris, et je ne suis pas sûr que Soule aussi ait tout compris !

Pour finir sur un point positif chez les méchants, l’agent Terex est très intéressant. Il semble avoir un background assez complexe et original et je suis surtout curieux de savoir comment il a fini avec un certain vaisseau que les lecteurs de romans reconnaitront ! De plus, la dynamique qui s’opère entre lui et Dameron est bien réalisée et mènera vers des événements sans doute intéressants ! Enfin, même si on ne comprend pas trop comment tout se termine, la fin ouvre de très bonnes pistes pour la suite, suite qui s’annonce meilleure !

29/50

En conclusion, un comics souffrant de nombreux défauts, des défauts que ne parvient pas à nous faire oublier le charismatique méchant de l’histoire.

+ Les plus

Terrex   
La situation initiale

- Les moins

Noto   
Une histoire manquant d’ambition

Note : 50 %

 

Sous les verrous

(Poe Dameron #04 à 06)

https://www.starwars-universe.com/images/livres/comics/ue_officiel/poe_dameron/poe7.jpg

L'arc précédent fut une deception, ce passage par la case prison pour Noto et Soule remettra-t-il cette série dans le droit chemin ? C'est ce que l'on va découvrir ! 

Dessins : et la lumière fuit, ou ne fut pas, au choix 

Quels sont les autres défauts de Noto ? 
On reconnait au fil de l'histoire de moins en moins les personnages, ou alors, un peu comme Francis Yu, la multiplication des traits semble nous les faire viellir de plusieurs années. 
C'est dommage cette histoire se déroulant dans une prison, la lumière est beaucoup moins "présente", ce qui aurait pu atténuer l'un des principaux défauts de Noto. Mais c'est l'effet inverse qui se passe, à défaut d'atténuer et mettre dans l'ombre ce problème, ça met les autres en valeur... (Bon j'arrete de filer l'analogie avec la lumière, promi) 

Le premier souci est donc les visages, et la difficulté de reconnaître certains personngaes, Poe Dameron et Snap en tête. Par contre, je ne sais pas pourquoi mais Terex est toujours imppecable, de ses bottes à sa petite moustache ! 

L'autre défaut c'est que c'est vide. Okay l'espace est un endroit vide, les couloirs d'une station aussi à la limite, mais la prison se trouvant sur une planète il devrait y avoir du bazar, de la crasse, de la poussière, des ordures etc. Là c'est le néant... 

Enfin sa palette de couleur pose aussi problème, Noto choisit une couleur dominante et s'y accroche comme un chat à sa pelote de lain(e). A savoir qu'ici, la couleur varira du vert glauque au vert caca d'oie. Vous me direz que dans la station et dans l'espace, c'est le bleu qui prédomine mais encore une fois sans éclairage toutes ces couleurs se ressemblent et nous paraissent fades. 

Résultat, tout ce que Noto réussit, c'est de mettre en lumière d'autres problèmes au lieu d'en regler. Aller va Phil, repose-toi le temps du #7 (un one-shot) et revient en forme pour le #8 ! 

19/50 


Scénario : du bon Star Wars

Soule nous présente cette fois une histoire Star Wars classique, une prison, une évasion, une course contre la montre... Même si certains crieront au plagiat de l'Episode IV, on s'en fiche Le Réveil de la Force reste un bon film et moi personnellement je me sens enfin dans une BD Star Wars. 

Soule a trouvé la bonne recette, une intrigue du type trilogie classique, des rebondissements originaux et surtout de l'humour très Star Warsien. La conclusion en est plein, j'ai ri, souri, surtout grâce à la mise en avant de BB-8. Faire un comics sur Poe c'est bien mais il ne faut pas oublier son faire valoir droide !

Mais surtout Marvel a enfin compris l'intérêt de l'Univers Star Wars : le partage des histoires. On a pu voir dans l'arc précédent le Carrion Spike, ancien vaisseau de Tarkin dans le roman du même nom, et bien dans cette BD il est à l'honneur. D'ailleurs même si ce n'est pas expliqué avec des mots, si on se souvient du roman, on se rend compte que le vaisseau a toujours les mêmes capacités et donc non quand on le connait ce qu'il fait à la fin du comics n'est pas aberrant. Mais Marvel ne s'arrête pas là, puisque l'arc fera revenir deux personnages déjà vus dans la série Star Wars et dans la mini-série Lando !

Enfin, les autres pilotes sont davantage mis en avant au détour de petits discours, et une dynamique se créé lentement mais sûrement. Le tout reste gentillet, mais Soule progresse, ce qui laisse présager une suite encore meilleure. 
Au vu de la fin, il a en effet tous les ingrédients pour. 

39/50 

En conclusion Soule, qui a maintenant posé ses bases, commence à nous proposer des histoires intéressantes, mais Noto ne parvient toujours pas à s'adapter au style du comics...

+ Les plus

Les références à l'univers   
BB-8
Une histoire Star Wars

- Les moins

Noto, toujours Noto

Note : 58 %

 

Avis de tempête

(Poe Dameron #07)

Phil Noto a donc pris des vacances le temps de ce one-shot augmenté où l’on suit Poe Dameron qui répond à l’appelle d’une ancienne amie. Mais le Premier Ordre guette… 
L’absence de Noto serait-elle donc gage d’une réussite ? C’est ce qu’on va voir. 

Scénario : Une bonne surprise

Gardons les dessins pour après. 
Au scénario on retrouve Charles Soule, encore et toujours, et il nous propose une histoire qui va comme un gant à notre héros. Il y a du pilotage, de la course poursuite, une demoiselle en détresse, l’occasion de faire des blagues, bref c’est le cadre parfait pour un Poe Dameron épanoui ! 
Au détour de cette courte histoire, Soule introduit un nouveau personnage qui prend déjà bien son envol, bien qu’on ne la voie jamais piloter. Et on espère la revoir… souvent !

Parlons donc un peu de l’intrigue : de base, on pense à une histoire tragique au possible. Avec les éléments qui nous sont présentés on présume immédiatement que ça va mal finir ; mais après plusieurs rebondissements, flashbacks et révélations, en seulement trente pages c’est pas mal, et on assiste à une fin surprenante très loin de ce qu’on avait imaginé ! 
On regrettera seulement un certain manque de culpabilité de l’héroïne qui tournera toute sa haine vers le Premier Ordre plutôt qu’envers elle-même… C’est un peu facile mais il fallait boucler l’histoire en trente pages donc pas d’états d’âme.

Charles Soule signe donc ici son scénario, à mon sens, le plus intéressant.

41/50 

Dessins : la fraicheur par Unzueta

Angel Unzueta n’est pas un novice des comics Star Wars puisqu’on a déjà pu le voir en tant que doublure bon marché de Checchetto sur Les Ruines de L’Empire, et en tant que challenger sur l’Annual #1 de Star Wars. Il avait fait son travail, sans plus, peinant à reproduire les personnages des films de manière convaincante et non pas artificielle.

Ici il s’éclate ! Alors même si les couleurs restent ultra flashies et lisses (comprenez sans dégradés), ça change tellement des pastelles de Noto qu’on ne peut qu’apprécier ! Surtout qu’ici il a presque carte blanche, car à part pour Poe et la base de la Résistance le temps de deux-trois cases, il peut créer ce qu’il veut. Il a donc créé une planète en adéquation avec son style, une planète aux couleurs criardes. De même, le nouveau personnage étant, si je ne me trompe pas, d’une race encore inconnue, il a laissé libre court à son imagination pour son design et ses couleurs.


On pourra critiquer un peu son Poe Dameron qui souffre des mêmes problèmes que sa Leia sur ses travaux précédents, ou encore le côté très artificiel de son style mais après un Noto plus que faiblard on lui pardonne aisément !

+ Les plus

Plein de nouvelles choses 
Une fin surprenante

- Les moins

Personnages des films souvent mal retranscrits 
Histoire pas assez développée

Note : 79 %

Un tome qui monte en puissance donc avec une (petite) moyenne de 62 % ... mais la suite n'en sera que meilleure ! 

 

Venez nous dire ce que vous avez pensé de cet album en vous rendant sur les fiches des différents récits de la série ou bien directement sur le topic du forum correspondant ! 

A très bientôt pour une prochaine sortie littéraire Star Wars ! :-)

Parution : 14/04/2021
Source : Le staff
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 22/05/2019 - 19:25
    darkfunifuteur a écrit:Je doute que la V.O soit sortie avant Resurrection (15/12/2017) :perplexe:


    Arc sorti aux US entre Avril et Septembre 2018 (y'a un super site qui s'appelle SWU qui le dit dans l'onglet Éditions des fiches Litté)... mais donc fini d'écrire plusieurs mois avant :jap:
  • 12/06/2019 - 12:45
    Les Archives (Poe Dameron Annual #02), par Jody Houser et Andrea Broccardo

    La Résistance a besoin de crédits (oui, encore !), et pour renflouer des caisses désespérément vides, C-3PO lance l'escadron Black sur la piste de Mek Nu'tiv, une négociante ayant mis la main sur une archive de données faite de métal précieux et susceptible de renfermer des plans qui pourraient permettre au Premier Ordre d'élaborer une super-arme. Poe et ses pilotes vont donc tenter de la lui voler, en se faisant passer pour des contrebandiers. Seul problème, et pas des moindres : un autre contrebandier les a devancés... et pas des moindres : nul autre que Han Solo, toujours accompagné par le fidèle Chewbacca !

    Oui, vous avez bien lu : Han Solo et Poe Dameron dans un même numéro ! Les Archives justifie bien son statut d'Annual puisqu'il permet une interaction entre les deux héros, interaction indirecte cependant, ou plutôt à sens unique. Après tout, lorsque le Réveil de la Force démarre, cela fait un bout de temps que Han et Leia ne se sont plus croisés et n'ont pas échangé de nouvelles... impossible donc de le voir ouvertement s'associer à la Résistance ici ! Jody Houser se livre donc à un numéro d'équilibriste, tout en titillant la corde sensible du fan lecteur en faisant piloter aux Blacks incognito des "épaves" datant de la Guerre des Clones ! :love:

    Ce scénario au demeurant classique se voit rehaussé par une jolie conclusion, assez émouvante, que je n'avais pas vu venir personnellement. C'est un peu facile, c'est un peu anecdotique, et l'ensemble contribue néanmoins à bâtir d'une Leia peut-être pas insensible mais qui n'hésite plus à sacrifier le peu qu'il lui reste pour accomplir sa tâche. C'est tout de même un peu curieux, mais bon... :neutre:

    Aux dessins, Andrea Broccardo fait son retour sur la licence, et c'est hélas peu de dire que ce n'est pas un retour gagnant. De loin, c'est assez joli, ou plutôt passe-partout. Mais dans les détails, aie aie aie... Les personnages sont stylisés, et si pour certains ça passe (Poe !), d'autres semblent changer de visage ou d'âge à chacune de leurs apparitions (Han ? Leia ?). Mention spéciale pour la sublime couverture de Rod Reis ! :love:

    Les Archives est donc un numéro une nouvelle fois sympathique mais anecdotique, un peu à l'image du premier Annual. On saluera néanmoins la présence de Han et Chewie, ainsi qu'un flash-back intégrant L'ulo et permettant au numéro de davantage s'intégrer dans la série régulière que ce que proposait en son temps Prise de conscience.

    Après cet entracte, place au dernier plat de Résistance ( :lol: ) de la série : Le Réveil, l'ultime arc !

    Note : 60 %
  • 14/06/2019 - 17:27
    Le Réveil (Poe Dameron #26 à 31), par Charles Soule et Angel Unzueta

    La Bataille de Crait s'est achevée. Luke Skywalker et le Leader Suprême Snoke sont morts, Kylo Ren est devenu le nouveau Leader Suprême et les forces vives de la Résistance ne représentent plus qu'une poignée de personnes qui ont réussies à quitter la planète à bord du Faucon Millenium. C'est l'occasion pour Poe Dameron, Rey et Finn de mettre les choses à plat et d'en apprendre davantage sur le parcours de chacun lorsqu'ils étaient séparés pendant les films Le Réveil de la Force et Les Derniers Jedi. Mais lorsque Poe apprend que l'Escadron Black est en danger, il décide de foncer à leur rescousse pour sauver ce qui peut encore l'être pour la Résistance...

    L'arc a un avantage considérable, et pas des moindres : il se déroule après Les Derniers Jedi.... et commence même dans les minutes qui suivent le générique de fin, alors que les membres de la Résistance sont encore à bord du Faucon Millenium à la recherche d'un havre de paix qui leur permettrait de panser leurs plaies et de reconstituer des forces ! :love: Un postulat de départ absolument génial mais, tempérez votre enthousiasme, qui n'aboutira sur (et on envie de dire "évidemment") rien de concret, puisqu'il ne faut surtout pas risquer d’empiéter sur le futur film.

    La première moitié de l'arc est ainsi un gigantesque flash-back, hélas bien plus intéressant par les interludes se déroulant dans le présent que par les scènes racontées en elles-mêmes. Oui, Unzueta c'est joli (malgré quelques visages pas folichons), mais à la lecture, j'ai eu une curieuse impression, celle d'un auteur qui essaye de gagner du temps afin que l'arc fasse six numéros. On appréciera de retrouver la gouaille de Poe, sa première rencontre avec Rey, l'inquiétude de Finn vis-à-vis de Rose ou encore, ma préférée, la discussion en binaire (mais en fait non) entre R2-D2 et BB-8, comme un passage de témoin entre les deux générations d'astromécanos et un joli commentaire méta sur la fonction de R2 dans la saga Star Wars. Mais pour le reste, tout cela est hélas assez inintéressant. Les deux auteurs font le job mais sans s'en sortent sans honneurs. :neutre:

    La deuxième moitié de l'arc est déjà plus intéressante. D'une part parce qu'elle met en avant les quatre autres membres de l'Escadron Black, un escadron absent du dernier long-métrage : il y a donc là matière à creuser, à développer, à intriguer le lecteur qui jusqu'au bout va se demander si un ou plusieurs de ses pilotes sont destinés à y laisser leur peau. D'autre part parce que cette deuxième intrigue lance quelque chose que l'on va sans doute être amené à revoir dans d'autres médias : la recherche d'alliés de la Résistance, quelque chose évoqué par Leia elle-même dans Les Derniers Jedi. Et le quatrième numéro représente finalement un joli twist concernant cette quête, avec un rebondissement que je n'avais pas vu venir et que je trouve assez osé pour le coup. :oui:

    Aux dessins, je l'évoquais plus haut, Angel Unzueta livre une prestation très agréable, et je trouve même qu'il s'est amélioré sur de nombreux points, notamment le dynamisme des batailles ou encore avec les visages qui n'ont pas obligatoirement à être "identiques" à ceux des acteurs. Ses aliens sont également étonnants de réalisme ! C'est donc une très bonne nouvelle que de le retrouver sur le titre Star Wars en lieu et place de Salvador Larroca, le dessinateur devrait apporter un souffle nouveau au vaisseau-amiral des comics Star Wars. Du moins je l'espère ! :transpire:

    Étrange arc donc que ce Réveil pétri de bonnes intentions mais dont la première moitié ressemble plus à une novélisation qu'autre chose (d'ailleurs, quitte à donner une valeur ajoutée à une novélisation, le concept utilisé ici serait intéressant !). La deuxième moitié est nettement plus intéressante, et on aurait aimé que la série continue et explore davantage le contexte galactique post-Episode VIII afin de servir de rampe de lancement au dernier film de la postlogie. Dommage de s'arrêter si proche de ce film, il ne manquait qu'un an de publication VO, douze numéros à peine... c'était pourtant faisable ! :neutre:

    Note : 70 %
  • 03/09/2019 - 19:36
    Je ne sais pas si ça vient de la VO ou de la traduction, mais est ce que c'est normal que dans le dernier tome Maz Kanata soit appelée Maz Takana ? :perplexe:
  • 03/09/2019 - 19:37
    ça ressemble à une erreur
    quelle issue que je check la VO ?
  • 03/09/2019 - 20:20
    La 26, dernière page et la 27 pendant l'attaque du château.
  • 03/09/2019 - 20:22
    C'est bien écrit "Kanata" en Vo sur les deux planches :neutre:
  • 03/09/2019 - 20:27
    Merci ! :transpire: étrange alors... Serait-ce le nouvel "Aldorande" ? :paf:
  • 12/09/2020 - 9:07
    Up :D

    J'ai lu les 5 tomes de cette série au cours des trois/quatre dernières semaines.

    Petite critique en bullet points :

    - Ce devrait s'appeler "Black Squadron" plutôt que Poe Dameron, mais ça n'arrive pas à l'orteil de la cheville du mollet de ce que faisaient Stackpole et Allston.
    - Ca développe/contextualise un peu la postlo et ça c'est cool. Vivement qu'ils décadenassent cette période pour qu'on ait d'autres trucs dans le genre.
    - Les derniers numéros (ceux qui sont après TFA voire après TLJ) sont dans l'ensemble bien meilleurs que les autres (mention spéciale au numéro qui est raconté du point de vue de R2 et BB8 qui est génial). Pour le reste il y a parfois de bonnes idées mais pour le gros des numéros ça se lit vite et ça s'oublie aussi sec. C'est du fast food Star Wars.
    - Je n'en peux plus de la facilité scénaristique qui consiste à dire "alors oui à chaque bataille on est 4 X-wings contre 5439 chasseurs TIE mais bon ils savent pas piloter ni tirer lolilol, au pire du pire on va se crasher bien à plat et on va juste casser un bout d'aile". Le pire de ce point de vue étant le tout dernier arc où Snap et Karé se retrouvent à deux contre genre 100 TIE et un Destroyer :roll: :roll: :roll:
    - Suralinda est directement devenue l'un de mes persos préférés de l'UEO.
    - Je ne sais pas qui de Terex ou de l'espèce de bodybuildeuse camée peut prétendre au titre de pire méchant de cette série mais la compétition est serrée. Ils sont tellement nuls, sans aucun intérêt :roll:
  • 14/04/2021 - 12:15
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité