Bannière du site
    


DOOKU
 
   
DARK TYRANUS
 


Espèce : Humain
Sexe : Masculin
Taille : 1,93 m
Fonction : Comte de Serenno
Arme : Sabre Laser (Rouge)
Mort : Tué par Anakin Skywalker à la fin de la guerre des clones



> Les Débuts d'un Jedi

Présentation et Origine

Comte de Serenno, Maître Jedi, Seigneur Sith, membre des Vingt Egarés, politicien idéaliste, leader d'un mouvement Séparatiste, l'humain dénommé Dooku fut toutes ces choses et bien d'autres encore. Tous le reconnaissaient à son port altier, son charisme, son intelligence, mais beaucoup ignoraient toutes les facettes qui composaient son personnage.


Né sur Serenno quatre-vingt ans avant la Bataille de Géonosis, Dooku hérita très tôt du titre de Comte, et passa les premiers mois de sa vie au sein de sa riche famille, ce qui lui en laissa d'agréables souvenirs. Pourtant, lorsque il fut envoyé sur Coruscant si tôt sa réceptivité à la Force découverte, cet humain prit ce départ comme une trahison et un abandon de la part de sa mère, chose qui le tourmenta pendant longtemps. Dépossèdé de son rang, Dooku devint alors un Jedi comme les autres au sein de l'Ordre, mais son extraordinaire puissance le distingua très vite de ses camarades et en fit l'un des élèves préférés de ses autres professeurs, comme lorsqu'il gagna un tournoi de combat au sabre-laser pour apprentis à l'âge de neuf ans. Sa personnalité lui permit également de se lier avec un grand nombre de ses compagnons, et notamment avec Lorian Nod, qui devint son meilleur ami. Cette franche camaraderie prit toutefois fin lorsque Dooku fut choisi comme Padawan par le maîtreThame Cerulian. Nod devenant en effet jaloux du succès de son ami, il se mit en tête de voler un holocron Sith pour impressionner ses aînés, mais accusa Dooku à sa place au moment où il se fit repérer. Ce dernier, enragé par une telle trahison, blessa alors Lorian lors d'un entraînement et apprit la vérité au Conseil, obtenant en même temps l'expulsion de celui qui était son ami.

Le Chevalier Jedi

Après de nombreuses missions aux côtés de Thame Cerulian, c'est aux alentours de ses vingt ans que Dooku fut élevé au rang de Chevalier Jedi par le Conseil. Libéré de la tutelle de son Maître, le natif de Serenno développa ainsi davantage les qualités qui étaient siennes, et se fit dès lors connaître pour son flegme, son caractère entêté, son intérêt pour la politique galactique, et pour sa maîtrise de la Forme II de combat au sabre-laser, qui fit de lui un duelliste accompli. Il ne lui fallut que peu de temps pour assurer également la formation d'un apprenti Padawan, en la personne du talentueux Qui-Gon Jinn, à qui il transmit son gout pour l'indépendance et son affinité avec la Force Vivante.

Parmi toutes leurs missions, l'une d'elles amena Dooku à croiser le chemin de son ancien ami Lorian Nod, lorsque ce dernier, devenu pirate, captura le Sénateur Blix Anoon, alors qu'ils avaient été assignés à sa protection. Pour sauver le Sénateur, les deux Jedi traquèrent alors Nod, et finirent par le capturer, sans pouvoir pourtant empècher la mort d'Anoon. A ce moment là, seule la présence de Qui-Gon Jinn sauva Lorian Nod du courroux de Dooku, qui, prêt à tuer son ancien camarade, l'envoya finalement en prison.


> Un Jedi Désillusionné

Une fois que Qui-Gon Jinn eut passé les épreuves et fut nommé Chevalier, Dooku devint lui même Maître Jedi, un titre dont il se montra plus que digne pendant de longues années. Ses nombreux exploits lui valurent d'ailleurs d'avoir son buste exposé au sein des Archives Jedi, un privilège qui n'était accordé qu'aux plus grands Jedi de l'Ordre. Pourtant, au fil du temps, ses avis divergents le placèrent à l'écart d'une majorité de ses pairs, car même si certains partageaient ses désillusions au sujet de la République, il en était tout autre pour les differents sujets qui lui tenaient à coeur. Dooku pensait en effet qu'interdire la consultation des holocrons Sith enfermés dans le Temple était une idiotie, et qu'il fallait l'autoriser aux esprits forts pour élargir leur compréhension du pouvoir de la Force, chose dont il ne se privait pas.

Mais tout ce qu'il obtenait en réponse à ses requêtes n'était qu'un net refus de la part de Yoda ou Mace Windu, et c'est probablement à cause de telles opinions qu'il n'obtint jamais de siège au Conseil Jedi. Cependant, plus les années s'écoulaient, plus Dooku s'accrochait à ses idées, et plus il constatait que la corruption de la République qu'il servait entachait l'Ordre dans son ensemble. Toutes ses idées furent d'ailleurs confirmées lorsque, deux ans avant la Bataille de Naboo, le Conseil le chargea de neutraliser des guerriers Mandaloriens sur Galidraan. Après avoir pris la tête d'un groupe de Jedi, dont faisait partie sa Padawan d'alors, Komari Vosa, le Maître Dooku se rendit ainsi sur la planète, mais assista à un véritable massacre dans les deux camps. A son retour sur Coruscant, même s'il exprima au Conseil sa fierté vis à vis de son apprentie, le Jedi constata également qu'une fois encore ses membres n'avaient pas pris la meilleure des décisions pour l'intégrité de l'Ordre. Pourtant, de son côté, Dooku continuait toujours de respecter le Code, et demanda même à ce qu'on arrête la formation de Komari quand il remarqua la profondeur des sentiments qu'elle lui portait.


> Les plans de Dooku

Changement de Côté

Deux ans plus tard, après avoir ressenti comme une vague d'obscurité troublant sa vision de la Force, les soupçons de Dooku furent vérifiés lorsque son ancien Padawan Qui-Gon Jinn vint lui apprendre la réapparition des Seigneurs Sith à son retour de Tatooine, où, sans le savoir, il avait combattu Darth Maul. Ce fut alors la dernière fois qu'il vit Qui-Gon, tué quelque jours plus tard lors de la Bataille de Naboo. Suite à cela, devant l'inaction du Conseil, Dooku décida d'agir par lui-même. Avec Sido-Dyas, un ami Jedi partageant ses idées au sujet de la menace Sith, il interrogea ainsi le Vice-Roi Nute Gunray, leader de la Fédération du Commerce, qui lui révèla tout de l'implication de Darth Sidious dans l'invasion de Naboo.

Puis, sans un mot pour ses pairs, il se lança sur les traces du Seigneur Sith pour l'éliminer, pour finalement être approché par le Sith en personne. Ayant perdu son apprenti sur Naboo, Sidious tenta en effet de séduire le Maître Jedi en lui montrant à quel point il avait raison, à quel point la République avait sombré dans la décadance, à quel point l'Ordre se voilait la face, et surtout à quel point ils avaient, ensemble, la capacité de changer la Galaxie et de la rendre meilleure. L'esprit déjà obscurci par ses consultations passées des holocrons Sith, Dooku ne tarda pas à céder aux promesses du Seigneur Noir et à l'ivresse du pouvoir entrevu, et c'est de cette façon qu'il s'engagea sur le chemin du Coté Obscur.

Toutefois, sa conversion ne fut pas totale avant qu'il ait accompli l'épreuve Sith que Sidious lui imposait. Lorsque ce dernier lui apprit que Sido-Dyas avait soi-disant passé secrètement commande d'une armée de clones et que les Jedi ne devaient en aucun cas en être avertis, Dooku eut en effet à charge d'assassiner son ami, et d'effacer toute trace de la planète Kamino, lieu de production des futurs clones, des Archives Jedi. Sa mission accomplie, à la grande surprise de ses pairs, le natif de Serenno annonca alors son départ de l'Ordre, ce qui fit de lui le vingtième de ceux qui étaient appelés les Egarés, les seuls membres de l'Ordre à avoir renoncé à leur engagement.


Création d'une Armée

Pourtant, même s'il avait disparu aux yeux des Jedi, Dooku était toujours présent dans l'ombre. Elevé au rang de Seigneur Sith par Sidious après l'accomplissement de son épreuve, il prit de ce fait le nom de Dark Tyranus et commenca son initation aux arts obscurs des Sith, étant désormais au delà de toute rédemption. En puisant dans ses émotions les plus profondes, même si son passé de Jedi lui en laissait un parfait contrôle, il se mit ainsi à accroître sa puissance, tout comme sa maîtrise du sabre-laser au manche incurvé et à la lame écarlate qu'il s'était fabriqué.

A la même époque, il apprit également la véritable identité du Seigneur Sidious, celle du Chancelier Suprème Palpatine, et l'étendue de ses plans, à savoir le déclenchement d'une guerre qui allait mettre à feu et à sang la Galaxie, exterminer les Jedi et faire triompher l'Ordre Sith, une guerre dont Tyranus serait l'une des pièces maîtresses. Pour cela, le natif de Serenno se mit tout d'abord en quête du modèle de la future armée clone que son Maître et lui allaient créer pour la République, et ce en placant une prime considérable sur la tête de Komari Vosa, son ancienne Padawan devenue Jedi Noire. L'individu en question, il le trouva alors en la personne du guerrier Mandalorien Jango Fett, le seul rescapé du massacre de Galidraan, qui réussit à venir à bout de la jeune femme. Une fois débarassé de Vosa, qui avait eu le tort d'entraver les plans de Sidious, Darth Tyranus retrouva Fett sur la lune Bogden 4, et lui proposa de devenir la source de l'armée clone. Avant d'accepter, le chasseur de primes tint cependant à règler ses comptes avec l'ancien Jedi pour ce qui s'était passé sur Galidraan, et tenta de l'empoisonner, même s'il ne fallut que peu de temps au Sith pour se soigner grâce à la Force. Au final, Jango accepta toutefois ce que lui proposait son nouvel employeur, et s'envola pour Kamino.

Création du Camp Séparatiste

Après s'être impliqué dans la création de l'armée de soldats clones destinée à la République, qu'il paya grâce à l'immense fortune dont il était possesseur, le Seigneur Tyranus se consacra au camp qui allait être le sien, celui opposé au régime en place. Pour cela, il reprit en public le nom de Dooku et le titre de Comte auquel il avait le droit, et commenca à lier des alliances avec les représentants de differentes organisations commerciales, bancaires et technologiques, tout en soutenant également des dissidents politiques comme le Twi'lek Kh'aris Fenn. Puis, huit ans après sa disparition de la scène galactique, le Comte fit un retour spectaculaire sur Raxus Prime, où, dans un réquisitoire enflammé contre la République, il sema les graines de la seddition. Peu à peu, des centaines de systèmes solaires se rangèrent alors sous sa bannière, et chacun de ses voyages permit à Tyranus d'alimenter la flamme de la contestation. Féru d'oeuvres d'art exotique et d'objets de l'ère prérépublicaine, ses déplacements lui permettaient également d'accumuler nombre d'artefacts, comme la voile du voilier stellaire que lui avaient offert ses alliés Geonosiens, qu'il acheta dans l'Enclave de Gree.

A la Recherche d'un Second

Toutefois, même si le nombre de ses partisans augmentait et que la construction des droïdes de combat pour la guerre qui se profilait s'annoncait plus que prometteuse, le Comte Dooku savait qu'il n'avait pas l'étoffe d'un leader militaire, et il se mit donc en quête d'un individu capable d'endosser cette fonction. C'est ainsi que, neuf ans après la Bataille de Naboo, il fit la connaissance d'un chef de guerre Kaleesh qui se faisait appeler le General Grievous. Conscient que cet exceptionnel meneur d'hommes haïssait la République et les Jedi pour leur implication dans la guerre opposant son espèce à celle des Huks, Tyranus chercha alors à exploiter les sentiments de Grievous pour qu'il se joigne à eux, mais ce dernier refusa de participer aux sinistres desseins des Sith. Néanmoins, Dooku étant bien trop interessé par les capacités du General pour le laisser filer, il décida donc de lui forcer la main.

Alors que le Kaleesh s'apprêtait à livrer bataille, l'ancien Jedi sabota ainsi sa navette, et récupèra le corps mutilé de Grievous pour passer à la phase suivante de son plan. Après l'avoir ramené sur Geonosis, le Comte fit en sorte que San Hill, le dirigeant du Clan Bancaire Intergalactique, persuade le General de se joindre aux Séparatistes. Ce faisant, il intégra ensuite ce qu'il restait du corps du Kaleesh dans une armature droïde, non sans avoir altéré son esprit alors qu'il lui avait promis de ne pas y toucher, chose impossible pour un Sith adepte du mensonge et de la tromperie. Une fois son nouveau serviteur opérationnel, Dooku commenca alors à l'entraîner pour en faire un guerrier surpuissant, et pendant six mois, même si Grievous n'était en aucun cas sensible à la Force, exploita donc sa rage pour l'initier aux arts Jedi et Sith et lui apprendre la maîtrise du sabre-laser, bien qu'il déplora vite le fait qu'il utilise plusieurs armes en même temps. Sa formation achevée, Tyranus confia finalement au Kaleesh le sabre-laser du défunt Sifo-Dyas, et avisa Darth Sidious qu'ils étaient prêts à faire avancer leurs pions sur l'échiquier galactique.


> Les Prémices de la Guerre des Clones

Bataille de Géonosis

Le moment décisif n'arriva pourtant que six mois plus tard, lorsque le Comte Dooku rassembla le conseil Séparatiste sur Geonosis pour annoncer officiellement la création de la Confédération des Systèmes Indépendants, espionné par le Chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi. Quand ce dernier se fit capturer, le Seigneur Sith lui rendit alors visite dans sa geole pour essayer de s'en faire un allié, en lui parlant notamment de Qui-Gon Jinn, ancien Maître de Kenobi et Padawan de Dooku, et en lui apprenant la vérité à propos de la République et du contrôle que Darth Sidious avait sur elle. Toutefois, le Jedi refusa de croire son aîné, et lorsque son apprenti Anakin Skywalker et la Sénatrice Padmé Amidala vinrent pour le sauver, Tyranus ne put que livrer les trois compagnons aux autorités Geonosiennes, qui les condamnèrent à être executés. Malheureusement pour ses alliés, avant que la mise à mort n'arrive à son terme, ils durent composer avec l'irruption d'un grand nombre de Jedi menés par Mace Windu. Bien que soudain, ce débarquement n'inquièta pourtant pas le Comte, qui, ayant tout prévu, envoya donc ses légions de droïdes de combats pour tuer ses anciens confrères.

En voyant les Jedi mourir un par un, il put à nouveau constater la déchéance de leur Ordre, et ne fut d'ailleurs pas vraiment surpris lorsque le dénommé Coleman Trebor fut abattu par Jango Fett alors qu'il voulait en finir avec lui. Ce qui ne manqua cependant pas de le prendre au dépourvu fut le fait que le chasseur de primes laisse sa haîne des Jedi le déborder et le pousser à attaquer le Maître Windu, qui finit par décapiter Fett. Décu, Dooku n'en demanda pas moins à Mace et ses camarades de se rendre, ce qu'ils se refusèrent à faire, mais là encore, le sort joua en leur faveur lorsque Yoda arriva avec les soldats clones qui avait été créés pour la République.

Satisfait de voir que tout prenait enfin forme, Darth Tyranus prit tout de même la peine de donner le change en prétendant à ses collègues Séparatistes qu'il n'était pas au courant de l'existence d'une telle armée, et, après s'être vu confié par Poggle le Bref les derniers plans de leur arme secrète, il décida alors de quitter Geonosis. Malgré tous ses efforts pour se débarrasser d'eux, il ne fallut toutefois pas longtemps à Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker pour retrouver l'ancien Maître Jedi et se décider à l'attaquer. Amusé de voir que le jeune Skywalker voulait s'occuper de lui sans l'aide de son mentor, Dooku le fut tout autant lorsqu'il le neutralisa en lui envoyant une pleine salve d'éclairs de Force, tout comme il le fut en mettant Kenobi à terre après l'avoir blessé au bras et à la jambe avec son sabre-laser. Le sauvetage d'Obi-Wan par son élève alors qu'il était sur le point de le tuer fut cependant de nature à surprendre l'octogénaire, mais surement pas au point de le laisser sans réaction.

Après un bref combat dans l'obscurité, il réussit ainsi à sectionner l'avant-bras droit d'Anakin, mais fut une nouvelle fois dérangé avant d'avoir pu achever son travail, cette fois-ci par le Maître Yoda en personne. Non mécontent de pouvoir enfin lui dévoiler ce qu'il était devenu, Darth Tyranus essaya donc de se débarrasser de son ancien ami en déchaînant sur lui des éclairs de Force, mais en voyant que le Jedi arrivait à les contenir, il se décida à l'affronter avec ce qu'ils maîtrisaient tous deux au mieux: le sabre-laser. Une fois qu'il eut activé son arme et salué son adversaire en excellent duelliste qu'il n'avait cessé d'être, le Sith se lança alors dans un titanesque duel, duel qu'aucun des deux utilisateurs de la Force ne semblait pourtant être sur le point de remporter. Sachant toutefois que fuir valait mieux que d'être défait, en mettant en danger la vie de Kenobi et Skywalker, Dooku abandonna le combat avant d'être complètement dominé par Yoda, et parvient de cette façon à quitter la planète pour de bon, en laissant le General Grievous semer la mort dans les catacombes Geonosiennes.

Après cela, c'est avec une grande fierté que le Seigneur Tyranus rejoignit son Maître sur Coruscant, afin de lui apporter la nouvelle qu'ils attendaient depuis tellement longtemps: la Guerre des Clones venait d'éclater.


Entourage du Sith

Quelques jours plus tard, Dooku revint dans la résidence qu'il possèdait sur Bakura, pour se retrouver face à deux Jedi de sa connaissance: les Maîtres Tholme et Sora Bulq. S'ils étaient de redoutables combattants, ils ne furent toutefois pas de taille à vaincre un Seigneur Sith, et, alors qu'il laissa Tholme pour mort, Dooku ne fit que blesser légèrement le Weequay, pour ensuite exploiter sa rage et son attirance pour le Coté Obscur afin de s'en faire un allié. Bulq acquis à sa cause, le Sith lui ordonna alors de retourner au Temple avec son confrère mal en point et de poser les bases d'un schisme pouvant s'avèrer fatal pour l'Ordre Jedi. 

Près d'un mois plus tard, si la mort de la Jedi Noire Sev'Rance Tann l'empècha de mettre la main sur l'arme Républicaine nommée Decimator, Darth Tyranus réussit à mettre la main sur une antique arme Sith de destruction massive connue sous le nom de Faucheuse Noire, qu'il testa notamment sur Bakura, Alaris Prime ou Agamar, avant qu'elle ne soit détruite par Anakin Skywalker 

S'il ne pouvait prendre un apprenti Sith et briser ainsi la règle des deux, cela n'empècha pas Dooku de s'entourer par la suite de nombre de Jedi Noirs, Jedi convertis à sa cause ou individus rapidement formés à la maîtrise du Coté Obscur, comme il l'avait déjà fait avec Sev'Rance Tann, Sora Bulq, Tol Skorr, Kadrian Sey ou Trenox, mais aussi d'êtres non sensibles à la Force comme le chasseur de primes Durge. Ce n'est pourtant que deux mois après la Bataille de Geonosis qu'il découvrit sur Rattatak l'un de ses plus puissants sujets: Asajj Ventress. En cette jeune femme, il trouva en effet une rage insoupconnée, mais aussi un sentiment d'abandon important qu'il n'hésita pas à exploiter pour qu'elle se joigne à lui et lui obéisse. Ainsi, après lui avoir démontré la puissance des éclairs de Force et l'avoir battu en duel, le Comte lui offrit une paire de sabre-laser et lui présenta Darth Sidious, qui lui donna pour mission de tuer Anakin Skywalker
Après cela, tout en continuant de nouer des alliances, comme avec une faction Quarren de Mon Calamari, Tyranus planifia la Bataille de Kamino, un affrontement majeur que les Séparatistes devaient perdre pour que la Guerre des Clones continue, comme l'en avait informé Darth Sidious. 

Un mois plus tard, jugeant que deux Jedi Noirs ne seraient pas de trop pour éliminer Mace Windu et ainsi amorcer le schisme de l'Ordre prévu, le natif de Serenno envoya Ventress sur Ruul pour aider Sora Bulq dans sa tache, mais son plan fut finalement déjoué par Windu. Un tel échec ne suffit pourtant pas à stopper le Sith dans ses actes les plus vils, et lors des mois suivants, il essaya notamment de détruire le sanctuaire Jedi d'Ilum, de prendre Brentaal IV ou de développer les plans de la future Etoile Noire

Après cela, le Comte renoua également avec une ancienne connaissance: Lorian Nod, désormais leader d'une alliance de quatre mondes qui l'interessait fortement. Même s'il convia les quatre chefs planètaires dans la villa qu'il possèdait sur Null, Dooku savait pourtant que la rancoeur qu'avait son ancien ami à son égard allait l'empècher de mettre ses plans à execution, et il engagea alors un chasseur de primes du nom de Robior Web pour lui forcer la main. Ce fut toutefois sans l'intervention d'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, qui permit aux quatre mondes alliés de rester dans la République, et renforça la haîne que leur portait l'ancien Maître Jedi. Forcé de quitter Null, ce dernier prit cependant le temps de faire face pour la dernière fois à Lorian Nod, qu'il tua sans remords de sa lame avant qu'il n'ait pu endommager son voilier solaire. 

Huit mois après la Bataille de Geonosis, après avoir semé le trouble en épargnant les Jedi Kai Justiss, Jeisel et Tsui Choi en orbite de Drongar, Dooku entama des négociations avec la Sheyf de Kiffex Tinté Vos pour implanter une base Séparatiste sur sa planète, tout en voyant se joindre à lui son neveu Quinlan Vos sur sa base d'Antar 4. Pour tester la loyauté de ce dernier, l'ancien Jedi lui demanda alors de l'accompagner quand il fut accueilli en héros par la population de Tibrin après avoir décapité le président Suribran Tu, et l'envoya tuer le Sénateur Zurros. S'il constata que Quinlan savait habilement contourner ses ordres, le Comte eut la confirmation qu'il agissait toujours pour le compte des Jedi lorsqu'il sauva sa tante en tuant Kadrian Sey, alors que le leader Séparatiste avait demandé à ses sbires de se débarrasser des gardiens Kiffar après avoir été repoussé par Tinté.

Voyant que le potentiel de Vos pouvait toujours être utilisé, il réussit cependant à persuader le Jedi d'utiliser ses facultés psychométriques sur sa tante, afin qu'il comprenne qu'elle était responsable de la mort de ses parents et qu'il la tue dans un élan de rage. La perfidie de Dark Tyranus ayant encore une fois fonctionné, il venait ainsi de gagner un nouvel allié, même s'il savait que Vos n'avait pas encore totalement succombé au Coté Obscur.


> La Guerre des Clones

Tentative de Prise de Toydaria

Mais le Comte s’appliqua aussi à contrer les plans de la République de prendre le dessus sur son organisation. Ainsi, après avoir intercepté une communication ennemie, il envoya son meilleur agent, Assajj Ventress, sur Rugosa, une lune du système de Toydaria pour empêcher un éventuel traité entre la République et le roi Katuunko de Toydaria.

Mais cette fois ci, Ventress ne fut pas au niveau de son adversaire, le vénérable maître Jedi Yoda. Au grand dam de Dooku, le malicieux Jedi se joua des pièges de Ventress et prouva, presque amusé, que Katuunko pouvait compter sur la République. Le comportement irrespectueux et déshonorant de Dooku froissa ainsi le roi qui prit fait et cause pour Yoda

Dooku reçut ainsi une véritable gifle de la part de son maître mais il tenta néanmoins de rester digne dans la défaite, même si celle ci fut visiblement cinglante.


Dooku Prisonnier

Peu après, le Comte essuya une nouvelle défaite qui mit à mal son honneur. Ce dernier fut repéré par les forces républicaines et les généraux Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker abordèrent la frégate de Dooku et engagèrent le combat. Le comte, ne se sentant pas en position de force, préféra fuir le vaisseau avec sa navette, mais les Jedi en embuscade touchèrent son vaisseau qui s’écrasa sur la planète Vanqor

Sur place, seul, Dooku fit appel à toute sa ruse. Il leurra Kenobi et Skywalker dans une grotte, se camouflant à leur sens, et provoqua de multiples éboulements qui ensevelirent les Jedi. Hélas, à sa sortie de la grotte, le pirate Hondo Ohnaka avait prit possession de son vaisseau et Dooku dut accepter l’aide, intéressée, du pirate. Ce dernier fit mieux, une fois le Comte déposé sur Florrum, il en fit son prisonnier, ayant reconnu le général des armées Séparatistes. Ohnaka demanda alors à la République la somme faramineuse d’un million de crédits en épices en échange de leur ennemi. 

La situation se compliqua lorsque le malin pirate captura également Kenobi et Skywalker, venus attester de la présence de Dooku. Ohnaka poussa même le vice jusqu’à attacher les trois meilleurs ennemis ensemble. Ces derniers n’eurent d’autre choix que de collaborer pour tenter une évasion, et même si cela coûta énormément au Comte Dooku, ce dernier fit lui aussi passer l’intérêt général avant le sien. 

Malgré leurs pouvoirs, les deux premières tentatives se soldèrent par des échecs, mais Dooku fut patient et attendit le bon moment. Celui ci finit par arriver suite à une « attaque » involontaire du délégué Jar Jar Binks représentant la République qui coupa le courant dans la base pirate. Dooku en profita pour s’éclipser discrètement en volant une navette après avoir tué deux gardes et put retourner vers l’espace séparatiste. 

titre img


Dooku, Superviseur Tyrannique

Mais l’implication physique de Dooku dans la guerre resta exceptionnelle. En général, le brillant Comte gérait l’avancée de ses armées et les diverses opérations de son quartier général. Malgré un conflit galactique, Dooku avait l’œil partout, sur les batailles, sur les projets, sur la recherche & développement et mena même ses batailles personnelles, si bien que ses ennemis se demandaient s’il arrivait au puissant Comte de dormir !  

Ainsi, peu après Florrum et Hondo Ohnaka, Dooku suivit de prés les premiers tests du défiolateur par le général Lok Durd sur la planète Maridun. De même, il resta en contact avec Wat Tambor du Techno syndicat tout au long de la campagne de Ryloth. Néanmoins, sa supervision des évènements étaient souvent synonyme de crainte pour ses subordonnés, car en cas d’échec, la punition tombait aussitôt.

Mission sur Ord Cestus

Quatre mois plus tard, pour rallier davantage de systèmes solaires sous la bannière de la Confédération des Systèmes Indépendants, le Comte chargea sa protégée Asajj Ventress de contrecarrer les actions d'Obi-Wan Kenobi et de Kit Fisto sur la planète manufacturière d'Ord Cestus, afin que la République montre toute sa fourberie en attaquant Cestus sans raison apparante. Mais là encore, son plan fut déjoué par les Jedi et l'échec de la Rattataki ébranla quelque peu la confiance que lui portait Dooku.

Dooku et Vos

Près d'un an et demi après le début de la Guerre des Clones, après avoir porté un coup aux Jedi sur Jabiim en montant contre la République les forces du leader Alto Stratus et éliminé la Padawan Obs Kaj en orbite de Katanos VII, Dark Tyranus se déplaca sur Korriban et chargea Tol Skorr et Quinlan Vos de lui ramener l'holocron du Seigneur Noir Dark Andeddu. De retour dans sa résidence de Bakura, où il put consulter tous les secrets contenus dans l'artefact, l'ancien Jedi envoya Vos et son amie Khaleen sur Coruscant pour qu'il tue le Senateur Viento, en l'incitant à penser que le politicien était le Seigneur Sith responsable de tout. Si Quinlan lui obéit, Tyranus n'hésita pourtant pas à le blamer en retour, en lui disant qu'il ne pouvait lui faire confiance s'il n'embrassait pas pour de bon le Coté Obscur, ce qu'il se refusait toujours à faire.    

Puis, lorsqu'il revint enfin sur Bakura pour y retrouver Asajj Ventress, le Comte reçut de Dark Sidious l'ordre d'envoyer une grande partie des forces Séparatistes sur la planète Merson, afin d'y tuer les Jedi Ronhar Kim et Tap-Nar-Pal, une mission cruciale si les deux Sith tenaient à ce que leurs activités perdurent.    

Malgré le semi-échec de Quinlan Vos quelques jours plus tôt, c'est pourtant à lui que Dooku confia par la suite la charge de se débarrasser de son allié Kh'aris Fenn. En effet, s'il avait demandé à Asajj Ventress de poser des primes sur la tête de certains Jedi dans la Bordure Extèrieure, il n'accepta pas que le Twi'lek fasse de même dans l'espace Républicain avec l'argent qu'il lui avait confié pour reprendre Ryloth, et ce juste pour assouvir sa vengence à l'encontre des membres de l'Ordre. Désirant qu'exemple soit fait pour ceux qui auraient également l'intention de le voler, le Sith exigea alors du Kiffar qu'il lui ramène la tête de Kh'aris, ce qui était aussi un moyen pour le moins sournois de rapprocher progressivement Vos du Coté Obscur.

Désaccord avec Grievous

Deux ans après avoir déclenché la Guerre des Clones, après l'avoir brièvement félicité pour la prise de la planète Gentes, le Comte Dooku se retrouva en désaccord avec le General Grievous au sujet du sort d'un groupe d'élèves Jedi que le cyborg avait capturé. Si le natif de Serenno voulait que ces enfants soient convertis au Coté Obscur, Grievous désirait pour sa part voir ce que donnerait le pouvoir de la Force allié à la technologie Geonosienne, une experience que Dooku finit par accepter, lui-aussi curieux de voir le résultat.

Les plans de Dooku et Vos

L'une des manipulations suivantes de Dooku impliqua encore une fois Quinlan Vos. Prenant pour pretexte son échec sur Honoghr six mois plus tôt, le Comte lança en effet Ventress et Tol Skorr sur ses traces en le faisant passer pour un traître, avec pour but inavoué la réintégration du Kiffar au sein de l'Ordre Jedi. Lorsque cela arriva grâce au Maître Obi-Wan Kenobi, Dooku passa alors à la phase suivante de son plan.      

Quelques mois auparavant, le Seigneur Sith avait entamé le développement d'une armée de guerriers Morgukai clonés pour les Séparatistes, avec pour seule source le Nikto Bok, qui lui était fidèle depuis huit ans. Sous la surveillance de Sora Bulq, ces clones étaient ainsi entraînés dans les souterrains de la planète Saleucami par des assassins Anzati, que le Weequay avait été chargé de recruter.

Tandis qu'il rassemblait les forces Séparatistes sur plusieurs fronts tels que Xagobah, Siskeen ou Sluis Van, Darth Tyranus exigea alors que leur nouvelle armée de l'ombre se prépare à quitter le monde aride où elle était cantonnée pour déferler sur les champs de bataille, mais ce fut sans compter la présence du Maître Tholme, qui avertit la République de cette menace. Ce que le Jedi ne savait pourtant pas, c'était que Dooku avait prévu cette déconvenue, et l'avait utilisé, lui et Quinlan Vos, pour que Saleucami soit une des planètes concernées par les sièges de la Bordure Extèrieure, qui avaient pour but d'éloigner le plus de Jedi possibles de Coruscant.


Dooku et le Death Watch

Dooku et la Confédération du Commerce contactèrent le Death Watch, un groupe de Mandaloriens extrémistes. Ces derniers n’aimaient pas le gouvernement de la Nouvelle Mandalore, trop loin, selon eux, des vrais Mandaloriens qu’ils continuaient d’incarner. A travers les actions terroristes du Death Watch, Dooku pensait faire intervenir les troupes de la République sur Mandalore et ainsi inciter les habitants à se rebeller et débuter une révolution qu’il aurait pu contrôler par la suite. Malheureusement, l’intervention des Jedi sur Mandalore et la volonté de la Duchesse Satyne Krize de ne pas mener son peuple à la guerre, eurent raison du plan de Dooku qui échoua.

Dooku contre Ventress

Dark Sidious contacta Dooku au sujet de l’apprentie de celui-ci. En effet, le Maître Sith pensait qu’Asajj Ventress devenait de plus en plus forte et prenait de plus en plus de place au sein des conflits. Il demanda alors à Dooku de tuer la jeune femme afin de lui prouver sa loyauté. Il objecta d’abord puis fut obligé d’accepter.        

Lors de la Bataille de Sullust, Ventress dirigeait les forces Séparatistes contre celles de la République, composé notamment des Jedi Skywalker et Kenobi. Le combat tourna en la faveur des Jedi et Ventress dû demander de l’aide à son Maître. Il profita de l’occasion pour appliquer les consignes de son propre Maître et abandonna la jeune femme à une mort certaine.

Malheureusement pour le Sith, Ventress ne succomba pas à ses blessures et, folle de rage, se rendit sur sa planète d’origine, Dathomir, pour y trouver de l’aide. Elle retrouva les Sœurs de la Nuit et leur matriarche, Mère Talzin. Sur place, elle put soigner ses blessures et monter un plan pour se venger. Grâce à un sortilège d’invisibilité, Ventress et deux sœurs se rendirent chez Dooku pour le tuer. Elles échouèrent, mais Ventress ne se découragea pas pour autant.        

Talzin et Ventress eurent alors l’idée d’infiltrer un nouvel apprenti auprès de Dooku afin d’éliminer. Une fois le nouvel apprenti choisit et formaté pour qu’il accomplisse sa mission, il fut envoyé auprès de Dooku. Ce dernier fut satisfait de rencontrer Savage Opress et décida de le former au côté obscur de la Force. Le nouvel apprenti parti en mission sur la planète Devaron tua le maître Jedi Halsey et son padawan Knox, ce qui attira l’attention du Conseil Jedi. Kenobi et Skywalker furent envoyé pour mener les investigations et la piste les conduisit finalement sur la planète Toydaria dans le palais du roi Katuunko. Les Jedi arrivèrent trop tard et ne purent sauver le roi d’une mort violente. Ils poursuivirent néanmoins Opress qui retournait auprès Dooku. C’est ce moment que choisit Ventress pour refaire son apparition et avec Opress ils affrontèrent Dooku, acculé. Les Jedi arrivèrent à leur tour, modifiant la donne. Ventress resta à affronter Dooku alors qu’Opress s’occupait des Jedi. Les combats firent rage un instant avant que chacun, conscient de ses difficultés à affronter son ennemi respectif, ne trouve un moyen de s’échapper et de sauver sa peau.

La Citadelle

Lorsqu’il apprit l’existence du raccourci d’une route hyperspatiale permettant d’effectuer de substantielles économies de temps et de distance, permettant d’influencer le cours de la guerre, Dooku dépêcha un subalterne, Osi Sobeck, pour s’emparer des coordonnées. Ces dernières étaient détenues par le Maître Jedi Even Piell qui se fit arrêter et enfermé avec une partie de son équipage dans la Citadelle de Lola Sayu, réputée inviolable. Bien qu’un groupe de secours soit intervenu, le Jedi perdit la vie mais il eut néanmoins le temps de confier les informations à la Padawan Ahsoka Tano. Sobeck, à qui Dooku avait mis la pression pour obtenir ce dont il avait besoin, tenta le tout pour le tout mais l’équipe de secours, menée par Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker, sa Padawan et des clones, put s’échapper, non sans mal, en tuant au passage Sobeck. Dooku subissait un nouvel échec.

Conflit sur Mon Calamari

Le Comte continua par la suite à tenter de déstabiliser la République, multipliant les fronts et usant des inimités internes. Ainsi, avec son cruel homme de main Riff Tamson, il poussa les quarrens de la planète Mon Calamari à se retourner contre le jeune roi Lee Char. Une terrible bataille fratricide éclata mais le final fut à l'inverse des prévisions de Dooku, cette fois ci tout du moins. Choqués par les méthodes cruelles et expéditives du Comte et de son homme de main, les quarrens finirent par se retourner contre eux et, alliés aux mon cal, chassèrent l'armée droïde de la planète. Hélas, cet épilogue resta un cas à part et force était de reconnaître que les tactiques de guerre du seigneur Sith s'avéraient souvent bien plus efficaces.

 



Attaque de Naboo

Le Comte continua ainsi à distiller la peur et à nourrir le conflit à travers la galaxie, prenant pour cible à nouveau Naboo, symbole de la République. Cette fois-ci il s'allia avec le ministre Risha Loo, maître des arts mystiques gungans, qui manipula le boss Lyonie à lancer une attaque sur la capitale Theed avec son armée. Mais Dooku mit cette fois ci toutes les chances de son coté, envoyant le général Grievous et ses forces en renfort et se déplaçant lui même sur Naboo. Le plan ne se déroula pas comme prévu et à la surprise du Comte, le puissant général Grievous fut abusé par le délégué Jar Jar Binks et capturé par les gungans !

Le Seigneur Sith entreprit alors de guider Skywalker dans un piège et put le capturer avec l'aide de magnagardes. Il proposa ensuite, selon les conseils éclairés de Sidious, un échange à la sénatrice Amidala qui hésita fortement mais finit par accepter. Dooku récupéra son général mais son opération sur Naboo dut être annulée. 



Complot contre le Chancelier Palpatine

Quelques temps après, le Comte Dooku organisa un complot contre le Chancelier Palpatine. Il recruta pour cela les meilleurs chasseurs de primes de la galaxie, sélectionnés dans La Boîte, conçue par Moralo Eval. Sur 11 chasseurs de primes testés, 5 survécurent : Embo, Cad Bane, Rako Hardeen (qui n'était autre qu'Obi-Wan Kenobi déguisé, qui avait pour mission d'infiltrer le complot), Twazzi et Derrown. Ils furent recrutés afin d'enlever le Chancelier Palpatine, alors maître de cérémonie de la Fête des Lumières sur Naboo. Mission qui fut presque réussie, mais juste à temps, Obi-Wan, aidé par Anakin, arrêta Bane et Moralo Eval. En effet, le Comte Dooku, qui avait planifié l'opération, avait placé un comlink dans la boîte du fusil de Rako Hardeen, et découvrit alors la supercherie. Il décida donc de laisser les chasseurs de primes se faire capturer et ne se présenta pas au point de rendez-vous.            

Cependant, pensant que la menace était passée, la République laissa les troupes clones rentrer sur Coruscant. Alors que le dîner de gala allait avoir lieu, Anakin, accompagnant le chancelier, arriva dans la salle du banquet. Dooku attendait là, seul, et un duel féroce s'engagea contre le Jedi. Le Seigneur Sith dominait le combat, mais Obi-Wan vint en aide à son ancien padawan. Alors que le Comte Dooku était sur le point de réussir à enlever le Chancelier dans son vaisseau, Obi-Wan saisit le chancelier présent sur la plateforme d'embarquement pendant que le Seigneur Sith combattait Anakin. Voyant là que son action était vouée à l'échec, le Comte Dooku préféra fuir plutôt que de combattre inutilement. La mission fut un échec cuisant pour Dooku



Le Sortilège de Dathomir

Bien que Dooku ne prit pas part à cette bataille, confiant le commandement à Grievous, il fut directement touché. En effet, comprenant la traîtrise des Soeurs de la Nuit, il ordonna à Grievous d'exterminer le clan de sorcières sur Dathomir, dont Asajj Ventress, qui avait tenté de le tuer quelques semaines auparavant, avec l'aide de Savage Opress.             

Comprenant rapidement que les Séparatistes n'étaient pas venus lui rendre une visite de courtoisie, la mère Talzin, matriarche du clan des Soeurs de la Nuit, lança un sort à distance sur le Comte Dooku. Ce dernier senta une douleur vive au niveau du crâne, qui s'intensifiait au fil des minutes. Des boutons apparurent sur son front puis sur le visage. Il contacta alors le Général Grievous, et ordonna à ce dernier de tuer au plus vite la mère Talzin, avant que celle-ci ne le tue à distance. Le général se rendit là ou la matriarche effectuait ses sorts et fut interrompue. Cependant, elle ne fut pas tuée par le général Séparatiste et disparut sous ses yeux. Dooku échappa de peu à une mort douloureuse et lente.



Bataille d'Onderon

Par la suite, Dooku soutint Sanjay Rash en tant que nouveau roi, plus ou moins affilié avec la Confédération des Systèmes Indépendants. Il envoya les troupes droïdes soutenir le nouveau roi dans ses directives. Cependant, un petit groupe de Rebelles se forma afin que l'ancien roi Ramsis Dendup, neutre dans le conflit, revienne au pouvoir. Alors que les Rebelles menaient de plus en plus d'opérations coups-de-poing avec succès, Rash demanda à Dooku davantage de soutien droïde. En réponse, il envoya le général droïde Kalani.             

Cela ne changea pas grand chose, et, lors de la bataille finale, les Rebelles sortirent vainqueurs. Furieux que Rash ne soit pas capable de gagner contre un groupe de Rebelles désorganisés, il ordonna Kalani de le tuer, et retira tous les droïdes présents sur la planète afin de limiter les pertes, déjà conséquentes. Ramsis Dendup retrouva le trône, Onderon fut de nouveau libre et décida même de rejoindre les rangs de la République.



Fin de relation avec Vos

Après ces évènements chaotiques, s'il fit de même avec les autres mondes assiégés de la Bordures Extèrieure, Dark Tyranus s'interessa surtout à la situation sur Saleucami. Pendant près de cinq mois, il continua ainsi à donner ses ordres à Sora Bulq par liaison holographique, et s'amusa avec lui du comportement de Vos, que tous deux savaient secrètement obsédé par l'idée de trouver le second Sith à un point tel qu'il était persuadé que c'était le Weequay. Sachant que le Kiffar était prêt à tout sacrifier si cela pouvait lui permettre de justifier ses actes en tuant Bulq, Dooku le chargea alors de retrouver et tuer Tholme, qui n'avait eu de cesse de saboter les installations Séparatistes sur Saleucami, et poussa encore plus loin la perversité en lui demandant d'obéir à Sora comme si c'était lui, ce que Vos était obligé de faire s'il ne voulait dévoiler ses véritables intentions.

Pourtant, lorsque Quinlan revint en disant qu'il avait rempli sa tache, le Seigneur Noir lui demanda de remplir un dernier test s'il voulait garder la prétendue confiance qu'il lui portait: tuer Khaleen Hentz, la femme qu'il aimait, après lui avoir avoué qu'elle avait été depuis le début un de ses agents. S'il espèra pendant un temps qu'il cède définitivement au Coté Obscur en assassinant son amie, le Comte fut toutefois déçu lorsque Vos libéra Khaleen et affirma avoir fait son choix: celui d'être un Jedi. En découvrant en plus que Tholme avait simulé sa mort face à son ancien padawan, Dooku ordonna à Sora Bulq, Tol Skorr et les Anzati présents d'éliminer les deux Maîtres et la jeune Hentz. Tout ne se passa pourtant pas comme prévu, et lorsque la République fut finalement victorieuse, Dark Tyranus ne put que constater avec dépit que ses sous-fifres n'avaient pas été à la hauteur de ses espérances.


> La Fin du Conflit

Rencontre sur Vjun

Quelques semaines avant la fin du conflit, alors en quête d'un nouveau quartier-général, Dark Tyranus finit par s'installer sur Vjun, où il séjourna dans le Chateau Malreaux, après avoir fait de la Vicomtesse Whirry Malreaux sa domestique. Mais si la présence du Coté Obscur était forte sur cette planète, cela ne repoussa pas pour autant les Jedi lancés sur ses traces. Aussi, après avoir supervisé la prise de Praesitlyn, le Sith constata que le Maître Jai Maruk avait suivi son apprentie Asajj Ventress jusqu'aux abords du Chateau Malreaux. S'il autorisa la Jedi Noire à combattre le Jedi, il l'empècha cependant de le tuer, et renvoya plutôt le "Chauve-Faucon" sur Coruscant avec un prétendu message de paix pour Yoda. Même si cette missive était un moyen d'attirer le puissant Maître Jedi pour le tuer, Dooku dut pourtant faire face à de surprenants sentiments de nostalgie à son égard qu'il s'empressa de repousser, tout en refreinant brutalement l'ambition de sa protégée, qui le suppliait une nouvelle fois de la former aux arts Sith. Lorsque Yoda arriva enfin sur Vjun, Tyranus prit alors le temps de discuter avec lui de la guerre, puis essaya de lui montrer le pouvoir qu'apportait le Coté Obscur pour qu'il le rejoigne, mais ce fut sans succès.

A contrario, ce fut le vénérable Maître qui essaya plutôt de le faire revenir dans la lumière, mais lui-aussi échoua, car dès qu'il s'aperçut qu'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker étaient venus pour aider leur aîné, le Jedi déchu devint fou furieux et se prépara à combattre. Malgré leurs âges avancés, les deux anciens amis se lançèrent ainsi dans un duel effréné comme sur Geonosis, mais là encore aucun n'en sortit vainqueur, car, en utilisant la Vicomtesse Malreaux et la destruction de son château pour détourner l'attention de Yoda, le Sith réussit à fuir une fois de plus pour ensuite s'installer sur un autre monde.


Bataille de Coruscant

Si le revers subi par les Séparatistes sur Saleucami fut dans une certaine mesure déplorable, cela ne gêna pourtant pas plus que ça le natif de Serenno, le procédé des sièges de la Bordure Extèrieure n'ayant été appliqué que pour détourner l'attention des Jedi de sa véritable cible: Coruscant, ou plutôt de celui que tous connaissaient publiquement comme étant le Chancelier Palpatine. C'est ainsi qu'au cours d'un entraînement au combat, où il rappela au General Grievous les vertus de la peur et de l'intimidation, Dooku reçut de son Maître l'ordre de passer à leur opération finale. Pour Grievous, si le plan consistait à capturer au sein même de Coruscant le Chancelier, qu'il ne savait pas être le Seigneur Sidious, pour les deux Sith, le tout était plus complexe.

Sachant que seuls Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker arriveraient à braver tous les dangers pour sauver Palpatine, ce dernier voyait là une occasion de confronter son disciple au jeune Chevalier afin de determiner s'il était assez puissant pour se joindre à eux, une fois Kenobi tué par Dooku. Ne flairant pas le piège, Tyranus se soumit alors aux exigences de Sidious, et si l'occasion de le doubler se présenta lorsque les Jedi trouvèrent le moyen de remonter jusqu'à lui, il continua à servir son Maître. Pour que la mission spéciale de Grievous se déroule sans encombres, le Comte fut alors envoyé sur Tythe pour y attirer Kenobi et Skywalker. Là, il eut le loisir de constater la puissance de l'Elu de la Force, mais réussit à s'échapper avant de faire face aux deux Jedi, pour ensuite rejoindre une capitale galactique assiègée par les forces confédérées. 

Débarquant en pleine Bataille de Coruscant, le Seigneur Sith eut alors tôt fait de rejoindre la Main Invisible, vaisseau-amiral de la flotte Séparatiste, puis de donner ses consignes au General Grievous et le féliciter pour la capture du Chancelier Palpatine. Se rendant ensuite là où était "enfermé" son Maître, Dooku contempla avec lui la perfection de son plan, qui en venait presque à l'émouvoir, mais fut forcé de s'éclipser lorsqu'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, revenus eux-aussi en orbite de Coruscant, débarquèrent comme prévu à bord de la Main Invisible pour sauver Palpatine. Lorsqu'enfin les deux Jedi arrivèrent jusqu'au Chancelier, l'octogénaire fit donc son entrée, flanqué de deux super droïdes de combat, et demanda vainement leurs armes à ses adversaires. Mais ces derniers ayant appris l'importance du travail d'équipe depuis les évènements de Geonosis, il dut alors les affronter à un contre deux, opposant sa maîtrise de la Forme II aux Formes III et V des membres de l'Ordre, et ce jusqu'à ce qu'il assome Kenobi en l'étranglant, en le repoussant au loin et en faisant s'écrouler sur lui une passerelle, le tout grâce la Force. 

Maintenant prêt à combattre Anakin et à l'attirer vers le Coté Obscur comme il en avait été convenu avec Darth Sidious, le Comte ne cessa donc de pousser le jeune homme jusqu'à ses limites et de le narguer sur la peur et la haîne contenue en lui mais qu'il n'utilisait pas. De telles bravades excèdèrent pourtant l'effet escompté, et c'est ainsi que, devant son Maître, Tyranus fut victime de la rage du Chevalier, qui prit sa revanche en lui sectionnant ses deux poignets, comme le Sith l'avait fait avec son avant-bras trois ans auparavant. Désormais à la merci de sa propre lame et de celle de Skywalker, toutes deux dans les mains du Jedi, le regard desespèré et suppliant du leader Séparatiste croisa alors celui complaisant du Chancelier, de son Maître, qui ordonna à Anakin de tuer Dooku. Choqué, s'il avait oublié que la traîtrise était partie intégrante des Sith, le natif de Serenno en eut là un sinistre rappel, mais n'eut même pas l'idée de faire de même en révélant la vérité au jeune Chevalier. Espèrant pendant quelques secondes que ce dernier ait pitié de lui, il n'en fut finalement rien, et lorsque les deux sabres-lasers se décroisèrent en entraînant sa tête loin de son corps déjà amputé, le Seigneur Sith Darth Tyranus, autrefois connu comme étant le Maître Jedi Dooku, sombra à jamais dans les ténèbres, et ce sans avoir pu assister au triomphe assuré du Coté Obscur.

Organisations associées :

  • Armée de l'ombre
  • Armée Droide de la CSI
  • Armées de la CSI
  • Confédération des Systèmes Indépendants
  • Ordre Jedi
  • Ordre Sith

  • Maîtres :


    Apprentis :


    Apparitions :
     
    Emergence de l'Empire Emergence de l'Empire
      An -52
           Guerre civile mandalorienne #1.5 : les prémices (suite)
      An -31
           Bounty Hunter
      An -23
           Tempête Intergalactique
      An -22
           Crise au Sénat
           Most Precious Weapon
           Illusion
           A la poursuite du Comte Dooku
           Mission sur La Roue
           Recrutement sur Rattatak
           La défense de Kamino
           La menace d'un nouveau schisme
           Run Mace Run
           Profanation sur Ilum
           Assassinat sur Null
           Les raiders de la confédération
           Quinlan Vos, Jedi Renégat ?
           Le sauvetage de Rotta
           L'Aube Du Malveillant
           La cape des ténèbres
           La capture du comte Dooku
           Le général Gungan
           En territoire inconnu
           Pas de Prisonniers
           Gambit: Siège
      An -21
           Plans Malveillants
           Des héros des deux côtés
           La Poursuite de la Paix
           Les Soeurs de la Nuit
           Monstre
           Les Sorcières de la Brume
           Contre-Attaque
           Sauvetage à la Citadelle
           Guerre Aquatique
           L'Attaque Gungan
           Le Guerrier de l'Ombre
           L'Enlèvement
           Les Esclaves de la République
           Les évadés de Kadavo
           Amis et Ennemis
           La Boîte
           Crise sur Naboo
           Le Massacre
           Les Meneurs
           Points de Rupture
           Une Alliance Nécessaire
           Tempête sur Cestus
           Assassinat sur Coruscant
      An -20
           The Unknown
           Conspiracy
           Fugitive
           Orders
           The Rise of Clovis
           Crisis at the Heart
           The Lost One
           Destiny
           Sacrifice
           Tentative d’assassinat sur le général Grievous
           Yoda - Sombre Rencontre
           Yoda - Sombre Rencontre
           L'Epreuve du Jedi
           La traque de Sora Bulq ou le début du siège de Saleucami
           L'obsession d'Obi-Wan ou la chute des lieutenants de Dooku
      An -19
           La fin du siège de Saleucami
           Clone Wars - Saison 3 : Avant la Revanche...
           La déroute des séparatistes
           Chasse à l'Homme sur Kashyyyk

    Dossiers associés :

    L'Encyclopédie de la Prélogie    Le Dossier Clone Wars    Le Dossier Force - Les Archives Jedi   




    Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Dooku. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

    ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiquées en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum des pigistes ! ;-)
    Seuls les membres inscrits à SWU peuvent proposer du contenu.


    Orthographe / Grammaire
    Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
    Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU.

    Mise en page : Lax
    Mise(s) à jour : Thesandman, 7esk

    Nombre de visualisations : 39217
     


     
    Les dernières mises à jour...
    17/04/2014
    Dark Desolous
    Palpatine
    13/04/2014
    Barquin D'An
    Lyn Me
    Rystall Sant
    Greeata Jendowanian
    Rappertunie
    Evar Orbus
    Sy Snootles
    Joh Yowza

    Les fiches les plus consultées...
    1. Anakin Skywalker 885
    2. Cad Bane 874
    3. Obi-Wan Kenobi 864
    4. Ahsoka Tano 694
    5. Palpatine 642
    6. Luke Skywalker 514
    7. Padmé Amidala 506
    8. Dark Maul 504
    9. Boba Fett 483
    10. Jacen Solo 449


    Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
    [Postlogie] Episode VII : une partie du film se déroulerait sur Tatooine ! | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : des photos du plateau de tournage à Abu Dhabi ? | [Postlogie] Episode VII : Jesse Plemons ne serait plus candidat pour le rôle principal | [Postlogie] [Poisson d'Avril] Des acteurs français dans l'Episode VII ? | [Postlogie] Disney confirme que le tournage de l'Episode VII a déjà commencé ! | [Postlogie] Episode VII : un rôle attribué à une actrice anglaise inconnue ? | [Postlogie] Rumeur : l'Episode VII déjà en tournage au Caire (Egypte) ? | [Rebels] [Poisson d'Avril] [Rebels] Un nouveau personnage... Pas si nouveau que ça ! | [SWU] SWU et les spoilers | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : Peter Mayhew de retour pour jouer Chewbacca ? |
    Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
    Éditions Delcourt Kotobukiya France Geekmemore Lego Éditions Pocket Star Wars Références Edge Entertainment Star Wars En Direct Bioware