Grievous
Début de la Guerre des Clones
 

1. La Crise du Malveillant

Dés le début de la guerre, les séparatistes déployèrent l’une de leurs plus terribles armes : le Malveillant. Ce puissant croiseur équipé de canons à ion fut confié au général Grievous qui sema la terreur dans les rangs de la République, annihilant des flottes entières sans laisser de survivants. Le Conseil Jedi dut alors envoyer le contingent du général Plo Koon à la poursuite de ce qu’ils supposaient être une nouvelle arme. 

Koon retrouva Grievous et le Malveillant dans le système d’Abregado mais sa flotte subit le même sort que les autres. Obéissant avec plaisir au Comte Dooku, Grievous ordonna de faire feu de ses canons à ion sur les croiseurs républicains qui furent faciles à détruire une fois hors d’état de fonctionner. Le spectacle de ces vaisseaux ennemis explosant sous les tirs de turbolasers sans pouvoir répliquer plaisaient beaucoup au cruel général droïde.

Néanmoins, il échoua ce coup ci à ne laisser aucun survivant. Skywalker put au dernier moment sauver Plo Koon et la République apprit enfin l’existence du Malveillant. Cet échec, Dooku le rejeta sur Grievous au milieu de ses droïdes sur le pont du Malveillant. Grievous fut furieux mais ne protesta pas. 

Il continua de s’attaquer à des flottes et des transports de la République avec le même plaisir, celui du vainqueur qui est sûr de gagner, s’en prenant même à des convois médicaux peu défendus. Dooku lui signala alors une nouvelle cible, la station médicale de Kaliinda Shoals située dans la Bordure Extérieure. L’objectif était double, s’attaquer à un site stratégique, et cibler l’attention particulière que portaient les Jedi envers les clones. Grievous et Dooku pensaient ainsi porter un coup dur aux Jedi et à leur soldats clones. Grievous estimait même que cette attention était une faiblesse, il n’avait pas la même pour ses troupes. D’ailleurs, Dooku lui signala que les droïdes coûtaient cher, un moyen de faire comprendre au général d’arrêter de les détruire à la moindre occasion, soit pour passer ses nerfs, soit lorsqu’ils prouvaient à quel point ils étaient stupides. 

Dooku laissa le contrôle total du vaisseau à Grievous qui appréciait énormément le vaisseau. Sa taille monstrueuse, sa puissance, la peur qu’il infligeait, tout était en adéquation avec le système de valeur de Grievous qui semblait dans son élément à la barre du Malveillant. De plus, diriger ce terrible croiseur lui amenait beaucoup de satisfaction personnelle et une réelle fierté. Comme à son habitude, le général droïde fut très impatient lors du voyage vers la station médicale. Désireux de faire le plus de dégâts possibles, il perdit souvent patience, s’en prenant alors à tout ce qu’il y avait à sa portée. 

Sur place, le cruel général s’en prit d’abords aux transports sur le départ, voulant causer le plus de victimes. Il ordonna même de faire feu sur l’escadron de chasseurs menés par Skywalker alors que ses propres vautours droïdes étaient également dans la ligne de mire. Une nouvelle preuve du dédain et du manque de considération de Grievous pour ses propres troupes. Hélas, focalisé sur son envie de tuer le plus de clones, Grievous négligea l’attaque des chasseurs de Skywalker qui purent détruire un canon à ion au moment où il ouvrait le feu. Il s’en suivit des dégâts en chaîne qui endommagea gravement le Malveillant, notamment l’Hyperdrive. Il dut fuir sans gloire, malgré un objectif facile, devant l’arrivée de la flotte de Venators du général Kenobi

Dans un premier temps, Grievous sembla désemparé. Lui si sûr de la force de son croiseur, le voilà en flamme avec plusieurs systèmes hors service. Peut être encore sous le choc, ou juste pour se défendre, il s’acharna à tenter de convaincre le Comte Dooku que le Malveillant restait opérationnel. Ce dernier mit néanmoins son plan à exécution : il manipula Padmé Amidala pour l’attirer vers le Malveillant et Grievous put la capturer. Il se rendit lui même dans le hangar principal mais fut piégé par la jeune sénatrice qui avait surchargé les moteurs. L’explosion qui s’en suivit fut violente mais ne fit qu’attiser la colère du général qui mit le vaisseau en état d’alerte. Ils finirent par repérer la sénatrice, ainsi que les Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi venus en renfort.

Grievous tendit un piège à ce dernier mais le Jedi s’en sortit de manière très habile ce qui entraîna une nouvelle fois la destruction d’un droide B1 par Grievous suite à une remarque que le général n’avait pas apprécié. Attestant une nouvelle fois que ses soldats n’étaient pas fiables, le général droïde parti à la poursuite de Kenobi tout seul. Le combat s’engagea sur un des trains à grande vitesse qui parcouraient le vaisseau mais Kenobi parvint facilement à échapper aux attaques trop frontales de Grievous et il put rejoindre Skywalker et Amidala pour s’enfuir à bord du Twilight. Le général droïde prit alors la tête d’un escadron de chasseurs droïdes ordonnant au même instant au Malveillant qui avait réparé son hyperdrive de passer en hyperespace. Hélas, il s’agissait d’un piège de Skywalker qui avait programmé une course pour le croiseur si l’hyperdrive était activé et le Malveillant alla percuter une lune proche et disparut dans une explosion gigantesque. 

Comble du tragique, Grievous reçu au même moment une communication de Dooku pour lui demander un compte rendu de la situation. Le général coupa la transmission sans dire un mot, sans doute pour éviter de devoir annoncer au Comte la disparition de leur précieux croiseur et s’enfuit en hyperespace à bord de son chasseur. 

2. Tentative pour atteindre Kamino

On ne sut si et comment Grievous fut puni pour cette défaite. Cela dit, il resta à la tête de l’armée droïde et fomenta une attaque sur Kamino pour détruire une bonne fois pour toutes la création des soldats clones. Il envoya tout d’abord Assajj Ventress en reconnaissance sur la planète et un escadron de droïdes commandos sur le poste de repérage républicain de Rishi. Grievous voulait ce poste discrètement pris pour éviter que la République ne découvre son plan et qu’il puisse attaquer Kamino par surprise. Mais son plan échoua une nouvelle fois, des clones purent faire exploser la station de Rishi ce qui alerta la République. Le flotte de Kenobi et de Skywalker se présenta alors face à Grievous qui dut une nouvelle fois fuir sous les tirs ennemis.

3. Capture de R2-D2

Le terrible général droïde continua néanmoins ses attaques et remporta de nombreuses batailles. Grâce vraisemblablement à son efficace réseau d’espions et à la station d’écoute secrète Skytop, Grievous put enchaîner ainsi des victoires décisives dans de nombreux systèmes. Tant et si bien qu’il se trouva près de remporter la guerre dans la Bordure Extérieure.   
Après une victoire sur Falleen, Grievous retrouva alors la flotte de Skywalker épuisée par ses combats incessants en orbite autour de Bothawui. Ces trois Venators républicains représentaient l’une des dernières lignes de défense de la République dans la Bordure Extérieure. Bien que protégés par la ceinture d’astéroïdes de la planète, Grievous lança sa flotte, supérieure en nombre et puissance, au travers de la ceinture, directement vers l’ennemi. Mais il tomba ainsi dans un énième piège tendu par Skywalker.   

Malgré la situation, le téméraire général Jedi avait décidé de rester se battre. Se sachant en grande infériorité, il attira les vaisseaux de Grievous dans le champ d’astéroïdes où il avait placé son contingent de RT-TT accrochés à ces derniers. Ils purent faire feu dans le dos de la flotte séparatiste alors que leurs boucliers déflecteurs étaient tous orientés vers l’avant pour repousser les astéroïdes. Pris entre deux feux, la destruction totale des croiseurs droïdes se fit en quelques minutes. Grievous comprit très vite la situation et s’échappa aussitôt à bord de son chasseur personnel. Il fut pris en chasse par Skywalker à bords de son Aethersprite mais ce dernier avait été endommagé dans la bataille et Grievous put s’enfuir alors que le chasseur de son poursuivant explosa en partie.   

Grâce une nouvelle fois à l’efficacité décisive jusque là de la station Skytop, Grievous apprit peu après que non seulement Anakin Skywalker avait perdu son droïde astromech R2-D2 dans l’explosion de son chasseur mais qu’en plus la mémoire de ce dernier était toujours intacte. Le petit droïde renfermait donc des données stratégiques sur la République inestimables en ces temps de guerre. Grievous engagea donc le récupérateur Gha Nachkt pour retourner sur les lieux de la bataille et le retrouver. Le plan du machiavélique général droïde alla plus loin, il parvint à mettre au service de Skywalker sans que celui ci s’en doute un nouveau droïde astromech, R3-D6 qui agissait pour le compte des séparatistes, alors que le Jedi mettait les « erreurs » du droïde sur sa programmation.   
Grievous passa ainsi à deux doigts de tuer Skywalker lorsque parti seul pour rechercher R2-D2, son remplaçant se remit à accumuler les « erreurs » : déclenchement du signal SOS, problème dans la gestion des moteurs, …R3-D6 fit tout ce qui était possible pour permettre à Grievous de retrouver et d’abattre le général Jedi. Hélas, Ahsoka Tano à bord du Twilight sauva la vie in extremis à ce dernier et put s’enfuit juste devant un Grievous fou de rage, ce qui coûta un nouveau droïde B1 à la Fédération du Commerce.   

Gha Nachkt de son coté parvint enfin à la fameuse station Skytop pour y remettre en mains propres R2-D2 à Grievous. Mais le rusé droïde astromech put juste avant envoyer un message à son maître.

Sur place, Grievous ordonna cruellement à Gha Nachkt de désosser le droïde astromech pour tenter d’accéder aux données qu’il contenait. Le général droïde fut donc ravi de voir que non seulement sa mémoire était intacte mais qu’elle renfermait des données tactiques très précieuses. Nachkt se montra alors gourmand, demandant une fois de trop un salaire plus élevé mais Grievous, qui visiblement n’aimait pas frayer avec ce genre de « racailles », profita du fait qu’il n’avait plus besoin du contrebandier pour le tuer sans sommation. Il reçut alors une nouvelle communication de son espion R3-D6 qui l’alertait qu’un contingent de la République mené par Skywalker venait de s’infiltrer dans la station.   

Grievous lui ordonna de les ralentir et ne put résister à l’idée d’aller affronter lui même les Jedi. Ce fut sa première rencontre avec Ahsoka Tano, la padawan d’Anakin Skywalker. Le combat tourna vite à son avantage étant bien plus puissant que son adversaire qui ne put que choisir la fuite. Une nouvelle fois, le général droïde passa tout près d’abattre ces ennemis mais la petite Tano lui glissa entre les doigts au moment où Skywalker faisait exploser la station. Grievous dut encore fuir à bord de son chasseur personnel, perdant pour le coup sa précieuse station d’écoute.

4. L'Antre de Grievous

Peu après, en route vers son repère secret, Grievous reçut un appel inquiétant du Comte Dooku. Ce dernier déplorait les échecs passés et le manque d’avancée dans une guerre qui semblait s’enliser. Il ordonna au général plus de violence et surtout plus de Jedi morts. Ce dernier, pourtant en général docile face au Comte, se laissa emporter par la colère et coupa la transmission après avoir clamer qu’il ne pourrait rien faire avec ces simples droïdes de combat qu’on lui confiait. Ce que Grievous ne savait pas, c’est que Dooku lui avait tendu un piège à l’intérieur même de son antre. Les Jedi Kit Fisto et Nahdar Vebb y avait été attirés et attendait le général droïde.    

Dés son arrivée, Grievous dut se défendre farouchement contre ses ennemis et faillit être capturé. Il fut même coupé en deux et il lui fallut toute sa hargne pour se sortir de cette situation. Il put ainsi se replier dans une cachette secrète de la base, le temps de laisser son insupportable droïde médical le réparer. Il tenta d’utiliser les pièges de son antre pour éliminer les intrus et finit même par envoyer sa bête « de compagnie » Gore s’occuper des Jedi. Comme à l’accoutumée, il ne put s’empêcher de menacer à distance ses ennemis avec toute l’arrogance qui le caractérisait poussée par sa haine des Jedi. Hélas, ceci ne fonctionna pas comme le général l’attendait. Les Jedi vainquirent Gore ce qui plongea Grievous dans une colère noire, et le message de Dooku qui s’en suivit pour lui annoncer nonchalamment que ceci était un test, aggrava sa rage.    

Il s’attaqua lui même aux Jedi, escorté toujours par ses Magna-Gardes et si il parvint à vaincre de manière peu orthodoxe Vebb, ce fut autrement plus difficile devant Fisto. Il fallut en effet une nouvelle fois l’intervention des Magna-Gardes pour faire pencher dans ce combat très équilibré la balance du coté de Grievous. Néanmoins, Fisto parvint à fuir ce qui assombrit le jugement de Dooku vis à vis de ce test. Grievous restait à la tête de l’armée droïde mais plus que jamais sur la sellette.    

Néanmoins le général droïde se rattrapa par la suite. Sans doute motivé par Dooku, Grievous infligea de nombreuses défaites à la République dans la Bordure Extérieure, utilisant son armée gigantesque pour pouvoir frapper où il voulait et quand il voulait.

5. Intervention sur Kadavo

A la tête de la flotte, Grievous dut intervenir dans le système de Kadavo sur ordre du Comte Dooku. Sur place se trouvait un des complexes d'esclaves des Zygerrians, alliés des Séparatistes. Le complexe subissait l'attaque de la République menée par Anakin Skywalker et Ahsoka Tano pour libérer entre autres Obi-Wan Kenobi, Rex et la population Togruta de Kiros. Le rôle du général était d'occuper suffisamment la flotte républicaine pour qu'Asajj Ventress retrouve les Jedi et les tue. Hélas de puissants renforts forcèrent Grievous à la retraite, laissant la Sith seule sur la planète, ce qui ne sembla pas le gêner.
2éme année de guerre
 

1. Capture d'Eeth Koth

Le test dans son antre avait sans doute eu aussi comme conséquence une certaine prudence chez le général séparatiste. Ainsi quelques temps après, lorsqu’il aborda le Venator de commandement du général Jedi Eeth Koth du Conseil Jedi dans le système Saleucami, Grievous s’accompagna de commandos droïdes et même de quelques Magna-Gardes. Koth se défendit courageusement mais fut vite mis hors combat.

Grievous, sentant sa victoire définitive approcher, ne résista pas à l'idée d'envoyer un message au Conseil Jedi le montrant dominant Eeth Koth, le ridiculisant presque tout en beuglant des menaces. Son arrogance allait hélas lui coûter cher car non seulement ce spectacle avait décidé le Conseil Jedi à envoyer Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Adi Gallia à sa recherche mais en plus Koth eut l’énergie suffisante pour transmettre dans le dos de Grievous triomphant, sa localisation. A moins que cela n’était ce que Grievous avait prévu.

En tout cas, il ne fut pas surpris de voir l’arrivée de la flotte Républicaine dans le système de Saleucami. Et même si il se méfiait d’Obi-Wan Kenobi, pensant, à raison, que si il était là, Skywalker n’était pas loin, Grievous ne put résister à l’idée de tuer son vieil ennemi lui même. Il ordonna ainsi à ses vaisseaux de foncer vers ceux de la République dans une attaque frontale. Son croiseur s’arrima à la navette d’escorte de Kenobi et ici aussi, Grievous débarqua accompagné de droïdes commandos et de Magna-Gardes. Les clones furent vite mis hors d’état de nuire et enfin Grievous s’attaqua à Obi-Wan Kenobi. Le combat fut acharné, les adversaires s’échangeant aussi bien des coups de sabre laser que des phrases assassines censés les déstabiliser. Mais Grievous connaissait bien Kenobi maintenant et ses provocations ne l’atteignirent pas.

Néanmoins, le Jedi était trop puissant. De plus Grievous avait deviné que dans son dos, Skywalker devait tenter de sauver Koth. Si il y parvenait, le général droïde se retrouverait pris entre deux feux et à bord d’un vaisseau ayant déjà subi des gros dégâts. Sentant la situation lui échapper, sentant le piège autour de lui, le général droïde réagit promptement. Il esquiva le combat et ordonna de tirer sur le vaisseau tandis qu’il rejoindrait son croiseur. Ce fut juste mais Grievous s’échappa du piège qui se refermait sur lui. Il dut néanmoins affronter une nouvelle fois Kenobi puis Adi Gallia mais parvint à leur glisser entre les doigts. Avec son vaisseau en perdition, Grievous ordonna l’atterrissage sur Saleucami.

Ceci ne se fit pas sans heurt, les forces de Grievous avait été dispersées sur la planète et la République n’avait pas abandonné la poursuite. Une course s’engagea alors entre lui et Obi-Wan Kenobi pour trouver le dernier module de sauvetage avec un communicateur en état de fonctionner, seul moyen pour Grievous de demander de l’aide à sa flotte. La marche jusque là fut difficile car beaucoup de droïdes de combat B1 tombèrent à court de batterie. Finalement, Grievous parvint au module mais au même moment il fut prit dans un feu croisé contre les soldats de Kenobi. Il put appeler une navette de secours et s’enfuit une nouvelle fois en laissant tous ses soldats sur place.

2. Attaque de Naboo

Peu après, le général fut envoyé sur la planète Naboo selon un plan du seigneur Dooku. Ce dernier était en lien avec un ministre gungan qui manipulait les siens pour les monter contre les humains de la planète, espérant faire éclater une guerre civile. Hélas, à son arrivée, Grievous tomba dans le piège des gungans, libérés du joug de Dooku et mené par un Jar Jar Binks brillant. Ce dernier se fit passer pour le Boss Lyonie, allié malgré lui des Séparatistes, et mena par le bout du nez Grievous le temps que l'armée gungan se rassemble et ils purent habilement capturer le terrible général droïde, même si ce dernier parvint à tuer le courageux général Tarpals dans le combat. Le comte Dooku n'eut d'autre choix que de capturer Skywalker pour proposer un échange entre le général Jedi et son homologue séparatiste. Grievous vécut mal cette situation, à la merci de l'ennemi, surtout d'ennemis aussi insignifiants que les gungans et dut partir de la planète, l'opération ayant été un cuisant échec.

3. Bataille de Dathomir

Peu de temps après, Grievous fut envoyé par le Comte Dooku sur Dathomir afin d'éliminer Asajj Ventress et la mère Talzin. En effet, ces deux dernières avaient conspiré contre Dooku, avec l'aide de Savage Opress, mais après avoir échoué, Dooku voulut se venger. Avec l'aide de ses soeurs mortes-vivantes ressuscitées par la Vénérable Daka, Ventress offrit une belle résistance aux troupes de Grievous. Après un duel âpre entre Ventress et le général cyborg, cette dernière fut touchée par un tir laser d'un droïdes de combat. Elle fut évacuée à l'arrière du front par la suite et se cacha, tandis que Grievous tua la Vénérable Daka et mit en fuite la mère Talzin. Il sauva également le Comte Dooku d'une morte certaine alors que ce dernier était ensorcelé par la mère Talzin. Le clan des Soeurs de la Nuit fut dissout, et Asajj se retrouva seule.

4. Invasion de Florrum

La prochaine étape prévue était l'attaque de Florrum, qui fut d'ailleurs un succès. Cependant, les pirates de la base d'Hondo Ohnaka résistèrent à cette attaque plus que prévu, grâce notamment à l'aide d'Ahsoka Tano, présente sur les lieux avec 6 padawans. Les deux camps s'entraidèrent, les padawans furent sauvés et un duel âpre engagea Ahsoka et le général. Bien que la jeune padawan résistât honorablement, Grievous prit le dessus, encore une fois. Cependant, elle réussit également à s'échapper grâce à Ohnaka, qui avait déjà sauvé les 6 padawans quelques minutes plus tôt.
La Fin du Héros Séparatiste
 
Plus que jamais, c’était la guerre ! Il y a des héros dans les deux camps. Alors que le général Grievous ramenait son précieux otage sur son vaisseau personnel : la Main Invisible, et après y avoir éliminé deux Jedi de plus, le maître Mace Windu avait fait appel à Obi-Wan Kenobi et son ancien Padawan Anakin Skywalker pour secourir le chancelier. Les deux Jedi réussirent à percer les défenses du vaisseau et à se poser dans le hangar principal. Grievous, selon la bonne volonté du Comte Dooku, avait mis le chancelier Palpatine au sommet de la tour d’observation du vaisseau afin de tendre un piège. Les deux Jedi tombèrent dans le guet-apens mais la situation ne se passa pas comme le Comte l’avait prévu. Aussi Dooku perdit-il les mains avant d’être décapité par Skywalker.

'La Main Invisible' était l’objet de toutes les convoitises et des tirs de croiseur Venator Républicains. Malgré les événements, Grievous continua à commander son vaisseau tout en gardant un œil sur les agissements des Jedi. Le plan de Dooku étant tombé à l’eau, il donna l’ordre d’enclencher les rayons capteurs qui neutralisèrent immédiatement tous les mouvements des Jedi et du Chancelier. Ces derniers furent alors amenés sur le pont de navigation du vaisseau en présence du général qui ne manquait pas de sarcasmes. Seulement, nul n'étant suffisamment vigilant avec des Jedi, même en possession de leurs sabres, ceux ci réussirent pourtant à se libérer et à récupérer leurs armes grâce à la Force.

Les Jedi détruisirent peu à peu tout l’équipage droïde de la « Main Invisible » et quand ils se retrouvèrent face au général, Grievous ne trouva plus comme solution que de briser la vitre du pont. Il fut aspiré dans le vide de l’espace et grâce à un filin qu’il projetta de ses mains mécaniques, il réussit à revenir sur la coque du bâtiment. Des panneaux de protection du pont fermèrent la vitre. Le Chancelier fut sauvé et la mission séparatiste fut un échec. Cependant, Grievous ne dit pas son dernier mot et s’enfuit en larguant toutes les capsules de sauvetage et laissant le vaisseau en piteux état aux mains des Jedi. Malgré l’état pitoyable du vaisseau, le Chancelier rentra vivant sur Coruscant.

Le général Grievous était en fuite et avec la mort du comte Dooku, il devint le chef de file du mouvement séparatiste. Arrivé sur Utapau, il s’entretint avec Dark Sidious sur le devenir de la guerre. Ce dernier lui dit que la fin était proche et que la mort de Dooku était une nécessité. Pour assurer la sécurité du conseil séparatiste, il suggéra par ailleurs d’emmener ses leaders sur la planète Mustafar. Mais au centre de la Galaxie, les renseignements du Chancelier Suprême avaient révélé la présence du général sur Utapau et le Conseil Jedi s’empressa alors d’envoyer le général Kenobi, assisté du commandant Cody et du 212éme Bataillon d’Attaque.

Alors que Grievous exposa la nouvelle affectation de Nute Gunray et de ses compères, le général Kenobi débarqua à la stupéfaction de tous. Grievous déploya alors ses 4 bras mécaniques munis de sabres lasers, ce qui à première vue eut l’air de ravir Kenobi. Avançant en faisant tourbillonner les sabres lasers, Grievous déstabilisa Obi-Wan. D’un coup, Kenobi bloqua les sabres de Grievous et réussit au fur et à mesure à désarmer deux de ses bras avant que la cavalerie républicaine arrive avec à sa tête le commandant Cody. Grievous s’enfuit alors à bord de sa moto-roue suivi de près par un Varactyl monté par Kenobi. Dans une course poursuite à toute allure, les deux héros furent projetés à terre, où le général s’empara de son blaster avant d’être désarmé par Obi-Wan à l’aide d’un électro-bâton de Magna garde. Le Jedi projeta violemment Grievous à terre avant de lui porter un coup dans sa coque de duranium.

Avant de le voir venir, le général républicain fut projeté en l’air par les griffes de Grievous. Le duel se poursuivit à main nues et malgré l’utilisation de la Force, Obi-Wan fut totalement maîtrisé. Grievous fit voler le Jedi au bord d’un précipice, mais au moment où il s’apprêtait à lui donner le coup de grâce, Kenobi attrapa son blaster via ses pouvoirs pour lui asséner plusieurs coup dans ses restes organiques qu’il venait de mettre à jour avant d’effectuer son vol plané. Grievous s’enflamma et ses organes se consumèrent. Le général n’était plus, le fabuleux guerrier Kaleesh d’antan était vaincu. Sa mort annonça la fin du mouvement séparatiste _qui ne tarda pas à disparaître suite à la trahison de Dark Sidious.

titre img
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de la Prélogie   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 16/03/2014
Rédacteur(s) : Ares
Mise en page : Ares
Mise(s) à jour : TheSandman, 7esk

Sources

• Starwars.com
• http://starwars.wikia.com/wiki/Grievous#Appearances
• The new essential chronology
• ROTS novelisation
• Lucasfilm magazine numéro 58
• Clonewars le dessin animé chapitre 20, 21, 23, 24 et 25
• Obsession
• The Clone Wars saison 1, 2, 3 et 4

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Grievous. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum des pigistes ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité