StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Attention aux spoilers !
 
Bon, contrairement à ce qui est indiqué dans le titre de cette page, si l’on interprète le sens du mot spoiler au pied de la lettre, on peut considérer que les informations de cette page constituent des spoilers.

Expliquons-nous. Voici quelques infos préliminaires, c'est-à-dire : quel est le contexte, qui vous allez voir, où ils en sont etc. Pas de grosses révélations, tout au plus de quoi vous permettre de vous décider quant à la lecture ou non de L’Héritage de la Force, voire de rentrer plus facilement dans le premier livre.

Contrairement aux autres parties de ce dossier, les informations présentes ici ne révèlent rien des différents rebondissements de la série. Maintenant que les précautions d’usage sont énoncées, lançons-nous.

Bonne lecture.
2. La situation géopolitique et la période exploitée
 
L’Héritage de la Force débute dix ans après la fin du Nouvel Ordre Jedi et cinq ans après la trilogie Nid Obscur. La galaxie digère toujours l’après-Yuuzhan Vongs même s’ils sont absents de l’histoire. Il n’y a pas eu de changements majeurs en dix ans, le seul évènement d’importance vous ayant été conté au cours de la trilogie Nid Obscur. On retrouve donc la famille Skywalker-Solo, les Jedi, l’Alliance Galactique, les Vestiges de l’Empire etc.

Cependant, au fur et à mesure que la reconstruction progresse sur les différents mondes et que la gestion de l’après-guerre est de moins en moins un sujet d’union galactique, les préoccupations plus nationalistes reviennent à l’ordre du jour. Bien évidemment, des gens malintentionnés sont toujours prêts à exploiter ces velléités d’indépendance pour atteindre leurs propres objectifs.
3. Les personnages
 
  • La famille Skywalker-Solo

    screen


    Luke Skywalker est l’inamovible Grand Maître de l’Ordre Jedi. A ses côtés, on trouve sa femme Mara Jade Skywalker égale à elle-même. Han Solo et sa femme, Leia Organa Solo, désormais Chevalier Jedi confirmée, vivotent en périphérie de l’Ordre Jedi et des milieux politiques.

    Leurs enfants sont plus actifs. Jaina ne s’est toujours pas casée bien que les prétendants ne manquent pas. Elle remplie son rôle de Chevalier Jedi le plus fréquemment en duo avec Zekk. Jacen, qui est le maître de Ben Skywalker depuis cinq ans (Ben s’étant reconnecté avec la Force grâce à lui), évolue lui dans une zone beaucoup plus grise. En plus d’être un Jedi en marge de l’Ordre à cause de son parcours particulier (formé en partie par Vergere, il a ensuite voyagé cinq ans seul pour parfaire sa maîtrise de la Force), il conserve quelques secrets bien gardés. Les deux plus importants : il est le père d’Allana, la fille de Tenel Ka, Jedi et Reine d’Hapes, et il a lobotomisé la Reine-Mère d’Hapes (grand-mère de Tenel Ka) lorsque celle-ci a menacé Allana durant les évènements du Nid Obscur.

  • Lumiya

    screen


    Lumiya, agent de Dark Vador durant la Guerre Civile (série Marvel), avait à l’époque infiltré la Rébellion sous le nom de Shira Brie et gentiment flirté avec Luke pendant un temps (dans cette aventure). Laissée pour morte, Vader l’avait récupéré, soigné à l’aide de prothèses cybernétiques similaires aux siennes avant de la renvoyer contre l’Alliance Rebelle. Les plans de Lumiya, qui avait à l’époque noué des alliances peu heureuses (dans cette aventure), avaient de nouveau échoué et elle faisait depuis profil bas. Les années lui ont permis de tisser sa toile et de préparer un plan machiavélique dont nous ne révélerons rien d’autre ici que la première étape : prendre contact avec Jacen !

  • Boba Fett

    Vieillissant, mal exploité ou pas exploité du tout par les auteurs, en concurrence avec son propre père pour les ventes de figurines et de bustes, menacé par les clones qui font vendre autant - si ce n’est plus - de romans que lui (Republic Commando), Boba Fett se dirige petit à petit vers la fin de la route. Mais les coups du sort frappent toujours lorsqu’on les attend le moins…

  • Cal Omas – Gilad Pellaeon

    Toujours Chef de l’Alliance Galactique, Cal Omas s’accroche au pouvoir. Il ne fait pas l’unanimité autour de sa personne, il n’est plus aussi vertueux que durant la guerre (la paix laisse beaucoup plus de place aux manœuvres politiques), mais les successeurs ne semblent pas se bousculer au portillon. Côté Impériaux, Pellaeon qui a tout vu, tout fait, tout connu et dispose de la crème antirides la plus puissante de la galaxie, est toujours fidèle au poste.

  • Les vieux briscards

    Une des caractéristiques de LOTF, par opposition au NOJ, est de s’appuyer sur un casting plus restreint. Fini les romans avec un nombre de personnages pléthorique utilisant intensivement les aventures de ces quinze dernières années. Toutefois, les éditeurs ne sont pas séniles (même si certaines décisions laissent planer le doute) et connaissent bien leurs fans, attendez-vous donc à voir apparaître (et jouer un rôle plus ou moins important) : Wedge Antilles et Tycho Celchu, Kyp Durron, Tahiri Veila et d’autres Jedi, des Corelliens et des Mandaloriens bien connus (voir ci-dessous) etc. etc.
  • 4. Les organisations
     
  • Les Jedi

    Pour la première fois depuis la Guerre des Clones, les Jedi connaissent une véritable période de stabilité et d’expansion. Malheureusement, elle n’est pas vraiment mise à profit. On a vu dans la trilogie Nid Obscur leur capacité incroyable à rester dans l’ombre de Luke et dans L'Héritage de la Force, si les choses ne seront pas aussi simples, l’Ordre aura une fois de plus un rôle assez passif. N’attendez pas des Jedi hyperactifs et en nombre pléthorique, la série va, en forçant un peu le trait, se résumer à la famille Skywalker, à leurs agissements, leurs décisions, avec une implication de l’Ordre dont les décisions influent rarement sur les évènements. Entre le space-opera et le soap-opera, la frontière est fine…

  • Les Sith

    Les Sith, ou les nouveaux Sith, sont avant tout des non-Sith (et globalement, ça fait hurler tout le monde). Cette approche différente du Côté Obscur est quasiment le mantra de Lumiya, et je n’en dirai pas plus. Attendez-vous cependant à des parallélismes importants avec l’époque de Palpatine même s’ils resteront le plus souvent induits. Attendez-vous aussi à quelques révélations majeures en cours de route sur les héros actuels comme sur des personnages du passé.

  • L’Alliance Galactique

    Tout part d’elle. L’Alliance, comme la République avant elle, est composée de membres qui mettent leurs forces en commun pour en tirer un certain nombre d’avantages. Et après une déchéance à petit feu de la République, la Guerre des Clones, vingt années de règne de Palpatine, une guerre Civile et l’invasion des Vongs, force est de constater que les dirigeants de la galaxie n’ont toujours rien compris. Effectivement, LOTF débute alors que la situation est extrêmement tendue au sein de l’Alliance entre les Corelliens qui souhaitent voir leur statut et leurs obligations revues au sein du gouvernement et les loyalistes qui sont pour le maintien stricte de l’Alliance. Le départ de Corellia n’est pas acceptable pour l’Alliance qui a besoin de leurs ressources militaires, sans compter que cela déclencherait un mouvement séparatiste d’ampleur. Comme nous disions, l’histoire est un éternel recommencement.

  • Les Corelliens

    Planète vouée à un rôle mineur depuis le début de l’Univers Étendu (avec tout de même une trilogie), le peuple qui a fourni le plus grand nombre de héros Star Wars est enfin sur le devant de la scène dans une histoire galactique. Bien évidemment, c’est pour mettre le bordel, et bien sûr certains individus vont en profiter. D’emblée, il faut reconnaître que les racines de ce conflit et le comportement de Corellia fait un peu « géopolitique pour les nuls », heureusement il faut s’attendre à des développements intéressants au niveau des personnages (les dissensions entre héros de Corellia et d’ailleurs, les états d’âmes des uns et des autres, les situations inextricables dans lesquelles ils vont se retrouver) qui compenseront en grande partie la faiblesse de la problématique initiale.

  • Les Vestiges de l’Empire

    En bons termes avec l’Alliance, les Vestiges sont une force politique mature, qui a pris du poids depuis la guerre car elle a été moins touchée que les mondes principaux de l’Alliance. Ils se gardent bien de se mêler d’une intrigue de base orientée intra-Alliance mais ils ne vont pas rester sur la touche longtemps. Au gré des alliances stratégiques, leur implication va aller crescendo tout au long de la saga.

  • Les Mandaloriens

    La situation est simple : à la base les Mandaloriens et Boba Fett n’ont rien à voir avec le conflit. Ils mènent leur vie tranquillement, se reconstruisent eux aussi autour d’une équipe dirigeante (menée par un Boba Fett rechignant à la tâche) stable comme ils n’en ont plus connu depuis des dizaines d’années. Deux choses vont cependant changer progressivement la donne : un conflit ne peut pas se dérouler sans mandaloriens, ils n’existent que pour ça après tout, et surtout un évènement bien précis va transformer la guerre en vendetta personnelle pour Boba Fett.
  • << Page précédente
    Publicité