StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Traversée du Désert
  • Titre original Out of the Wilderness - Dark Times #18 à 22
  • Genre Comic-Book
  • Série Dark Times (Vol. 5)
  • Univers Legends
  • Année et période -19 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Mick Harrison
  • Texte Michael Heisler
  • Dessins Doug Wheatley
  • Couleurs Dan Jackson
  • Couverture Pablo Correa
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis : Dark Vador affronte un adversaire mortel...
    ... l'équipage de hors-la-loi du Uhumele arrive sur les lieux de la dernière aventure du Jedi Dass Jennir - mais Jennir et déjà parti...
    ... et à l'autre bout de la galaxie, des combattants Impériaux sont tués dans l'espace par un vaisseau de croisière "non armé".
  • Note du staff SWU
     (83 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (75 %)
    Cinquième arc de la série Dark Times (même s’il porte le numéro 4 en VF à cause de l’arc Vector), Out of the Wilderness aura mis huit mois et demi pour nous délivrer ses cinq numéros. Alors cette attente entre les numéros 1 et 5 valait-elle le coup ?


    Scénario :

    Comme depuis le début de la série, Mick Harrisson s’occupe du scénario. Ce cinquième arc est la suite directe du quatrième, Blue Harvest, puis qu’on retrouve Dass Jennir sur la planète Telerath, juste après son double affrontement avec les deux gangs de la planète. Il décide donc de fuir en compagnie de la (belle) Ember Chankelli, et mettent le cap sur Vondarc afin d’y repartir de zéro. Mais une rencontre avec les Impériaux va faire écraser leur vaisseau sur une lune inconnue. La relation Ember-Dass est plutôt bien gérée, enchaînant les désaccords et l’amour fou la scène d’après (ou l’inverse). On retrouve également Dass Jennir toujours en quête de sa véritable identité, de rédemption suite aux actes commis sur Telerath. Un bon point, indéniablement.

    Pendant ce temps, la petite équipe de l’Uhumele recherche Jennir, grâce aux indices semés ici et là. Cela donne lieu à une poursuite assez cocasse et vaine (et un peu inutile), l’équipage arrivant à chaque fois sur un lieu où Jennir n’est pas présent. Inutile donc, étant donné qu’on aurait préféré un développement plus approfondi de deux autres personnages, notamment le Jedi Verpine Beygor Sahdett, dont on ne sait absolument rien de ses motivations.

    Pendant ce temps (bis), un mystérieux assassin fait son apparition. C’est à la fois le grand mystère et la grosse déception de cet arc. Sous ses airs de Tom Cruise qui aurait piqué la combinaison moulante de Captain America et le casque d’Iron Man, on ne sait vraiment rien de lui, et c’est quand même dommage. Son nom n’est pas mentionné (hormis dans les synopsis), ses motivations sont absentes (enfin presque, la raison invoquée étant extrêmement bizarre), et puis bon, on a vu mieux dans le genre assassin super doué…

    Pendant ce temps (ter), Dark Vador est pas content, parce que Palpatine le met à l’écart dans son plan visant à éliminer les derniers Jedi, parce qu’il a découvert que Dass Jennir était vivant et que Palpatine l’envoie ailleurs, et parce qu’un mystérieux assassin s’est infiltré dans sa prison pour y tuer un détenu de valeur. Comme pour les quatre premiers arcs, cette partie du scénario est vraiment bien gérée, Vador étant encore déchiré entre son passé de Jedi et son futur de Seigneur Noir des Sith.


    Dessins :

    Douglas Wheatley continue son festival. Comme pour Blue Harvest, les dessins sont extrêmement jolis, rappelant vraiment des photos de film à certains moments. Les détails sont légions, les décors extrêmement variés, et la multitude de lieux visités ne semble pas gêner Doug.

    Aux couvertures, Pablo Correa effectue ses grands débuts dans l’UE. Et même si le contraste avec Doug Wheatley est saisissant, les couvertures ayant un petit côté rétro faisant penser aux Marvel Comics, le résultat est assez intéressant.


    Conclusion :

    Cet arc est assez bon, même si pas tout à fait au niveau de ses prédécesseurs au niveau scénaristique. La série s’est clairement orientée vers un développement très personnel des deux personnages principaux, Dass Jennir et Dark Vador, laissant de côté l’intrigue galactique post-Ordre 66. Le résultat est satisfaisant, même si certains points (notamment les deux personnages les plus récents) auraient mérité un développement plus approfondi. La fin du numéro pourrait signifier la fin de la série, mais on regretterait que ce soit le cas, tellement les questions laissées sans réponse sont nombreuses…

    + Les plus

    • La quête de Jennir
    • Vador
    • Les dessins

    - Les moins

    • L’assassin trop mystérieux
    • Huit mois et demi entre le premier et le cinquième numéro
    • Une fin qu’on espère pas définitive
  • 11/08/2016
     (90 %)  •  Langue : VO
    Très cool. On commence à raccrocher tous les morceaux. Vador et Jennir sont bien classes, et ce dernier dévie de plus en plus de sa voie de Jedi. Pas vers l'obscurité mais vers l'humanité. Les scènes entre lui et Ember sont bien, en particulier la dernière sur Prime, où on y croit vraiment.
    Les retrouvailles des uns et des autres donne aussi l'occasion de résumer ce qui s'est passé précédemment, et ceci du point de vue incomplet des personnages. Intéressant.
    Et on a quelques références bien placées aux films, ce qui n'est pas pour déplaire.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

83 membres le possèdent (qui ?)
67 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité