Etoile après Etoile
  • Titre original Star by Star
  • Genre Roman
  • Série Le Nouvel Ordre Jedi (Vol. 9)
  • Univers Legends
  • Année et période +27 (Nouvel Ordre Jedi)
  • Auteur(s) Troy Denning
  • Couverture Cliff Nielsen
  • Traducteur(s) Jean-Marc Toussaint
  • Synopsis : L’heure est grave pour la Nouvelle République. Les impitoyables Yuuzhan Vong poursuivent leur campagne de terreur et lâchent cette fois d’infernales créatures capables de repérer et de tuer les Chevaliers Jedi, les Voxyns. Le Maître de Guerre Tsavong Lah perd patience et lance un ultimatum à ses ennemis : Leia et ses alliés ont une semaine pour révéler l’emplacement de la base secrète des Jedi, après quoi ils élimineront des millions de vaisseaux de réfugiés. Devant tant de haine et las de vois ses amis mourir un par un, le jeune Anakin Solo échafaude un plan très risqué : à la tête d’un commando de jeunes Chevaliers contenant sa soeur et son frère, il va se laisser capturer au coeur du territoire Vong pour éliminer toutes les immondes bêtes.
  • Note du staff SWU
     (97 % - 6 commentaires)
  • Note des internautes
     (93 % - 50 commentaires)
     (99 %)
    I - Le meilleur Livre StarWars ?
    Quoiqu'on en dise, quoiqu'on en pense, les avis divergeront. L'important, c'est que ce livre ne laisse pas indifférent. Il a bousculé les traditions, fait voler en éclats nos certitudes. Rien de ce qui ne se produit était attendu, et plus rien ne nous apparaît comme acquis au fur et à mesure de la lecture.
    Noir, ce livre l'est jusqu'à la dernière page, jusqu'au dernier moment on assiste à une plongée aux Enfers made in StarWars...
    La Mort, omniprésente, n'est pas pour amoindrir cet état d'esprit, mais je ne pense pas que ce soit véritablement un livre "Gore". Il y a bien sûr des centaines de millions de morts, mais qu'est-ce que ces milliards pèsent face à ce qui peut encore se produire ?
    La facilité déconcertante avec laquelle on se dit "ça y est, on a touché le fond, ça ne peut pas aller plus mal" à la fin du livre est bien révélatrice de l'objectif que l'auteur s'est donné.
    Ce livre, c'est la charnière du NOJ. C'est même, je dirais la charnière de StarWars et de son UE...
    Jamais les choses n'ont été jusqu'à ce point, jamais des héros n'ont été aussi incroyablement mis en danger et souvent tués par l'auteur...
    Et c'est paradoxalement ce qui les rend plus... Humains...
    Les Chevaliers Jedi ne sont plus des demi-dieux qui peuvent se permettre absolument tout en toute impunité, mais bien des hommes ordinaires avec un pouvoir tout relatif que le sort leur a offert.
    Quant à la République, on sentait une fragilisation et un retour à l'ère Pré-Impériale se dessiner.
    Fort est de constater que ce doute qui planait n'était en fait qu'une bien triste réalité sous-jacente...


    II - Chapeau bas
    Je voudrais ici saluer très bas à la fois (et c'est assez rare pour le souligner) l'auteur et le traducteur.
    En effet, pour ce qui est du travail d'écriture, jamais je n'ai été aussi imprégné et totalement conquis par l'histoire. Certes- on peut parfois noter quelques lenteurs ou quelques passages où l'auteur se fait plaisir. Mais ces petites imperfections ne sauraient tenir debout lorsque l'on voit l'ampleur de la tâche que l'auteur s'est fixé et l'audace avec laquelle il martèle ces 700 pages de pure magie StarWarsienne.
    Le traducteur, Mr Jean Marc Toussaint, a quant à lui réalisé ici un travail d'un professionnalisme JAMAIS égalé dans l'histoire des romans StarWars. La traduction ne souffre que d'un unique reproche : celui de n'avoir pas repris le terme "modeleur" de la duologie l'Aurore de la Victoire, il a en effet renommé cela les "laborantins métamorphiques". J'avoue qu'il est troublant de voir une telle erreur, mais la qualité tout au long des 700 pages de la traduction nous fait également pardonné ce bien fâcheux oubli.
    Ce libre est le meilleur StarWars à mon sens, meilleur que tout ce que j'ai pu voir ou lire. Si vous voulez vous éclater, jetez-vous sur ces 700 pages. Record à battre : 11h pour dompter la bête...


    III - Là où les Ebooks se font sentir
    Un des points les plus frappants dans SbS, c'est la manière dont le Ebook "Recovery" du même auteur est parfaitement intégré... Malheureusement, indisponible à ce jour dans la langue de Molière, les lecteurs francophones non avertis auront quelques problèmes, notamment en ce qui concerne la présence des Jedi Barabel et dans l'évolution des relations Han/Leia, non développée dans la précédente Duologie...
    Malgré tout, on s'y retrouve facilement et les évènements se précipitant, on oublie tout ça très rapidement pour se concentrer sur une action qui va à 100 à l'heure, rythmée par de brêves victoires et des échecs cuisants.


    Conclusion :
    Simple : ne pas lire ce livre relève d'une absurdité sans nom.
    Que l'on soit anti-UE, anti-NOJ, ou à l'opposé, totalement pro, ce livre est l'incontournable.
    De plus, si vous êtes de ceux qui ont aimé ESB et/ou AOTC pour leur atmosphère "noire", vous allez être servis !
    Ce livre est la symbolique même de tout ce que l'Univers StarWars peut avoir de plus glauque.
    La multitude d'innovations et la parfaite symbiose entre ce livre et les précédents en fait l'exemple type du parfait roman SW.
    Un détail cependant : la représentation de la République. Si dans les livres précédents du NOJ, je trouvais, personnellement, que tout se faisait trop en cercles "restreints", surtout pour les prises de décisions, SbS va trancher très nettement !
    Toutefois, comme il s'agit de la manière dont je vois les choses, je ne peux qu'être en accord avec l'auteur et jeter la pierre aux précédents écrivains...

    Vous allez adorer ce livre, ou vous allez le détester... Mais une seule chose est sûre : StarWars ne vous apparaîtra plus jamais comme avant...
  • 16/10/2002
     (95 %)
    Star by star est extraordinaire. J'avais pas trippé sur un bouquin Star Wars depuis Zhan. Certes la bataille de Coruscant est traitée un peu vite mais au moins en la lisant j'ai eu l'impression d'assister à un truc énorme, et c'est ça qui compte. J'aurais aimé plus de détails mais bon... Pour une fois qu'on a 700 pages...
    Une petite critique, la mort d'Anakin plus la chute de Coruscant ça fait bcp pour un seul livre, le sujet est tellement important qu'il aurait mérité 3 fois plus de pages et dons 3 livres, mais je me répette.
  • 04/11/2002
     (100 %)
    Bon pour ce petit chef-d'oeuvre, combien vais-je noter? 0 3, 4? Ou bien 100? Merci Troy Denning pour ce super bouquin que je lis et relis en attendant la suite.
  • 10/11/2002
     (95 %)
    Vive le NJO!!!!!!!!
    (Luke enfin dans un X-Wing)
  • 03/12/2002
     (80 %)
    fabuleux ? non. Toute l'intrigue est maîtrisée si on accepte que les Vong n'aient pas une "sauvegarde" de leur Voxyn original. Ma critique principale porte sur l'anomalie gravifique (d'un basal dovin ?) que constitue l'interminable combat du commando Jedi. La mort d'Anakin est remarquable autant que la tension qui existe lors de la bataille de Coruscant (d'où viennent tous ces vaisseaux Vong ? Tsavong Lah n'était-il pas affaiblit il y a peu ? A moins que Shimmra le super chef ne le soutienne...).
    Dernier point : Vergere. Introduite par PLANETE REBELLE de Greg Bear (que je n'ai pas vraiment apprécié) est posée en solution du problème. Je regrète un poil que ce soit un bouquin "prélogique" tardif qui fonde l'espoir à venir du NOJ.

    MAIS comparé au Point d'Equilibre de Thyers (long, mais long...), ce nouvel auteur remplit parfaitement son devoir et pond un bouquin satisfaisant pour un fan de Star Wars (on retrouve ce souffle épique des Star Wars originaux, qui manque même parfois à la prélogie).
  • 05/07/2006
     (100 %)
    Etoile après Etoile quel Chef d'Oeuvre!!!!! Je pensais avoir atteint le Haut niveau du NJO en lisant Renaissance mais ques ce que je me trompait! Etoile après Etoile est tout simplement LE livre de la Saga Star Wars! ( bon vous me direz que j'ai pas encore lu la suite mais trouver mieux que ça...)

    Le commando Jedi est une idée extraordinaire ainsi que le lien psychique!

    Les Jedi passent enfin à l'action et là ça fait mal !!

    Coruscant tombe et Anakin Solo aussi ce qui est magnifiquement bien raconté ( j'ai versé des larmes quand leïa était en position de foetus lorsqu'elle après la mort d'Anakin)

    Un Borsk Fey'la qui essaie de se racheter pour rentrer dans l'Histoire ce qui augmente encore son caractère fourbe.

    Mara et Luke plus unis que jamais avec un Ben qui passe de main en main.
    Bref se livre du pur bonneur!

    Bémol: alors là c'est un Bémol mais tellement petit que on s'en fou et que ça gache rien mais c'est vrai que j'ai pas pris autant mon pied dans les Batailles Spatiales de ce livre par rapport à d'autres livre du NJO.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

62 membres le possèdent (qui ?)
47 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité