StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Aphra
  • Genre Comic-Book
  • Série Doctor Aphra (Vol. 1)
  • Univers Officiel
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Kieron Gillen
  • Dessins Kev Walker
  • Couverture Kamome Shirahama
  • Synopsis :

    Après ses aventures avec le Seigneur Noir des Sith, Aphra est restée tout juste en vie. Si Vador venait à apprendre sa survie, il la chasserait jusqu'aux tréfonds de la galaxie. Mais pour le moment, il est temps qu'elle retourne à ce qu'elle fait le mieux. Accompagnée par les droides 0-0-0 et BT-1, elle part à la recherche de rares artefacts, depuis le centre de la galaxie jusqu'à la Bordure Extérieure.

  • Note du staff SWU
     (76 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (90 % - 2 commentaires)
     (89 %)

    Nous sommes très clairement en période creuse pour ce qui s’agit des série régulière de comics Star Wars, qui malgré de forts potentiels, continuent de nous décevoir. Il aura fallu attendre plusieurs mois depuis la fin de Han Solo pour découvrir enfin son remplaçant promoteur qu’est Dark Maul. Or comme on le sait tous depuis Rogue One, l’Espoir est la base de la rébellion, et bien cet espoir, c’est le comics Doctor Aphra, et j’espère que cet espoir mènera à la rébellion des comics Star Wars !

     

    Scénario : la quintessence d’un renouveau attendu

    Kieron Gillen est un auteur aux multiples facettes mais surtout un auteur qui possède plusieurs cordes à son arc. Il suffit de voir le type d’histoire qu’il a raconté dans sa carrière, on peut dire que c’est assez diversifié ! Il ne fut donc pas surprenant de le voir débarquer sur un nouveau comics après son run sur Dark Vador, un comics au ton au combien différent du précédent. Mais si on voulait pousser plus loin l’analyse, j’oserai presque dire qu’il s’agit d’un ton totalement inédit à l’Univers Star Wars.

    L’histoire commence de manière classique et est la suite logique de la série Vador, mais à mesure que l’intrigue prend place, on est propulsé dans une galaxie méconnue, féérique à la limite du médiéval avec un humour parfois burlesque. Mais la galaxie n’est pas si méconnue que ça car nous serons heureux de voir qu’à peine quelques mois après sa sortie, Rogue One et son background sont déjà bien intégrés dans cette œuvre.

    On suit donc la petite bande d’Aphra qui s’adapte rapidement au nouveau style de l’œuvre donnant lieu à des situations surréalistes dans un comics comme Dark Vador mais au combien jouissives dans un comics comme Aphra. Ça part très facilement dans l’excès mais l’excès reste un élément propre à l’univers fantastique auquel l’œuvre se rattache. Si vous voulez un point de comparaison cet arc m’a énormément rappelé mes lectures de Yoko Tsuno ou Valerian et Laureline de quand j’étais enfant, il faudrait que je me replonge dedans pour en être sûr mais le sentiment demeure (ou un côté Moebius mais je suis bienmoins familiarisé avec ses œuvres).

    On est enfin plongé dans de l’Ancienne République de manière très directe et alors qu’on est rapidement embrigadé dans une chasse au trésor, on se rend compte que le trésor, nous le possédons déjà, c’est ce comics.

    45/50

     

    Dessins : Kev Walker un dessinateur qui marche déjà aux côtés des plus grands 

    Si j’ai choisi tout à l’heure de parler de Valerian, Moebius ou encore Yoko Tsuno il y a une raison, c’est que le style de Kev Walker fait très mais alors très bandes dessinées européennes, ou franco-belge (dans le style d’histoire donné, je ne parle pas de Spirou, Asterix et autres, je parle d’auteurs ayant opéré dans un space opéra fantastique). On retrouve tout ce qui a trait à ce mouvement que ce soit dans les couleurs, les traits et la surenchère graphique. Quand on observe, littéralement, une vague d’ennemie brouillonne composée de corps flous et de tête indistinctes ce n’est pas une erreur ou de la fainéantise c’est propre à l'excès sur le nombre et à la science-fiction fantastique en général.

    Les couleurs sont légèrement pastelles mais n’empêchent absolument pas la lumière souvent magique d’irradier dans tous les coins avec la plus grande justesse envers le cadre et les décors (prends en de la graine Noto).  

    La question que je me pose est la suivante : un des deux auteurs a-t-il adapté son style à l’autre. Le parallèle va être facile, gardons la même histoire mais prenons un dessinateur comme Larroca qui, OH, vient de dessiner un arc Star Wars fantastique (mais pas science fiction), est-ce que ça aurait collé ? Non, absolument pas, je ne vois pas Larroca me dessiner un Wookiee avec une sulfateuse aussi grosse que lui en donnant un côté comique à la scène, lui il la rendrait juste aberrante.

    Il fallait un dessinateur qui arrive à alléger l’atmosphère et surtout qui arrive à rendre un peu moins ridicule certaines scènes du scénario. Et ce qui arrive est magique, car des scènes absolument pas propre à ce qu’on connait de Star Wars, ou non réalistes, sont tellement encrées dans le style de dessins qu’on ne les remarque pour ainsi dire pas. Chaque gag est accepté et la petite bouille d’Aphra qui est comme rajeunie de 10 ans devient adorable et nos yeux. On a beau la voir tuer ou torturer des gens, elle devient une jeune adulte qu’on veut prendre par le bras pour en faire notre amie pour la vie.

    Cependant, des fois, la rupture d’une scène à une autre par un changement radicale dans la colorisation peut être un peu rude.

    44/50



    + Les plus

    Gillen et Walker en symbiose 
    Du Star Wars comme on en a jamais vu

    - Les moins

    Ça part un peu loin quand même

  • 18/05/2017
     (60 %)  •  Langue : VO
    Scénario :

    C'est sympa et original, on ne peut pas nier le contraire. On explore une époque lointaine, ce qui n'était pas arrivé jusqu'à présent, et ce côté "archélologie" me plait bien. Juste un bémol : les Imps ne servent à rien. Il manque quand même une dimension galactique. L'histoire est bien, mais on voit bien qu'il n'y aura aucun répercussion à grande (ou même à moyenne) échelle...

    40 %

    Dessins :

    J'ai énormément de mal avec eux, je l'avais déjà dit après les previews. La lecture de l'arc l'a confirmé. Les personnages sont trop carrés, et les couleurs sont mal gérées. J'aime pas les pages qui sont monochromes : on passe de l'entièrement gris à l'entièrement vert à l'entièrement rouge, ça pique...

    Note : 20 %
  • 05/06/2017
     (80 %)  •  Langue : VO
    Une histoire sympathique, avec une plongée inédite dans le passé de la galaxie. Bon, ça reste assez peu profond et le fameux Ordo Aspectu est plus un prétexte à une exploration de cités anciennes pleines de pièges, qu'un véritable enjeu galactique.

    Ceci dit, ça reste bien écrit, avec avec un groupe de personnage qui fonctionne bien et une ambiance assez joyeuse et humoristique. Il n'y a pas non plus grand-chose à reprocher au dessins.

    J'espère tout de même que la suite nous donnera plus d'information "historiques" que dans cette première partie.
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

40 membres le possèdent (qui ?)
38 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité