StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Andor : Les références et clins d’œil de l'épisode 12
 
Dans les rues de Ferrix
26/11/2022

 

Bonjour à tous,

Voilà, c'est fini... le tout dernier épisode de cette magnifique série (voir les critiques d'ArnoDaveG) est sorti et nous a livrés les derniers clins d’œil et références à l'univers Star Wars !

On espère que vous avez apprécié ce nouveau rendez-vous tout le long de la diffusion d'Andor. Faites-le nous savoir et dites-nous si vous y voyez des améliorations à apporter, si vous voulez que ce format se poursuive pour les séries à venir.

On a vu dans un concept art pour Ferrix que des Venators étaient dépecés dans cette ville ouvrière. Alors, est-ce vraiment ces croiseurs datant de la Guerre des Clones dans la série ?
Destroyer Venator
Les troupes impériales occupant Ferrix sont venus en navette Zeta, le modèle de vaisseau utilisé par le commando Rogue One pour se rendre sur Scarif.
Navette de classe Zeta
Un astromécano est en réparation dans les rues de la ville.
Astromécano R2
Ce serait un Zenezien dans le bar de Ferrix, la même espèce qu'un musicien du Château de Maz Kanata (Le Réveil de la Force).
Infrablue Zedbeddy Coggins
On avait déjà fait un parallèle entre le milieu social de Mon Mothma et Canto Bight, ici c'est elle-même qui conseille les casinos de la ville à son mari !
Casino de Canto Bight
Les Death Troopers sont toujours là pour faire le sale boulot ! (Rogue One, Rebels, The Mandalorian)
Death Troopers
Qui dit Death Troopers dit carabine E-11D, leur arme fétiche.
Carabine blaster E-11D
On peut entrevoir un membre de la même espèce que Scrapjaw, un ferrailleur de Jakku (Le Réveil de la Force).
Scrapjaw Motito
Un Kubaz participe à la révolte de Ferrix (il se fera malheureusement arrêté par les forces impériales). Le tout premier Kubaz vu dans Star Wars est l'espion qui repère C-3PO et R2-D2 à Mos Eisley (Un Nouvel Espoir).
Kubaz
On aperçoit également dans la foule ce qui pourrait être un Mikkian affrontant les impériaux.
Mikkian
Ce sont des grenades de Death Troopers que l'on voit exploser.
Grenades C-25

Trois modèles de vaisseaux peuvent être vus dans le spatioport:

  • Un Y-Wing
  • Un transport WTK-85A, le vaisseau de Ochi de Bestoon (Le Réveil de la Force)
  • Une navette Lancer (le vaisseau de Asajj Ventress dans le roman Sombre Apprenti ou encore le Shadow Caster dans Rebels)
Y-Wing BTL
Bestoon Legacy
Shadow Caster

Aviez-vous reconnu l'Etoile de la Mort dans la scène post-crédits ? On y voit la construction du laser imaginé par Galen Erso (Rogue One) au-dessus de ce qui est vraisembablement Scarif.

Etoile de la Mort
Galen Erso
Scarif

 

Vous avez trouvé d’autres références à l’univers Star Wars dans ce douzième épisode ? D'autres détails nous auraient échappés ? Venez les partager avec nous sur le Forum !

Parution : 26/11/2022
Source : Andor, encyclopédie SWU
Validé par : Dago
Section : Télévision > Andor
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 26/11/2022 - 11:12
    il y a également un petit site sympa qui fait le même boulot :P
    https://www.starwars-universe.com/actu- ... de-12.html
  • 26/11/2022 - 12:52
    Bon comme d'hab je vois que les avis sont très tranchés sur ce dernier épisode :transpire:

    Perso je l'ai adoré, comme le reste de la série d'ailleurs. C'est évidemment propre à chacun mais j'ai été très émue devant cet épisode final, autant par l'enterrement de Maarva, son discours que la monté progressive des tensions dans la foule et son explosion soudaine contre l'Empire. Je suis d'ailleurs admirative de la façon dont la série arrive à distiller de l'émotion, autant chez chaque personnage que de façon globale. Je m'explique ; on ressent autant le deuil de certains lors de cette scène ou la montée progressive d'une colère qui couve depuis longtemps, que la poursuite désespérée d'un objectif pour d'autre (Deirdra, Syril) ou encore quelque chose de bien plus profond qu'on ne comprendra que plus tard chez d'autre (Luthen et son air grave face à l'émeute, qui fait sans doute appel à un trauma personnel). D'un autre côté, la série a réussi pour moi le paris de développer un thème commun chez plusieurs personnage sans jamais oublier de soigner l'écriture de chacun.

    Comme certains ici, je ne pense pas qu'une débauche de larmes ou de cris chez l'acteur.actrice soit la meilleure façon de faire monter l'émotion chez le spectateur. La gravité sur le visage de Luthen, la retenue poignante de Cassian en apprenant le décès de sa mère adoptive ou le regard hébété de Bix me suffisent amplement pour comprendre ces personnages. On a vu ou compris ce qu'ils ont chacun vécu, je n'ai pas besoin de plus, surtout quand la scène de la fanfare vient montrer le deuil collectif d'une ville pour une figure locale et appréciée. Le sujet d'Andor, c'est quand même de montrer comme une galaxie complète en vient à organiser un soulèvement contre l'Empire à partir d'individus et de planètes qui n'en peuvent plus de vivre comme ça et finissent pas s'organiser.

    Andor reste la plus belle série Star Wars que j'ai vue depuis les débuts de la plateforme D+, et vient me rappeler pourquoi j'aime autant Star Wars. Même au delà du discours politique, de a notion d'espoir qui renait face à une oppression écrasante ou encore d'une réalisation et de décors léchés qui m'ont convaincue, j'ai retrouvé dans cette série toutes les émotions que j'ai ressenti petite devant les deux trilogies de Lucas. L'ancrage avec des problématiques actuelles et les incursions dans la vie quotidienne des personnages ne m'a fait que plus aimer la série :)
  • 26/11/2022 - 13:01
    Dedra a fait la même erreur que Syril : elle s'est mêlée de ce qui ne la regardait pas.
    Elle n'est pas une stagiaire incompétente, elle est très douée pour ce que le BSI attend d'elle, à savoir identifier des menaces et des patterns. C'est absolument pas une femme de terrait mais c'est pas ce qu'on attend d'elle. Sauf qu'elle a voulu jouer à un autre jeu en organisant la logistique d'une opération de terrain et ça a mal tourné. Mais elle a été recrutée parce qu'elle est très travailleuse et très efficace sur ce qu'elle fait pendant les deux premiers tiers de la série.
    Sinon sur les discours politiques, je pense que jamais Star Wars n'a sorti quoi que ce soit d'aussi pertinent que ce qu'on a dans Andor, mais je pense qu'une partie de ses détracteurs sont en trop grand décalage politique avec la série pour l'apprécier. Par exemple je vois pas mal de personnes sur internet qualifier Nemik de Marxiste ou d'extrémiste parce qu'il a écrit un manifeste mais... y'a pas que Marx qui a écrit un manifeste. Ecrire un manifeste ça veut juste dire écrire un document présentant de façon organisées ses idées (généralement politiques). Y'a rien d'extrémiste là dedans, ni même de Marxiste.
    De même que la critique sur les méchants riches qui soutiennent l'Empire et les gentils prolétaires qui se rebellent. C'est faux. Mon Mothma est une privilégiée qui se rebellent, et si on sait où regarder des citoyens lambda qui s'accomodent très bien de l'Empire ou l'aiment y'en a plein : Syril Karn pour ne citer que lui (il vit chez sa mère dans un appart de Coruscant, il pointe tous les jours au bureau pour un boulot de merde, il respire pas la richesse le Syril). Y'a aussi Tim et le gars dans le dernier épisode qui balancent tous les deux Cassian à l'Empire, alors que ce sont tous les deux des gens normaux de Ferrix, plein d'Aldhanis hors champ qui choisissent le "confort" que leur propose l'Empire plutôt que leurs traditions, et presque toute la population de Ferrix au début de la série.
    Et les discours de maarva, Nemik et Luthen me semblent tous trois pertinents parce qu'ils décrivent tous des réalités politiques que j'observe dans le monde réel, au quotidien. Le discours de Marvaa est le plus convenu, mais sa force vient du contexte dans lequel il est prononcé. Le plan de Luthen avec le casse d'Aldhani repose sur un principe tout ce qu'il y a de plus classique, plus la répression est visible et plus les gens auront envie de se rebeller. Quant à Nemik, son discours sur la technologie impérial est assez original (pour du Star Wars) et avec la leçon de Clem dans le dernier épisode, peuvent faire penser à des pensées écologistes, dans lesquelles notre rapport à la technologie et notre manière de penser seraient intimemnt liés (la pensée de Nemik est bien plus riche que ça mais ce message est déjà trop long comme ça).
    Donc on peut ne pas être d'accord avec ce que disent les personnages, mais je ne pense pas que ce soit flou ou vide.
  • 26/11/2022 - 13:03
    mareva_mae a écrit:Comme certains ici, je ne pense pas qu'une débauche de larmes ou de cris chez l'acteur.actrice soit la meilleure façon de faire monter l'émotion chez le spectateur. La gravité sur le visage de Luthen, la retenue poignante de Cassian en apprenant le décès de sa mère adoptive ou le regard hébété de Bix me suffisent amplement pour comprendre ces personnages. On a vu ou compris ce qu'ils ont chacun vécu, je n'ai pas besoin de plus, surtout quand la scène de la fanfare vient montrer le deuil collectif d'une ville pour une figure locale et appréciée. Le sujet d'Andor, c'est quand même de montrer comme une galaxie complète en vient à organiser un soulèvement contre l'Empire à partir d'individus et de planètes qui n'en peuvent plus de vivre comme ça et finissent pas s'organiser.


    Je ne pense pas qu'on ait parlé de débauches de larmes ou de cris. Pardon de me répéter mais on parle de diversité émotionnelle Je me répète aussi parce-que j'ai l'impression que le propos n'a pas été bien saisi.
  • 26/11/2022 - 14:42
    DarkNeo a écrit:Je ne pense pas qu'on ait parlé de débauches de larmes ou de cris. Pardon de me répéter mais on parle de diversité émotionnelle Je me répète aussi parce-que j'ai l'impression que le propos n'a pas été bien saisi.


    Désolée si j'ai mal saisi les propos de certains, j'ai du mal à comprendre alors.
    Pour moi la série offre justement une belle palette d'émotions, une diversité et une finesse dont je suis friante en tant que spectatrice. Je ne dis pas que c'est le seul modèle valable hein, je pleure comme une madeleine devant le monologue final d'Obi-Wan dans ROTS. Je voulais juste souligner qu'Andor propose quelque chose de différent que j'ai apprécié et qui m'a profondément touchée.



    Envoyé de mon VOG-L29 en utilisant Tapatalk
  • 26/11/2022 - 16:31
    Dago a écrit:il y a également un petit site sympa qui fait le même boulot :P
    https://www.starwars-universe.com/actu- ... de-12.html


    Et celui-ci est plus complet ! :jap: :lol:
  • 26/11/2022 - 17:11
    DRIII a écrit:
    Dago a écrit:il y a également un petit site sympa qui fait le même boulot :P
    https://www.starwars-universe.com/actu- ... de-12.html


    Et celui-ci est plus complet ! :jap: :lol:


    Et remplie de gens beaux et intelligents en plus! :o

    :paf:
  • 26/11/2022 - 17:35
    Et surtout, les plus modestes de tous. :D
  • 26/11/2022 - 18:01
    Quand je lis Dedra incompétente, ça me laisse perplexe. Désolé, mais il s'agit justement de quelque chose qu'on peut difficilement lui reprocher à mon sens, qui n'est pas de l'affaire du subjectif. Le récit nous raconte qu'elle en est arrivée ici parce qu'elle travaille dur. Certes, elle est reconnue par son supérieur, mais parce que ce dernier remarque son travail et ses qualités. Ce n'est pas parce qu'elle ne possède pas une clairvoyance de Jedi et décrypte toutes les pistes à elle seule qu'elle n'est pas compétente.

    Message édité, hors-charte.

    Également, on voit bien plus largement des populations aisées qui soutiennent l'Empire que l'inverse. Mon Mothma est une exception de la tendance générale, donc elle ne démontre rien à cet instant sur ce sujet. On n'annule pas une tendance globale avec un seul exemple individuel.

    Perso, observer un Ferrix inverse, des villes qui auraient vu leur situation améliorée par l'Empire, ça m'aurait intéressé. On aurait même pu vivre le regard d'un citoyen avec les yeux bien ouverts, qui tenterait d'interpeller les autres que cette aide finira par se payer, que recevoir l'aide de ces oppresseurs génocidaire est honteux, ect.
    Mais au moins, le postulat de départ n'aurait pas été aussi orienté, et aurait offert une nuance plus intéressante sur le thème de l'emprise d'une oppression, qu'on peut endormir le peuple si on lui donne un peu de confort et qu'on lui fait croire que c'est dans son intérêt, ect, à mon sens. Mais ce n'était pas leur intention, c'est ainsi.
  • 26/11/2022 - 18:52
    Loucass824 a écrit:Quand je lis Dedra incompétente, ça me laisse perplexe. Désolé, mais il s'agit justement de quelque chose qu'on peut difficilement lui reprocher à mon sens, qui n'est pas de l'affaire du subjectif. Le récit nous raconte qu'elle en est arrivée ici parce qu'elle travaille dur. Certes, elle est reconnue par son supérieur, mais parce que ce dernier remarque son travail et ses qualités. Ce n'est pas parce qu'elle ne possède pas une clairvoyance de Jedi et décrypte toutes les pistes à elle seule qu'elle n'est pas compétente.


    Elle se plante en beauté pourtant sur Ferrix.

    Message édité.

    Également, on voit bien plus largement des populations aisées qui soutiennent l'Empire que l'inverse. Mon Mothma est une exception de la tendance générale, donc elle ne démontre rien à cet instant sur ce sujet. On n'annule pas une tendance globale avec un seul exemple individuel.


    Luthen n'a pas l'air socialement aux abois et plutôt aisé. Le banquier Tay Kolma se présente comme un opposant à l'Empire.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.