StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Atton Rand
Les Guerres Mandaloriennes
 
Sa jeunesse restant inconnue, Atton Rand est apparu pour la première fois dans les registres de l’Ancienne République lors des attaques menées par les armées Mandaloriennes, au cours desquelles il s’engagea dans les troupes chargées de défendre les systèmes du Noyau. Participant à de nombreuses batailles, survivant grâce à sa chance légendaire, il était dévoué corps et âme à ce qu’il faisait. Mais malgré cela, durant ses longs mois de service, un ressentiment vis-à-vis des Jedi qui refusaient de prendre part aux combats commença pourtant à naître en lui, en voyant ces puissants guerriers, dont l’aide aurait été providentielle, se terrer dans leurs enclaves et discuter en comités pendant que des atrocités se perpétraient sur des centaines de mondes, et ce même s’il ne pouvait cesser d’admirer leur puissance. Aussi, quand certains Chevaliers Jedi, emmenés par les dénommés Revan et Malak, désobéirent et vinrent gonfler les rangs de l’armée de la République, Rand leur jura fidélité et les suivit alors dans toutes les batailles, dont la victoire finale sur Malachor V. Bien que l’affrontement fut un massacre, que les Jedi déchus envoyèrent à la mort certaine des milliers de soldats et que tous furent d’une cruauté sans égale à l’égard de l’ennemi, Atton ne douta pas un instant de la justesse de sa cause, persuadé que c’était le prix à payer pour sauver des milliards d’autres innocents.
Dans le Camp des Sith
 
Portrait dLorsque Revan refusa de retourner vers la République et décida de partir à la recherche de la Forge Stellaire, Atton continua à lui faire confiance, et intégra les forces Sith. Ainsi, lorsque les combats recommencèrent, il y prit à nouveau part, mais contre son ancien camp cette fois-ci. La formation que suivit le jeune homme visait à créer des soldats capables d’affronter des Jedi, en leur enseignant comment résister à la Force et dissimuler leurs pensées, un exercice avec lequel Atton fut très rapidement à l’aise. Sa technique consistait en effet à recréer dans son cerveau des parties de Pazaak en recomptant encore et encore les points de la partie, et en essayant toutes les combinaisons de jeu. En outre, il excellait également dans tous les autres domaines, tel l’art du combat Echani, tant et si bien qu’il obtint un poste tout à fait particulier: la direction des interrogatoires de Jedi capturés. Chargé de briser l’esprit de ses prisonniers, son objectif prioritaire était de les amener à révéler ce qu’ils savaient sur la flotte, les troupes républicaines, leurs cibles, mais également de tenter de les attirer vers le Côté Obscur et d’en faire des alliés. Et si cela s’avérait impossible ou trop dangereux, il devait les exécuter. Pendant tout ce temps, sa confiance en Dark Revan resta intacte, jusqu’au jour où il fit une rencontre qui allait bouleverser sa vie.

En effet, lorsqu’une jeune Jedi, tout juste Chevalier, fut amenée devant lui, Rand sentit immédiatement que les choses ne se passaient pas comme d’habitude. Ses méthodes classiques ne fonctionnèrent pas correctement, pire il eut du mal à se concentrer. Les failles du jeune homme facilitant sa tâche, la Jedi perça alors ses défenses mentales, et parvint à voir en lui une sensibilité à la Force, une sensibilité qui effraya Atton, car si les Sith découvraient ce secret, ils le briseraient et l’asserviraient. Ne sachant plus quelle conduite tenir vis-à-vis de cette jeune femme envers laquelle il commençait à éprouver des sentiments, quand l’ordre de l’abattre lui fut donné, il ne put néanmoins que s’exécuter. Alors qu’elle aurait pu trahir sa vraie nature, celle-ci préféra pourtant se taire, le fixa dans les yeux et le laissa accomplir son destin, non sans lui avoir transmis un aperçu de la Force et de la façon dont elle la voyait juste avant de s’éteindre.

Une telle vision suffit évidemment à déstabiliser Atton, suffisamment pour qu’il déserte les Sith, lui qui regardait maintenant le Côté Obscur d’une toute autre façon, et qui, surtout, savait à présent qu’il possédait le plus grand des pouvoirs : la Force. C’est ainsi qu’il se réfugia sur Nar Shaddaa, où il enchaîna les petits boulots, réussissant à survivre grâce à son talent pour le Pazaak, jusqu’à ce qu’une opportunité lui fut offerte de travailler comme mineur sur la station de Peragus II. Le travail était plutôt dangereux, mais bien payé, il lui suffisait juste de ne pas penser que Peragus I avait été complètement détruite dans une explosion.
Rencontre sur Peragus II
 
Alors que rien ne différenciait une journée d’une autre, au bout de quelques semaines, Rand rencontra cependant un droide-assassin d’un type nouveau, qui fit erreur sur sa personne et l’enferma dans une cellule de force de la prison du centre administratif de la station. A travers les portes blindées, bien à l’abri, il entendit alors une grande agitation, des tirs de blasters, puis plus rien pendant un long moment, jusqu’à ce que les combats recommencèrent, moins violents. Soudain, la porte de la prison s’ouvrit, laissant apparaître une jeune femme en sous-vêtements. Grâce à son entraînement, Atton comprit vite qu’il s’agissait de la fameuse Jedi dont les mineurs parlaient depuis quelques jours. Même s’il n’avait pas prêté attention à ces rumeurs, et s’il était persuadé que tous avaient disparu, il n’eut plus aucun doute : face à lui se dressait bien la Jedi qu’on appelait l’Exilée, bien que ses pouvoirs semblent plus lointains que chez tous ceux qu’il avait auparavant rencontré. Après l’avoir assuré de sa bonne foi, Atton fut ainsi libéré, et apprit de la Jedi que les mineurs de la station avaient été exterminés par les droïdes. Préférant ne rien révéler sur ce qu’il savait, car jugeant qu’il était encore beaucoup trop tôt pour recommencer à faire confiance à quelqu’un, il tenta ensuite de pirater l’ordinateur, mais toutes les portes étant verrouillées, il se décida à rester près de la console, tandis que l’Exilée descendait dans les niveaux inférieurs de la station pour tenter de trouver une sortie et récupérer son droïde.

Pour Rand, la situation était des plus étranges: plus aucune caméra ne fonctionnait, il était impossible d’envoyer un quelconque message vers l’extérieur du système, et alors qu’il tentait de guider au mieux la Jedi, un peu trop téméraire à son goût, la communication fut soudainement rompue. Même s’il n’était pas vraiment inquiet pour sa nouvelle compagne, l'ancien militaire ne se soucia pourtant pas moins de son sort, car l’Exilée lui inspirait confiance et était surtout la seule à pouvoir le faire sortir de là, puisque, d’après ce qu’il avait compris, il valait mieux ne pas traîner. Lorsqu’enfin cette dernière réapparut à l’extérieur de la station, se dirigeant en combinaison spatiale vers les quartiers des mineurs, un vaisseau pénétra cependant dans le système, un vaisseau de la République de type croiseur moyen. A son bord, quelque chose fit se souvenir à Atton Rand des années passées auprès des Sith, et en voyant l’Exilée revenir en compagnie d’une vieille femme également Jedi, il comprit que les forces du Côté Obscur étaient de nouveau en marche. Après s’être débarrassé du droïde HK-50 qui l’avait emprisonné, un combat au cours duquel il retrouva d’anciennes sensations, l’humain décida alors de suivre la jeune Jedi et de l’aider dans sa quête, car c’était là l’essence de sa vie, même s’il se jura de rester prudent, pour s’assurer qu’on ne le trompe pas une seconde fois sur la vraie nature de la Force. Mais pour l’heure, ils devaient d’abord se sortir de là, tous ensemble. Après être passé par les canaux d’essence entre le vaisseau de la République et les hangars de la station, seul moyen pour rejoindre le vaisseau personnel de la Jedi, l’Ebon Hawk, Rand mit ainsi les gaz en direction de Telos, la seule direction rentrée dans les ordinateurs du complexe minier. Leur fuite ne fut toutefois pas de tout repos, car lorsque le croiseur Harbinger ouvrit le feu sur eux, ses tirs lasers percutèrent en effet un astéroïde rempli de produits inflammables, comme tous les autres, ce qui amena le système tout entier à s’embraser au moment où ils passaient en hyperespace.
En quête avec l'Exilée
 
Atton Rand, blaster à la main, se prépare à passer à lL’Exilée étant en quête de son passé et de sa destinée, elle allait devoir traverser la Galaxie au mépris de mille dangers, ce qui n’était pas pour déplaire à Atton, qui sentait en plus quelque chose en lui indiquant qu’il pouvait avoir confiance. Jusqu’à nouvel ordre, il se contenterait donc de la suivre pour en apprendre plus à son sujet, en ne dévoilant évidemment rien sur le sien. Malgré cela, il ne put toutefois s’empêcher de se méfier de Kreia, cette vieille femme qui les accompagnait et qui, bien qu’étant elle-même sensible à la Force, était tout à fait différente, comme l’était sa maîtrise de ses pouvoirs. Par la suite, Rand apprit à la Jedi à jouer au Pazaak, et l’accompagna jusqu’à une académie secrète située sur les plateaux polaires de la planète Telos. Là, son égo y fut mis à rude épreuve, après qu’il se soit écrasé deux fois, mais heureusement personne, et surtout pas lui, ne fut blessé. Sur les lieux, l’équipe rencontra également Bao-Dur, un Zabrak qui les rejoint dans leur quête, et avec lequel Kreia et Atton furent incarcérés pendant que l’Exilée s’entretenait avec une ancienne Maitre Jedi. Durant leur captivité, Kreia réussit à pénétrer dans l’esprit de l’ancien allié des Sith, malgré ses défenses. Sachant ce qu’elle avait pu y découvrir, il lui demanda alors de ne rien révéler à la Jedi tant qu’il ne serait pas prêt à le faire, étant donné qu’il sentait vaguement un début d’amitié et ne voulait pas la décevoir par son passé très houleux. En échange de sa promesse, Kreia lui fit jurer de ne jamais trahir leur leader et de la suivre jusqu’à la fin, ce qu’Atton accepta.

Peu après, l’Exilée revint justement pour les libérer, et leur expliqua leur objectif : trouver les Maitres Jedi cachés aux quatre coins de la Galaxie. Durant les voyages intersidéraux, les quêtes sur chaque planète, Atton apprit à découvrir peu à peu sa nouvelle amie, et comprit vite qu'ils avaient au moins deux point commun : sa vie à elle n’avait pas non plus été facile et elle avait également participé aux Guerres Mandaloriennes. S’ouvrant de plus en plus, il lui enseigna aussi à protéger ses pensées, comme lui savait le faire, et si la jeune Jedi l’assaillit de questions sur son passé et tenta même de briser ses défenses, Rand comprit bientôt que ces questions n’avaient pas pour but de prouver son honnêteté, mais constituaient juste les interrogations légitimes d’une amie, un sentiment qu’il n’avait pas éprouvé depuis longtemps.

Alors qu’ils passèrent par Nar Shaddaa, le passé rattrapa pourtant Atton lorsque d’anciens 'collaborateurs' le reconnurent, et l’abordèrent devant l’Exilée. Affolé, le vétéran des Guerres Mandaloriennes promit à sa camarade de lui faire des révélations dès son retour de rendez-vous avec le patron de l’Echange, ce dernier ayant en effet demandé que la Jedi vienne seule. En attendant son retour, après lui avoir donné quelques conseils et proposé, en vain, de l’accompagner, Rand se rendit donc à la cantina locale pour faire le point, mais tandis qu’il profitait tranquillement de sa boisson, deux assassins Twi’leks l’attaquèrent, leur objectif étant de frapper et de kidnapper des amis de l’Exilée pour lui tendre un piège. Quelques années auparavant, Atton n’aurait pas résisté, sachant qu’on ne lui en voulait pas à lui mais à son employeur, mais les choses étaient désormais différentes : il ne pouvait pas laisser tomber une amie. Après un dur combat, il réussit ainsi à s’en tirer, comme à son habitude, mais entre-temps l’Exilée avait été malheureusement kidnappée par Goto, le patron de l’Echange, qui l’avait emmenée sur son yacht privé en orbite. Piratant les systèmes informatiques du Hutt local, un petit groupe réussit à monter à bord et à libérer la Jedi, saine et sauf.

De retour à l’Ebon Hawk, Rand respecta alors sa promesse en expliquant à son amie son passé pour le moins sordide, et se mit à craindre les réactions de la jeune femme, qui ne le jugea pourtant pas. Au contraire, celle-ci lui proposa même de lui enseigner les voies de la Force. Avec cette offre, après tant d’errance dans la Galaxie, Atton perçut enfin ce qui depuis toujours l’avait animé, et c’est ainsi qu’il débuta son apprentissage Jedi, au service du bien et de la République. Par la suite, il aida l’Exilée à retrouver les derniers membres de l’Ordre, puis, sans qu’il sache très bien ce qu’il s’était passé sur Dantooine, cette dernière les conduisit à nouveau sur Telos pour combattre l’attaque d’un Seigneur Sith se nourrissant de la Force, puis sur Malachor V où Kreia s’était enfuie. Depuis le début, Atton ne lui avait pas fait confiance, et il avait eu raison, car cette femme était en réalité une Sith du nom de Dark Traya.

Malgré cela, retourner sur Malachor ne lui disait rien qui vaille, et il eut vite la preuve de son mauvais pressentiment. Tout d’abord, leur atterrissage se passa très mal, même si l’Exilée réussit à s’extirper et à s’enfoncer dans les entrailles de la planète. Puis, le piton rocheux sur lequel reposait l’Ebon Hawk s’écroula soudainement, l’entraînant au fond d’une crevasse et le séparant de l’équipe. Heureusement, la planète n’était pas comme les autres : elle n’existait que grâce au Côté Obscur qui maintenait sa cohésion et ressemblait plus à un amas serré d’astéroïdes, ce qui permit à Atton Rand de manœuvrer le vaisseau dans les canyons et fractures, jusqu’au centre de la planète. Là, il récupéra alors les autres membres du groupe épars et patienta, tandis qu’un combat titanesque opposait l’Exilée à Kreia. Tout nouveau Jedi qu’il était, à ce moment le Coté Obscur voilait les sens d'Atton, mais lorsque les éclairs se turent, ce dernier parvint tout de même à faire monter le vaisseau par le boyau qui s’étendait de la surface jusqu’à la zone de combat. Prêt à toute éventualité, il fut soulagé de voir la Jedi, son amie, en vie. Après l’avoir embarquée, Rand eut finalement tout juste le temps de sortir le vaisseau de la zone dangereuse, avant que les droïdes restés sur la planète ne la fassent sauter en activant les réacteurs et générateurs des vaisseaux-épaves qui s’étaient écrasés durant la bataille de Malachor V.

Peu après, alors que l'humain et ses compagnons se réjouissaient tous de leur victoire, l’Exilée leur apprit toutefois qu’elle devait entreprendre un voyage vers les Régions Inconnues. Surpris par cette déclaration, tous se proposèrent immédiatement pour l’accompagner, Atton le premier, mais la Jedi leur fit comprendre qu’elle devait y aller seule, et les laissa continuer leur vie et leur engagement de leur côté. Et c’est ainsi que, après son départ, tous les êtres formés par l’Exilée se regroupèrent et participèrent à la reconstruction de la Galaxie, qui en avait bien besoin après trois guerres successives. Atton Rand fut à ce titre l’un des piliers de la renaissance de l’Ordre Jedi, lui qui avait rejoint la lumière à travers l’obscurité.
Apparitions
 
Dossiers associés
 
L'Encyclopédie de l'Ancienne République    Le Dossier Force - Les Archives Jedi   
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 02/06/2010

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du personnage par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Atton Rand. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche a été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité