Ténèbres
  • Titre original Darkness - Republic #32 à 35
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -30 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) John Ostrander
  • Dessins Jan Duursema
  • Encrage Ray Kryssing
  • Couleurs Dave McCaig
  • Couverture Jon Foster
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis : Les aventures (ou mésaventures) de Quinlan Vos continuent. Malgré qu’il ait été ré-entraîné, le Conseil Jedi se méfie toujours de son état d’esprit. Les membres continuent de le surveiller de près, mais les évènements vont se précipiter lorsqu’un vaisseau de contrebande s’écrase sur Kiffex, la planète-prison des Gardiens, le peuple d’origine de Quinlan. Sa tante, qui dirige les Gardiens et souhaite le retour de Vos depuis longtemps, saute sur l’occasion pour réclamer son retour. Les Gardiens ont perdu le contrôle de leur prison et seul Quinlan semble avoir les aptitudes pour sauver la situation.
    Malgré quelques réticences, le Conseil le laisse partir. Mais encore une fois le sort s’en mêle, et Kiffex devient le point de rencontre de Vos avec son ancien maître chargé de l’évaluer, avec sa padawan qu’il recherche depuis si longtemps, avec Vilmarh Gahrk le Devaronien sans vergogne, avec les assassins de ses parents... et avec le côté obscur pour une ultime confrontation.
  • Note du staff SWU
     (86 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (89 % - 5 commentaires)
     (85 %)
    Scénario.

    Quinlan De numéro en numéro l’histoire se complique. Les intrigues sous-jacentes des précédents numéros éclatent au grand jour et la situation se corse pour Quinlan Vos et ses compagnons.
    Ostrander nous révèle ici une grande partie de son passé, que ce soit sa petite enfance, ses relations avec Tholme son maître, ou encore avec Aalya Secura sa padawan. Les personnages s’étoffent et leurs personnalités évoluent. L’action et l’intrigue qui réunissent tous ces protagonistes ne sont pas négligées non plus. Bien qu’ici on entre dans un domaine bien plus classique, celui du traditionnel Jedi Sombre. Enfin, ce qui met du piment au numéro : les interactions entre les personnages et plus particulièrement entre Vos et Villie. Vos est déjà un anti-héros par excellence (ce qu’on apprend dans cette histoire ne fait que le confirmer), mais affublé d’un associé comme Gahrk on frise l’anti-thèse de tous les clichés sur les tandems de héros. Et il faut voir leurs retrouvailles. Depuis Twilight, Quinlan a appris que Villie est en partie responsable (ou victime comme il se désigne lui-même^^) de l’affaire Jedi Council. Ces nouveaux mensonges valent au Devaronien un passage à tabac ! Bref, même l’humour et l’ironie qui cimentent les meilleures histoires sont présentes.

    Dessins.

    Aalya L’ambiance très sombre de Kiffex est très bien rendue. Ces ambiances faites de teintes sombres semblent convenir à Jan Duursema qui s’exprime à merveille dedans. Et malgré la luminosité très basse, les dessins ne perdent jamais de leurs détails. Le trait a mûri depuis Twilight, Duursema étant plus familière avec les personnages. Les expressions des visages sont très travaillées, un peu plus subtile que précédemment. En somme, un travail en perpétuelle progression.
    La planète Kiffex est entourée d’orages qui donnent à l’ensemble du story-arc une ambiance dure, limite apocalyptique, qui va bien avec l’état d’esprit du héros. Dave McCaig s’est très bien accommodé de cette ambiance pour réaliser une bonne mise en couleurs. Cette atmosphère est accentuée par les paysages désertiques ou marécageux de la planète. Tatooine est une promenade de santé à côté et on est très loin des vaisseaux ou lieux propres et magnifiques visités dans la prélogie.
    Un mot sur les couvertures. Foster est sur Darkness et reste encore pour quelques couvertures sur la série Republic. Son travail est soigné, les couvertures des parties 2 et 4 sont réussies, mais il y a toujours cette différence de style criante, entre celui des couvertures et celui de Duursema, qui me gêne un peu. Mais avec un peu de recul, on finit par s’y attacher.

    Conclusion.

    Quin et Aalya


    Encore un excellent story-arc. Il prolonge parfaitement bien toutes les intrigues posées dans Twilight. Les personnages secondaires sont choisis avec soin et amènent de la consistance à l’histoire. Au niveau des détails, le lecteur attentif remarquera même quelques clins d’œil à d’autres productions Star Wars. Le dosage action/réflexion est réussi, on ne s’ennuie pas un instant. Et l’histoire de Quinlan Vos et Aalya Secura se poursuit dans les story-arcs suivants.
  • 16/08/2004
     (87 %)
    La suite des aventures de Quinlan Vos est toujours dans la veine de Twilight.
    Ici on remonte aux origines de Quinlan, on découvre une partie de son enfance, on découvre plus en détail son apprentie Aalya Secura, on rencontre son maitre d'autres Jedis réccurents et son (in)fidèle copilote Vilmarh ! Le tout sur une planète prison avec des méchants très méchants qui auront un rôle important dans la suite de la série.
    Niveau crayon, Duursema monte encore d'un cran même si elle est loin de son meilleur niveau.
    Encore un indispensable pour profter pleinement de la suite de la série Republic c'est à dire de la Guerre des Clones.
  • 15/11/2004
     (85 %)
    Des nouveaux personnages, toujours forts et avec une vraie personnalité apparaissent. Mais les premiers venus ne sont pas oubliés et les méchants ne sont pas des faire-valoir. formidable !
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

23 membres le possèdent (qui ?)
21 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité