La Force Unifiée
  • Titre original The Unifying Force
  • Genre Roman
  • Série Le Nouvel Ordre Jedi (Vol. 19)
  • Univers Legends
  • Année et période +29 (Nouvel Ordre Jedi)
  • Auteur(s) James Luceno
  • Couverture Cliff Nielsen
  • Traducteur(s) Jean-Marc Toussaint
  • Synopsis : La fin est proche. Les héros de l’Alliance Galactique en sont conscients et vont s’unir une dernière fois pour faire front contre l’ennemi qui menace la galaxie et la Force elle-même. Alors que l’allié décisif n’a toujours pas embrassé la cause de Luke, on apprend que des centaines de prisonniers de haut rang sont sur le point d’être offerts en sacrifice aux dieux sanguinaires des Yuuzhan Vong, et qu’une menace que tous pensaient oubliée risque de refaire surface. Au sein de la société Vong, la révolte des classes opprimées est aussi sur le point d’éclater, malgré les décisions prises par le Seigneur Suprême Shimmra. Pour les deux camps, l’enjeu est trop important et bien des choses ont été sacrifiées. La victoire ou l’extermination les attendent tous.
  • Note du staff SWU
     (95 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (88 % - 7 commentaires)
     (90 %)
    I - La faim justifie les moyens
    La Force Unifiée devait impérativement être un bon bouquin. Une œuvre que les uns pourraient savourer lentement en se délectant de chaque page, tandis que les autres engloutiraient sans modération le tout, trop heureux d’avoir l’objet tant attendu. Je vous rassure tout de suite les enfants, vous devriez agir de l’une ou de l’autre façon, car cet ultime opus du Nouvel Ordre Jedi est une réussite. Ce n’est pas pour autant le bouquin exceptionnel que les plus anciens amateurs de l’Univers Etendu vénéreront comme nouvelle divinité, mais le pari est globalement gagné.
    Cette dernière année, on a été nombreux à être assez déçus par le NOJ, semble-t-il. Alors que la qualité générale était ponctuellement présente depuis Vecteur Prime), on a pu voir une réelle chute d’intérêt dans l’histoire depuis La Voie du Destin. Les Hérétiques de la Force ne méritait pas une trilogie et L’Ultime Prophétie est surtout un prologue assez moyen au hardcover qui nous intéresse ici. En bref, beaucoup de longueurs et pas mal de vide. Bref, je le répète, fallait que chaque facette de FU soit digne d’intérêt. Et la solution de facilité, ben mine de rien c’est la plus adéquate cette fois : faire intervenir un max de persos marquants, et les faire tous avancer vers le lieu de l’ultime baston.


    II – Réunion au sommet
    Luceno a donc opté pour le Final avec un grand F, joué par de acteurs de qualités, capable de porter l’intrigue jusqu’au bout. Car c’est bien eux qui font ce roman. Forcément avec Luceno à la barre. Le bon élève de LucasBooks connaît son histoire galactique par cœur, ses tables de soustraction de personnage sur le bout des doigts, il réussit donc l’examen sans surprise et sans se fatiguer. Toutes les intrigues (les secondaires amenant la principale) ne sont pas mauvaises. Elles sont même plaisantes. On voit donc défiler les personnages croisés au fur et à mesure de l’UE depuis une dizaine d’années avec le ravissement tant espéré. Si mes exigences étaient grandes, j’étais tout de même enclin à ne pas être trop dur devant une surenchère de stars. Après tout, autant que le final soit bandant, non ?
    Le moment qui illustre le mieux ce fait, pour ma part, c’est celui du briefing de la dernière. Les plus grands chefs militaires de ce temps participent à son élaboration. Entre Pellaeon, Bel Ibis, Antilles, et j’en passe des tonnes, on pouvait se demander s’ils allaient nous concocter une opération démentielle par sa complexité ; le genre de truc sur lequel on aurait pu crier « P’tain d’sa race ! » ou plus poliment : « Diantre, que c’est impressionnant ! » Mais non. Si la bataille impressionne, c’est par l’énormité des effectifs mis en jeu. Luceno n’a jamais fait preuve de beaucoup de subtilité dans ses ouvrages. Lui, il préfère faire sa soupe populaire avec des ingrédients de qualité que tout le monde apprécie, sans risque de surprendre. Il fait simple. Il bourrine un peu quoi. Mais avec art.
    Toujours est-il que j’ai suivi ce passage-là avec beaucoup d’enthousiasme, tout en me disant que c’en était une parmi tant d’autre qui annonçait que ça allait chier GRAVE dans les pages qui suivraient, mais surtout, (encore une fois) que la fin était proche. Dans le même ordre d’idée, la cérémonie des Jedi avant d’aller au front était touchante par sa simplicité naturelle.
    Pendant ce temps, sur Coruscant, les méchants se tirent dans les pâtes, histoire de préparer le terrain pour les gentils…


    III – Des questions sans réponses
    C’est ultime point avant la conclusion traitera du point noir du roman. Mais pour en pas être trop méchant, on parlera de point « gris », car non seulement c’est pas si grave que ça, mais aussi car ce n’est pas spécialement la faute de Luceno, mais celle de ces employeuses : Sue Rostoni et Lucy Wilson, les éditrices de LucasBooks.
    Voilà, le problème, c’est que le NOJ est inégal. Ca on le savait, mais je fais surtout référence à tout ce qui concerne les Yuuzhan Vong. J’oubli volontiers qu’ils passent limite pour des gros cons incompétents, Anor et Shimmra compris. C’est pas non plus la débâcle d’Endor et, comme je vous l’ai dit, pour cet ultime opus, on a plutôt envie de relativiser. Mais ce qui est très chiant, quand on réfléchi après lecture, c’est de constater que l’histoire de ces derniers est incomplète. On nous avait promit par exemple l’explication, la traduction de « Yuuzhan Vong ». On nous avait promit des réponses précises sur le pourquoi de leur intrusion, et du comment de leur non existence dans la Force.
    Finalement, on ne sait pas ce que signifie Yuuzhan Vong. On peut théoriser sans trop avoir peur de se tromper, mais une explication officielle aurait été appréciable. Quant aux réponses ou compléments de réponses attendues depuis des lustres… ben le tout est assez vite expédié, ce qui est très très, très, très dommage. Non vraiment, personnellement, j’aurai kifé apprendre bien plut tôt que tel perso à agit de tel façon pour mener son plan à bien, que tel autre perso à manigancé cela.
    Quand je pense que tous les éléments culturels et historiques des Vong ont étés balancé dans la première moitié du cycle, et qu’ils ont carrément été zappés au profit de quelques batailles au potentiel incertain et à des intrigues secondaires presque (j’ose) inutiles, alors qu’il y avait plein de matos à faire découvrir… Grrrr, quand je m’énerve, je fais des longues phrases !



    Voilà, c’est fini
    On a tant ressassé les mêmes théories
    On a tellement tiré chacun de nôtre côté
    Que voilà, c'est fini

    C’est tellement vrai, Jean-Louis.
    Après dix-neuf romans et deux eBooks, plus quelques nouvelles pour les plus acharnés, Le Nouvel Ordre Jedi s’achève. Ouvrir cet ouvrage revient un peu à terminer un voyage, à accepter le point de non retour à deux mètres de la ligne d’arrivée. Mais le temps était venu. Le cycle a eu des hauts et des bas… mais plus de hauts que de bas, et des « très » hauts, même, et La Force Unifiée est à l’image du reste du NOJ.
    On peut s’estimer heureux d’avoir un final très respectueux et honnête, en plus d’être épique, et tant pis pour les points qui méritaient des éclaircissements. C’est la larme à l’œil que les plus sensible d’entre vous fermeront cette jolie pièce, car après tout… THIS IS THE END.

    … Bon, c’est pas tellement vrai : entre Dark Nest et Legacy of the Force, l’avenir de la franchise est assurée… youpi…
    Mais comprenez-moi bien : comme tous ceux qui se sont procurés l’ouvrage lors de sa sortie originale, je me suis plongé dedans avec en tête un fait bien triste : c’était Star Wars qui se terminait pour de bon. A ce moment là, Nest n’était qu’une vague rumeur non officialisée, et Legacy… ben c’était rien du tout.
    Vous qui lirez La Force Unifiée en VF, vous qui avez conscience que la suite est en chantier, j’espère que vous ressentirez cette sensation, que vous éprouverez ce sentiment en demi mêlée, que vous vous replacerez dans ce contexte d’épilogue. Juste un peu, pour me faire plaisir…

    + Les plus

    - Luceno maîtrise toujours autant la galaxie Star Wars
    - Beaucoup de persos solides portant des intrigues non moins solides
    - This is THE END :)

    - Les moins

    - Quelques facilités
    - Dommage qu'il manque au final quelques réponses ou compléments de réponses sur les Vong
    - This is THE END :/
  • 24/09/2006
     (100 %)
    Voilà terminé :pleurs: Quelle fin magnifique

    Je comprend maintenant les personnes qui disaient que La Force Unifiée faisait une exellente fin et que c'était dommage de continuer après. Donc rien que pour le Staff j'ai fait comme si je ne savas pas qu'il y avait une suite et je peux vous dire, C'est drmatiquement énorme !!

    J'étais au bord des larmes au vue du dénouement quand tout le monde se sépare ( l'apéro sur Zonama, Jaina et Jag qui s'embrassent sous la neige, Luke et Mara faisant je ne sais plus trop quoi avec Ben qui gambade autour, la réunion Jedi...).

    On ne pouvait vraiment pas esperer meilleurs fin pour le NJO et ça me fait vraiment bizarre de me dire que c'est fini car en trois mois de lecture intense j'ai vécu au grès de leurs aventure et j'ai vibré à chaque choc (mort d'Anakin, Nem Yim, Chewbacca, Ganner) et chaque victoire ( Ebaq 9, Borleias). Le livre est vraiment Exellent (pas mieux que Etoile après Etoile mais il le talonne !!). Ce livre nous a vraiment offert THE dénouement et je ne peux dire que Châpeau bas à Luceno.

    Bemol: La bataille de Coruscant qui se passe sur plusieurs endroit du système stellaire j'ai pas bien compris. C'est Fini !!! :pleurs:
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

59 membres le possèdent (qui ?)
42 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité