StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Chapitre 13 - La Jedi
  • Titre original Chapter 13 - The Jedi
  • Série The Mandalorian
  • Saison et n° épisode S02E05
  • Le Mandalorien découvre un monde gouverné par une cruelle magistrate qui a une ennemie puissante.

  • Dates de diffusion Etats-Unis 27/11/2020
    France 27/11/2020
  • Note du staff SWU
     (80 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (82 % - 5 commentaires)
  • 28/11/2020
     (80 %)  •  Langue : VO
    Pour les gens qui ont suivi The Clone Wars et Rebels, cet épisode est du pain bénit.
    Encore quelques clins d'oeil qui sont parsemés par-ci par-là.
    Et surtout, on en apprend beaucoup sur le passé de l'Enfant.
  • 03/12/2020
     (90 %)

    Ok.

    Une semaine après nous avoir fait spéculer sur les plans machiavéliques du Moff Gideon et deux après nous avoir évoqué du bout des lèvres le nom d'Ahsoka Tano, The Mandalorian nous revient avec un épisode qui restera à n'en pas douter dans les mémoires !

    Ainsi, comme il y a beaucoup à dire, moi ... je vais faire court ! Illogique ? Je ne vous permets pas.


    Commençons par nous mettre d'accord et par me mettre à dos beaucoup d'entre vous. Ahsoka et moi ... Ce n'est pas une grande histoire d'amour ! Qu'on se le dise. J'aime le personnage. Le fait qu'on la suive sur une grande période de sa vie à travers tous les médiums où elle apparaît est vecteur d'intérêt et d'attachement. Mais je ne peux me défaire de ma première impression : "Quoi ? Anakin il a eu une Padawan ? ... Meh.".

    Je comprends cependant l'affection forte que beaucoup lui porte. Son caractère casse-cou et ses punchlines bien senties à l'encontre de Skyman m'ont souvent fait penser à un autre personnage féminin que j'aime beaucoup dans un autre de mes univers favoris : Ciri(lla), pupille de Geralt de Riv.

    Mais j'ai aimé la voir en live action ici. Elle centralise tout ce que cet épisode a de bon et de moins bon à nous offrir. 

    Je vous invite donc à me suivre une nouvelle fois dans un avis critique 100% spoilers et 100% subjectif ! 

    BZZZZZZZZ *bruit de sabre laser*

    L'épisode ne tergiverse pas. On rentre immédiatement dans le vif du sujet. Vous vouliez Ahsoka ? La voilà ! La Jedi est en mode furtif et terrasse ses ennemis sans aucun effort apparent, distillant la terreur dans leurs esprits par des apparations soudaines et meutrières ! On peut dire que ça, clairement, ça s'appelle poser un personnage. Badass. Déterminée. Sensée. Mais aussi violente et tourmentée. Nous savons à qui nous avons affaire.

    La séquence est évidemment une réussite et une déclaration d'amour de Filoni à son bébé Ahsoka. 

    Je vous invite à faire un tour sur notre article vieux de plusieurs mois qui faisait le point sur les rumeurs autour d'Ahsoka. Beaucoup se révèlent étrangement justes ! 

    Les Jedi sont les ennemis de Mandalore.

    Mais pas tant que ça pour Din. Encore une fois, notre Mando montre qu'il est capable quand il le faut, de s'éloigner du credo si strict qu'on lui a enseigné. Non. Quand il s'agit du bien de l'Enfant, les clichés mandaloriens et les vieilles rancunes ne tiennent plus. Je veux plus de cet aspect de Din ! Je veux qu'il s'émancipe ! Je veux qu'il enlève ce maudit casque ! 

    Dans cette séquence on nous initie au personnage de Michael Biehn (encore une rumeur qui est tombée juste), bras droit et principal officier de "la Magistrate", dictatrice assumée d'une bourgade paumée dans un ce qui semble être un petit coin de paradis (pas du tout... ça a la tête d'une zone d'essai nucléraire marécageuse. Un délice.).

    Bien que le personnage de la Magistrate manque quelque peu de cette chose particulièrement intangible et subjective qu'est le charisme, elle comble cette faiblesse par une maîtrise du combat et par un item intéressant : une lance en beskar. Amenée à réapparaître dans un duel épique contre le sabre noir ? Espérons ! Cela pourrait être classe !

    Grogu et moi lisons nos pensées.

    Grogu ? Ok. Alors là il va falloir s'y faire ! En même temps je m'attendais à quoi ? Cutinou ? Mignogninouchet ? Oui ça colle davantage mais c'est moins vendeur et starwarsien !

    L'épisode continue donc de filer à mille à l'heure en nous proposant (enfin) la backstory de l'Enfant : élève de l'Académie Jedi, à la chute de la République on le fait sortir du Temple et on le met en lieu sûr et puis ... le flou dans la petit tête de notre Baby Yoda. Nous avons donc face à nous un personnage traumatisé, ayant caché ses pouvoirs de nombreuses années pour survivre. Imaginez. Les années que Grogu a dû vivre. Sombres. Interminables. Jusqu'à son sauvetage par Din ! Où la lumière est apparue à nouveau dans sa vie créant par la même un lien très fort avec le Mandalorien.

    Et Grogu a peur. Il a peur qu'on lui enlève le seul être qui depuis longtemps l'aide, le protège et (même s'il va avoir du mal à l'admettre l'autre taciturne de service) l'aime.

    Nos personanges méritaient ce passage ! Din et Grogu méritaient qu'on les exploite ainsi ! Je suis content que le potentiel de cette série soit pleinement utilisé ici ! Quelle profondeur cela nous offre. Mais surtout un lien, fort, filial pour l'un, paternel pour l'autre entre nos deux héros.

    Qui va gagner selon toi ? 

    Ahsoka promet d'aider l'Enfant et de l'entraîner si Din Djarin l'épaule dans la libération de la ville. Elle commence par hésiter certes, prétextant avoir dejà vu les ravages que la peur et la colère peuvent engendrer chez un être sensible à la Force (suivez mon regard, oui c'est de vous que je parle monsieur Skywalker), mais s'engage tout de même à enseigner la voie des Jedi à Grogu. 

    Nous avons ensuite le droit a une séquence particulièrement léchée encore une fois. Pleine d'action, de western et d'arts martiaux, celle-ci nous offre une confrontation entre Ahsoka et la Magistrate durant laquelle nous apprenons que le maître de notre dictatrice n'est autre que ... Thrawn. 

    Bon. Qu'est-ce que je fais ? Je hurle ? Je pleure ? Je ris ? Je fais tout ça à la fois (ce qui est assez difficile tout de même admettez-le) ? 

    Pourquoi je réagis comme ça me dites vous ? Regardez mon avatar et dites vous qu'il n'a pas été choisi au hasard ! 


    Alors que vaut cet épisode ? 

    Pour moi ? C'est le meilleur épisode de la série. Period. Mais je suis pas anglophone donc je vais plutôt dire "point à la ligne". Je m'explique.

    Le positif

    Il y a du très bon. Trois épisodes d'affilée où l'intrigue progresse ? Que demande le peuple ? Nous ne sommes plus face à des fillers. L'histoire avance ainsi que nos personnages ! Nous en apprenons plus sur eux et (même si c'est léger) on peut sentir qu'ils évoluent (notamment Din par rapport au credo). 

    Visuellement l'épisode (réalisé par Filoni) est plein de bonnes idées. J'ai en tête quelques scènes qui vont me marquer et me rester en tête (ce qui n'avait pas vraiment été le cas depuis le début de la série). Je pense à la discussion entre Ahsoka et Grogu au loin avec une pleine lune énigmatique en arrière plan. Mais aussi à la scène d'action pendant laquelle Ahsoka ouvre ses sabres horizontalement, parralèle l'un à l'autre, donnant l'impression qu'il n'y en a qu'un pendant un bref instant. Le moment de "calme avant la tempête" du combat entre Ahsoka et la Magistrate. La séquence d'introduction d'Ahsoka dans le brouillard... C'est un grand oui pour moi ! La réalisation n'est pas exceptionnelle, on ne peut pas objectivement dire cela, mais au moins, pour une fois, il y a un parti pris esthétique clair. Et c'est super agréable ! 

    Les révélations sont évidemment à mettre au crédit de l'épisode et ce n'est pas une surprise ! L'histoire de Grogu, la relation entre lui et Din, le refus d'Ahsoka (à double tranchant comme on verra juste après) et la mention de l'inimitable Thrawn.

    Oui. C'est un bon épisode. Le meilleur.

    Le négatif

    Soyons objectif à présent. Du moins tentons de l'être ! Il y a un vrai problème de rythme dans cette série. J'entends par là que la construction globale des deux saisons ne suit absolument aucun schéma clair entre les passages plus à vide et les épisodes très remplis en informations et développements de l'intrigue. C'est ... surprenant. Cela me donne parfois une impression un peu brouillonne. Mais je ne vais pas être de mauvaise foi. J'ai négativement commenté l'aspect filler de certains épisodes alors je ne vais pas bouder mon plaisir ! 

    Cependant, je ne peux pas m'empêcher de penser en regardant les derniers épisodes, et encore plus celui-là, aux spectateurs "lambdas" de The Mandalorian. J'entends par là le public au sens large, à savoir, les non-fans-hardcore-connaissant-toutes-les-histoires-de-l'univers-étendu (oui oui ça existe). Que pensent-ils de ces personnages qui nous sont présentés ? Ahsoka ? Bo-Katan ? Cobb Vanth ? Des personnages badass, attachants, intéressants qui ... disparaissent l'épisode d'après ? Pour nous c'est un régal, certes, mais pour les autres ? D'un point de vue extérieur, j'imagine donc qu'entrer dans l'univers de The Mandalorian avec sa mise en avant des histoires en tout genre de l'immense univers Star Wars, ne se privant pas de faire des connexions en tout sens, ne doit pas toujours être chose aisée. 

    Alors ces personnages que vont-ils devenir ? Sont-ils de passage seulement ? Sont-ils présentés pour préparer un grand final où tous seraient réunis à l'instar de la saison 1 ? Nous verrons. Mais s'ils ont simplement un impact temporaire dans la vie de notre duo à l'intérieur d'un seul épisode, je ne peux m'empêcher de penser que scénaristiquement, cela fait "plouf".

    Continons à parler scénario pour développer le point qui me pose le plus problème. Toute la série était basée sur l'Enfant. La découverte de son passé. Qui est-il ? D'où lui viennent ces pouvoirs ? 50 ans vous dites ? Comment peut-on être aussi mignon ? Tout nous amenait à cet épisode 13. La saison 1 aboutissant à la quête de Din. La recherche d'informations qui correspond grosso modo au pitsch de ce début de saison 2. La Jedi ! Ahsoka ! Enfin retrouvée ! Elle est là ! Face à l'Enfant ! Face à Grogu ! Nous y sommes ! Et ... Non. Elle ne veut pas le former. Evidemment le personnage a un passif qui explique cela (et on rejoint ici ce que je disais plus haut, les non-initiés vont sûrement trouver ce refus étrange) mais tout le build-up n'a fait que nous amener ... à ce refus... Les vieilles ficelles trop faciles reviennent donc au galop. Une nouvelle quête apparaît pour découvrir sur Tython ce que la Force va révéler à Grogu. Pour cela, il faudra le placer sur la Pierre du Destin (heureusement que ce n'est pas la Montagne du Destin et qu'il n'y a pas une histoire d'anneau...) et voir s'il utilise la Force, si c'est le cas, un Jedi le sentira peut-être et peut-être qu'il essaiera de le trouver pour peut-être le former... Meh.

    On a donc le meilleur épisode qui se termine par un build-up qui s'effondre nous offrant une nouvelle quête. Un nouveau voyage à bord du Razor Crest...

    Je ne peux pas finir sans parler du Grand Amiral Thrawn. Sa mention est-elle synonime de quelque chose de plus grand ? Est-ce une façon d'annoncer d'autres histoires qui prendront forme ailleurs que dans la série ou est-ce un indice pour nous aider à comprendre quelque chose ? Mon esprit ne peut s'en empêcher je vous l'avoue... et si le Moff Gideon n'était qu'une figure de proue derrière laquelle se trouve un être dôté d'une intelligence immense, un stratège hors-pair, patient, scrutant le moment propice pour faire de son apparition, l'élément déclencheur de la remontée de l'Empire... voire des prémices du Premier Ordre ? 

    Je ne me prononcerai donc pas encore sur un avis plus global et j'attends de voir ce que la série va nous proposer dans sa totalité.

    Ah au fait pardon. J'ai menti. J'ai pas du tout fait court !

    Note : 90%

  • 11/12/2020
     (70 %)  •  Langue : VF
    Avis moyen sur cet épisode pour ma part (comme les précédents en fait). Y'a du bon mais c'est pas non plus wow.

    On a une nouvelle planète originale qui n'a rien à voir avec les 1138 déserts qu'on a vus jusqu'ici. Ça change, c'est rafraichissant, et pourtant ce n'est qu'une bête question de colorimétrie. Un ciel vert et hop ça change toute la perception (par contre, le baby fait vachement fluo sur certains plans je trouve, c'est étrange).
    La scène d'ouverture est plutôt cool dans l'action, mais ça fait vraiment pas Jedi de dégommer tout le monde juste pour venir poser une question quoi, D'ailleurs tout au long de l'épisode, je la trouve vachement agressive pour une soit-disant Jedi (et tout ça pour ne même pas avoir la réponse à sa question).
    La bataille dans le village est aussi cool, malgré le coup classique du "on a un ennemi surpuissant, et si on se séparait lui faciliter le travail ?".

    Le dialogue avec le Mando et l'évocation du passé de Grogu est cool aussi, même s'il reste pas mal de mystères. Un petit doute par contre sur le fait qu'il ait eu de nombreux maîtres au fil des ans, parce que vu les dates, il aurait eu 22 ans lors de la chute de l'Ordre. Vu son comportement actuel, je vois pas trop comment il aurait pu être entraîné durant des années avec un âge mental deux fois moindre. :transpire:

    La scène du test est sympathique en revanche, là elle a l'air d'une Jedi. J'ai par contre l'impression qu'on passe un peu vite sur son refus. Elle dira plus tard qu'il reste très peu de Jedi en vie, mais osef je refuse de ne serait-ce qu'essayer de la former parce que ganganga, néanmoins si un autre le trouve pas de problèmes.

    Par contre, gros point noir (pour les fans). Je passe le fait qu'Ahsoka la superhéroïne miraculée me sort par les oreilles à la voir partout, mais au moins soignez-là quoi. Le visage ok ça va, elle a vieillit, mais les lekkus et montrals sérieux ? Les premiers sont plus courts et plus épais qu'avant (et on un rendu bizarre), et les seconds sont limites plus petits que quand elle avait 15 ans quoi. Ses sabres aussi me semblent disproportionnés quand on les voit à sa ceinture. Reste le costume qui lui est bien, il me fait penser un peu à Revan et certains tenues de l'Ancienne République.

    A voir où tout ceci va mener. C'est probable que Thrawn (encore un ressuscité) soit le supérieur de Gideon (sinon ça n'a aucuns sens de faire du name-dropping comme ça), mais surtout une virée sur Tython peut être très intéressante en termes de lore.

    P.S. Mention spéciale à la musique joyeuse à la fin. Première musique un minimum intéressante, et surtout bien utilisée. Ça change de n'avoir que le thème principal et que sur des plans larges et au générique. Et mention aux droïdes HK-87, dommage qu'on en les voit pas plus.
SWU fan database
 

Statistiques globales

145 membres l'ont vu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de cet épisode ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité