StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
L'Attaque des Clones
 
  • Titre original Attack of the Clones
  • Année et période -22 (Émergence de l'Empire)
  • Groupe Prélogie
  • Date de sortie (USA) 16/05/2002
  • Date de sortie (France) 17/05/2002
  • Réalisateur George Lucas
  • Producteur(s) George Lucas, Rick McCallum
  • Acteurs principaux Ewan McGregor, Natalie Portman, Hayden Christensen, Christopher Lee, Samuel L. Jackson, Ian McDiarmid
  • Synopsis : Depuis le blocus de la planète Naboo par la Fédération du commerce, la République de Palpatine connaît une véritable crise. Un groupe de dissidents mené par le Compte Dooku, un Jedi déchu, manifeste son mécontentement envers le régime. Le Sénat et la population intergalactique se montrent pour leur part inquiets face à l'émergence d'une telle menace. Certains exigent que la République soit dotée d'une solide armée pour empêcher que la situation ne se détériore davantage. Parallèlement, Padmé Amidala, devenue Sénateur échappe de justesse à un attentat. Le Padawan Anakin Skywalker est chargé de sa protection tandis que son maître part enquêter sur cette tentative de meurtre et découvre la constitution d'une mystérieuse armée de clones.
  • Note du staff SWU
     (93 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (75 % - 43 commentaires)
  • 25/05/2002
     (90 %)
    Trois ans.
    Trois ans que nous attendions l'Episode II. Lorsque les traditionnels logos apparurent à l'écran (suite à une superbe représentation au sabre laser et dans une ambiance à réveiller les fantômes de Jedi grâce à ADF), je dois avouer que j'avais encore du mal à y croire, pourtant je connaissais à l'avance comme bon nombre d'entre nous la majorité de l'histoire. Quand j'y repense, le fait que la grande majorité des rumeurs se soient révélées exactes est tout bonnement surprenant.
    Mais passons.
    Oui, L'Attaque des Clones est un GRAND film. L'estampillage STAR WARS est bel est bien présent, l'intrigue est largement plus complexe que celle de l'Episode I (qu'on peut d'ailleurs revisionner avec de nouveaux yeux), les machinations politiques se comprennent peu à peu et là où TPM fautait par manque de rebondissements et de linéarité (entre autres) AOTC excelle. Le film détruit pas mal l'Univers Etendu, mais contrairement à ce que je pensais au début, je n'arrive pas à lui en vouloir tellement le tout se retrouve bien ficelé par rapport à la trilogie.

    Coté jeu d'acteurs, c'est du quasi parfait. (Je vous préviens, trouver les mots adéquats n'est pas simple.) Ewan McGregor est formidable, le Padawan de TPM est devenu Un Chevalier Jedi accompli. Lors de sa première apparition à l'écran, la ressemblance avec Liam Neeson a été frappante à cause d'un simple sourire en coin, mais l'acteur écossais s'avère ensuite très différent de son « maître ». Sachant que son apprenti a un potentiel hors du commun, Obi-Wan s'efforce d'être dur, les compliments sont rares chez lui.
    Le Hayden, lui, m'a convenu. Son esprit rebelle est très bien représenté. Les scènes clés qui commencent à engendrer Vador sont on ne peut plus réussies. Pas autant réussies que mes attentes ne l'exigeaient, mais le minimum y est amplement. La relation Anakin/Padmé m'a légèrement déçu. Trop peu développée ou mal décrite, il y a sûrement un peu des deux. Les dialogues ne sont pas en cause cependant. La Natalie est sublime, sacrément sublime même, j'ai rarement eu autant de plaisir à regarder une femme (si je vous jure). Maintenant je placerais son jeu d'acteur en dessous des autres.
    Passons à Fett, le père. On comprend beaucoup mieux l'histoire de Boba dans la trilogie fondatrice, forcément, mais leur apparence respective en dit beaucoup sur leur personnalité quand on les analyse une tantinet plus. Là où Jango fait cow-boy (le truc des blasters dans les holsters y est pour quelque chose), Boba montre par son armure mandalorienne à l'apparence rouillée qu'il a réussi à partir de rien (ou quasiment) à se construire une réputation encore plus grande que celle de son paternel, et pour bien le montrer, il affiche toujours une posture presque aristocratique et affiche sans vergogne ses trophées. Enfin ce n'est qu'une supposition, mais je trouve que ça colle pas mal !
    Ian McDiarmid. Je me demande sincèrement ce que des non-fans peuvent penser de Palpatine. Pour nous tout est clair comme de l'eau de roche (et pourtant si fantastique à voir), mais qu'en est-il pour les autres ? L'interprétation est elle trop exagérée ? Le voile du côté obscur se fait-il tout de même sentir ? Je n'a pas encore toutes les réponses, justes celle qui me suffisent pour répondre que McDiarmid est très grand !
    Samuel Jackson qui respirait la sagesse dans l'Episode précédent impose dans l'Episode II sa puissance. Rien de plus à ajouter si ce n'est que Mace Windu est un parfait rôle.
    Que dire de l'interprétation de Christopher Lee ? Ce grand monsieur du cinéma a mis du temps à apparaître à l'écran, mais une fois qu'il y est, il y reste pour notre plus grand bonheur. (Ou malheur, c'est au choix.) Les meilleurs adjectifs pour qualifier Dooku sont majestueux, puissant et stratège selon moi.
    Enfin, le meilleur pour la fin : Yoda. De la synthèse certes, mais quelle synthèse ! Tout simplement HA-LU-CI-NANT !!! Le Maître Jedi gagne plusieurs casquettes dont nous ne soupçonnions pas ou peu l'existence de la moitié : professeur, philosophe, conseiller, général des armées et guerrier !

    La réalisation était le point qui me laissait le plus douter. Je n'avais pas tellement apprécié celle de la Menace car les scènes de moins d'une minutes m'avaient franchement rebuté, alors que dans la trilogie ce n'était pas si voyant.. De plus j'espérais fortement que la bataille finale ne se décrirait pas en plusieurs plans (quatre dans TPM). Et bien je suis à moitié comblé. Autant les scènettes sont toujours autant présentes, mais mieux incrustées. On peut noter des petites nouveautés quant à la mise en scène aussi, comme l'utilisation de nombreux zooms lors de la bataille de Geonosis. Pas mal. Et surtout, cette même bataille ne se déroule qu'en un seul lieu. Ouf !

    Enfin côté FX, c'est du tout bon aussi. Le tout est incroyable, comme par exemple le drapé des robes kaminiennes, le mouvement des lèvres de Yoda ou encore. Bien sur, on constate que les images de synthèses sont quasiment omniscientes et elle n'ont pas le charme des maquette de la trilogie, mais ça le fait quand même, je ne peux pas trouver ça défectueux, si ce n'est quelques rares plans où ils passent assez mal, tel le dîner sur Naboo avec le morceau de fruit que croque Padmé. Sinon, les plans où cohabitent décors en studio et effets spéciaux sont aussi très bien rendus, bien que les décors naturels restent encore mes préférés.

    Oui, un grand moment de cinéma qu'est cette Attaque des Clones. Je le place juste derrière L'Empire Contre-Attaque ; j'aime bien le développement, j'y peux rien ! ;o)
  • 25/05/2002
     (95 %)
    Les lumières s'éteignent... les premiers glapissements d'excitation se font entendre... apparition du logo Lucasfilm et premiers applaudissements... fond noir étoilé, texte jaune mythique défilant, cris de la foule en délire total : entrée fracassante pour le tant attendu Episode II.
    Après plus de deux heures, il est temps de faire le point. Comme prévu, L'Attaque des Clones est un excellent Star Wars ! Vraiment rien à voir avec Episode I ; non pas que ce dernier ne soit pas bon mais que les deux ont un style totalement différent. L'ambiance sombre se rapproche de L'Empire Contre-Attaque et l'esprit qui faisait le charme de la trilogie originale est de retour. Côté visuel, c'est « plein les mirettes » ! Par exemple, prenez la poursuite de Coruscant : il ne manque que les sièges sur vérins hydrauliques pour vous croire dans Star Tours de Disneyland Paris !!! Le scénario est très bon, mêlant subtilement romance et action sans trop surcharger le tout : la passion entre Anakin et Padmé, l'enquête d'Obi-Wan s'emboîtent l'un dans l'autre pour ne pas laisser le spectateur se lasser. Les liens entre la prélogie et la trilogie originale se resserrent de plus en plus avec pas mal d'allusions aux trois premiers films : on voit clairement se dessiner le déclin de la République et l'arrogance d'Anakin qui le conduira au Côté Obscur plus quelques autres détails que je vous laisse savourer !
    Côté bémol, car L'Attaque des Clones même sublime n'est pas parfait, on notera quelques points du scénario qui s'enchaînent trop vite, qui traînent un peu trop ou qui tombent sous l'évidence. Egalement, des scènes très alléchantes dans les bandes-annonces un peu avares au niveau longueur (du style Qui-Gon vs Darth Maul dans Episode I) mais rien de bien méchant compte tenu de l'intensité qu'elles dégagent. Enfin, certains personnages au charisme impressionnant dont on aurait voulu un développement ou une apparition un peu plus prolongés.
    En résumé, L'Attaque des Clones se définit comme l'épisode charnière de la saga en ébauchant le destin sombre d'Anakin Skywalker et celui de la galaxie. Il se situe largement au niveau de L'Empire Contre-Attaque et peut même prétendre à le dépasser... en attendant Episode III qui s'annonce comme le plus sombre de la saga. Une note ? Sans hésiter un 19/20 !
  • 25/05/2002
     (95 %)
    Il y a bien longtemps, dans une galaxie très proche, un certain Georges Lucas nous avait partiellement déçu avec son Menace Fantôme qui cachait énormément de petits indices sur la nouvelle trilogie. Aujourd’hui j’ai assisté à l’avant-première de l’Attaque des Clones et j’ai été conquis…

    Que ce soit au point de vue de l’histoire, des effets spéciaux, des répliques… tout est un retour aux sources formidable et très efficace ! C3PO nous revient avec son humour ravageur et ses malchances, R2D2 la petite boîte à malice, les oncles de Skywalker, Dark Sidious, Nute Gunray, Obi-Wan, Jango Fett… mais surtout Anakin Skywalker ! Dark Vador se rapproche de plus en plus et grâce à cet épisode on lui donnerait presque raison à ce jeune homme rempli de douleur. Cet épisode est tout simplement le meilleur film Star Wars à ce jour ! Croyez-moi que jamais je n’aurais imaginé dire cela un jour, mais la nouvelle trilogie a dépassé de loin l’extase que me procure toujours l’Empire Contre-Attaque, qui était mon favori auparavant. Un Yoda surprenant et hilarant, des technologies excellentes, un univers retranscrit a merveille. Fini le strict nécessaire de l’épisode 1 ! Chaque petit engin a sa propre fiche technique, comme dans l’ancienne trilogie. Les héros ont une histoire, une vie, ils sont touchants, répugnants, marrants, mais jamais ils n’oublient de nous faire ressentir quelque chose. A l’heure de tous ces films misant sur les belles explosions et oubliant les scénarios recherchés, Star Wars Episode 2 combine les deux ! C’est beau, c’est grand … c’est Star Wars…

    Croyez-moi, George Lucas n’a pas changé, c’est toujours le génie que l’on a connu et des sites comme Starwars-universe.com ont encore de longues années à vivre grâce a ce talentueux réalisateur/producteur/amateur de cuisine Wookiee… Je suis ravi, je suis un fan heureux, croyez-moi j’ai même versé ma petite larme lors des crédits de fin, une petite larme qui s’est éclatée sur le sol de la salle de cinéma d’où je me suis levé avec tous les fans Nancéens pour applaudir cette œuvre magnifique renouant avec l’ancienne trilogie, avec ce que l’on aime. C’est un grand épisode, pour l’instant le plus grand de tous. Encore une fois, merci George Lucas pour toutes ces émotions, ces coups de poing dans les tripes… Star Wars c’est grandiose, c’est génial… Star Wars n’a pas changé, Star Wars est immortel !!
  • 29/12/2014
     (90 %)  •  Langue : VF
    Sur cette épisode, je n'avais vu aucune bande-annonce, et la surprise fut totale.
    Si je mets 90 %, c'est pour :
    - la relation Obi Wan/Anakin, père/fils très réussie
    - Coruscant, la poursuite dans la ville,
    - Kamino,
    - Jango Fett,
    - Geonosis et la bataille,
    - les combats au sabre laser.
    Le côté romance ne m'a pas vraiment gêné à l'époque, mais j'avoue que ce n'est pas ce que je recherchais donc je ne m'arrête pas à ça.
    Idem que pour l'épisode 1, je me souviens encore du marketing de l'époque et des affiches un peu partout : "il n'y a pas de passion", etc.
    J'avoue que ce que je retiens du film, au-delà de l'évolution particulièrement réussie du scénario, c'est la bataille de Geonosis. Cette bataille que j'attendais dans l'épisode 1 et qui arrive finalement dans l'épisode 2. Ou plutôt "ces" batailles. On est en 2002, à l'époque du Seigneurs des Anneaux (2001) et des batailles plus ou moins rangées. J'ai adoré retrouver cette ambiance orientée action dans Star Wars.

    Pourquoi pas 100 % ?
    La romance qui m'a toujours paru un peu plan-plan et imagée ; mais n'est-on pas niais lorsqu'on est amoureux ?
    Une des dernières images du film qui me gêne encore aujourd'hui, même en blu-ray : les casques des clones en gros plan, très ou trop virtuels à mon goût.
Publicité