Palpatine - Dark Sidious


Manipulations Politiques
 
Vers -33, Palpatine décida que le moment était venu de passer à l’action. Il complota pour faire crouler le Chancelier Suprême Valorum sous des accusations de corruption. Ensuite il convainquit Nute Gunray, Vice-Roi de la Fédération du Commerce, d’instaurer un blocus sur la planète Naboo afin de faire entendre sa position au sénat contre la taxation des routes commerciales.

Le but de Palpatine était de profiter de cette crise sur sa planète natale pour se projeter au devant de la scène politique, et de se faire élire nouveau Chancelier Suprême. Mais le Seigneur Sith n’avait pas prévu l’apparition de deux Jedi envoyé par Valorum pour négocier avec la Fédération du Commerce. Il ordonna à Gunray de les éliminer, mais Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi parvinrent à s’enfuir et à gagner la planète. Alors que Gunray et ses droïdes de combats avaient prit le contrôle de Theed, la capitale Naboo, les deux Jedi libérèrent la reine Amidala, et quittèrent le système pour se rendre à Coruscant. Sidious n’avait certes pas prévu une incompétence aussi profonde de ses alliés neimoïdians, et envoya son apprenti Dark Maul pour retrouver la reine alors qu’ils s’étaient posés sur la lointaine planète Tatooine pour réparer leur vaisseau. Mais le guerrier Sith ne parvint pas à récupérer la reine, et Palpatine fut surprit et agacé de la voir débarquer sur Coruscant pour demander son aide au Sénat. Mais il fit preuve d’improvisation, et manipula la reine pour lui faire déclencher une motion de censure contre les Chancelier Valorum, impuissant à résoudre cette crise. Le sénateur de Naboo n’eut ensuite aucun mal à retourner le Sénat à son avantage et à se faire élire à la tête de la Galaxie.

Tandis qu’Amidala était retournée sur Naboo pour libérer sa planète, Palpatine fut élu Chancelier de la République, selon ses plans et ceux de son Maître. Il invita Plagueis dans ses quartiers, où il festoyèrent le bon déroulement du Grand Plan. Puis quand Plagueis tomba dans le sommeil après avoir énormément bu, Sidious le submergea de ses foudres de Force, se délectant de son agonie et de son propre règne qui commençait.

Mais entre temps, son apprenti Dark Maul fut tué par Obi-Wan Kenobi lors de la bataille de Theed, quand la reine Amidala est repartie sur Naboo pour reprendre sa planète. Sidious y vit là un petit désagrément, car il son attention avait déjà été éveillé par le jeune garçon que Jinn avait ramené de Tatooïne; Anakin Skywalker, enfant de la Force et probablement l’Elu de la prophétie Jedi. Mais Anakin était bien trop jeune pour l’instant, et il fallait quelqu’un avec une forte influence pour la seconde parti du plan du Seigneur Sith.
Dooku, les Séparatistes et l'Armée Clone
 
C’est ainsi que Sidious se tourna vers le Comte Dooku, un ancien Maître Jedi charismatique qui avait quitté l’Ordre peu avant la crise de Naboo car il jugeait la République trop corrompue et les Jedi idiots de suivre les ordres du Sénat. Sidious contacta Dooku, et le séduit en lui disant qu’en effet, la République s’effondrait sur son propre poids; preuve en était que Sidious, un Sith, était parvenu à en prendre possession. En échange de ses services dans la chute de la République, Sidious enseigna à Dooku les secrets du coté obscur. Dooku, au-delà de la relation maître/apprenti, croyait qu’un véritable partenariat unissait désormais les deux hommes. Mais Dooku, tout comme Maul, n’était qu’un pion, un outil que Sidious utiliserai jusqu’à l’arrivée du vrai apprenti. Dooku se servit de son influence et de sa fortune pour créer la Confédération des Systèmes Indépendants ( CSI ) qui se liguait contre la Républiques et comportait plus de membres chaque jours.

Mais pour le plan de Sidious, qui consistait à l’éclatement d’une véritable guerre galactique, une armée pour la République devait rentrer en jeu. Palpatine et Dooku utilisèrent Syfo-Dyas, un ami Jedi de Dooku, pour que ce dernier aille sur Kamino, planète de cloneurs, et commande pour la République une armée de clone jamais conçue. Mais ne pouvant pas compter sur lui pour garder le silence, Sidious ordonna sa mort. Dooku tua sans remord son ancien ami, et dès lors, il devint Dark Tyranus, un véritable Sith. Pour s’assurer du secret, Dooku effaça des archives Jedi toute mention de Kamino. Enfin, les Sith devaient trouver un candidat pour l’ADN de cette future armée. Tyranus a choisi Jango Fett, un puissant Mandalorien aujourd’hui chasseur de prime, et qui haï les Jedi pour ce qu’ils ont fait à son peuple sur Galidraan. Le processus se mit en marche, et la future Grande Armée de la République naquit dans les usines de clonages Kaminienne.
Mise en marche de la Guerre
 
Ayant terminé ses deux mandats de quatre ans, Palpatine sait qu’une guerre sera nécessaire pour rester à la présidence de la République, la faire tomber et éliminer les Jedi. Son armée de clone presque prête, Palpatine demande à Dooku d’unir sous la bannière d’une confédération séparatiste diverses organisations, comme la Fédération du Commerce, le Clan Bancaire Intergalactique et le Techno-Syndicat. Au vu de cette menace qui se dressait contre la République, le Sénat a fait annuler les élections de +24 et a permit à Palpatine de rester pour régler cette crise. Dans le même temps, Palpatine accordait beaucoup de son temps au jeune Anakin, en lui prodiguant conseils et amitié, car plus que jamais, il voyait en lui son futur apprenti.
Face à la menace de Dooku qui rejetait incessamment les tentatives de négociations de Palpatine, et face aux Jedi débordés, l’adoption d’une loi pour la création d’une armée de la République était dans tout les esprits.

Seul le Comité Loyaliste, une organisation de sénateurs qui désiraient conserver les valeurs essentielles de la République, s’opposèrent à la création d’une force militaire. Ce groupe était dirigé par la sénatrice Padme Amidala, ancienne reine de Naboo, qui occupe maintenant l’ancien poste de Palpatine. La jeune sénatrice, dès son arrivée à Coruscant pour le vote de la loi, subit une tentative d’assassinat, orchestrée par le Comte Dooku sous la demande du Vice-roi Nute Gunray de la Fédération du Commerce. Bien sûr, la mort d’une virulente opposante à la création d’une armée n’aurait pas dérangé Palpatine, mais il avait des projets pour Padme. Il proposa lui-même de la mettre sous protection du Jedi Obi-Wan Kenobi et de son apprenti Anakin, le but étant de rapprocher Anakin de Padme pour qu’il cède à ses sentiments. L’amour et l’attachement est pour les Jedi le moyen le plus court vers le coté obscur.

Amidala n’étant plus au Sénat pour s’opposer à la loi, Palpatine avait le champ libre. Après une transmission d’Obi-Wan qui enquêtait sur Géonosis et avait découvert que les séparatistes créaient une armée de droïde, tout les sénateurs étaient désemparés. Ayant réussi à se faire confier les pleins pouvoirs, ironiquement par proposition de Jar Jar Binks, l’aide de la sénatrice Amidala, Palpatine décréta la création d’une armée, qu’il plaça sous le commandement des Maîtres Jedi, et qu’il envoya immédiatement sur Géonosis. Ce fut la première bataille de la Guerre des Clones. Le plan de Palpatine, si soigneusement orchestré, se passait comme prévu. Et pour ajouter à sa réussite, Anakin et Padme se marièrent en secret. Nul doute que le maître Sith saurait utiliser ce mariage à son avantage.
La Guerre des Clones
 

1. L'Enlèvement de Rotta le Hutt

Lorsque le jeune fils de Jabba le Hutt, Rotta, fut enlevé, le Hutt demanda l'aide de quiconque pourrait l'aider. Il se dirigea donc vers la République et les Jedi par l'intermédiaire notamment du Chancelier Palpatine. Bien que son altère ego Dark Sidious et son acolyte Dark Tyranus soient derrière l'enlèvement, Palpatine accepta de lui fournir l'aide afin de garder la face et sa crédibilité aux yeux de tous. Le but était de faire porter le chapeau aux Jedi et ainsi avoir le clan Hutt à dos. Ceci pour justifier, par exemple, la création de plus de Clones ou de voter plus de pouvoir à son poste de Chancelier et ainsi imposer encore plus sa volonté à la galaxie.

Malheureusement pour lui les Jedi et plus particulièrement Skywalker et sa padawan, ainsi que Kenobi permirent au jeune Rotta de retrouver le chemin du Palais de Jabba. La sénatrice Amidala se mêla aussi à l'action en faisant arrêter l'un des complices de l'enlèvement, Ziro le Hutt.

2. L'Arrestation de Gunray

Lorsque le Vice-roi Gunray, membre du Conseil Séparatiste, se fit arrêter sur Rodia suite à l'intervention de Padmé Amidala et de Jar Jar Binks, Palpatine approuva cette capture et l'avancé dans le conflit aux vus et aux su de tous. Une fois qu'il eut reprit son visage de Sith, Sidious contacta Dooku afin que celui-ci règle la situation et fasse taire le Vice-roi pour qu'il ne révèle rien. Asajj Ventress fut chargée de la mission et celle-ci, après avoir affronté Luminara Unduli et Ahsoka Tano, enleva Gunray. Bien que Palpatine regretta cette nouvelle, Sidious en fut ravi.

3. Les Enfants de la Force

Sidious organisa ensuite un complot visant à enlever des enfants sensibles à la Force afin de les entraîner pour qu'ils travaillent pour lui. Cad Bane fut alors engagé pour accomplir cette mission. Ils se procura le cristal Kyber dans un premier temps, puis un Holocron au sein même du Temple Jedi, les deux éléments permettant de trouver les enfants. Une fois les enfants identifiés, il se rendit successivement sur Glee Anselm, Rodia et Naboo pour les enlever à leurs parents. Les Jedi s'étant lancés à sa poursuite, il put ne prendre que deux enfants qu'il conduisit sur Mustafar où Sidious supervisait via hologramme les jeunes recrues. Finalement, l'intervention des Jedi fit échouer le plan, la station de Mustafar fut détruite et les enfants rendus à leurs parents.

4. Le Complot de Mandalore

Dans le but de contrôler l'espace Mandalorien, Sidious chargea Dooku d'engager le Death Watch, un groupe de terroristes Mandaloriens. Ceux-ci créèrent un climat de peur sur la planète Mandalore et trouvèrent le moyen de faire croire au Sénat que la Duchesse Satine Kryze n'était pas en mesure de gérer la crise sur son propre monde. Au cours d'une séance au Sénat, le Chancelier, n'eut pas d'autre choix que d'organiser un déploiement de forces républicaines pour intervenir sur la planète et y faire à nouveau régner l'ordre. De cette façon, il mettait la main sur une planète jusqu'ici neutre et agrandissait un peu plus son domaine d'action. La Duchesse ne se laissa pas abattre pour autant et l'aide apportée par les Jedi et la sénatrice Amidala permit de démontrer l'existence d'un complot forçant ainsi les troupes républicaines à ne pas intervenir.

5. La Bête Zillo

L'intervention de la république pour repousser les forces séparatistes sur la planète Malastare cré un énorme trou qui libéra une bête Zillo, créature que l'on croyait disparue. Les forces républicaines eurent toutes les peines du monde à la repousser et au delà de la difficulté à la maîtriser, la bête était également résistante au sabre laser des Jedi. Informé de la situation, Palpatine, ordonna de ramener la bête sur Coruscant afin de l'étudier. Contre l'avis des Jedi, les ordres du Chancelier furent exécutés et la bête fut donc enfermée sur Coruscant. Ce qui devait arriver arriva et la bête réussit à s'échapper. Elle libéra toute sa colère sur la ville faisant de nombreux dégâts. Elle se dirigea alors sur le Sénat où elle chercha le Chancelier, responsable de ses maux. L'intervention des Jedi permit de l'arrêter.

6. Prise d'Otage au Sénat

Lors de la prise d’otages au Sénat Galactique par le chasseur de prime Cad Bane et ses acolytes, Sidious fut à nouveau parfait dans le rôle du Chancelier dépassé, gérant comme il pouvait une situation de crise, risible aux yeux du puissant Dark Sidious. Le but de Bane, alors engagé par le Conseil Hutt, était de libérer Ziro et de le leur amener. Le Chancelier, bon acteur, s’enflamma devant Bane, tenant des discours ouvertement républicains et anti-terroristes que l’on attend d’un chef de la République Galactique. De même, son comportement paniqué sans trop en faire, parvenant finalement à négocier et à obtenir ce que Bane voulait, a parfaitement donné le change aux sénateurs Orn Free Taa, Amidala et Organa.   
  
Une fois la crise passée, les Jedi s'acquittèrent de la mission visant à récupérer le Hutt. Malheureusement, celui-ci se fit tuer sans que les Jedi ne puissent intervenir.

7. Agitation au Sénat

Lorsque la sénatrice Amidala se mit en tête que les séparatistes pouvaient peut-être vouloir la paix, elle se rendit sur Raxus voir l'une de ses amies membre du Congrès Séparatiste. De retour, elle rencontra le Chancelier et lui avoua que le Congrès Séparatiste était en mesure de proposer une trêve et de négocier la paix. Bien qu'il fasse mine de gérer la situation de façon posée en tant que Chancelier, Dark Sidious fulminait suite à celle nouvelle pouvant gêner ses plans. Il organisa alors un attentat sur Coruscant et fit accuser les séparatistes, manipulant ainsi le sénat en leur prouvant que les séparatistes n'étaient pas près à faire la paix. Dans la foulé, il fit voter le déblocage de nouveaux fonds pour la création de nouveaux clones.

8. Le Destin de Ventress

Durant la Bataille de Sullust, Dark Sidious contacta Dooku afin de lui faire part d'une mission bien particulière. Sidious considérait que Ventress commençait à être trop puissante et eprnait un peu trop de place voire le gênait dans l'exécution de ses propres plans. Il confia alors à Dooku la charge de se débarrasser définitivement d'elle. Malgré les réticences de Dooku, il n'eut pas d'autre choix et s'exécuta.

Alors que Ventress sollicita son aide pour la sortir d'une mauvaise situation face aux Jedi, il la laissa mourir, du moins c'est ce qu'il crut. Sidious fut ravi de l'action de son apprenti.

9. Retour inattendu

La Guerre des Clones continuait à travers la galaxie. Contre toute attente, Dark Maul, ancien apprenti sith de Sidious, enseigné en secret, refit surface accompagné par son frère Savage Opress, alors que tout le monde pensait qu’il avait péri de la main d’Obi-Wan Kenobi sur Naboo. Lorsque le chancelier Palpatine apprit la nouvelle par Anakin, ce dernier fut surpris. En effet, Palpatine croyait aussi à la mort de son premier disciple.

La suite des évènements s’accéléra. Ainsi Palpatine assista à un rapport en compagnie de quelques maîtres au sujet d’un affrontement entre les frères zabraks, les jedi Obi-Wan Kenobi et Adi Gallia et un groupe de pirates sur la planète Florrum. Sidious, sous les traits du dirigeant de la République conseilla alors à Kenobi d’abandonner les sith en fuite et de se concentrer sur la menace séparatiste. D’après lui, les êtres originaires de Dathomir ne représentaient pas une menace sérieuse. 

Quelques temps après, le duo maléfique refit parler de lui. Alors que Palpatine méditait dans son bureau, il sentit la montée en puissance de son ancien élève. Troublé, il se rendit sur Mandalore, où Maul et Savage avaient réalisé un coup d’état, sous l’identité de Dark Sidious. Il se dirigea vers le palais. Maul avait senti l’arrivée de son mentor. Mais ce dernier déclara le zabrak comme un rival qui pouvait faire échouer ses plans. Le duel fut engagé entre Sidious, Maul et Savage, mais l’homme connu sous le nom de Palpatine prit rapidement l’avantage. Il empala sauvagement le frère de Dark Maul sur ses deux sabres laser tout en ricanant. Dark Maul fut témoin de la mort de Savage. Le combat reprit plus violent que jamais, l’ex-apprenti de Dark Sidious prit d’une colère démesurée, utilisait désormais le sabre prit sur le corps sans vie de Pre Vizsla. Finalement Palpatine parvint à désarmer son adversaire qui le suppliait déjà de lui laisser la vie. Sidious foudroya son ex-disciple désormais vaincu, avec ses éclairs sith puis déclara qu’il « avait d’autres projets pour lui ».

La Revanche des Sith
 
Au fil du temps, alors que la République devenait de plus en plus restrictive sous couvert de la guerre, et que Palpatine se transformait de plus en plus en despote, les Jedi en vinrent à se méfier de lui, le pensant sous le contrôle du mystérieux Seigneur Sith qui contrôlait Dooku dans l’ombre. Après la bataille de Coruscant et la mort de Dooku des mains d’Anakin, Palpatine profita de son enlèvement par Grievous, totalement orchestré par lui-même, pour acquérir encore plus de pouvoir du Sénat. Le Chancelier Suprême devint alors lui-même le Commandant Suprême de l’Armée, ainsi que de toute les forces de la République, y comprit l’Ordre Jedi. Cette dernière mesure fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase, et les Jedi en vinrent même à se concerter entre eux pour savoir si ils devaient faire un Coup d’Etat et évincer Palpatine pour sauver la démocratie. Mais le Seigneur Sith préparait lui aussi ses armes contre les Jedi.

Ayant eu une vision de sa femme Padme mourir lors de la naissance de leur enfant - vision peut-être envoyée par Palpatine lui-même - Anakin était des influençables. Palpatine lui raconta l’histoire de son maître, Dark Plagueis, et lui apprendre à sauver Padme en utilisant le coté obscur. Même en ayant découvert l’identité de Dark Sidious, le jeune Skywalker était trop fragile émotionnellement pour tenter lui-même quoi que ce soit. Il rapporta cette découverte à Maître Windu, qui, accompagné de trois autres Maîtres Jedi, se rendit jusqu’au Chancelier pour mettre un fin à cette mascarade.

Palpatine, sentant les Jedi venir, fit un enregistrement audio de la scène, pour que par la suite, tout le monde croit à une tentative d’assassinat délibérée de le part de l’Ordre. Puis, sortant son sabre-laser caché dans un bibelot depuis des années, le Seigneur Sith affronta les Jedi. Il parvint à tuer les trois autres sans trop de difficulté, mais Windu parvint à désarmer et à acculer Sidious. C’est alors qu’Anakin, qui ne faisait pas confiance à Windu pour garder le Sith en vie, arriva. Palpatine se défendit alors avec ses éclairs de Force, mais Windu parvint à les repousser jusqu’au visage de Palpatine, qui se déforma sous l’action de la foudre et de sa propre rage. Sidious dit à Anakin qu’il devait choisir entre lui - et la seule possibilité de sauver sa femme - et les Jedi. Alors que Windu s’apprêtait à tuer le Sith, Anakin intervint en lui tranchant la main. Sidious déversa alors toute sa haine dans les éclairs de Force qui lança sur Windu, le propulsant dans le vide, où il mourut.

Ne pouvant plus faire machine arrière après ça, Anakin jura allégeance à Sidious en échange d’un moyen de sauver la vie de Padme. Sidious lui donna le nom de Dark Vador, et ordonna à son nouvel apprenti d’aller tuer les Jedi dans leur temple. Pendant ce temps, Sidious contacta tout les commandants clones dans la galaxie, pour leur ordonner d’accomplir l’Ordre 66, un ordre parmi tant d’autre préconçus dans l’esprit des clones depuis leur enfance, en l’occurrence, celui qui ordonnait la mort des Jedi.

Un seul obstacle se dressait maintenant entre lui et la domination galactique : le conseil des séparatistes, qui, maintenant qu’il avait accomplit sa mission, devait disparaître. Sidious envoya Vador sur Mustafar, leur refuge, pour s’en charger. Et alors, il fit un discours au Sénat, dans lequel il parla de la rébellion des Jedi, de leur tentative de meurtre sur sa personne, ainsi que de leur plan pour renverser le Sénat et de s’emparer de la République. Puis il annonça son intention de réformer totalement la République en un Empire gouverné par un seul homme qui serait élu à vie. Séduit par ses promesses de sécurité et de stabilité, ou simplement intimidé au silence, le Sénat vota unanimement « oui », même ceux qui, plus tard, seront les leaders de l’Alliance Rebelle.


Palpatine avait gagné. Son plan s’était déroulé comme prévu, et tout ses ennemis avaient été défaits. Si ce n’était deux d’entre eux. Obi-Wan Kenobi et Maître Yoda avaient survécu aux massacres des clones, et étaient prêts à arrêter les Sith. Tandis qu’Obi-Wan partit pour Mustafar dans le but d’arrêter son ancien apprenti, Yoda se rendit au Sénat pour défier le nouvel Empereur. Leur combat, démontrant des attitudes hors du commun dans le maniement du sabre-laser et dans celui de la Force, se déroula dans la Grande Rotonde, alors vide, mais se soldat par un match nul en faveur de Sidious quand Yoda fut propulsé au bas par un éclair de Force. Affaiblit et privé de son sabre-laser, il dut prendre la fuite.

Ressentant un trouble dans la Force, Sidious se rendit sur Mustafar pour y retrouver son apprenti pratiquement mort, brûlé vif et avec des membres en moins sur une des berges de lave. Sidious en fut déçu. Même si il survivait, dans l’état où il était, Vador ne pourrait plus tenir ses promesses d’un apprenti ultime. Mais pour l’instant, il faisait l’affaire pour établir le commencement du règne de l’Empire. Sidious usa donc du coté obscur pour le maintenir en vie jusqu’à qu’on le transmette dans un centre de chirurgie sur Coruscant. On lui greffa des membres mécaniques et de quoi pouvoir respirer artificiellement. Puis on le scella dans une armure sombre et effrayante dans laquelle il allait rester pour le restant de ses jours. Quand ce fut terminé, il demanda des nouvelles de Padme mais Sidious, ayant ressentit la mort de la jeune femme mais ne sachant pas ce qui s’était passé, lui dit que Vador, de colère, l’avait tué. Ce fut le coup de grâce qui transforma entièrement Anakin en Dark Vador. Ayant tout perdu, il n’avait plus d’autre choix que de continuer à servir son maître. Il ne serait à jamais que souffrance et colère, et Sidious en était heureux : ça ferait de lui l’un des plus puissants Seigneur Sith de l’histoire.

Ce que Sidious ignorait alors, la faille dans son plan, c’est que les enfants à naître de Padme avaient eux survécu, et avaient été envoyé à l’abris, un sur Tatooine et un sur Alderaan, cachés du regard des Sith, pour qu’un jour, ils soient les bases d’un Nouvel Ordre Jedi qui vaincrait à jamais les Sith.

titre img
 
La Guerre et la Chute
 

1. L'Empire se déchaîne

Le conflit contre l’Alliance Rebelle arriva à un tournant décisif à l’an 0. La princesse Leia Organa, fille de l’ancien sénateur et rebelle bien connu Bail Organa, s’apprêtait à livrer à la rébellion les plans de l’Etoile Noire, l’arme secrète de Palpatine, avant qu’elle ne soit intercepté par Dark Vador. En réponse, l’empereur dissout le Sénat, en emprisonnant plusieurs sénateurs qu’il soupçonnait avoir des contacts avec les rebelles. Son Etoile Noire pratiquement terminée et les Moffs lui obéissant au doigt et à l’œil, Palpatine n’avait plus besoin de cette illusion de démocratie qu’était le Sénat Galactique.

Désirant imposer de façon forte la loi de l’Empire, le Grand Moff Wilhuff Tarkin, également administrateur de l’Etoile Noire, proposa à l’Empereur de faire un exemple en détruisant une planète entière. Palpatine approuva, sans savoir de quelle planète il s’agissait. Tarkin prit pour cible Alderaan, à la fois pour faire pression sur la Princesse Leia pour qu’elle leur révèle la base rebelle, mais aussi pour se débarrasser de ce nid de contestataires commandé par Bail Organa.

L’Etoile Noire fut peu après détruite elle aussi, par la flotte rebelle lors de la bataille de Yavin 4. Furieux, Palpatine punit sévèrement Vador, et fit tuer l’ingénieur Bevel Lemelisk pour son incompétence; tout en veillant à le cloner auparavant, car l’empereur ne voulait pas se passer de ses talents.

Palpatine, en réalité, était indifférent à la rébellion. Mais il s’intéressait de très près au jeune rebelle qui avait détruit l’Etoile Noire et qui faisait la fierté de l’Alliance Rebelle. Il apprit son nom, Luke Skywalker, et devina bien vite qu’il s’agissait du fils de son apprenti, l’héritier potentiel de l’Ordre Jedi.

2. Nouvel Objectif : Luke Skywalker

Sentant le danger, Sidious ordonna à Vador de s’en charger, mais celui-ci proposa de le convertir au coté obscur. Palpatine acquiesça, tout en ayant des doutes au sujet de son apprenti. Il songeait bien évidement à ce que Vador ne s’allie son fils pour renverser Palpatine et prendre sa place. Aussi, il complota pour pousser le Prince Xizor à tuer Luke Skywalker dans le dos de Vador. Mais ce dernier le découvrit, et tua le chef du Soleil Noir, qui était aussi son rival dans les bonnes grâces de l’Empereur. 
Palpatine envoya alors une de ses Mains personnelles, Mara Jade, pour attendre Skywalker sur Tatooine et le tuer. Mais elle échoua lorsque Jabba refusa de la prendre avec elle pour l’exécution qu’il avait prévu pour Luke et Han Solo. Au final, les rebelles parvinrent à s’échapper en tuant Jabba. Renonçant à tuer le jeune homme, conscient qu’aucun de ses agents n’y parviendrait, il décida d’en faire son nouvel apprenti à la place de Vador, qui était devenu trop ambitieux, trop faible et inutile. Il était certain que
Skywalker viendrait à lui pour tenter de libérer son père de son emprise. 

Il ferait également d’une pierre deux coups en annihilant à tous jamais l’Alliance Rebelle, lors d’un piège de sa conception. Il devait les attirer sur Endor là où se trouvait sa nouvelle Etoile de la Mort, en leur laissant espérer une chance de la détruire. Il laissa donc filtrer volontairement les informations, tout en protégeant secrètement le générateur du bouclier à la surface. Quand les rebelles arrivèrent, il envoya sa flotte les détruire. Dans le même temps, Vador et Luke vinrent à lui. Palpatine usa de son influence pour faire sombrer le jeune homme dans le coté obscur, en lui offrant le spectacle de la flotte de ses amis qui allait vers sa destruction, et en lui proposant de le tuer pour mettre fin à tout ceci. 

titre img

Luke céda à ses instincts de meurtre, mais fut contrer par son père. Le duel commença, et se termina quand Luke usa de toute la violence de sa colère pour terrasser Vador qui avait découvert le secret qui unissait Luke à sa sœur Leia. Mais au dernier moment, Luke jeta son sabre, refusant de tuer son père. Furieux, Palpatine déchaîna ses foudres sur lui, jusqu’à ce que Vador, découvrant l’amour pour son fils au plus profond de lui, n’attrape l’Empereur et ne le lance dans le puits du réacteur. Quand les éclairs de Sidious touchèrent le noyau, il y eu une gigantesque explosion de coté obscur, et Vador, Anakin Skywalker, réalisa la prophétie à laquelle il était destiné depuis sa naissance, en rétablissant l’Equilibre au sein de la Force.
 

Maîtres :

Dark Plagueis (en tant que Maitre Sith)
 

Apprentis :

Dark Maul (en tant que Maitre Sith)
Dark Tyranus (en tant que Maitre Sith)
Dark Vador (en tant que Maitre Sith)
Luke Skywalker (en tant que Maitre Sith)
 
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie    L'Encyclopédie de la Trilogie   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 04/06/2014
Rédacteur(s) : Onimi
Mise en page : Onimi
Mise(s) à jour : Dark Stratis 23

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Palpatine. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum des pigistes ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité