StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Émissaires à Malastare
  • Titre original Emissaries to Malastare, Republic #13 à 18
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -32 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Timothy Truman
  • Dessins Tom Lyle & John Nadeau
  • Encrage Robert Jones & Jordi Ensign
  • Couleurs Dan Jackson
  • Couverture Mark Schultz
  • Synopsis : Sur Coruscant, A’Sharad Hett, fraîchement débarqué, affronte en guise d'entraînement la Dark Woman. Au même instant, le Conseil décide de régler le conflit opposant les Lanniks, race de Even Piell, à l’organisation terroriste Red Iaro. Le jeune Jedi-Tusken part donc pour Malastare avec Adi Gallia, Mace Windu, Even Piell, Yaddle, Plo Koon, et son maître Ki-Adi Mundi. Mais ils tombent au beau milieu de l’organisation des Podraces. Difficile de mener des négociations dans ces circonstances, surtout lorsque les parties ne sont pas toutes convaincues du bien-fondé de la paix. A l'issue de cette mission, Mace Windu remonte la filière d’un trafic de monstres de sa planète natale, de Malastare jusqu’à Nal Hutta.
  • Note du staff SWU
     (64 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 1 commentaire)
     (65 %)
    Scénario.

    Dark Woman L’histoire de Emissaries se scinde en trois parties distinctes. Republic 13 sert d’introduction sur Coruscant. Durant les numéros 14 à 16, les membres du Conseil se trouvent sur Malastare. Et finalement dans les numéros 17 et 18, l'action est centrée sur Windu.
    Le scénario de Truman est bien monté. Il est le premier à répondre aux attentes des fans et à nous présenter le Conseil en action. Il est également le premier à nous immerger entièrement dans l’Univers Etendu puisque le précédent story-arc s’était concentré sur le personnage de Ki-Adi Mundi et la planète Tatooine.
    Cette histoire trouve aussi sa force, après toutes ces années, dans le fait qu’elle a très bien vieilli. Je ne l’ai jamais trouvé extraordinaire, mais avec le recul je suis moins critique. Elle a mis la série régulière sur les rails, les clins d’œil y sont d’ailleurs nombreux. C’est par exemple la première apparition de Quinlan Vos qui vient aider Mace Windu rapidement. Lorsque l'on sait que peu de temps après sa mémoire sera complètement effacée, cela laisse une perspective bizarre. On apprécie aussi la rencontre d’A’Sharad et d’Anakin encore tout jeune padawan au temple Jedi. Sachant quel contentieux aura par la suite Anakin avec les Hommes des Sables, ça remet les choses en perspective. D’ailleurs cette rencontre renvoie directement à Republic 60. La dernière fois qu’ils se sont vus, ils étaient deux garçons de Tatooine perdus sur Coruscant. Désormais ils vont être des ennemis jurés.
    L’ambiance participe aussi beaucoup à la qualité de ce TPB. Elle est très marquée « Episode I » et quand on la compare à l’ambiance actuelle (Guerre des Clones, en route pour Episode III), c’est très rafraîchissant. Tous les éléments sont là : Podraces, conflit d’envergure mineure (par rapport à la Guerre des Clones bien sûr ^^), membres du Conseil décédés depuis...
    Cet ensemble de choses rattrape finalement une histoire de base assez banale qui ne changera pas la face de la galaxie.

    Dessins.

    Hett


    Les dessins de Tom Lyle sont sympas. C’est un dessinateur classique de comics. On le remarque bien évidemment à la manière dont ses personnages sont stéréotypés. Mais cela ne me gêne pas. Si on ne veut pas du tout de stéréotypes, il ne faut pas lire de comics-book à la limite. Par contre, j’aime moins sa manière de dessiner les visages des personnages. Ils me laissent parfois l’impression d’être en plastique, la peau trop tirée, comme s’ils avaient abusé de la chirurgie esthétique^^. Ils manquent un peu de « relief ».
    Une nouvelle fois, je tiens à insister sur la colorisation qui est excellente. A l’époque, Joe Wayne n’était pas encore là mais Dan Jackson fait du bon boulot. Il rattrape beaucoup de chose à lui tout seul à mon avis.
    Peu de chose à dire sur les couvertures si ce n’est que je ne les aime pas ! J’ai apprécie celle de Republic 13 mais absolument pas les 5 autres.

    Conclusion.

    Depa Bilaba J’ai gardé de meilleurs souvenirs d’autres story-arc de Republic. Celui-ci n’est pas parmi les meilleurs. Si vous n’êtes pas un fan absolu ou êtes limités par votre budget, cet achat ne doit pas être prioritaire. Mais néanmoins, il mérite de l’indulgence car le travail n’est pas du tout catastrophique. Le premier épisode seul est même très bien. Je l’aime beaucoup et j’aurais tendance à conseiller son achat seul si vous avez la chance de le trouver.
  • 19/01/2008
     (60 %)
    Dans la lignée d'Outlander, cette histoire reste sympathique. Cependant on regrettera encore que les dessins soient un peu trop simplistes. Le scénario reste basique et c'est vrai que l'on en attend pas moins. En revange, faudra s'interroger sur la pertinence d'envoyer tout le conseil Jedi sur une mission aussi banale. ;)
  • 22/10/2014
     (70 %)  •  Langue : VF
    Tout juste revenus de Tatooine, Ki-Adi-Mundi et son nouveau Padawan A'Sharad Hett repartent pour Malastare, en compagnie d'une demi-douzaine de membres du Conseil Jedi. Alors même que la planète accueille une course de pods, ils vont tenter d'arbitrer des négociations entre la famille royale de Lannik et des dissidents du Iaro rouge et les membres d'un ordre religieux – sans compter les traîtres, les liens avec le passé et les manipulations des Grans qui ont leur propre agenda !

    Timothy Truman enchaîne donc directement après les événements d'"Outlander", et le premier numéro de l'arc est consacré à l'acclimatation d'A'Sharad Hett sur Coruscant, tout en posant les bases de l'intrigue. Les trois numéros suivants décrivent les négociations sur Malastare, et les deux derniers voient Mace Windu mener une enquête sur Nar Shaddaa.

    Si le scénariste reprend le schéma de son précédent arc tout en développant le personnage d'A'Sharad, ici tout est plus laborieux, avec un rythme plus haché. Les premières pages sur Coruscant sont intéressantes avec le retour de la Femme Sombre et le caméo d'un ancien esclave de Tatooine, mais la manière d'introduire l'intrigue est des plus bavardes ; d'ailleurs l'intrigue elle-même est bancale, avec une résolution douteuse. La course de pods est inutile, si ce n'est pour surfer sur la vague Épisode I, d'autant plus qu'on a droit aux phases éliminatoires et à la course, avec les mêmes compétiteurs !
    La mission elle-même ne justifie pas l'utilisation de la moitié du Conseil Jedi (à ce compte-là, on aurait dû envoyer autant de Jedi sur Naboo!) et la facilité avec laquelle ces mêmes Jedi sont piégés ou mis en danger est assez ridicule. A croire que les Sith n'ont pas besoin de s'en prendre aux Jedi ! Les deux derniers numéros de l'arc sont complètement déconnectés de l'intrigue principale, si ce n'est qu'on reste avec Mace Windu et Depa Billaba. C'est faible, très faible, comme liaison...

    Et le scénariste continue de teaser les futurs arcs, que ce soit son prochain (au numéro 28) ou le suivant avec la présence d'un certain Quinlan Vos qui intervient l'espace de quelques pages dans l'intrigue. Intervention absolument géniale d'ailleurs, puisque le personnage est franchement intriguant, qui donne hâte pour la suite.

    Graphiquement, l'arc voit apparaître dans la série Jan Duursema, dont le style s'imposera dans les numéros suivants. Mais les dessins sont globalement inférieurs à ceux d'"Outlander", ils donnent l'impression d'être plus brouillons et ont davantage vieilli. Quant à la colorisation, dans les tons sombres, elle n'arrange rien ! :non:

    En résumé, une intrigue bancale, un Conseil Jedi qui ne sort guère grandi par ces événements et une colorisation sombre, malgré un développement du personnage d'A'Sharad Hett intéressant – mais qui disparaît en cours de route pour être remplacé par Mace Windu qui n'a, hélas, pas droit au même traitement. :neutre:

    Ki-Adi-Mundi et A'Sharad Hett reviendront dans "The Hunt for Aurra Sing" (Star Wars #28 à 31). Dès le prochain numéro, c'est l'équipe John Ostrander/Jan Duursema qui prend les commandes de la série avec le mémorable arc "Mémoire obscure" !

    Note : 65 %
  • 22/06/2015
     (60 %)  •  Langue : VF
    Scénario :
    Franchement pas génial dans l'ensemble. Le premier numéro est le plus intéressant (mais n'a pas grand-chose à voir avec le titre) puisqu'on a la mystérieuse Dark Woman et A'Sharad Hett en vedettes.
    Les trois numéros suivants constituent le cœur de l'intrigue sur Malastare. Alors ouais c'est sympa, on a pas mal de trahisons, pas mal d'actions aussi, mais il y a quand même pas mal de trucs improbables, comme lorsque les Jedi s'accrochent aux podracers et arrivent à survivre... Ha, et pourquoi avoir envoyé 6 membres du Conseil pour une affaire aussi simple, on se le demande...
    Les deux derniers numéros nous délivrent une fin plutôt intimiste avec Windu et Billaba. Visiter Nar Shaddaa c'est bien, mais faut avouer que l'intrigue est assez mauvaise...

    Dessins :
    Trois dessinateurs se relaient pour ce numéro. C'est pas flamboyant par rapport à du KotOR ou du Legacy (et pourtant Duursema dessine un numéro de l'arc) mais ça se laisse regarder...
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

54 membres le possèdent (qui ?)
52 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité